Je ne vois plus mes enfants ni petits-enfants

Résolu
Utilisateur anonyme - Modifié le 10 déc. 2021 à 15:36
 Libanne - 15 nov. 2022 à 00:01

Bonjour,

Y-a-t-il d'autres personnes dans ma situation, c'est-à-dire qui ne voient plus leurs enfants et petits enfants?

A voir également:

119 réponses

maguerette75 Messages postés 1 Date d'inscription lundi 8 janvier 2018 Statut Membre Dernière intervention 8 janvier 2018
8 janv. 2018 à 15:54

Bonjour

Je vois tardivement vos discussions qui m'interessent. Je constate que beaucoup d egrands parents ne voient plus leurs enfants et petits enfants de par le souhait de leurs enfants. Pour moi, il s'agit de l'opposé, mes parents ne souhaitent pas me voir, la situation s'empire au fur et à mesure du temps. Il en est de meme pour mes fils. Malgré mes messages leur indiquant qu'ils nous manque, et que nous souhaitons les voir nous avons toujours les memes réponses. Nous ne sommes pas en forme, nous nous verrons plus tard. Voila des mois que nous sommes rejetés de la sorte sans que rien ne se soit passé (rien dont nous avons conscience en tout cas). D 'autant plus pour nos enfants qui sont des innocents et réclament leurs grands parents.

Quelqu'un a t il une experience sur le sujet ? qu'en pensez vous ?

0
TIN6 Messages postés 99 Date d'inscription samedi 2 juillet 2016 Statut Membre Dernière intervention 17 décembre 2018 16
9 janv. 2018 à 00:14
Bonsoir Marguerette, Non je n'ai pas d'expérience dans ce domaine. Une question, comment étaient vos parents envers vous auparavant ? Avant qu'ils se détachent comme cela de vous. Ont-ils toujours étaient distants ? Peut-être vous pourriez leur rendre visite à l'improviste, ils n'oseront pas vous mettre à la porte. Allez y avec vos enfants, amener leur un joli bouquet de fleurs que les enfants leur donneraient. Faites le premier pas. Et s'ils vous rejettent, partez, et faites la morte par la suite, attendez qu'ils reviennent. Mais avant de partir, demandez leur pour quelle raison ils agissent ainsi, qu'est-ce que vous leur avez fait ? Je suis sûre que cela se passera bien qu'ils vous accueilleront correctement. Courage à vous.
0
mamieyane Messages postés 10 Date d'inscription mercredi 19 décembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 4 août 2022 9
16 juin 2019 à 10:01

oui  les enfants   super ingrats  et de plus en plus  ...dans beaucoup   de famille     COURAGE  ne pas sombrer   VIVRE   ce   que j ai appris   malheureusement  ...

0

Bonjour,

Pour ma part, cela fait bientôt 18 ans que je ne vois plus mon fils unique.

En 2011, j'ai essayé de le relancer sur les réseaux sociaux, mais en vain.

J'ai refais ma vie et j'ai retrouvé un beau-fils formidable.

Je ne cherche plus à le recontacter, car la vie continue et que je ne vais pas me rendre malade.

Le fait de ne plus le voir ne m'empêche pas d'être heureux, même si parfois je pense à lui.

J'ai seulement l'image d'un enfant de 7 ans dans ma tête, maintenant c'est un homme de 25 ans.

Sachez que la plupart des enfants sont ingrats, pas de reconnaissance, alors qu'on a fait le nécessaire pour qu'il soit bien et heureux.

Merci de m'avoir lu 

0
scarlett2002 Messages postés 1 Date d'inscription vendredi 23 mars 2018 Statut Membre Dernière intervention 23 mars 2018
23 mars 2018 à 19:33

Bonjour, je viens de rejoindre le forum puisque je cherchais de l'aide pour une situation similaire à celle de cette discussion. Je n'ai pas de petits-enfants, mais j'ai deux filles, dont une a complètement coupé les ponts avec tout le reste de la famille depuis bientôt 7 ans. Je vis très mal cette situation, j'ai des crises d'angoisse tous les jours et je n'arrete pas de ressasser tout ce qui c'est passé avant pour essayer de trouver une explication, une raison quelconque. Peut-être de savoir le pourquoi m'aiderait à aller mieux, à retrouver un peu de serenité, mais je n'ai pas de réponses. Est-ce que des autres personnes qui sont dans mon cas ont pu reprendre les contacts avec leurs enfants, tôt ou tard? 

0
lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 777
23 mars 2018 à 19:59
Bonsoir Scarlett2002
Des cas comme le tien il y en a des tas, mais chaque être humain, chaque famille, chaque cas aussi étant différents, il serait mieux d'ouvrir ton propre poste et exposer l'essentiel de ce qui a pu éloigner ta famille de sa famille, c'est comme cela qu'il serait possible de peut-être faire sortir un début de réponse possible, la vraie réponse c'est ta fille qui la.
0
scarlett2002 > lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020
26 mars 2018 à 21:20

Ma question est uniquement de savoir si des autres personnes dans mon cas (c.à.d. un enfant qui a coupé les ponts avec toute la famille) ont tôt ou tard pu reprendre contact avec cet enfant. Ma situation particulière n'a pas d'importance, je veux seulement savoir si les enfants qui coupent les ponts avec leur famille se decident un jour à recontacter au moins leur parents, c'est tout

0
lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 777 > scarlett2002
26 mars 2018 à 22:46
J'imagine que certains ont repris contacte d'autres non, car oui, la situation, la cause qui a menée a la séparation a beaucoup d'importance au contraire de ce que tu dis.
Bon courage, et bonne chance.
0
Sissi-your-friend Messages postés 2 Date d'inscription dimanche 1 avril 2018 Statut Membre Dernière intervention 1 avril 2018
1 avril 2018 à 15:13

Bonjour Scarlett, Pour vous répondre j'ai déjà vécu cette situation malheureusement mais cela fait des années en arrière. L'une de mes filles entraînée par l'aînée, est revenue en regrettant et tout depuis a été, les liens sont restés noués jusqu'à présent. En ce qui concerne une autre situation pendant ce temps de passage à vide seul mon fils avait gardé les liens serrés....Mais depuis quelques années ayant une femme et dernièrement à peine plus de deux ans, un deuxième enfant, les liens s'étirent, s'étiolent...Depuis plusieurs années plus d'anniversaire et plus de fête des Mères....et à ce dernier Noël j'étais le cheveu sur la soupe....pas de dialogue, chacun essayant de ne pas me regarder et de s'affairer en discutant avec d'autres.... et pour les cadeaux n'en parlons pas... donc tout ceci se trouve s'être mis en place petit à petit par rapport à ma belle fille qui mène la danse à la maison.....La belle-famille ayant une situation plus confortable avec maison et piscine...donc ils sont toujours chez eux....Et pour ma part,  je n'ai jamais eu la chance de pouvoir approcher mes deux petits-enfants du côté de mon fils...Donc j'ai fait avec....et en ce moment avec ma fille les liens étaient moins serrés à cause de ses difficultés familliales et de surcharge de travail mais aujourd'hui :"Joyeuses Pâques" ni téléphone... ni visite... depuis plusieurs semaines même si j'ai appelé plusieurs fois...Donc on ne peut jurer de rien.. Si ce n'est que d'espérer et de ne pas se laisser sombrer. Bon courage et que la Providence vous permette de meilleurs jours avec un contact a renouer avec ceux qui vous manquent.. Sissi

 

0

sissi your friend comment faites vous pour supporter çà ?

Je vous admire et je ne comprends pas les personnes qui manquent à ce point de compassion et d'amour filial. Ils ne sont sans doute pas assez évolués pour se rendre compte du mal qu ils font ni qu'ils entament notre capital vital. Il en a encore été question ce soir au journal tv de la 2. Les liens sociaux et surtout familiaux qui se déroulent bien activent l'ocytocine, hormone du plaisir...

Maman qui était née en 1923 me racontait cette histoire : Une fille balançait à sa vieille mère une écuelle en bois pour quelle mange dedans à chaque repas. Le jour où cette dernière mourut, elle dit à sa propre fille : "Va jeter çà à la poubelle" et la fillette de rétorquer : "Non je vais la garder pour quand tu seras vieille". A méditer.

Je ne suis pas méchante mais quelquefois on se dit qu'ils mériteraient le même sort s'il y avait une justice. Mais je crois qu'ils n'admettraient même pas qu'ils n'auraient que ce qu'ils méritent. En tout cas moi c'est entrain de me tuer à petit feu. Marylou

0
Sysy76 Messages postés 3 Date d'inscription dimanche 22 avril 2018 Statut Membre Dernière intervention 26 avril 2018
23 avril 2018 à 09:41

Bonjour je suie mamy d une ptite fille de 2a est demi.mon fils me fait tous le temps du chantage.je la vois 2mois puis plus rien pendant plusieurs mois.je peux pas marcher dans leur chantage elle me manque.

0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question

A anonyme ; oh non vous n'êtes pas la seule et moi aussi je me retrouve dans certaines expériences!  Moi non plus je ne comprends pas trop mais il parait que je suis ''chiante'' ça veut dire quoi ce mot quand vos enfants ont 40 ans passés et que vous n'avez jamais eu de problèmes particuliers avant ??? enfin un jour ça vous tombe dessus et vous vous retrouvez dans une spirale qui pour le moment ne s'arrête pas. bien sûr qu'il y a un passif de vie familiale pas toujours facile mais j'ai cru que j'étais passée au travers.

pour ma part je me suis rendue beaucoup trop tard que je vivais avec un pervers narcissique grâce à une émission de delarue en 1998 mais à cette époque impossible de se séparer et de toutes les façons mes enfants étaient déjà partis. en fait mon mari avait prévu de partir au moment de sa retraite, ce qu'il a fait!!! mais les conséquences ont été désastreuses et c'est là que je me suis vue reprocher de ne pas être partie avant.

c'était sans compter sur la bonté de mon mari qui a su les manipuler en leur donnant de l'argent et en leur disant que si il décédait avant moi et bien que j'allais les désheriter du fait des accords pris en commun lors de notre divorce en 2009.

jusqu'en 2014 les relations avec mes enfants étaient devenues de convenances car je ne me suis jamais sentie très à l'aise chez eux mais cela venait de mes enfants pas de leurs conjoints que j'ai toujours beaucoup aimé. je voyais mes petits enfants 1 ou 2 fois dans l'année mais il y avait un contact et puis ma fille a eu la bonne idée de quitter le foyer conjugal en laissant sa fille pour aller habiter à 500m et pouvoir faire la vie de son côté... et comme j'ai osé me permettre de lui dire qu'elle avait abandonné sa fille je me suis vue raccrocher au nez. puis le père s'en est mêlé et ses frères aussi et je suis devenue la paria.

j'ai essayé le dialogue, je me suis excusée de ne pas avoir tout vu, j'ai baissé pavillon plusieurs fois connaissant mon caractère mais je ne veux plus culpabiliser. bien sûr que j'ai fait des erreurs mais sans le vouloir quand on agit à un moment T de son existence c'est que l'on pense bien faire et  il est bien évident qu'avec la maturité de l'âge on aurait agit différemment mais se le faire reprocher à l'infini devient pénible. c'est là la différence entre être parents et grans-parents on est plus cool !

depuis avril mon ex-mari est décédé et nous sommes dans l'apothéose de l'absurdité mais que penser quand votre fils (44 ans) vous écrit : - que les foudres des dieux avec l'aide de mon père s'acharnent sur ta misérable existence alors que lui même a failli se battre avec lui ???

bon un peu long tout ça et je pense que chacune de nous pourrait écrire un livre mais en fait cela fait du bien ... merci pour celles qui auront la patience de me lire !!! ah oui mon âge 66 ans et je suis restée mariée 36 ans ... c'est la vie et il y a malheureusement pire !

 

 

0

Je vois que nous sommes nombreux à avoir des relations familiales très distendues...j'ai quatre enfants trois filles et un fils , ma fille aînée 48 ans vit avec un avocat de métier et elle a chopé l'art de bien savoir argumenter et fait la pluie et le beau temps dans toute la famille... l'an passé, sans nous avisés mon époux et moi, elle avait projeté que nous prenions notre petite fille de 18 ans chez nous pendant deux ans pour ses études et devant cette mise sur le fait accompli, et devant les responsabilités que cela nous évoquait et qui nous rappelaient celles vécues avec nos quatre enfants, devant le fait que mon époux ne souhaitait pas la laisser seule à la maison, cela impactait trop notre liberté, d'autant que les relations avec notre fille n'étaient pas trop proches : visite trois fois l'an et deux trois appels tel par an ! nous n'avons pas accepté ! oh quelle horreur pour des grands-parents!.. notre fille nous a écrit qu'ont n'étaient plus les bienvenus chez eux et qu'ils ne viendraient plus chez nous ! notre petite fille nous a bloqués sur les réseaux sociaux ainsi que son père... et qui plus est, notre fille aînée ayant beaucoup d'inflluence sur le reste de la famille en particulier sa soeur cadette de 45 ans, tout le monde s'est presque engoufré dans la mise en quarantaine....  

ne sommes nous là que pour les arranger, au prix d'accepter ce qui nous dérange...?

J'avoue que je suis très en colère..notre dernière fille de 27 ans est très proche de ses soeurs, mais dépend de nous complètement car encore en études..je sens bien qu'elle ne nous donne pas raison ...et se plaint d'être entre nous dans cette situation...

Notre fils s'est également éloigné car ma belle fille adore ma fille aînée... et je sais par elle, que ma fille aînée nous critique à loisir ... Je signale que mes deux fille aînées ont fait des études de psychologie et je les ai trouvées bien changées après cela... 

J'avoue être vraiment perdue , je trouve que c'est un tel gâchis ! je me surprends à regretter notre décision, tout en m'apercevant que la façon dont ils ont réagi m'en empêche.... pourquoi n'ont ils pas fait part d'un tel projet en son  temps car il y avait longtemps que ma fille projetait ça puisque nous demeurons pas très loin d'une école de commerce réputée qu'elle briguait pour notre petite-fille ! de plus on sait qu'elle avait aussi l'intention de nous confier notre petit-fils (donc le petit frère de 17 ans) s'il veut faire ses études dans la région parisienne !

J'ai élevé quatre enfants tout en travaillant 43 ans à temps complet ! donc nous embarquer dans une telle charge pour au moins cinq ans car en fait les études durent cinq ans, nous ne nous sommes pas sentis assez vaillants, d'autant que les jeunes adultes sont vraiment les plus durs à gérer... majeurs et en même temps dépendants pour les déplacements, les problèmes éventuels, les teufs où ils se mettent à boire plus que de mesure...on a eu peur ...et puis notre fille nous critiquant toujours, j'ai vraiment eu l'impression que de toute manière ce ne serait pas encore bien ..ou pas assez...je me sentais piégée, mise devant un fait accompli !

Beaucoup de personnes de notre âge (bientôt 70 ans) nous comprennent mais je ne sais plus quoi penser de ma famille ! 

J'écoute autour de moi et beaucoup de grands parents n'auraient pas osé ce refus , de peur des conséquences.

J'attends vos réactions , positives ou négatives, elles m'intéressent

bonne fin de journée

0

WOW!! j'en ai lu des bonnes mais je pense c'est la meilleure.!

Vous avez éduqué vos enfants , donné le meilleur de vous même, ...ils devraient vous remercier pour tout l'amour que vous leur avez donné. Comme vous avez bien fait de prendre soin de vous et de vous choisir au lieu de tomber dans leur piège.  Les enfants et les petits enfants  et quoi encore!

A voir leur réaction a tous...un seul constat s'impose: Vos enfants ont été tres égoistes et 'ils n'ont qu'a se débrouiller entre eux. Ils ne vous méritent pas. Assez de chantage émotionnel et de sentimentalerie.  Gardez vos distances.  Votre famille saura jusqu'ou elle peut aller. Lucie

0
chantecler > Lucie
22 août 2018 à 18:34

merci Lucie de votre réponse ; je dois dire que pour nous aussi les  bras nous en sont tombés!!!ce fut une grande incompréhension face à leur réaction mais comme la situation  perdure, on se pose plein de questions...et à notre âge ne plus les voir , ni les petits enfants (plus de deux ans que nous n'avons pas vus ceux de notre fille cadette ) qui ont 13 et 10 ans et que nous souhaitions soutenir lors de la séparation de leurs parents et qui vivent aussi en province...de plus nos deux filles aînées ont toutes les deux déménagé sans nous communiquer leurs nouvelles adresses (même après plusieurs demandes de notre part...) nous ne savons même plus où envoyer les cadeaux des petits enfants ou nous rendre à l eur domicile si nous décidions de nous déplacer pour une mise au point !...c'est pour moi d'une extrême violence ! un autre degré dans la rupture ...

Jamais je n'aurais pensé que nous nous trouverions dans cette situation ! j'ai signifié à ma fille aînée en novembre dernier que ce n'était pas raisonnable, qu'il pourrait arriver un malheur à l'un d'entre nous et que tout le monde regretterait la situation ...mais nous sommes sans doute plus conscients de ça que nos enfants...le temps semble filer plus vite quand on prend de l'âge...

merci encore pour votre réaction.

0

Chère Chanteclerc,

Je suis de tout coeur avec vous. Je ressens l'immense peine qui vous chagrine. Il y a un fossé entre vous et votre famille . C'est tres difficile a vivre pour des parents dévoués et aimants.

Mais ce n'est pas à vous de bâtir le pont qui pourrait vous réunir...malheureusement ce sont vos enfants qui ont creusé ce fossé. C'est à eux de vous revenir. Je pense que si vous gardez bien vos distances...quelqu'un parmi vos enfants vous donnera signe de vie , et celà peut-etre même à l'insu des autres membres de la fraterie. Dans ce genre de consensus, il y a toujours quelqu'un qui fini par se rebeller et écouter son coeur. Car la dictature et l'influence d'un membre de la famille a toujours une fin. Je ne vous dis pas que c'est facile et que la douleur n'est pas présente , mais vous devez absolument garder vos distances. Patience.

Plus de cadeau, plus question de leur mendier leurs adresses, plus RIEN. Ils connaissent votre adresse. Ils savent qui vous êtes, des personnes avec de grandes qualités.

Pour ma part, je pense que vous devriez essayer de donner votre amour et vos présents à des enfants qui en ont grandement besoin et qui seraient appréciés. Peut-être y a-t-il un réseau communautaire dans votre quartier?? Je sais bien que ça ne remplace pas vos petits enfants, mais , qui sait? Votre amour, votre capacité d'écoute et votre dévouement seraient tres utiles pour beaucoup de familles et enfants isolés.

Prenez soin de vous deux,

Soyez bénis,   Lucie

0

je suis d accord avec vous je suis aussi dans votre cas

On nous demande d oublier 40 ans de notre vie de mère mon fils a 38 ans et maintenant mes petits enfants ses enfants 12 et 14

On nous donne envie de vomir tellement ça rend malade et incompréhensible

On nr demande pas d'être colle les uns sur les autres ça n a jamais été le cad

0

Bonsoir... Je réponds à votre message. Je ne vois plus mon fils unique depuis quelques années. Cela n'a pas été facile et depuis bientôt 2 ans mes petits enfants dont 1 je ne l'ai jamais vu.

Depuis que j'ai récupéré de ma santé je me protège et en disant il reviendra un jour,, quoique j'ai pu faire qui lui a pas plu.  je pense à eux tous les jours mais tous les jours je pense aussi à moi.. je vis seule , les jours de fetes , anniversaires ne sont pas faciles. Je souhaite a tous les parents dans le même cas de croirecet beaucoup de courage. Ce serait super de faire un rendez vous de rencontre non pas pour se plaindre mais pour se soutenir.  Adel

0

Moi non plus je ne vois plus mon fils car son père l'achète ,une belle maison,il a déménagé, et il n'est pas venu pendant la deuxième période de mes vacances alors qu'on a un jugement.

Je suis vide sans lui 

0
TIN6 Messages postés 99 Date d'inscription samedi 2 juillet 2016 Statut Membre Dernière intervention 17 décembre 2018 16
Modifié le 20 sept. 2018 à 09:15

Bonjour Madame,

 

Je ne connais votre histoire et je ne vais pas juger car il nous faudrait entendre les deux parties pour se forger une opinion, et encore il est possible que vous ne donniez pas la raison de votre conflit, si vous n'arrivez pas à l'identifier vraiment, cela arrive dans des cas. Je ne dis pas que ce soit le vôtre.

Je précise, je ne suis pas grand-mère.

Vous avez deux filles, vous agissez comme si vos enfants vous appartenez. Non ils ne vous appartiennent pas, ça se saurait sinon, lorsqu'il y a maltraitance, on enlève les enfants aux parents.

Je ne connais pas votre histoire, si le juge aux affaires familiales ne leur ont pas donnés un droit de visite, il doit y avoir des raisons, ont-ils fait appel de cette décision ? S'ils sont dans leur bon droit ils ont dû le faire ou le feront.

Avez-vous réfléchi à vos enfants ? J'espère que pour vous votre raison est vraiment valable pour les interdire de connaitre leurs grands-parents, genre atteinte sexuelle d'un de vos parents ou des deux envers vous, escroquerie financière, atteinte à votre vie, etc.....

Avez-vous réfléchi que c'est l'image que vous donnez à vos enfants. Lorsqu'elles seront adultes, elles estimeront qu'elles auront le droit de faire la même chose. J'ai lu des tas d'histoires dans ce sens là. Les enfants n'aiment plus leur mère même la déteste. Cela arrive dans les divorces, où le père est écarté par la mère (aliènation parentale de l'enfant), ou pour les grands-parents également.

Il faut espérer pour vous que votre raison est vraiment valable. Un jeune enfant est maléable, mais une fois adulte il s'interroge et voit qui est vraiment sa mère.

Faire du mal ne rend pas heureux.

Bon courage à vous, et essayez de vous remettre en question si votre raison est insipide.

Vous parlez de psychothérapie, il faut qu'elle soit dans les deux sens, et même familiale, ce qui est encore mieux. Car tout n'est pas blanc ou noir, c'est souvent gris, les torts sont souvent partagés, souvent un malentendu, c'est pour cela que le dialogue est la meilleure solution, on est entre adultes, on n'est pas en sucre. Et ceux seront les enfants qui gagneront dans ce cas là, ils sont pris entre deux feux, entre parents ou avec les grands-parents. C'est souvent un problème d'égo.

 

J'espère que j'aurai un peu fait avancé votre réflexion, et je vous souhaite encore une fois beaucoup de courage et de bonté pour votre avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0
TIN6 Messages postés 99 Date d'inscription samedi 2 juillet 2016 Statut Membre Dernière intervention 17 décembre 2018 16
Modifié le 30 sept. 2018 à 15:39

Bonjour Ninhursag,

 

Je ne dis pas que les torts sont toujours partagés mais souvent.

Je ne connaissais pas votre histoire. Vous dites que vos parents ne voulaient pas de votre mariage, et qu'ils ont fait des actes qui vous le prouvent. Alors on va vous faire confiance, même si on ne peut pas entendre la partie adverse.

Bien sûr que dans des cas les enfants ont des arguments valables pour tourner le dos à leurs parents. Mais dans d'autres ce n'est pas le cas. Souvent c'est une broutille, un malentendu, ou un bourrage de crâne  du conjoint. Indépendamment du fait que l'enfant a eu une enfance merveilleuse, l'enfant fait un reaset, oublie tout, juste s'accrocher à une broutille qui est en plus parfois fausse.

Vous dites discuter avec des enfants dans la même situation, avez-vous inversé la situation ?

Discutez-vous avec des parents dont les enfants ont tournés le dos ?

Entre vous, vous devez vous donnez raison. Bien sûr qu'un enfant qui tourne le dos a toujours une raison valable, ceci est dit par une psychologue, que cette raison soit fondée ou infondée.

Et là pour mon cas j'ai la preuve qu'elle est infondée. Cela est attestée par un membre de ma famille, et moi-même j'ai pu regrouper un certains nombres d'informations pour le réaliser. Mais j'ai quand même mis un an pour m'en rendre compte. Je ne connaissais pas la raison, l'enfant devrait la donner tout de même, ce serait plus simple. Mais lorsqu'elle est infondée, il ne dit rien.

Donc les personnes avec lesquelles vous discutez vous raconte leur histoire qui n'est que leur histoire. Vous ne parlez pas avec la partie adverse, et vous n'êtes pas détective privé.

 

C'est tout ce que je voulais dire.

Vous savez dans la vie il y a des choses beaucoup plus graves que cela.

Et vous en temps qu'enfant vous avez des devoirs envers vos parents.

Au Chili par exemple, un enfant qui ne s'occupe pas de ses parents, est lourdement verbalisé.

Mais dans votre cas si c'est vrai tout ce que vous nous avez racontés, et on n'a aucune raison d'en douter, vous avez eu raison de vous éloigner de vos parents.

Mais je vous souhaite de faire un jour la paix avec eux. Et surtout qu'ils acceptent votre épouse. Car ce qui doit compter pour les parents, c'est le bonheur de leurs enfants et uniquement cela.

Mais ce que je pense c'est que votre cas ne doit pas être majoritaire comme vous le croyez. Je connais beaucoup de cas où ce n'est qu'un malentendu.

 

Bonne journée.

 

 

 

 

 

0

bonjour

de toute façon, la relation parent - enfant, ne devrait jamais être coupée volontairement ! c'est trop grave ! s'il arrive un décès d'un côté comme de l'autre, on se reproche tout , même si on avait des raisons...et c'est trop tard !!!! et c'est dur de vivre après avec ça !!!!

Je ne suis pas la décisionnaire de cette rupture avec mes filles aînées et j'ai tout fait pour leur faire part,  pour insister sur ce que  j'ai écrit ci-dessus ... J'ai perdu mes parents très jeune, cette situation me paraît donc d'autant plus stupide ! de plus,  pour nous c'est une sorte de chantage qui nous est fait ..qui est "vous n'avez pas voulu prendre en charge  votre petite fille adulte pour ses études ..et bien vous ne verrez plus aucun petit enfant !"et ça a presque marché (nous avons toujours des contac ts avec notre fils,  belle fille et leurs enfants)  ma fille aînée dit ne pas  empêcher ses enfants de venir nous voir... mais les enfants se moulent  dans l'atmosphère ambiante... et puis s'ils n'y sont pas incités par leurs parents.. on ne les voit pas , même si on  se propose de rembourser les frais de transport...faire les démarches seuls pour les billets de train ou autre alors que le plus vieux  est en année de bac  on l'a quelquefois sur messenger mais à 17 ans faire tout ce trajet pour voir papi mami... quant aux deux autres ils ont 13 et 10 ans  et  ils vivent tous à 600 kms de chez nous ! Quant à notre petite fille de 19 ans que nous n'avons pas souhaité prendre en charge pour plusieurs années, elle ne nous contacte plus et nous a bloqués sur les réseaux sociaux...alors que c'est à ses parents que nous avons refusé cette charge et responsabilité... mais nous ne savons comment cela lui a été présenté...je lui ai écrit un courrier mais nous n'avons pas eu de réponse , l'a t'elle eu ?

donc tout ça est stupide dans la mesure où en plus "ces parents" montrent à leurs enfants qu'il est possible de se fâcher avec ceux qui leur ont donné la vie et dont ils ont reçu des soins! et dont ils restent quoi qu'ils en disent et pensent débiteurs ! quel exemple ! ils ont intérêt à être impeccables car pourquoi leurs enfants ne feraient ils pas de même ! et en attendant ils prennent la responsabilité de bloquer voire de supprimer la relation grand-parent -petit-enfant qui est aussi très importante ! et le petit-enfant n'a souvent pas son mot à dire ...

Pour notre famille il y a eu beaucoup de non-dits, pour ne pas brouiller l'atmosphère familiale le peu de  fois on l'on se voyait....trois fois par an quelques jours seulement, donc les relations étaient déjà distantes,  dues aussi à la distance géographique environ 600 kms ...mais il n'y a rien qui puissse expliquer la violence à laquelle cette rupture s'est faite et le fait que maintenant nous n'avons même plus leur adresse !!! et je me suis même rendu compte qu'en disant cela, les gens doivent avoir peine à croire ce que l'on dit , or nous sommes des parents lambda, et pensons avoir été suffisamment bons comme disent les psychologues !

Bien sûr il y a les faits et ce qu'on en fait tous ! Nous ne sommes pas responsables de leurs interprétations ! et nous reparler de choses puériles qui datent de plus de 30 ans ...(genre , je n'ai pas eu un vélo aussi beau que celui de ma soeur (elle avait 18 ans à l'époque) propos de ma fille de 48 ans....on sature... !

Nous avons toujours des nouvelles les concernant  puisque notre plus jeune fille a des contacts avec tout le monde et est au milieu de ce conflit, place pas très sympa non plus !!!

Ya plus qu'à laisser le temps au temps....si tant est qu'on en ait le temps...

0
TIN6 Messages postés 99 Date d'inscription samedi 2 juillet 2016 Statut Membre Dernière intervention 17 décembre 2018 16
30 sept. 2018 à 23:55

Bonsoir Chanteclder,

Je compatis avec vous.

Vous avez raison. Si je comprends bien votre fille aînée vous reproche de n'avoir pas pris en charge sa fille. Vous devez avoir des raisons qu'elle n'a pas compris. Heureusement que vous avez d'autres enfants. Vous en avez quatre ? Et deux filles qui vous ont tournés le dos.

C'est triste et lamentable, surtout pour des broutilles.

A vos filles, on leur souhaite de vivre la même chose qu'elles vous font vivre.

La distance n'explique pas tout, j'ai mon fils aîné qui vit à des milliers de km de la France, je lui parle quasiment tous les jours. mon jeune fils est à quelques km de chez nous, il nous a tournés le dos, il y a quinze mois que je ne l'ai pas vu. Son dernier message par email c'était pour la fête des pères. Là je ne vous raconte pas le dernier coup qu'il nous a fait. En plus il se dit croyant, il va à la messe toutes les semaines. C'est du cirque, car il fait le contraire de ce que dit l'évangile.

La raison pour laquelle il agit ainsi, je la connais enfin depuis le mois de juillet. Elle est complètement fantasmée, il s'est mis en tête sans raison que je ne voulais pas de sa compagne. Ce qui est complètement faux. Je ne lui ai jamais dit de la quitter. En fait c'est elle qui lui a mis ça dans la tête. Pourtant elle a été reçue chez nous comme une fille, nous lui avons fait beaucoup de cadeaux et rendu des services. Egalement je sais de source plus que sûre, que notre fils vit très mal tout ça, cette personne m'a dit qu'il est très dépressif, et qu'il faudrait qu'il se soigne.

Je m'inquiète beaucoup pour lui.

 

Vous voyez vous n'êtes pas seule dans cette peine.

Vous avez raison, cela ne devrait pas exister.

Il y a une part de mauvais dans l'être humain.

Votre fille devrait se protéger de vous, mais où allons nous. Vous n'avez pas voulu prendre en charge sa fille, et alors ça ne mérite pas de vous tourner le dos. Votre fille s'est vengée de cette façon, c'est lamentable.

Nous ne devons pas chercher, ces enfants là ne nous aiment pas, point à la ligne.

Pour mon fils, s'il est dépressif, je m'interroge. Peut-être qu'il continue à nous aimer, à voir ?

Serrons-nous les coudes, on est nombreux dans ce cas, c'est une épidémie.

 

 

 

 

 

 

0
TIN6 Messages postés 99 Date d'inscription samedi 2 juillet 2016 Statut Membre Dernière intervention 17 décembre 2018 16
1 nov. 2018 à 17:29

Bonjour Angèle,

 

Je vais dire comme je dis toujours, bougée, ne restez pas dans cette situation.

 

Vous vous faites du bien en remplissant cette valise pleines de jolies choses, et en écrivant.

Ecrivez plutôt aux parents et dites-leur que vous voulez connaitre votre petite-fille, vous en avez le droit et elle a le droit de connaitre sa grand-mère.

Et espérons qu'ils auront l'intelligeance de vous permettre de la voir.

Sinon prenez un avocat et rendez-vous avec JAF.

 

Tenez bon et courage à vous.

0
ninhursag Messages postés 15 Date d'inscription mercredi 19 septembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 18 novembre 2018 59
8 nov. 2018 à 21:36

La merveilleuse idée... comme ça on est vraiment sûr de se mettre encore plus les parents à dos, et ça montre bien sa capacité de remise en question !

0
TIN6 Messages postés 99 Date d'inscription samedi 2 juillet 2016 Statut Membre Dernière intervention 17 décembre 2018 16
12 nov. 2018 à 21:57

Pourquoi remise en question uniquement du côté des parents, les enfants adultes doivent se remettre en question aussi. Le problème est rarement en sens unique.

Et dites-moi qui a tourné le dos à qui ?

Zut, nous sommes quand même entre adultes dans ces cas là.

Il n'est pas histoire d'enfants mal traités, souvent ces enfants là ont eu une enfance merveilleuse en plus.

Et je vous en prie ne mêlé pas les  petits enfants dans les affaires d'adultes.

Les petits enfants ont le droit de connaitre leurs gands-parents, la loi le dit.

Et enlevez-vous quelque chose de la tête, les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, lorsqu'ils sont mal traités, on leur enlève.

D'ailleurs des enfants en froid avec leurs parents, chose que j'ai du mal à imaginer, je n'aurais jamais fait une chose pareille simplement parce que j'aimais profondément mes parents, que j'ai une haute opinion de la famille et je respecte énormément tous mes ancêtres., eh bien ces enfants devraient sans qu'on leur demande amener leurs enfants à leurs grands-parents.

Vous connaissez certainement l'alliénation parentale de l'enfant, et vous savez sûrement comment cela finit souvent.

Si vous ne connaissez pas je vous mettrai un lien.

 

 

 

0
ninhursag Messages postés 15 Date d'inscription mercredi 19 septembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 18 novembre 2018 59
12 nov. 2018 à 22:06

Moi je peux vous parler de "famille toxique", vu que visiblement dans votre monde de bisounours toutes les familles sont merveilleuses et tout le monde se veut du bien. Si tel était le cas pourquoi les parents ne voudraient plus voir leur propre parent ? Peut-être parce qu'ils ont un "gène de la méchanceté envers ses propres parents" ? Ou parcequ'ils ont été mal élevés ? Ha ben non ça c'est pas possible tous les grands-parents ont toujours été parfaits...

0
ASURok Messages postés 1 Date d'inscription lundi 12 novembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 12 novembre 2018
12 nov. 2018 à 22:44

merci à vous TIN6 d'élever le débat avec vos idées bien formaté sur la famille. Si il faut s'enlever de la tête que les enfant n'appartiennent pas aux parents, alors votre logique ce limite...vos enfant ne vous appartiennent pas, donc vos petits enfants non plus!!!! connaissez vous l'autorité parentale??? Cette génération de 68 aujourd'hui grands parents ne supporte pas les choix de leurs enfants et pense souvent tt controler... les grands parents qui reste dans leur statut sont certainement plus en mesure d'apporter aux développement de de leurs petits enfants...Pour les autres cela reste à prouver...

0
ReponsedeMaman Messages postés 4 Date d'inscription lundi 12 novembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 12 novembre 2018 11
12 nov. 2018 à 23:11

C'est étrange, vous parlez d'amour quand il s'agit de vos parents/ascendants et de droit/devoir concernant vos enfants. Mes parents tenaient le même discours...

Vous devriez quand même vous interroger...c'est très révélateur je trouve

0

Que dire quand c'est le parent qui ne veut plus voir ses enfants et petits enfants... 

0
TIN6 Messages postés 99 Date d'inscription samedi 2 juillet 2016 Statut Membre Dernière intervention 17 décembre 2018 16
12 nov. 2018 à 22:07

Je dirai la même chose que dans l'autre sens, et même je dirai que c'est encore plus moche.

Pour moi c'est complètement incompréhensible.

Je suis de tout coeur avec vous et vos enfants.

J'espère que les choses s'arrangeront, et que vos enfants pourront courir dans les bras de leurs grands-parents, et vous que vous pourrez embrasser vos parents.

J'espère que vos parents reviendront à la raison.

Pardonnez-les, mais n'oublier jamais ce qu'ils vous ont fait.

Courage et tenez bon.

 

0
ninhursag Messages postés 15 Date d'inscription mercredi 19 septembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 18 novembre 2018 59
12 nov. 2018 à 22:10

Que dire ? Ben c'est facile tout le monde sait parfaitement ce que vous devez faire : "sans qu'on leur demande amener leurs enfants à leurs grands-parents". Même s'ils ne veulent pas les voir je suppose qu'il faut leur amener quand même ?

0

Je pense moi aussi que les assignations par les grands parents afin de pouvoir voir leurs petits enfants ne sont pas recommandables voire périlleuses... car ce sont nos enfants qui nous font grands-parents et si l'entente entre parents et grands-parents n'est pas bonne, il est très difficile d'avoir des relations agréables avec des petits-enfants qui entendent plein de choses négatives sur les grands-parents... de plus c'est traumatisant pour les petits-enfants de se sentir tiraillés comme ça voire forcés d'aller chez les grands-parents car il est normal qu'un enfant cherche à plaire d'abord à ses parents.... on doit donc tout faire pour rétablir un contact positif avec ses propres enfants, si ce n'est pas possible, on aura au moins essayé, après, ce sont les parents qui porteront la responsabilité d'avoir priver leurs enfants de leurs grands-parents...

Je n'ai pas vu mes petits enfants qui ont 19 ans et 17 ans depuis 18 mois et ceux qui ont 13 et 10 ans depuis plus de deux ans... ils demeurent tous les quatre à 600 kms de chez moi, je vois les enfants de mon fils qui ont 10 et 8 ans un jour tous les trimestres quand on se voit pour un déjeuner familial... ce n'est pas terrible, car eux vivent à 50 kms de chez nous , mais je m'en contente, je suis bien obligée... j'ai celui de 17 ans sur facebook de temps en temps et les deux plus jeunes et je réussis parfois à les avoir au téléphone (car ils sont en garde alternée chez leur père ou chez ma fille) et la dernière fois que j'ai eu la plus jeune de 10 ans, je lui ai dit "Qui est au téléphone?" devine? .. et bien au lieu de répondre Mamie elle m'a dit Mme M... , je ne  sais si c'est par taquinerie ou si c'est comme cela que quelqu'un près d'elle m'appelle...mais comment une petite fille de 10 ans qui ne m'a pas vue depuis plus de deux ans peut elle me considérer? c'est énorme deux ans à cet âge là ! Leurs parents ne se rendent pas compte de l'impact que cela a sur TOUT LE MONDE, car en vouloir à ses parents, ce n'est pas non plus vivre en paix avec soi-même !!! Je ne désespère pas, je continue d'envoyer des messages, des coups de fil, de l'argent, des cadeaux aux petits enfants .. je fais comme si de rien n'était...avec la fille aînée c'est plus difficile pour moi, car c'est elle qui a coupé les ponts (puisqu'on ne voulait pas prendre sa fille en pension plusieurs années pour ses études..) mais je m'applique à modérer ma rancoeur...elle a 48 ans ce mois-ci et je ne sais pas encore si je vais la contacter..si j'y arrive puisque je n'ai plus son adresse et elle a peut-être changé de numéro de téléphone, et je ne peux envoyer de courrier qu'au cabinet d'avocats où mon gendre travaille... c'est d'une sottise ça aussi.... , mais l'humain n'est idiot et méchant à ce point que lorsqu'il souffre , je pense.. donc j'y vais doucement aussi, j'ai réussi à me libérer de ma culpabilité.. car il faut avouer qu'on se demande ce que l'on a bien pu faire ou dire ou ne pas faire , ne pas dire... pour en arriver là !  J'ai connu mes oncles maternels à l'enterrement de ma mère, j'avais douze ans et je me suis toujours juré de ne jamais me fâcher avec un membre de ma famille... bien sûr je ne suis pas celle qui a coupé les ponts.. mais la punition me semble tellement disproportionnée...mais finalement c'est leur choix ! on verra bien, mais c'est sûr que je ne ferai rien par voie de justice ! C'est aux parents (donc nos enfants) de vouloir que se créer un lien fort entre leurs enfants et nous, ils doivent le souhaiter, le valoriser le tisser...pour l'harmonie de toute la famille... si c'est pour avoir de mauvaises relations, des jalousies qui se réveillent ...des petits enfants qui vous rapportent  indirectement les propos négatifs de nos enfants et beaux-enfants...je préfère ce long temps de pause entre-nous... cela vaut mieux que tout le monde prenne du recul et peut être... prenne conscience que la vie est courte...et revienne à de meilleurs sentiments, plutôt que d'enfoucher le cheval de guerre en portant nos problèmes devant la justice !

0
ninhursag Messages postés 15 Date d'inscription mercredi 19 septembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 18 novembre 2018 59
14 nov. 2018 à 08:28

Donc si j'ai bien compris vous avez 2 garçons, une fille, chacun ayant 2 enfants, et dans le tas personne n'a vraiment envie de vous voir ? C'est tout à votre honneur effectivement de ne pas aller en justice mais euh... vous vous êtes déjà posé des questions sur la valeur "famille" que vous avez transmise ? Car si vous considérez que le seul problème est avec votre fille pour une histoire d'études, je pense qu'il y a beaucoup de facettes de l'histoire qu'il vous manque...

0

J'ai quatre enfants et six petits enfants , je vois sans problème les deux derniers ceux de mon fils, j'ai trois filles dont l'une toujours en études .. vous parlez de valeur famille...je ne sais pas, je ne pense pas que nous sommes mieux ou pire que certains...et nos trois premiers enfants ont entre 45 et 50 ans, et c'est avec mes deux filles aînées qu'il y a ce problème l'aînée ayant entraînée la seconde... et elles vivent depuis plus de vingt ans à plus de 600 kms de chez nous donc nous nous voyions déjà très peu (une dizaine de jours par an, lors de deux ou trois séjours) donc les valeurs que l'on peut transmettre ne durent pas forcément toute la vie....et sont modifiées par leurs propres rencontres...

0
ninhursag Messages postés 15 Date d'inscription mercredi 19 septembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 18 novembre 2018 59
14 nov. 2018 à 09:01

C'est de votre 3ème enfant dont vous vous parliez des enfants ici ? "je vois les enfants de mon fils qui ont 10 et 8 ans un jour tous les trimestres quand on se voit pour un déjeuner familial... ce n'est pas terrible, car eux vivent à 50 kms de chez nous"

0

Oui, mon fils est mon troisième enfant.

0

Dolly, si votre réponse concerne mon post, je vous dirai que ma fille ne nous empêche pas de voir ses enfants, plus exactement,  n'empêche pas ses enfants de venir nous voir ! mais le peuvent-ils ... ou le veulent ils?...ils n'entendent eux aussi que ce que leur disent leurs parents... mais comme nous n'avons pas accepté de prendre sa fille, notre petite fille de 18 ans en pension pour plusieurs années chez nous (cinq années en perspective) et également après les études de son frère donc sept ans au total... (ils habitent en province et nous en région parisienne) et son école est assez proche de chez nous... il s'agit donc d'une représaille familiale : "vous n'avez pas voulu vous charger de votre petite fille, vous ne verrez plus personne.".., représaille relayée par sa soeur qui elle aussi vit en province et a dû savoir que nous ne prendrions aucun petit enfant en pension pour une telle durée et qui sans doute projetait éventuellement les mêmes souhaits ! nous avons élevé quatre enfants, avons soixante dix ans et ne souhaitons plus les soucis de responsabilité et de contrainte occassionnés par des enfants adultes, majeurs, qui ne sont pas autonomes , d'autant que nous avons toujours à charge notre dernière fille de 27 ans, toujours en études ! donc, étant encore parent, nous avons refusé et c'est ça la cause de cette rupture qui dure depuis dix huit mois...bien sûr nous n'avions absolument pas imaginé une telle situation.... et nous ne nous sommes jamais immiscé dans leur vie, et si ma fille avait été victime de quoi que ce soit, je ne pense pas qu'elle aurait pensé nous charger de ses enfants , comme vous dites pour faire d'eux de nouvelles victimes ! 

Vous avez raison, il n'est pas possible de juger quoi que ce soit, et il n'y a pas à chercher qui a tort ou raison..on n'est pas en jugement.... chacun ou chacune ne communique ici que ses ressentis...mon précédent post visait  avant tout  à conseiller de ne pas exiger des contacts avec les petits enfants par voie judiciaire. 

0

Chantecler, non, ma réponse n'était pas pour vous personnellement, je l'ai mal positionné désolé mais je n'arrive plus à modifier. Elle était destinée à tous les grands-parents qui viennent se plaindre dans les forums d'avoir l'interdiction de voir leurs petits enfants mais bien sûr on a ainsi UNIQUEMENT leur version et ils ne décrivent certainement pas les vraies raisons qui ont pu entrainer une telle décision de la part de leur(s)s enfant(s). A tous ces grands-parents dans la réalité parfois vraiment toxiques (mais ceci ne se verra jamais sur un forum) qui s'acharnent par voie judiciaire pour mener le monde et les générations descendantes à leur manière sans vraiment songer à leurs petits enfants car ce n'est en fait que pour en faire une vengeance personnelle par rapport à leur(s) enfant(s). 

De votre côte votre dernière phrase "mon précédent post visait  avant tout  à conseiller de ne pas exiger des contacts avec les petits enfants par voie judiciaire." est au contraire tout en votre honneur !!!

0
ninhursag Messages postés 15 Date d'inscription mercredi 19 septembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 18 novembre 2018 59
14 nov. 2018 à 10:05

J'adore bravo !

0

 Merci de votre réponse Dolly. Toutes ces histoires personnelles sont toujours des souffrances et   c 'est pour cela que certains en arrivent à faire n'importe quoi...quand on n'accepte pas une situation, c'est une tendance de vouloir à toute fin qu'elle s'arrête par n'importe quel moyen... y compris avec le juge...

Je crois que je suis en train d'accepter et finalement ça va mieux...la deuxième de mes filles répond plus gentiment à mes sms...quant à l'aînée, je vais l'appeler pour son anniversaire...la dernière fois que je l'ai eue au fil c'est l'an passé à la même date...on verra bien... de toute manière ma priorité ce sont mes enfants bien que j'aime également mes petits-enfants, car on ne peut rien créer avec ses petits-enfants si on n'est pas apprécié de ses propres enfants...surtout quand ils sont petits, c'est une transmission d'amour, de respect, de considération qui doit s'effectuer...bien sûr, nos enfants qu'on aime et qu'on a élevés comme on a pu ou su, ont leur vie et subissent aussi des influences....je répète que ce sont nos enfants qui nous font grand-parents donc, ce n'est pas en allant contre eux( à fortiori par voie de justice)  que l'on se rapprochera de nos petits-enfants...  maintenant chaque famille est particulière, je pense aux parents et enfants qui habitent la même ville et qui sont en rupture... ce doit être très difficile d'apercevoir de temps à autre, leurs enfants avec leurs petits enfants et se regarder comme des étrangers...

0

Chantecler : vos paroles "je répète que ce sont nos enfants qui nous font grand-parents donc, ce n'est pas en allant contre eux( à fortiori par voie de justice)  que l'on se rapprochera de nos petits-enfants.." sont divines ! Dommage que vous ne soyiez pas juge pour beaucoup de parents qui se battent à juste titre contre cet Art. 371-4 qui finit parfois par donner bien trop de pouvoirs aux grands-parents qui abusent profondément au risque même de mettre des petits enfants en danger !

0
ninhursag Messages postés 15 Date d'inscription mercredi 19 septembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 18 novembre 2018 59
18 nov. 2018 à 20:50

Quelques livres pour ceux qui auraient des doutes sur le fait que toutes les familles, parents et grands-parents de tous âges ne sont pas parfait, très très loin de là...

Familles en guerre, E. Thiry-Bouvier

Grands-parents charmeurs d'enfants, M. Merai

Parents toxiques, Susan Forward

Ces mères qui blessent - A. L. Buffet

Maltraitances. Enfants en souffrance le livre de Pierre Lassus

0
mamieyane Messages postés 10 Date d'inscription mercredi 19 décembre 2018 Statut Membre Dernière intervention 4 août 2022 9
20 déc. 2018 à 11:26

oui  moi  je ne voit  plus mes enfants   et petits enfants   je cherche  en parler  avec qui a qui m ad adresser  ....j en souffre  énormément  je prends sur moi  mais   combien de temps ......merci a vous 

0