S'occuper des enfants et travailler en même temps

Résolu
Utilisateur anonyme - Modifié le 10 déc. 2021 à 16:08
 Ocealive - 30 déc. 2021 à 08:28

Comment faire pour s'occuper des enfants et travailler en même temps ?

A voir également:

21 réponses

Franchement, lire toutes ces réponses me déprime. Aucune mère n'est parfaite et on est pas toutes capables de vivre de manière organisée à la manière d'un dirigeant d'entreprise.
Moi, je trouve ça déprimant, usant, stressant, même démolissant moralement.
je suis obèse, j'ai deux enfants de 5 et 11 ans. Je n'ai pas le permis (phobie de la voiture) et un mari absent de 6 heures du matin à 19 heures le soir car il travaille à Paris alors que nous habitons dans la Marne. Sans compter ses déplacements professionnels de plusieurs jours. Je n'ai pas de solution de garde car nous ne pouvons nous permettre de payer une baby sitter et les mamies ne sont pas toujours dispo.
Alors, au risque de déplaire et d'aller à l'encontre de toutes ces mamans hyper organisées qui passent leur temps à courir, sans jamais s'arrêter ou presque, qui parviennent à travailler jusqu'à 40 heures par semaine en gérant tout, toute seule, et bien je dis : mais merde quoi ! On ne fait pas les enfants seules et on est pas toutes fait du même bois. Si on ne peut pas, on ne peut pas.

Je ne parviens pas à avoir une maison en ordre, mon linge fait en temps et en heure et je ne parviens pas non plus à faire ma reconversion professionnelle parce que très souvent, voire, à chaque fois que j'ai un atelier ou une formation en vue, je ne peux pas y participer à cause des enfants à aller chercher à l'école, ou malade.

Voilà, c'est un peu mon coup de gueule, on est pas obligées de se forcer à courir par obligation. On est pas obligées de faire toutes des sacrifices tout le temps et toute seule.

Moi, je suis désemparée et je me sens aussi enfermée que ma soeur qui est incarcérée pour 20 ans ! C'est la même punition pour moi, même si j'aime mes enfants. Je leur donne tout ce que je peux mais vraiment, vraiment, j'en ai marre et je n'en peux plus.

Respectez votre rythme sans culpabiliser, c'est tout ce que je peux dire.

Bon courage !
63
Bravo ! c'est super courageux de le dire . Entièrement d'accord avec toi . J'ai couru pendant des années à essayer de tout gérer pendant que mon mari ne levait pas le petit doigt pour m'aider. J'étais épuisée et je culpabilisais de ne pas y arriver.
Je n'ai que deux enfants mais aussi souvent malades avec de la kiné quand ils étaient petits. Mon mari se cachait derrière sa carrière pour ne rien faire et prétendait qu'il faisait ça pour nous et les enfants, mais ça c'est une autre histoire.

Aujourd'hui je suis séparée et les enfants sont plus grands. J'ai de la chance d'avoir des revenus corrects alors j'ai décidé d'arrêter de courrir : une femme de ménage fait le ménage une fois par semaine et je travaille au 4/5ème, ce qui me permet de passer du temps avec mes enfants et de faire les autres taches "ménagères" (lessives, courses, rangements, médecins, papiers, entretien de la voiture et jardin :-) ) Je ne repasse plus que les chemises et on n'en a pas beaucoup car franchement ça ne sert à rien .. J'ai du temps pour des loisirs et je crois que voir leur maman heureuse rend mes enfants plus heureux aussi . C'est ce que mon fils avait "demandé" sur sa poésie de fête des mères ..
7
Moi aussi j'aurai bien voulu m'occuper de mes enfants et travailler en même temps! Mais ce n'est pas toujours possible. Contrairement à certains témoignages, tout le monde n'est pas à 35h ni même 39, certaines entreprises refusent le 4/5, et il ne suffit pas de s'organiser. J'étais employée dans l'artisanat, payée sur une base d'un peu plus que le smic horaire, avec un contrat de 35h mais en effectuant réellement 45h par semaine donc au final un salaire juste correct mais vu le nombre d'heures!!. Pour mon premier enfant je le déposais à 7h15 chez une nounou (mes horaires: 9h-20h (1h30 de pause repas, de temps perdu), je quittais la maison à 7h et rentrais à 22h), et mon mari le récupérait à 20h (autant vous dire que c'est pas une vie pour un bout de chou), et après il devait enchaîner le bain, le repas et hop au lit. moi en arrivant à 22h, je gobais un truc à manger, et lessives , ménage etc, au lit entre 23h30 et minuit,debout 6h max. Alors ok j'étais de repos le lundi et le dimanche (je bossais le samedi), mais c'était tout le temps la course. J'ai appelé plus de 72 nounous avant d'en trouver une qui accepte nos horaires, et autant vous dire qu'on ne joue pas les difficiles dans ces cas là (mais bon elle était très bien). Dans notre cas, impossible d'avoir une place en crèche, vu nos horaires...Mon mari a pété les plombs car entre la pression au boulot, ses horaires (8h-19h, donc départ maison 7h, retour 20h) qui sont déjà pas mal, il devait ensuite géré bout de chou. Il a tenu 2 ans sans problème, c'est un bon papa, courageux, pas le genre à rester planté devant la télé, mais la 3 ème année, il a complètement craqué..Normal... Et mon fils ne voyait que par lui pendant ces 3 premières années, je n'existais pas, je n'avais que peu de temps à lui consacrer, le soir il ne me voyait pas, quand je rentrais il était couché. On avait bien sûr le lundi et le dimanche, mais il y avait les courses etc... donc un peu de temps mais très peu(et c'est très difficile pour une maman de se sentir si peu importante aux yeux de son enfant). J'ai réussi à retrouver une vrai complicité vers ses 5 ans car j'ai arrêté de travailler à partir de ces 3 ans1/2 à la naissance de son petit frère . Autant vous dire qu'avec 2 enfants c'était impossible à gérer,entre 1 qui va à l'école (la garderie ferme à 7h), et le deuxième chez l'assistante maternelle, ..et invivable pour eux....et une fortune en frais de garde..... Donc voilà tout ça pour dire qu'on n'a pas tous un boulot à coté de chez soit, qu'on ne bosse pas tous dans une grosse boîte où il y a des rtt, les 35h, possibilité de 4/5, finir à 17h, que même si on est organisé, bosseur(euse), courageux, battant,même si on aime son métier, on ne peut pas toujours pour le bien de ses enfants et celui de son couple travailler et s'occuper en même temps de ses enfants.Il y a un choix à faire: choisir entre la culpabilité de passer à coté de l'enfance de vos bouts de choux et leur imposer vos horaires de travail qui ne sont pas forcément sains pour eux, mais nécessaire pour votre insertion sociale, votre besoin de reconnaissance professionnelle et le maintien de votre niveau de vie; et la culpabilité d'être vue comme qq'un qui ne travaille pas ,"qui ne fait rien", de mettre en péril sa situation financière, mais de profiter de ses loulous et de les voir grandir. J'ai fait mon choix, la culpabilité était trop forte, et l'organisation devenue impossible et "bouffait" tout le monde: J'ai arrêté de travailler il y a un peu plus de 3 ans (congé parental), et aujourd'hui je cherche un emploi à mi temps(malgré le fait qu'il me faudrait un plein temps pour vraiment subvenir à nos moyens). Honnêtement mon travail me manque terriblement et je ne peut pas dire que je sois épanouie d'être une "femme au foyer", mais mes enfants méritent bien ça!!!!!! J'espère quand même maintenant que les enfants sont un peu plus grands retrouver un emploi que j'aime et qui me permettra de concilier vie de famille et vie professionnelle...... Bon courage à celles qui galèrent vraiment (pas à celles qui bossent à 35h, 4/5, finissent à 16h ,celles là,en effet ont juste besoin d'organisation et encore!!!! :-p )
4

Bien dit!

0

Merci d'être aussi courageuse et d'exprimer une réalité et non une fiction de la vie où tout est parfait et rose..

2

eh oui ! tellement vrai "ffff" ! J'étais "cadre à responsabilités", je partais à 6h45 le matin, rentrais à 19h, mon mari avait des horaires relativement similaires... autant dire que ne gérer qu'un seul enfant était déjà très compliqué. Impossible de trouver une nounou qui accepte ces horaires, alors on avait une jeune fille qui prenait le relais en attendant qu'on arrive. Résultat : bébé ne nous voyait jamais hors le WE, et nous non plus ! car bien sur pas de rtt ou si peu...

Par "chance", mon patron a jugé que j'étais bcp moins dispo maintenant que j'étais maman et m'a gentiment mis dehors... Je l'ai très mal vécu au départ, puis j'ai vu cela comme l'occcasion d'avoir une vraie vie de maman.

Je vousligne que mon mari m'aide aussi et ne sous estime pas du tout la masse de travail que cela représente d'être une "maman au foyer".

Aujourd'hui j'ai 3 enfants (que je n'aurais pas eus si j'avais continué à travailler "comme avant"), je suis une maman très heureuse, malgré le regard des autres... je souhaite reprendre une activité à temps partiel dans mon métier initial et plus aucune entreprise ne veut de moi !! Avoir fait de "longues études", travailler comme une damnée pendant 12 ans puis s'arrêter 8 ans pour ses enfants : totalement incompréhensible pour les personnes de l'entreprise.
Je ne regrette pas mes choix, mais je suis désespérée de voir que les personnes "normales", ce sont celles qui laissent de côté leur vie perso pour ne pas soit disant "sacrifier" leur vie prof.

C'est une question de société : aujourd'hui, même si elles vous envient, les femmes qui travaillent et ont des enfants vous diront "ah, mais tu as du temps TOI, MOI, je travaille, je ne fais pas ce que je veux" quand vous leur direz "j'ai réussi à m'organiser pour aller à telle réunion parents professeurs".

 

4