Signaler

Un enfant adopté parvient-il vraiment à être heureux ? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 9 juin 2017 à 10:56 par maryfrce
Un enfant adopté parvient-il vraiment à être heureux ?
Utile
+3
plus moins
je ne suis pas tresoptimise sur cette question pour en avoir eu des exemple sdans ma famille j espere vraiment qui y en a qui reussisse
Maria- 26 mai 2016 à 23:35
Bienvenue au club du suspens
Répondre
Karimeuh 3Messages postés jeudi 19 janvier 2017Date d'inscription 19 janvier 2017 Dernière intervention - 19 janv. 2017 à 23:40

Vous ne savez rien ?

Répondre
Karimeuh 3Messages postés jeudi 19 janvier 2017Date d'inscription 19 janvier 2017 Dernière intervention mchicha - 19 janv. 2017 à 23:33

Bonjour Mchicha,

 

J'ai été adopté vers 3 mois au Maroc à Rabat, j'ai vécu une vie sans grande turbulence jusqu'au jour ou mes parents adoptifs se sont séparés et en ont profité pour m'annoncer mon adoption. J'ai connu beaucoup de moments tristes ou j'avais l'impression d'etre un poids, mais surtout je voulais connaitre mes origines et assumer qui j'étais. Personne ne m'a aidé et jusqu'à présent je n'ai pas pu connaitre ma famille d'origine. J'ai décidé de construire ma propre famille et malgrè cela je ne suis toujours pas heureux...

Entre autre, en France j'ai été marqué par le racisme, ce qui a été un choc pour moi. J'ai envie de connaitre les sentiments d'autres personnes hommes ou femmes comme moi qui ont connu cette situation. Je suis sûr que cela pourrait m'aider à comprendre et à ne pas me sentir seul dans cette situation.

J'aimerais retrouver mon identité même si celle ci est triste et comporte certains déboirs. Je n'ai que tristement pas assumé les dires de ma mère adoptive qui niait mon adoption en racontant aux gens des fausses origines et expliquer tout en faisant bien attention que je ne dise à personne mes vraies origines. Cela m'a beaucoup complexé et de m'avoir forcé à mentir sur ma réelle identité m'a franchement perturbé. Avez-vous fait les démarches ?

J'essaye de garder la tete hors de l'eau mais ce soir, à l'heure ou j'écris, cette question ne me laisse pas dormir...

 

J'ai 27 ans et toutes ces années n'ont pas pansé mes plaies. Bien au contraire, elles sont encore à vif. Alors voilà, je n'ai jamais eu la chance de partager cela sur un forum ou d'autres personnes ont vécu des situations similaires et j'aimerais vraiment avoir vos réactions là dessus.

Tellement de choses à dire...

Répondre
Karimeuh 3Messages postés jeudi 19 janvier 2017Date d'inscription 19 janvier 2017 Dernière intervention 2014andrea - 19 janv. 2017 à 23:39

Bonsoir,

 

Qu'est-ce qui vous a donné envie de vivre de nouveau au Maroc ? Palrez-vous correctement la langue ? Je me permets, je uis moi meme adopté et je voulais savoir si l'acclimatation n'a pas été trop dur...?

J'ai 27 ans, un bébé, et j'ai aussi été adopté au Maroc, à Rabat. J'ai besoin d'entendre des récits et de partager.

Merci.

Répondre
adopte- 17 juin 2016 à 18:03
ATTENTION: si vous avez été adopté au Maroc et vous etez en cherche des votres origines ecrivez au ***@*** ou au group facebook "Adottati in marocco - adoptes au maroc" Merci!
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+4
plus moins
je pense qu il aura toujours un manque
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
L'adoption d'un enfant doit être le dernier recours lorsque toute tentative d'insertion dans un milieu familial a échoué. Hélas les enfants sans aucune attache familiale après un cataclysme ou toute autre tragédie (parents morts de HIV entre autres) sont légions, et si dans ce cas une famille d'accueil est prête à en prendre soin, le geste est tout à fait noble. Mais ne pas s'attendre "à rendre heureux" un enfant "parce qu'il a trouvé une nouvelle famille". Cela dépend d'une infinité de facteurs, à commencer par l'âge au moment de l'adoption. Et même dans des conditions optimales, on assiste à des situations de crise dans une majorité des cas: il peut s'agir du rejet pur et simple du milieu d'accueil à un certain stade du développement, souvent vers l'adolescence ou même beaucoup plus tard, ou de réaction cycliques "une fois je t'aime, une fois je te déteste". Cela peut être très éprouvant pour les parents adoptifs qui ont beaucoup de mérite et doivent bien être sûrs de leur action: ils le font pour l'enfant, jamais pour eux.
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Très sincèrement, je ne sais pas. J' ai des amis lointains qui ont adopté un Vietnamien qui est aujourd'hui un grand jeune homme, intelligent, sympathique et souriant. Ses parents adoptifs en bavent d' admiration...Mais je ne suis pas dans la tête de ce garçon pour savoir s' il est heureux ou s' il n' en donne que les apparences.
Donnez votre avis
Utile
+5
plus moins
Eh bien que de réponses déprimantes et défaitistes! Un OUI immense, bien sûr qu'un enfant adopté peut-être heureux, il ne manquerait plus que çà que le bonheur lui soit refusé! Il me semble y a voir une règle d'or, c'est de ne rien caché à l'enfant, les mensonges sont ravageurs. Sinon tout va bien. Votre mère vous a porté 9 mois, la mienne plus de 8 ans. Le désir d'enfant est si fort chez les adoptants. L'amour reçu l'est aussi. Je ne dis pas que tout sera simple, ni rose, bien sur cet enfant a une felure dans son histoire, il faudra se construire avec, ensemble. Mais finalement tout le monde traine quelque chose, adoptés ou non. Bref, je suis une enfant adoptée TRES heureuse, et depuis une TRES heureuse maman de 3 petits, ma mère (adoptive) est une TRES heureuse mamie!
Ulyana10 3Messages postés mardi 13 janvier 2015Date d'inscription 17 mars 2015 Dernière intervention - 17 mars 2015 à 10:30
Je rejoins ta réponse à 100% ! Mes parents ne m'ont jamais caché mon adoption. Aussi petite que j'étais, mes parents m'ont dit d'emblée que j'étais arrivée en Belgique à l'âge de 3 mois et demi. Et même si j'ai connu des passages parfois compliqués à l'adolescence, maintenant : oui mon adoption est une réussite !!!
Il faut privilégier le dialogue et l'honnêteté, comme dans toutes relations, finalement :)
Répondre
Anonyme- 3 mars 2017 à 20:58

Je vais bientôt me marié et j'ai tjr le complexe d'être une fille adoptive psk tout le monde le sais psk je porte le noms de ma vrais famille pas celui de ma famille adoptive et aussi psk ma mère adoptive est âgé donc automatiquement tt le monde sais que chui adoptive sa me.bouleversent énormément à chaque fois que j'entends un truc concernant l'adoption je me sens visé et j'ai peur de resté comme ça le restant de ma vie je suis tellement perdu aider moi svp je suis à la faculté et j'ai 19ans je suis une femme plutôt coquette qui passent pas inaperçu quil aime toujours être bien habillé et maquillé et les gents ne trouve pas sur quoi me critiqué apar le faite que je suis une fille adoptive 

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Merci beaucoup à Stéphanie pour sa réponse. Je suis entièrement d'accord avec elle. Dans les familles génétiques ou naturelles, l'enfant fait aussi sa crise d'adolescence, le je t'aime, je t'aime plus. Moi, quand j'étais petite, j'imaginais être une enfant adoptée car je ne ressemblais pas du tout en caractère à mes frères et soeurs mais je ressemblais trop à ma mère, sa doublure en plus jeune. Alors, tout dépend des parents adoptants. Avec beaucoup d'Amour, la Vérité comme le dit Stéphanie, l'enfant peut être très heureux. Même s'il désire connaître ses géniteurs s'ils vivent encore. Pour lui, parfois ce n'est pas souhaitable mais parfois, comme on l'a vu dans des émissions, c'est formidable car il a ensuite 2 familles. Des fêlures certes, de très grosses blessures parfois et même souvent mais l'AMOUR peut arriver à les cicatriser et à faire progresser et avancer das la vie. Bravo Stéphanie et bravo à tes parents adoptifs. Ils ont réussi le pari et c'est formidable. Vous prouvez que LE BONHEUR C'EST POSSIBLE ! Même pour vous. Ne pas se focalier sur les exemples négatifs mais positiver.
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour à toutes et à tous. Eduquer un enfant est déjà difficile quand c'est le notre, j'imagine que pour un enfant adopté cela doit l'être encore plus.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
c'est difficile de répondre. pour moi tous les enfants sont adoptés à la naissance. Ils arrivent et doivent faire connaissance avec leurs parents et les parents doivent "les adopter"; c'est à dire que l'amour se construit de jours en jours. évidemment quand on sait que les parents biologiques sont ailleurs, il y a la question de qui sont-ils , pourquoi n'ont-ils pas pu m'aimer et me garder. c'est en répondant à ces questions, dans la mesure du possible, que l'enfant accepte son destin à lui : de ne pas vivre avec ses parents biologiques. tous les enfants sont des enfants.
Donnez votre avis
Utile
+3
plus moins
Pourquoi pas ? Dans la mesure ou, selon moi, chacun est plu ou moins une légende dont il est le premier croyant... tous les "contes" sont possibles. Un "bon" psy pourra toujours tenter de vous en faire faire une relecture ou d'en inventer un autre...mais, l'expérience, l'auto-réflexion , la vie, en bref, offrent des milliers de possibles en évitant tout souffreteux nombrilisme. Le monde existe au-delà de soi-même et il est riche d'enseignements... à chacun d'en tirer la quintessence dans le secret d'une sereine solitude qui n'est pas sentiment d'abandon, générateur fictionnel d'inextinguibles manques à tous les étages.... Sortir du moule des baby looser imposé par des conditionnements systémiques accéptés comme "seules vérités réalistes".
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
pour ces enfants qui ont vécu et ont souvenir de la vache maigre et qui du jour au lendemain sont en présence de tout le confort nécessaire et digne du terme. je pense que oui mais a savoir que là ou certain seront très heureux d'autre ne le seront pas ! l'être humain peut être très compliqué ! là aussi je serais heureux d'avoir votre point de vue!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Si l'enfant est orphelin, oui je pense qu'il parvient à etre heureux. Il s'accroche à sa famille adoptive, car c'est sa seule famille. Un enfant qui a ses parents toujours vivant ,aura un jour envie de les connaitre. Donc il ne sera pas vraiment heureux.
malheureux- 8 janv. 2014 à 15:34
Moi je suis orphelin
j'etudis et je travail la nuit
j aimerais q une famille m adopte
j ai 15 ans
je suis marocain voici mon num

... (donnée supprimée pour raison de sécurité)
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Je pense qu'un enfant adopté peut, en effet, être heureux. Ces parents adoptifs, qu'entre- autres j'admire, sont des gens qui sont en "mal d'enfants" donc, ils vont faire le maximum pour le rendre heureux. Ils ont tellement désiré cet enfant, qu'ils vont le combler, tant par l'amour qu'ils vont lui donner que matériellement.. Après, à l'adolescence, je pense que tout dépend de l'enfant. Il aime ses parents adoptifs et ne se pose pas de questions, ou alors, il va chercher à retrouver ses origines et là, il peut être malheureux. C'est un sujet très délicat!........
Juju- 29 déc. 2016 à 17:09

Faux ! Il y a des mères adoptive qui adopte pour faire plaisir à leur mari et rejette toute leur vie leur enfant au point de le faire détester par toute la famille à force de me dénigrer ! Eh oui...

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+9
plus moins
en a t il le choix ???? non ! si je prend mon experience , j ai ete assistante maternelle , on m a confier un enfant de 18 mois placer par la D A S S , abandonner par sa mere ! ( je ne critique pas les femmes qui abandonnent leurs enfants ) ce bebe est rester chez moi jusqu a l age de 5 ans , il nous appelait papa et maman il etait considerer comme le dernier de la famille , un jour du mois de mai , on m annonce que cet enfant est adoptable et que l on vient lui presenter ses futurs parents adoptifs ! 8 jours apres cette nouvelle , il est partit avec sa nouvelle famille vivre a paris dans un quartier 'CHIC ) quand il est monter en voiture , il nous a lancer un regard que l on est pas pres d oublier , il s est mis le nez coller a la lunette arriere en nous regardant lui dire au revoir , retenant nos larmes ! pour lui il a ete abandonner 2 fois !!! pensez vous qu il etait heureux a ce moment la ??? 2 jours apres son depart , la mere adoptive m a appeller pour savoir comment si prendre pour le calmer , pour lui redonner gout a la vie , pour qu il arrette de faire pipi au lit ( une revendication de sa part ) car quand il est partit il y a longtemps qu il etait propre !! il demmandait qu on le ramene chez lui , il voulait voir son frere (mon fils) je ne sais pas s il s est habituer a sa famille , nous n avons jamais eu de ses nouvelles ! j ai compter les jours et les annees . je sais qu il a maintenant 34 ans ; j ai lancer un avis de recherche pour essayer de le retrouver , mais se souvient il de nous ? J AI PRIER DE TOUTE MES FORCES POUR QU IL S HABITUE A SA NOUVELLE FAMILLE !!! pauvre cheri !! j ai ete obliger de cacher sa photo pour ne pas que mes enfants pleurent en le regardant !!! c est comme si on avait ete en deuil ! il a fallu beaucoup de temps pour mes enfants et nous , mon mari et moi meme pour parler de lui ! il restera dans notre coeur a vie ! je sais bien que les enfants que l on nous confient ne sont pas les notres , mais nous lui avont donner tout l amour que des parents peuvent donner a un enfant !!!! 1 mois apres son depart , on m annoncent que les assistantes maternelles pouvaient adopter les enfants places!!!!!! QU ELLE HONTE !!!! nous avons perdu un fils !!!!!! qui ne nous appartenait pas !!!! j ai peu etre ete longue dans mes explications mais je n est que vous pour parler de ce sujet la ! je vous remmercie de m avoir lu. MERCI A TOUS
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
maryfrce- 9 juin 2017 à 10:50

votre histoire m'a bouleversé et j 'espere qu'un jour vous le reverer

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Bravo à Stéphanie pour sa réponse affirmative en nous prouvant qu'on peut être heureux en étant un enfant adopté. Je suis infiniment triste pour la personne qui a dû "rendre" son petit garçon qui a été adoptable. La vie est particulièrement injuste, une histoire pareille marque une famille entière à vie. Je pense aussi à ce pauvre petit gars, à son ressenti. Comment peut on exiger une chose pareille... Un deuxième abandon. Nos lois ne sont pas humaines...
Donnez votre avis
Utile
+3
plus moins
Marie-Alice ,votre témoignage est tellement émouvant,que j'en attrape des frissons.Honte à vous Messieurs les" ronds de cuir " MMarie -Alice je vous embrasse ,et ne veux pas remuer le couteau dans la plaie.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
marie alice, c'est assez surprenant que cet enfant n'ait pas eu la possibilité de vous revoir au moins quelques années plus tard. ne serait-ce que par respect pour lui, pour ce qu'il a vécu chez vous, pour que ce que vous lui aviez apporté de positif soit confirmé. c'était il y a 30 ans, pas certaine que les choses aient changées. pourtant il y en a des psy , des pédagogues à rétribuer pour ce résultat. il vit avec ces bases et ne désespérez pas........... agnès
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
je suis tombée ici par hasard
Et la question m'a "touchée"
je suis moi même enfant adoptée, et non je ne pense pas qu'un enfant adopté puisse être "totalement" heureux ...
il aura toujours des questions auxquelles il ne pourra jamais répondre
Et la souffrance de l'abandon sera toujours présente
Un magnifique proverbe dit la chose suivante:
"pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient"
la plupart des enfants adoptés ne le sauront sans doute jamais ...
les parents adoptifs pensent toujours faire au mieux en adoptant un enfant, et oui c'est un merveilleux cadeau, mais ensuite ce n'est pas eux qui vont devoir vivre avec ça ...
SHAmax1307- 21 févr. 2013 à 00:07
j'ai moi même étais adopter depuis l'âge de 4 ans , je répondrais qu'un enfant adoptée ne sera jamais réellement et vraiment heureux dans sa vie ..(en terme de liens familiale )mais peut l'être dans le cours de sa vie ,
La famille donne une deuxième chance , a l'enfant . Mais la relation dans la durée se détériore
Pour une relation fusionnel entre mère et fils je pense que le bébé doit sortir du ventre de sa mère
je pense aussi que chaque enfant adopte a ses caractéristique , c'est ressenti, ect .
Je donne toujours une belle image de moi , ce qui ne m'empêche de souffrir beaucoup ,les gens ne sont pas tous pareille.. , je conseil , au tous adolescent adopte de positivé , et d'accepté de propre réalité et de ne jamais baisse les bras .( ma mère adoptive , ma éviter la rue , et les favélas du brésil et toute sa misère , alors je pense aussi qu'il y a du oui et du non , dans cette question , c'est le courant de notre vie qui peut donner la réponse , on et tous un jour heureux , et malheureux , seul l'avenir en décide
Répondre
maelle.22 1Messages postés mercredi 19 novembre 2014Date d'inscription 19 novembre 2014 Dernière intervention - 19 nov. 2014 à 21:08
j'ai étais adopte a l'âge de 6 mois ... je suis très heureuse dans ma famille (adoptive). pour moi c'est ma vrai famille et il en existera pas d'autre. pour moi se ne sont pas les liens du sang qui font de nous une vrai famille. l'Amour est la chose la plus importante. je ne peut pas dire que tout les enfant adopter son vraiment heureux car mon frère, qui lui aussi a était adopter a l'âge de 6 mois, dit toujours a ma mère qu'il est malheureux chez nous... d'ailleurs sa fait très mal quand il dit sa ... maman nous donne tout l'Amour qu'elle a et pourtant il ne le vois pas ... elle fait tout pour que l'on sois heureux et pour moi le simple faite qu'elle m'ai "sauvée" de la pauvreté et des bidons villes me rend heureuse. je n'est pas besoin du dernier portable qui viens de sortir je n'ai pas besoin du dernier pc a la mode ni des vêtements de nouvelle collection. sa ne me servirais a rien juste a m'afficher et a montrais de je suis a la mode alors que de simple vêtements acheter sur un vide grenier me rend belle. je suis différente oui ... et alors ?!! je suis qui je suis et sa personne ne pourrais me dire le contraire. je suis fière d'être adopter !! car des personne on voulu de moi et m'accepte comme je suis avec mes défauts et mes qualités... mais mon frère lui c'est tout l'opposer de moi, il ne s'exprime pas il n'excepte pas sa différence et a peur d'un nouvel abandon. (même si il ne le dit pas cela se vois) je ne dit pas que j'ai pas peur moi non plus .. la peur restera toujours la mais je sais que cette famille m'aime et c'est le principale.

j'ai la chance de connaitre mon histoire ... je connais le nom de la femme qui ma donner vie et je sais dans quelle pays elle habite. il est vrai que j'aimerais la voir et lui parler. mais ce n'est pas elle qui m'a donner l'amour d'on j'ai besoin...
il est vrai que j'ai peur que mes amis me laisse tomber pour d'autre mais depuis je ne chercher même plus a me faire "aimer". j'ai mon caractère et si sa leur plais pas je vais pas changer pour eux. ils m'aime comme je suis ou ils m'aime pas ... au début je ne disais pas sa mais beaucoup d'évènement mon fait changer : des abandon de personne que je croyez mes amis.
mais au final que l'on soit adopter ou pas l'abandon nous fait peur.. la Solitude nous fait peur et les enfant adopter ne sont pas les seuls concernaient. !!
Répondre
Anonyme- 3 mars 2017 à 21:26

Je suis touché même très touché car je le suis aussi mais je suis tout ton contraire je suis très très faible

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+7
plus moins
J'ai été adoptée a l'âge de 9 mois de l'Ile Maurice(c'est tot mais ca laisse des séquelles) . Malgré le fait que j'ai des parents en or et une vie géniale (je les aime plus que tout et les remercie tout le temps), je suis sans cesse en train de me chercher et surtout de comprendre pourquoi on m'a laissé. J'ai 27 ans.
Je vis mal le fait d'avoir été abandonnée dans de mauvaises conditions et avec tout l'amour de mes parents, je me répète que personne ne pourra m'aimer ou qu'à un moment donné, on me laissera.
Je suis en quête perpetuelle d'intérêts , d'amour, d'attentions ,d'égards en pensant qu'on va me faire un mauvais coup. Pourtant, j'ai des amis géniaux, un cadre de vie sympa et je suis très sociable. En revanche, je me sens seule au fond de moi, je me pose tout le temps des questions.
Lorsque je vois des couples heureux avec ou sans enfant, j'ai mal au coeur comme une crampe. Aurai-je le même plaisir d'être 2? Je finis par me dire que j'aurai pas droit à l'amour ou que personne ne sera amoureux de moi... Honnêtement, je me bat avec moi même pour être positive, je suis une battante esseulée.
lisouasiatike 3Messages postés vendredi 25 mars 2016Date d'inscription 25 mars 2016 Dernière intervention - 25 mars 2016 à 12:21
je me reconnais dans tes parols sérieusement ce battre contre soit meme pour être positive ...si tu veux me contacter n'hésite pas j'ai meme l'impression que c'est moi qui a écrit ce texte
Répondre
Melissa28- 16 juil. 2016 à 07:08
En lisant son histoire je me suis reconnu dans ses ressentie de la vie je suis exactement pareil ... Si tu veux discuter je serai contente de pouvoir en parler avec quelqu'un qui comprend réellement mes sentiments.
Répondre
espoir- 4 mars 2017 à 05:37

je dois parler ou je risque ma vie

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Personnellement j'ai été adopté a l'âge de 5 ans par ma famille adoptive
Avant ça j'étais dans une famille d'accueil ou j'étais énormément aimé (c'est beau de s'en rendre compte) Mon assistante maternelle est quelqu'un de génial qui m'a tout donné... Je lui suis énormément reconnaissant.
J'ai été adopté dans une famille de 5 personnes 'ous l'équilibre familiale était déjà bien en place. En effet, ma famille adoptive est composée d'un frère et de deux soeurs tous plus âgés que moi.
Chacun avait sa place et j'ai du m'adapter a cette vie qui malgré tout n'était pas la mienne
J'étais énormément attaché a mon assistante maternelle et a ma famille d'accueil, c'est la que je me suis tellement construit. Je suis arivé chez eux a l'âge d'un an. J'ai donc passé quatre années a me considérer comme leur fils.
Mes parents adoptifs ont eu la noblesse d'âme de garder contact avec eux, ainsi quelques années plus tard mon assistante maternelle est devenue ma marraine. Je passe régulièrement la voire, j'ai toujours une place intégrante dans sa vie et vis versa.
Je les vois environs 2 fois par semaine.
Aussi on peut dire que j'ai deux familles.

La principale difficulté que j'ai rencontré (que je rencontre toujours d'ailleurs) était de me faire une place entre ces deux familles. Qui est ma mère ? Ma mère adoptive ou bien mon assistante maternelle ?

Devoir évoluer le cul entre deux chaises n'est vraiment pas facile, ne pas réussir s'intégrer dans une famille nouvelle parce qu'on est trop attaché a l'ancienne... C'est ça mon vrai fardeaux

Je suis intimement persuadé que c'était mon destin, je ne vois pas mon adoption comme une tare mais plutôt comme un don du ciel, j'ai réussi pour ma part a développer un instinct de survie très développé, une ambition dévorante, des capacités intellectuelles développées. Grâce a ça je sais que j'arriverai a tout dans ma vie...

Je ne sais pas si je serai heureux au sens propre du therme. Je pense surtout que chacun perçoit différemment le bonheur. Pour moi mon bonheur sera de mourir et de pouvoir dire, le petit garçon qui n'a pas eu de chance il est arrive jusque la, il s'est bâttu et il a vaincu.

Dans tous les cas les histoire ne se ressemblent pas mais elles se valent toutes, les enfants victimes d'inceste sont ils plus heureux ?
Les enfant en famille recomposées sont ils eux chanceux ?

Tout dépend de ce que chacun entend pas bonheur.

Aujourd'hui j'ai 18 ans et je vais bien.


Charge a moi de décider si je veux retrouver mes parents ou non...



T.
maryfrce- 9 juin 2017 à 10:56

tu es tout simplement wahouu.. on sens en toi une grange force qui te vient je crois de l'alliance des deux familles 

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'étais adopté quand j'avais 3 ans mes parents biologiques m'avaient
abandonné .
Cette vérité on me l'a dit quand j'avais 7 ans à cet époque je ne savais pas comment réagir alors j'ai commencé à pleurer avec mes parents .
Pendant ce temps j'étais heureuse oui mais ce temps est révolu
Maintenant que j'ai vais avoir 15 ans je me sens plus moi même je fait des crises .
Je ne dit que des horreurs , je sens un grand vide dans mon coeur ils ne m'auraient pas du adopter pourquoi ils ne ce sont pas contenter du fils qu'ils avaient .
La raison et qu'ils voulaient une fille .
Maintenant je dois repartir la où on m'a retrouvé dans la misère .
Je savais bien qu'ils étaient pas assez fort .
alex069631 16Messages postés mardi 14 décembre 2010Date d'inscription 17 mai 2016 Dernière intervention - 22 nov. 2014 à 20:53
viens me parler car moi c'est la meme chose ...
Répondre
lisouasiatike 3Messages postés vendredi 25 mars 2016Date d'inscription 25 mars 2016 Dernière intervention - 25 mars 2016 à 12:17
j'ai été adopté à l'age de 5 mois et mon grand frère aussi , j'ai toujours été forte est béni mes parents de m'avoir adopté et mon frère lui c'été tout le contraire a ne pas accepté l'abandon et décédé a ce jour la cause prise de drogue dure il na jamais supporté l'adoption .

Pour moi je m'en sort mieux mais toujours un mal être peur de l'abandon mes relations amoureuses mes études un désastre sauf maintenant a l'age de 28 ans ... pour ce qui est de mes projets professionel j'abandonne chaque travail que j'ai tout mes projets je les arrêtes . J'ai l'impression de pas mérité le bonheur et inconsiement je gache toujours mon bonheur . Mon adolescence difficile je menter beaucoup pour me protégé j'été un clown a toujours rigolé ah vouloir montré que je vais bien a déconné mais au fond je souffrer de fou , mes parents mon pourri gaté et tout le monde me disais tu na pas a te plaindre de ta vie du cou je me suis persuadé de cela ...

mont et jamais su ce que je voulais faire de ma vie et meme a 28 ans aussi je crois , jété éntouré de personnes plus maintenant car je m'isole tellement j'ai été dècu .

j'ai donc perdu mon frère et 8 mois aprés ma mère qui été malade de la slérose en plaque des que je suis arrivé en france

je remercie dieu d'avoir donner des parents en or et le peut de fois que je me suis plein de cela on me disais te plain pas dans ton pays d'origine tu aurai été surment sans toit dans la pauvreté mais j'ai toujours ce mal être que personne ne comprenner et sa me rassure de voir que je ne suis pas la seul
Répondre
Meligasy- 26 mars 2016 à 06:34
Lisouasiatike, ton message m'a beaucoup touchée. J'avais l'impression de me lire.
Je suis vraiment désolée pour ton frère, c'est très triste.
Si tu veux discuter je suis là
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !