Mon fils de 21 ans ne nous respecte plus, prépare un mémoire en philo depuis 2 a

Résolu
Utilisateur anonyme - 11 févr. 2010 à 10:04
 Cata-Lina - 20 août 2021 à 10:26
Nous avons expliqué à sa copine qu'elle ne devait pas rester tout le temps chez nous surtout seule (elle a ses parents à 5 minutes), mon fils ne la connait que depuis 4 mois, et il ne nous parle plus depuis ; il attend septembre pour prendre une chambre d'étudiant, il devait travailler mais rien, et il ne fait plus rien dans la maison. C'est sa troisième copine depuis 5 ans, il nous les amène les unes après les autres et ça fait 5 ans que ça dure !

24 réponses

Utilisateur anonyme
7 mars 2010 à 09:41
bonjour, je compatis pleinement à la relation qui semble s'être installée peu à peu entre votre fils et vous. Il est certain que changer quelque chose du jour au lendemain serait "violent" ; pour un habitué de l'égocentrique de la famille. Il semble qu'il ait pris le dessus dans votre famille et malgré vous il y a un ressenti douloureux tout à fait juste et justifié. De ce que vous laissez voir de cette situation déjà je ne dirai rien aux copines sinon très poliment mais carrément "Je regrette mademoiselle mais notre foyer n'héberge pas des personnes que nous n'avons invité personnellemet".. A votre fils que vous aimez trop à ne rien lui interdire vous auriez sûrement à parler avec lui et votre mari, une sorte de petit conseil de famille pour lui expliquer calmement mais froidement précisément qu'à son égard vous l'avez trop aimé avez été trop permissifs pour cette raison pensant qu'il vous en serait reconnaissants et surtout que vs aimeriez garder avec ui les meilleures relations justement parceque vous l'aimez ; puis dites lui que jusqu'à cette majorité dont il s'est servi du mot tel une menace, encore une fois vous l'en respectez mais qu'il serait bon à présent qu'il l'assume pleinement en vue de restaurer en vous même une paix obligatoire pour respirer. Pas de reprise des faits passés ; pas de reproches trop tardivement adressés, bref tu veux prendre ton autonomie ; à toi de jouer ! Nous disposons de tant pour t'y aider (50 OU 100 EUROS XY jusqu'à la fin de tes études...) " Nous t'aimons" en "assurance-faiblesse" point-barre ./ Ensuite tu serais bien aimable de nous préciser la date de ton déménagement (dès que possible) parceque ton père aimerions disposer de ta chambre pourde futurs projets (dont vous ne luit dites rien même si vous n'en avez pas) ; d'emporter tes affaires mais pas les notres nous verrons ensembles ce que nous voulons bien te donner etc... Lorsque tu viendras dîner ou manger pas de problèmes tu nous préviens mais tu viens seul... Tou ça implacablement ça sera déjà très aimable à vous de lui dire qu'il est prié de prendre son quartier mais du fait que vous l'aimez vous l'aiderez un peu mais sans plus, qu'il est encore chez lui mais avant tout chez vous et surtout le laisser décider de sa propre manière de vouloir exister ne pas l'aider à s'installer sans qu'il y ai négociation d'un moindre service pour vous etc... s'il se fâche restez calmes, impassibles, souriants, encourageant "mais il est l'heure de partir pour toi mon cher enfant ! c'est la vie qui l'exige à présent mais tu verras tu t'en tirera très bien nous savons que tu peux te débrouiller nous en sommes les premieres "personnes témoins...pour ne pas dire victimes"... A mon avis votre fils sait que s'il part Là il va vous faire du mal ; je dirais même que si vous l'avez laissé faire tout celà jusqu'à maintenant c'est sûrement pour vous amenez à ce discours : Saisissez maintenant la perche qu'il vous tend au risque de vivre l'histoire de Tanguy. Bon courage l'éducation d'un enfant depuis le berceau c'est de l'apprendre à nous lâcher la main tout en nous assurant qu'il est capable lorsque l'oisillon déploie ses ailes sa mère alors souvent le pousse hors du nid elle sait qu'il veut, qu'il peut voler. C'est fort possible que vous n'ayez pas vu les choses ainsi, mais avant que votre enfant devienne un "coucou" et vous jete dehors de chez vous pensez qu'il vaut mieux le voir tel un jeune homme qu'on offre au monde, à la "Vie" vu sa spécialité il a besoin d'expérience de ce genre avant que de professer sans savoir. Et surtout ne lui laissez pas un double de vos clés - pas avant qu'il n'ait fait ses preuves en tout k. Voyez un thérapeute psychiâtre pour quelques séances pour vous aider en ces temps ça aide vous verrez et l'on n'a pas à se sentir "malade mentale" pour autant. C'est un passage difficile pour chacun d'entre nous vous n'etes pas un cas particulier, surtout si vous n'avez que ce fils. Cordialement
2
Votre fils à t-il des difficultés? Peut être serait-il bon de lui faire voir un psy pour qu'il puisse parler de ce qui ne va pas.
0
Personnellement je compatis avec votre fils car je suis moi même actuellement chez mes parents alors que j'ai 25 ans en raison de difficultés personnelles.Des fois cela n'est pas forcément de la mauvaise volonté de notre part.
-2
Toutefois il faut assoir votre autorité pour le bien de tous. Pour lui car il en a besoin pour se construire et pour vous qui avez besoin de vivre votre vie tranquillement.
Bon courage.
0