Mon fils de 21 ans ne nous respecte plus, prépare un mémoire en philo depuis 2 a

Utilisateur anonyme - 11 févr. 2010 à 10:04 - Dernière réponse :  Vughy
- 9 juin 2016 à 23:22
Nous avons expliqué à sa copine qu'elle ne devait pas rester tout le temps chez nous surtout seule (elle a ses parents à 5 minutes), mon fils ne la connait que depuis 4 mois, et il ne nous parle plus depuis ; il attend septembre pour prendre une chambre d'étudiant, il devait travailler mais rien, et il ne fait plus rien dans la maison. C'est sa troisième copine depuis 5 ans, il nous les amène les unes après les autres et ça fait 5 ans que ça dure !
Afficher la suite 

Votre réponse

30 réponses

Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 12 févr. 2010 à 21:08
1
Merci
je me retrouve d'une certaine manière dans cette condition sauf que ce n'est pas un garçon mais ma fille. J'ai accepté le garçon uniquement parce que c'était une relation sérieuse, sinon il n'en était pas question et ça était réciproque pour les parents du jeune homme, un coup chez l'un un coup chez l'autre sinon chez moi ce n'est pas un bor.....mais pas le va et vient et défilé d'intrus à satisfaction. Discuter de la situation à prendre ou a laisser, si pas sérieux en dehors de la maison c'est tout. deuxièmement elle continue ses études mais qui dit études dit argent à débourser donc job l'été pour elle. Si pas contente c'est pareil. Tout travail mérite salaire. C'est vrai qu'à cet âge ils sont "adultes" mais de jeunes adultes donc rivalité avec les plus anciens : les parents, veulent un chambre d'étudiant, un appartement, leur indépendance, veulent qu'on leur foute la paix. Pas de souci, tu bosse tu te l'offres ou tu fais toutes les démarches pour une bourse (tant mieux si elle a droit) si pas possible faut bosser à côté. Je ne suis pas la banque de France. Je t'aide si tu le mérites. Un peu de discipline, pas le lacher dans la nature si vous le trouvez encore fragile sinon qu'il assume son âge et sa liberté. Parent est le plus dur métier du monde car il faut se faire respecter et quand on est adulte on agit en adulte. Savoir dire non sans avoir à mettre dehors son enfant mais le laisser partir et il saura la valeur des choses. Courage de tout coeur car ce n'est pas facile et surtout ne pas se laisser "bouffer".

Merci Utilisateur anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 211 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 12 févr. 2010 à 22:59
1
Merci
j'ai 45 ans, le probleme que vous dites étre un probléme, parce que ca copine, plus lé ex depuis 5 ans. Vous aimé vottr fils laisé le géré, sinon ca pouré ce retourné contre vous, é je parle en connaissance. Quand ils ont décidé, qu'il soi éduqué d'une certaine facon que ce soit lé copain ou lé copines. Nou parent a par toujours lé aimé, é il le save, on ne peu plu intervenir. Laissé le vivre, é se ne sera que du bonheur.

Merci Utilisateur anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 211 internautes ce mois-ci

alors si j'ai bien compris votre raisonnement; il faudrait laisser nos jeunes adultes nous malmener, laisser entrer des inconnus chez nous en notre absence, vider le frigo et j'en passe.... pour le "laisser vivre" !!!!!
perso, je suis a bout !!!! sous pretexte de vouloir le laisser vivre, c'est moi qui ne vit plus !!!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 févr. 2010 à 16:34
0
Merci
ne chercher pas l'affrontement...mais y a un truc qui marche; plus d'argent de poche....à 21 ans il peut un peu travailler ;mac do etc...sa copine ne le financera pas...il devra alors se prendre en charge...s'il veut avoir une copine... éviter aussi le frigo plein....juste au jour le jour...sinon c'est sur elle va rappliquer tout les soirs...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 févr. 2010 à 19:29
0
Merci
Il faut des circonstances très graves pour rester chez vous plutôt que chez ses parents.........Avez-vous essayé la grande conversation à table, sans télé, évidemment ? pour mettre les choses au point, gentiment, tous ensemble. 5 ans ? Mais ces jeunes filles restaient chez vous à 16 ans ? J'espère qu'au moins elle vous aide (mettre et débarrasser la table, etc.....), et que vous ne vous occupez pas de son linge. Avec l'argent de poche déjà suggéré, si votre fils ne fait plus rien à la maison,Je pense qu'il ne faut pas non plus s'occuper de son linge ni du ménage de sa chambre. Et demander qu'il s'en occupe puisque vous vous faites encore la cuisine, j'imagine, et que votre maison doit rester en ordre.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 févr. 2010 à 20:41
0
Merci
c'est plus compliqué qu'il n'y parait, la première copine avait 17 ans, cas social, elle a fugué chez nous et nous n'étions pas au courant et la mère une folle. elle a adopté cette jeune fille pour remplacé la mort de sa propre fille et la complètement soumise, mon fils n'avait que 16 ans et était très malheureux, lui à toulouse et elle a grenoble. elle l'aimait et voulait vraiment s'en sortir.nous avons pris pitié et lui avons trouvé assistante sociale logement et boulot et lorsque mon fils la quitté a notre plus grand soulagement, il est sorti avec une autre jeune fille étudiante et paumé loin de sa campagne.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 févr. 2010 à 23:32
0
Merci
Bonjour. Vous réagissez un peu tard. Votre fils a 21 ans, et apparemment un poil dans la main. C'est trop facile de squatter avec sa copine la maison de maman. Et papa, qu'est-ce qu'il en pense? Mettez les points sur les "i" et expliquez-lui (leur) que désormais ce sera: plus d'argent de poche, frigo vide et grève pour le lavage de son linge. Il est assez grand pour participer, sa copine aussi. Je partage l'avis de Christophe Levet et Catherine Bordier
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 14 févr. 2010 à 12:53
0
Merci
L'argument ? Le fric ! D'abord expliquez-lui (ou leur) votre prochaine conduite. Annoncez la fermeture de toutes les formes de votre financement, demandez-leur un LOYER (eh oui !), après avoir changé la serrure de la porte d'entrée. Si ça ne suffit pas, prétendez partir un long moment de votre ville pour rendre visite à une personne éloignée... et que la maison sera fermée... Comme le dit Claude B. c'est un peu tard, mais ça risque de le faire, ce que je vous souhaite vivement. Bon courage et surtout expliquez-vous AVANT !
en realité j'ai deja fait tout ce que vous enumérez là !!!!!!! tout !!!! absolument tout !!!! ce fameu jour ou je suis aller voir une amie et lui ai dis d'aller voir ailleurs ce jour, il n'est pas revenu.... Durant 3 ans !!!!!!!!!!!!!!!!!! et le voilà de retour apres des expériences qui ne l'ont que enfonçées !!! et la nous revivons exactement la meme chose que y a 3 ans ... c'est trop dur !!!! nous avons posé des regles mais c'est comme si nous ne lui avions rien dit !!! il me rend dingue !!!!!!!!!!!!!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 15 févr. 2010 à 10:22
0
Merci
Je vous comprends, j'ai vécu similairement la même chose. Le mien a 24 ans, il de rentrer dans la police (il a eu son concours) mais il a travaillé il vient d'être licencié, la boîte a fermé. Au début, ça s'est mal passé, je l'ai mis dehors, il est allé vivre chez mes parents. Ensuite il est revenu de temps en temps et là on j'ai fait le point avec lui. J'avais eu mal au coeur de le mettre dehors mais il fallait qu'il comprenne que j'étais pas la bonne à tout faire (mon mari étant décédé d'un cancer). Donc il vit à la maison mais sa copine ne vient que le vendredi samedi et dimanche. J'ai distribué les tâches, mon fils fait à manger et les courses car je bosse. Ca se passe beaucoup mieux maintenant, je lui impose 120 euros par mois pour sa nouriture et le lavage du linge. Par contre j'ai un second fils de 16 ans qui lui est scolarisé mais qui ne fait rien, sa chambre ca fait un mois que j'ai pas mis les pieds dedans, je l'ai prévenu, c'est fini, je ne change plus ses draps etc.... Je pense qu'il faut y aller en douceur avec votre fils......et vous imposer...... en essayant de discuter calmement, surtout en présence de sa copine (ca le mettra mal à l'aise). Allez courage, vous allez y arriver.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 15 févr. 2010 à 12:07
0
Merci
J'ai moi même eu 6 enfants dont l'ainé à aujour(d'hui 43ans! et je les ai élevé TOUTE SEULE, et fais TOUT ce que j'ai pu pour eux! etAUCUN respect des 5 ainés!!!!! Ils se prennent tous pour des "JE" et ne se soucie nullement de ce que je deviens! sauf lorsque leur grand'mère est décédé et là avait besoins d'argent!! mais j'ai pas cédé et pour moçi aujourd'hui!!! c'est malheureux à dire, mais j'ai seulement aidé à repeupler la planète! Il me reste ma fille de 21 ans mais?......................... les enfants, les jeunes n'ont plus aucune notion du respect, de la politesse TOUT LEUR SEMBLE ETRE DU! Votre fils a 21 ans alors qu'il s'assume en travaillant déjà pour payer ses études et pouvoir recevoir SA copine!!!! pour ce qu'ils pensent à nous??
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 15 févr. 2010 à 15:37
0
Merci
Bonjour, lui preparer son sac ( affaires) , le prendre face a face et lui expliquer les choses comme elles devraient etres et lui poser la questions qui fache,si il est "ok" s'est parfait ,le cas contraire ; il prend son sac et dehors sans hesitations, a 21ans ont est majeur , donc son point de vue il le met dans sa poche ou alors il part. Salutations Distingues. Guichard Bernard
tout à fait d'accord avec vous bernard l'orsqu'on est majeur : obligation de partage des tâches, du loyer, des charges et des impots locaux (si revenus de chomage ou travail) servant à subvenir à ses besoins et respect des parents sinon c'est la porte car l'administration ne fait pas de sentiment lorsque la facture alourdie tombe prenant en compte TOUS les revenus même si l'enfant majeur n'aide pas.
C'est fou comment dans la plupart des commentaires "respect" sonne comme "obéissance". Je comprends qu'il y ait un gros soucis avec l'enfant mais gare aux
débordement
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 7 mars 2010 à 09:41
0
Merci
bonjour, je compatis pleinement à la relation qui semble s'être installée peu à peu entre votre fils et vous. Il est certain que changer quelque chose du jour au lendemain serait "violent" ; pour un habitué de l'égocentrique de la famille. Il semble qu'il ait pris le dessus dans votre famille et malgré vous il y a un ressenti douloureux tout à fait juste et justifié. De ce que vous laissez voir de cette situation déjà je ne dirai rien aux copines sinon très poliment mais carrément "Je regrette mademoiselle mais notre foyer n'héberge pas des personnes que nous n'avons invité personnellemet".. A votre fils que vous aimez trop à ne rien lui interdire vous auriez sûrement à parler avec lui et votre mari, une sorte de petit conseil de famille pour lui expliquer calmement mais froidement précisément qu'à son égard vous l'avez trop aimé avez été trop permissifs pour cette raison pensant qu'il vous en serait reconnaissants et surtout que vs aimeriez garder avec ui les meilleures relations justement parceque vous l'aimez ; puis dites lui que jusqu'à cette majorité dont il s'est servi du mot tel une menace, encore une fois vous l'en respectez mais qu'il serait bon à présent qu'il l'assume pleinement en vue de restaurer en vous même une paix obligatoire pour respirer. Pas de reprise des faits passés ; pas de reproches trop tardivement adressés, bref tu veux prendre ton autonomie ; à toi de jouer ! Nous disposons de tant pour t'y aider (50 OU 100 EUROS XY jusqu'à la fin de tes études...) " Nous t'aimons" en "assurance-faiblesse" point-barre ./ Ensuite tu serais bien aimable de nous préciser la date de ton déménagement (dès que possible) parceque ton père aimerions disposer de ta chambre pourde futurs projets (dont vous ne luit dites rien même si vous n'en avez pas) ; d'emporter tes affaires mais pas les notres nous verrons ensembles ce que nous voulons bien te donner etc... Lorsque tu viendras dîner ou manger pas de problèmes tu nous préviens mais tu viens seul... Tou ça implacablement ça sera déjà très aimable à vous de lui dire qu'il est prié de prendre son quartier mais du fait que vous l'aimez vous l'aiderez un peu mais sans plus, qu'il est encore chez lui mais avant tout chez vous et surtout le laisser décider de sa propre manière de vouloir exister ne pas l'aider à s'installer sans qu'il y ai négociation d'un moindre service pour vous etc... s'il se fâche restez calmes, impassibles, souriants, encourageant "mais il est l'heure de partir pour toi mon cher enfant ! c'est la vie qui l'exige à présent mais tu verras tu t'en tirera très bien nous savons que tu peux te débrouiller nous en sommes les premieres "personnes témoins...pour ne pas dire victimes"... A mon avis votre fils sait que s'il part Là il va vous faire du mal ; je dirais même que si vous l'avez laissé faire tout celà jusqu'à maintenant c'est sûrement pour vous amenez à ce discours : Saisissez maintenant la perche qu'il vous tend au risque de vivre l'histoire de Tanguy. Bon courage l'éducation d'un enfant depuis le berceau c'est de l'apprendre à nous lâcher la main tout en nous assurant qu'il est capable lorsque l'oisillon déploie ses ailes sa mère alors souvent le pousse hors du nid elle sait qu'il veut, qu'il peut voler. C'est fort possible que vous n'ayez pas vu les choses ainsi, mais avant que votre enfant devienne un "coucou" et vous jete dehors de chez vous pensez qu'il vaut mieux le voir tel un jeune homme qu'on offre au monde, à la "Vie" vu sa spécialité il a besoin d'expérience de ce genre avant que de professer sans savoir. Et surtout ne lui laissez pas un double de vos clés - pas avant qu'il n'ait fait ses preuves en tout k. Voyez un thérapeute psychiâtre pour quelques séances pour vous aider en ces temps ça aide vous verrez et l'on n'a pas à se sentir "malade mentale" pour autant. C'est un passage difficile pour chacun d'entre nous vous n'etes pas un cas particulier, surtout si vous n'avez que ce fils. Cordialement
Votre fils à t-il des difficultés? Peut être serait-il bon de lui faire voir un psy pour qu'il puisse parler de ce qui ne va pas.
Personnellement je compatis avec votre fils car je suis moi même actuellement chez mes parents alors que j'ai 25 ans en raison de difficultés personnelles.Des fois cela n'est pas forcément de la mauvaise volonté de notre part.
Toutefois il faut assoir votre autorité pour le bien de tous. Pour lui car il en a besoin pour se construire et pour vous qui avez besoin de vivre votre vie tranquillement.
Bon courage.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 9 mars 2010 à 10:38
0
Merci
je suis une maman qui a eu 3 enfants un fils une fille un fils ils ont maintenant 41 38 et il devrait avoir 29 mais il m a quitte il avait 22 ans et je vais te dire j aimerai me disputer avec lui a cause de sa copine a mon avis plus tu la repousseras plus il l lmposera essayer de faire avec je pense que ce serait mieux ce n est pas facile mais ca peut marcher etil changera d attitude les choses se feront toute seule par contre il faut qu il se bouge pour se prendre en charge lui et sa copine qu il participe a la charge de la maison voila mon avis mais ne te fache pas avec lui on ne sais pas de quoi demain est fait je ne ma suis jamais disputer avec mes deux fils et je peux dire que c esr le reve par contre avec ma fille c est tres difficile alors on essaie de gerer j espere que ma reponse te fera reflechir et t aidera a trouver une solution a ton probleme pense demain on ne sait pas ce qui vas se passer et bon courage une maman
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2010 à 18:51
0
Merci
Moi je vis la mème situation,sauf que mon fils à 27 ans,m'impose sa copine.J'ai tout essayé,le dialogue,la prise de conscience,gentille ,méchante.Bref il me prend pour sa boniche,sa vache à lait,.ça,il est gentil surtout quand il a besoin,sinon il m'ignore.Moi je suis coincée car mon plus jeune fils a quitté la maison et comme je n'acceptais pas sa copine agée de plus de vingt ans ,cela à influencé le comportement de ses frères et soeur .donc très malheureuseje ne sais plus comment agir. Je ne crois pas qu'il y est des remèdes miracles,si depuis vous avez trouvé je suis toute ouîe.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 mars 2010 à 13:12
0
Merci
Bonjour Je ne comprends pas comment comment il peut se permettre de decider de sa vie alors qu'il habite encore chez vous.Vous devriez etre maitre de dire ce qu'il a droit de faire ou pas ...chez vous.J'ai un fils de 15 ans il test mais connait les limites .A vous de vous imposer .Bon courage isabelle
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 26 mars 2010 à 10:59
0
Merci
Il est chez vous,donc il se plie aux régles de la maison.Sinon il s'assume tout seul et il prends son appart.Ou il part chez les parents de la copine
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 3 avril 2010 à 17:02
0
Merci
ton fils doit être fils unique avec tout ce qque cela comporte. Tu es maître chez toi dit lui en face, dés qu'il a son appartement, bye bye mais là aussi je crois que tu auras des surprises
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 30 avril 2010 à 18:14
0
Merci
c'est de votre faute- qu'il cherche un travail avec sa copine- et un mini appartement- et fichez les dehors-
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 3 mai 2010 à 19:19
0
Merci
Le rôle le plus désagréable en tant que parent (le flic) souvent attribué au père. Mais aussi nessécaire que l'amour, pour construire un adulte responsable. La difficulté réside dans le bon dosage face à la sensibilité réel de son enfant. Pour cela il faut bien les connaitre et ne pas avoir oublié de les voir grandir et devenir des individus a part entière.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 nov. 2010 à 23:59
0
Merci
Je constate que ma réponse a été retiré ;mais la faiblesse et l'ignorance des réalités pour que "tout se passe bien" à aussi son revers de médaille et je n'ai admis aucune incartade de la part de mes enfants ,maintenant ils sont majeurs; responsables et nous remercient de l'éducation qui ont reçu .Au fait, nous avons été deux a les faire et aussi a les assumer!!!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 févr. 2010 à 14:39
-1
Merci
difficile à vivre. pas de solution miracle. pour ma fille la révolte a été différente. celà dépend de l'éducation (pas de jugement de ma part, chacun est différent)et d'un tas d'autres choses tel que l'environnement citadin ou rural; bourgeois ou populaire; religieux ou laïc; etc.... les copains hélas peuvent faire chuter d'un côté ou de l'autre. la drogue aussi est un problème ; même un joint perturbe l'esprit. ma révolte personnelle fut différente. je suis parti. autres temps, autres moeurs. on dit que reconnaitre qu'il existe un problème c'est la moitié du travail. j'ignore tout de vous et ne peut que compatire avec vous. bon courage
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme