Je n'ai plus de nouvelles de ma fille depuis que j'ai divorcé

-

Bonjour,

Il y 6 ans que j'ai divorcé. Et cela fait 3 ans que je ne vois plus ma fille qui vient d'avoir 16 ans. Je n'ai plus aucune nouvelle. Et son père ne m'en donne pas. Oui je sais bien il faudrait que je me batte en justice....

Paraît que je ne fais plus partie de leur vie.

J'ai beau répété que j'ai  divorcé de son père  mais pas d'elle , je suis impardonnable d'avoir refait ma vie. Et son père non, c'est pour ça Quelle reste avec lui pour qu'il ne soit pas seul....

J'espérais qu'avec le temps elle donnerait des nouvelles mais non.

J'ai essayé d'être présente au moins pour les  fêtes et grandes occasions, elle renvoie tout par l'intermédiaire de son père : paraît que je veux l'acheter. Avec une simple carte d'anniversaire ?

C'est marrant, je n'ai pas souvenir qu'elle ait renvoyé par la poste à son père le cheval qu'elle a eu un été il y a 4 ans , elle qui fait de l'équitation depuis ses 3 ans.

Elle ne veut rien de moi car d'après elle je suis sa mère biologique....

Il faut s'armer de courage pour encaisser ça, que votre enfant vous dise que vous êtes son parent biologique du haut de ses 15 ans...

Quelqu'un a t'il vécu ça ? Y a t'il un espoir que un jour cet enfant se rende compte des énormités qu il dit ? Et revienne vers vous ?

D'avance merci pour le partage de vos expériences

Afficher la suite 

3 réponses

Messages postés
16161
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 octobre 2019
410
1
Merci

Bonjour,

 

D'après ce que vous exprimez ici de votre fille, elle semble surprotéger son père, comme si elle prenait la place d'une mère pour lui.

Dans l'esprit de l'adolescente, le sentiment d'abandon prend une grande place, tout autant que la perception de victimisation que traduit son père en acceptant ce comportement vis à vis de vous.

 

Elle n'est pas très droite dans ses bottes, puisqu'elle charge son père de renvoyer le tout par son intermédiaire. Ce qui confirme qu'elle a besoin de faire un travail personnel.

 

Et pour vous-même, ne pensez-vous pas qu'en parler à un(e) professionnel(le) spécialisé(e) en psychologie vous aiderait à aborder cette situation avec le père de votre fille ? 

Possible que de son côté, le père vit une situation embarrassante.

 

Car avec le temps, les non-dits et les mensonges non rétablis, deviennent vérité.

 

 

Merci beaucoup de votre réponse.

J'ai été dans l'obligation de voir un psychologue : grosse dépression et traitement médical.

Je crois que son père se satisfait de cette situation : un peu par vengeance, et surtout parce que ça l'arrange de ne plus devoir entendre parler de chez maman et "beau papa".

J'ai beau lui dire qu elle finira par souffrir de cette situation, il me renvoie qu'elle est assez grande et qu'elle prends ces décisions toute seule.

Ce qui est difficile à vivre ceux sont tous les moments dont on me prive : comment faire pour "pardonner" ça plus tard ?

Elle a fait un voyage avec l'école a Rome et sa classe de latin. Je ne l'ai su que par un commentaire de son professeur dans le bulletin.

J'ai demandé à son père des comptes : que elle ne elle ne me dise rien, mais lui !

Sa réponse : je t'ai zappé. 

Réponse écrite par mail que j'ai transmis à mon avocate qui me dit qu'on ne peut pas faire grand chose ....

imagine7
Messages postés
16161
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 octobre 2019
410 > Pful -

N'aviez-vous pas la possibilité d'avoir une garde ou visites régulières pour garder le contact avec votre fille ? Comment se fait-il que vous ne bénéficiez pas de vos droits (même partiels) en temps que  mère de votre fille ? 

L'école doit transmettre les infos aux deux parents séparés. 

 

Continuez vos séances avec la psychologue et parlez-lui de vos sentiments et émotions. Chaque séance, une émotion, un sentiment, afin de progresser dans votre travail personnel.

C'est en étant partie prenante lors des séances, que la dépression se soigne et se guérit.

 

Sans doute qu'un jour, pour pourrez lui écrire une lettre, sans jugement.

Cette lettre ne devra parler que de votre ressenti, de votre tristesse, de votre état de santé et surtout du fait qu'elle sera toujours votre fille, vous l'avez mise au monde, vous l'aimez et qu'elle vous manque terriblement. Dites-lui que votre porte sera toujours ouverte.

Ne parlez pas des comportements, ne critiquez personne. Pas de leçon de morale.

Cette lettre restera probablement sans réponse, cela ne fait rien.

Un jour, un déclic aura lieu et les choses changeront.

 

Le pardon est toujours possible, il viendra lorsque vous vous serez entretenues sur ces événements douloureux.  

Le pardon rend libre, même si l'oubli est impossible.

 

 

Elle ne veut plus venir chez moi enfin chez nous

Et à 16 ans c'est difficile de l'obliger

Ça a été infernal pdt un temps pr tout vous dire....

J'ai fini par céder à l époque je me suis dit que ça aller passer

Et ça n'est pas passé

Les droits écrits sur le papier c'est une chose, la réalité est autre ....

Au divorce déjà elle a demandé à vivre avec son père, lui restait sur place dans la maison il avait l'argent nécessaire pr ca

Moi j'ai du déménager et changer de département

Ce qui a fait qu'elle n'a pas voulu suivre

Mais je suis allée là où on voulait et pouvait m'héberger

Mon ex mari a longtemps compté sur le fait que je n'avais pas d'endroit où aller pour partir

Et ça a été vrai plus d'un an et demi

Je me dis souvent que ça a été là mon erreur

J'aurais du attendre encore et rester pour qu'elle soit plus grande peut être pour comprendre que parfois vivre "avec lautre" est un enfer...

Je ne sais pas trop si j'arriverai à prendre ce recul

C'est compliqué quand pendant les 12 premières années de la vie de votre enfant vous vous êtes tellement investie...

Et pourquoi ? Pour lire que vous êtes une mère biologique ...

Merci de vos retours

Bien à vous

Et le problème est bien là : je ne sais pas trop si ma porte reste ouverte. C'est aussi parfois pour ça que je lui donne raison en qq sorte de dire que je suis une mauvaise mère.

Je ne crois pas qu'elle soit ouverte.

Je peux encore ressentir cette douleur d'entendre des mots comme mère biologique.

Je n'ai pas assez de 10 mains pour compter le nombre de nuit où elle a été malade et où je l'ai veillé et seule... Y en a qui dorme...

J'ai arrêté le psy depuis 2 mois

J'avais besoin de souffler

Ça me paraissait tourner en rond et je me voyais pleurnicher toujours sur les mm choses sans que les choses n'avancent...

Bonne journée

Commenter la réponse de imagine7
0
Merci

J’ai vécu à peu près la même situation avec mon fils  alors qu’il avait 18ans.

j’en ai énormément souffert mais je continuais à lui envoyer des cartes à chaque anniversaire à Noël au jour de l’an en lui rappelant que mon amour pour lui était inconditionnel et que quelque soit sa façon de penser et de voir les choses pour moi rien ne changerai jamais qu’il serait toujours mon enfant chéri. Cela a durer presque 4 ans et le jour de ses fiançaille il a souhaité ma présence . Il a ajourd’ 47 ans et il se demande comment j’ai fais pour supporter son père qu’il adore de toute façon pendant toutes ces années .Vous voyez ne désespérez surtout pas un jour quand elle sera amoureuse ou lorsqu’elle deviendra maman elle comprendra .

 

Merci pour votre message d'encouragement et c'est bonnes nouvelles pour vous

Ça fait chaud  au coeurde voir que ça peutse arranger

Bonne journée

Commenter la réponse de Itinerence
Meilleure réponse
2
Merci

Bjr, Pful

Les enfants savent très bien faire comprendre aux parents ce qu'ils veulent, et surtout ce qu'ils ne veulent pas... Pour exemple, quand je me suis séparée du papa de mes enfants, nous étions lui et moi, d'accord sur le principe. Aucune tension, aucun débordement,rien de tout celà : nous sommes d'ailleurs restés en excellent terme après cette séparation. C'était en janvier 2012. En mars 2013, je fais une rencontre. Les présentations se passent plutôt pas mal avec ma fille (ainée, 16 ans à l'époque), un peu moins bien avec mon fils de 14 ans... Je n'ai jamais vécu avec cette "rencontre" : on passait juste nos week-end ensemble, et quelques jours de vacances par-çi, par-là. Début 2019 j'ai mis fin à cette relation, lassée de voir que mon fils ne l'acceptait pas et que celà pourrissait nos vies à tous les 4... Je pense que si j'avais persisté, on en serait arrivé au même point que vous ! Depuis tout est rentré dans l'ordre et je me demande si un jour, je retenterai l'expérience ? Peut-être quand mon fils aura pris son "envol" ? Il a 20 ans aujourd'hui, j'espère que çà ne tardera plus... Bon courage à vous

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez MamanJournalDesFemmes.com

Journal des femmes 4784 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour

Oui c'est bien ce que je me suis dit

Ma grande erreur et faute est d avoir refait ma vie....

Et d'avoir le choix de MOI

Elle a peut être raison de dire que je ne suis que sa mère biologique et que je n'ai pas pensé à elle....

Bonne journée

Commenter la réponse de choco