Un psychologue scolaire répond à vos questions

Résolu
Audrey_rédacJDF
Messages postés
285
Date d'inscription
jeudi 4 avril 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2015
- 1 mars 2013 à 14:19
 nad - 8 déc. 2014 à 14:14
«Mon fils ne s'adapte pas au CP : quelles solutions ?», «La semaine de 4,5 jours ne va-t-elle pas fatiguer les enfants ?», «A quel âge doit-elle savoir lire ?»... autant de questions sur l'école primaire qui inquiètent les parents.

Psychologue scolaire, membre de l'Association Française des Psychologues de l'Education Nationale et expert du JournalDesFemmes.com, Philippe Coche répondra à vos questions et témoignages dans un dossier de la rédaction.

Vous pouvez donc lui poser toutes vos questions dans cette discussion jusqu'au mardi 26 mars 2013.

Merci pour vos participations !

La rédaction Maman.

35 réponses

bonjour,
Mon fils de 11ans en classe de 6eme a un quotient intellectuellement supérieur élevé, cette entrée en 6ème a été un peu difficile mais le 1er trimestre a été très bon, le 2ème trimestre une grosse chute de note, mal dans sa peau "suis nul je sers a rien je vais redoubler" etc..... il se sous estime et a un gros manque de confiance en lui (depuis toujours). Malgré le dialogue, je suis passée par différentes phases la compréhension, l'explication, la colère les menaces la douceur, rien n'y fait. Quelle attitude dois je adopter pour l'aider à avoir confiance en lui, que les capacités il les a pour réussir?
merci d'avance
15
J'ai enseigné au CP; je plaçais les enfants au début de l'année,par ordre de grandeur en attendant de les connaître mieux et de les classer par affinités . Un élève, qui promettait d'être un bon élément, mais il avait 2 tailles au-dessus des autres; je l'ai placé au fond dans une rangée; en rentrant chez lui, il pleurait tous les soirs et disait à ses parents que si la maîtresse l'avait mis derrière, c'est parce qu'il était trop grand , donc trop "bête"! Comme au point de vue psychologique , il était mal et vomissait tous les jours, je me suis entretenue avec les parents et je l'ai mis dans la même rangée mais en première place. Du jour au lendemain, tout a changé; il est devenu excellent élève et agréable. Il faut considérer chaque cas avec attention, c'est important. Une autre élève qui pleurait si je ne l'interrogeais pas la première,si elle n'arrivait pas à déchiffrer ou à lire un mot; et riait quand ça allait bien. Quand je lui ai montré un poème où étaient écrits ces mots- "Je pleure et puis je ris" en lui expliquant que c'était un adulte qui avouait cela, et que cela n'arrivait pas qu'aux enfants, elle a essuyé ses larmes et n'a plus jamais pleuré devant une difficulté...Il faut savoir perdre du temps pour s'occuper de ces petites choses, mais qui sont si importantes pour les élèves...Perdre du temps pour les aider à en gagner après en confiance !
2
est ce que vous ne mettez pas la barre un peu haute ?
c'est destabilisant pour l'enfant qui ne veut pas décevoir ses parents .
et ainsi ,il est mal dans sa peau
0
je ne pense pas mettre la barre haute alors que c'est lui qui est demandeur, ce n'est pas moi qui ait voulu faire 6ème européenne (double niveau 6è, 5è) bilingue anglais en fin d'année, je voulais quil fasse expression (théatre, chant etc pour qu'il apprenne a avoir confiance en lui) lui voulait sauter le cp pas nous, a 7ans quand est tombé les résultats du test de qi, j'étais déroutée mais pouvait mettre une explication sur son comportement, nous avons la plupart du temps suivi ses demandes. Qu'il redouble ce n'est pas un souci pour nous (chaque enfant en général a redoubler une fois dans sa vie) mais lui le vivra très mal il ne supporte pas l'échec.

Son manque de confiance en lui ne date pas d'aujourdhui je dirais du CP.....
0