Maman trop fusionnelle

- - Dernière réponse :  Kassie - 31 janv. 2013 à 14:39
Bonjour,

Tout est dans le titre :)Je suis maman d'un petit bout de 10 mois , et depuis sa naissance je n'arrive pas à le laisser à quelqu'un d'autre hormis son papa.J'ais perdue mon emplois en pleine grossesse et depuis je suis donc a la maison à m'occuper de lui..parfois c'est dur et dois me faire à l'idée que ce ne sera pas éternel mais je n'arrive pas à m'y de le laisser à nounou ou même en crèche...peut etre dut à des soucis de famille (je n'ais pas etais elevée par ma mère)..j'aimerais avoir avis d'autre maman dans ce cas là qui n'arrive pas à se défère de cette idée pourtant il faut bien avoir confiance en quelqu'un d'autre?merci à vous
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour nya,

Ma belle soeur est un peu comme vous. Elle n'a pas eu de soucis familiaux avant, je pense juste qu'elle était super stressé pour ses enfants en bas age. Je vous conseille de laisser votre bébé à la crèche ou une nounou un petit quart d'heure pour commencer, où vous seriez présente. Puis une autre fois, un petit quart d'heure sans que vous êtes là. Comme ça vous verrez bien l'environnement, que votre bébé se sent bien, et que vous pouvez faire confiance aux autres. Donc petit à petit, sans précipitation. Il faut vous dire que c'est bon pour lui, et pour vous aussi. Ça vous permet de souffler, et quand vous le récupérez vous avez la pêche et êtes super contente de retrouver votre bébé. Bon courage =)

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5499 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour, je comprend tout à fait ce que vous ressentais. Profitez... car effectivement cela ne sera pas éternel et heureusement d ailleurs aussi bien pour vous que pour lui. Ne vous oubliez pas en tant que femme, c est important de préserver le couple aussi car c est grâce à CE COUPLE que cette enfant est la. Essayer sans vous rendre malade de confier votre enfant petit à petit afin que ces personnes de confiance lui apportent aussi certaines choses pour grandir, chaque échange qu il aura avec les autres l aideront à grandir et connaître le monde extérieur. Ne vous inquiétez pas il en est ainsi aujourd'hui mais avec de la volonté les choses vont évoluer avec le temps( surtout ne culpabiliser de rien, chaque parent fait ce qu il peut et je pense qu il vaut mieux en faire trop que pas assez)
Bonjour. Oh que je vous comprends on dirait moi mais j'ai été encore plus fusionnelle lol ^^ Alors je dirais tant que cela ne vous rend pas malade faite comme vous le sentez faîtes vous confiance. Après moi j'étais pareille je ne voulais le laisser à personne à part mon compagnon et bien sur les réflexions ont commencé et en plus comme je l'allaitais et que je le laissais dormir dans notre chambre imaginez ^^ Moi aussi j'ai été licencié à mon retour de congé maternité donc un grand soulagement je pouvais rester avec mon doudou. Mais pour vous rassurez de toute manière comme on vous le dit la séparation se fera. Moi ça a commencé avec l'école et là comme c'était obligatoire j'ai pas eu d'angoisse bien sûr la 1er rentrée c'est tjours difficile mais plus pour moi que pour lui ^^. Donc tout ça pour dire que la séparation se fera de toute manière, ne pas se forcer à le laisser pour faire "plaisir" aux autres, se faire confiance et si vraiment vous vous sentez mal vis-à-vis de cette relation se faire aider par un psy encore faut il trouver la bonne personne mais ça aide bien aussi. Voilà ce que je peux en dire mais rassures toi tu n'es pas la seule et mon loulou pourtant enfant unique est très sociable adore être avec les autres enfants, va voir ses grands mères pendant les vacances mais pas trop hein :) travaille bien à l'école il est bien dans sa peau comme un enfant de 8 ans bon courage
Bonjour,
Je suis également dans cette situation mais je ne la vis pas de la même façon. J'ai été très fusionnelle avec ma fille mais je n'ai pas eu de soucis à la mettre chez sa nounou lors de ma reprise de travail. Pour mon fils, j'ai pris un congé parental, il a aujourd'hui 21 mois et j'aspire à ce qu'il rentre à l'école, j'étouffe alors que nous sommes très fusionnels aussi. Il est collé à moi toute la journée, me réveille plusieurs fois par nuit depuis 4 mois, et j'en suis arrivée au point de le mettre dans notre lit tellement je suis fatiguée. Je me plains de cette situation car je n'ai plus de moment à moi mais à côté de ça je suis aux anges quand il est près de moi. Depuis un mois je le mets une demi journée par semaine à la garderie pour pouvoir souffler un peu, mais aussi pour que sa rentrée à l'école soit moins dure. Je ne sais pas si ça peut venir de notre vécu car moi j'ai été élevée par ma grand mère, je pense plutôt que cela vient de ce qu'on transmet involontairement à nos enfants. Je suis une grande angoissée, stressée et exigeante à la limite du perfectionnisme et je pense que nos enfants ressentent tout ça d'où un besoin constant d'être l'un avec l'autre comme pour nous rassurer ou peut être pour être sûre de tout contrôler. Je n'ai aucune explication et surtout aucune solution, j'ai pensé consulter un psy pour avoir des réponses car je vis mal cette relation qui m'étouffe trop. Nos enfants ne nous appartiennent pas, nous devons les aider à devenir autonomes afin qu'ils puissent voler de leurs propres ailes. chaque étape à sa séparation et c'est sûrement plus dur pour les mamans que pour les enfants.
-
Bjr je vous comprends moi je suis tres fusionnelle avec mon fils son pere et moi nous dommes separé quand j etais enceinte et j ai quitté ma famille pour accoucher a l autre bout du monde nsis bref vous pouvez mieux comprendre pourquoi c etait lui et moi contre le reste du monde mais je l aitourné a mon avantage en changeant de plan de carriere pourquoi laisser mon fils je n ai garder ceux des autres je suis devenue nounou
Bonjour je suis tout à fait d'accord ...

Dès que j'ai eu ma fille j'avais l'appréhension de ne pas la voir grandir et imaginer la laisser à quelqu'un était inimaginable...Mon Dieu...je suis contente d' avoir trouvé" une nourrice qui était super avec elle et moi j'ai réappris à penser en tant que femme et non qu'en mère uniquement...
Maintenant ma fille a 20mois et va à la crèche. Elle est très "collée " à moi c'est vrai surtout à la maison, même quand il y a son père...Par contre elle va quand même vers ses oncles, grands parents...
On se fait beaucoup de soucis pour nos bouts de choux c'est vrai mais je pense qu'ils ont conscience de l'amour que nous leur portons et comprennent quand ils ne nous voient pas sur l'instant que les retrouvailles en seront plus belles le soir ...

Trop fusionnelle oui mais au final ils apprennent et s'adaptent assez rapidement à toute nouvelle situation.

Bon courage et rassurez vous
Commenter la réponse de Clochette
1
Merci
Bjr,
On fait toute comme on peut avec son histoire. Mais en effet, ce serait bien pour lui et pour vous de commencer à passer du temps l'un sans l'autre, quelques heures de temps en temps. Pour les mamans, la vie n'est qu'une succession de séparation : la naissance, la crèche (ou nounou) pour celles qui travaillent, l'école maternelle, l'école, le collège, le lycée/la fac et son envol dans la vie... Chaque fois ce sont des moments "douloureux" pour les mères, mais c'est aussi des étapes nécessaires pour les préparer à devenir grands et autonomes.
Essayer de touver une structure qui vous paraît la plus adaptée (crèche familiale ou autre, nounou, grand-parents, tante, etc) et en effet, pratiquez une adaptation en douceur comme Clochette vous l'indique : 1/2 heure avec lui, puis la fois d'après, sans lui, puis augmentez progressivement la durée. Surtout expliquez lui bien ce qui se passe, avec le sourire pour qu'il voit que tout va bien : que vous avez un rendez-vous (ou autre, courses, mais la vérité), que vous allez revenir le chercher dans x heures. C'est sûr que les premières fois ça risque d'être un peu dur pour vous et lui, mais vous verrez quand vous vous retrouverez, ce sera que du bonheur.
Progressivement, mais sûrement faites le pour lui et pour vous. Bon courage

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5499 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de ccile95
1
Merci
Bonjour. Vous savez que vous devez le confiez, mais ne faites confiance qu'au père. Le jour où vous aurez décidé de commencer la crèche (ou la nounou), dites lui au revoir, gros câlin, à tout à l'heure, je m'en vais pas longtemps, et vous le laissez à PAPA! Et c'est LUI qui le dépose à la crèche: vous le confiez à quelqu'un de confiance, vous êtes sereine. Papa est détendu et ne communique pas de stress par rapport à la structure ou la séparation. De 1/4 d'heure en 1/2 heure, tout le monde s'habitue en douceur et vous serez bien plus détendue en voyant à quel point il évolue au contact du monde extérieur. Et vous ne lui communiquerez pas votre angoisse de la séparation.

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5499 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Après tout le bébé n'a que dix mois, et il y a encore une soixantaine d'années de nombreuses générations de femmes au foyer n'avaient pas de crèche pour prendre le relais et pas nécessairement de grands-parents disponibles pour assurer l'intérim, lorsque la mère devait s'absenter. Personne n'en est mort! C'est un moment unique dans la vie d'une femme et personnellement, je ne vois pas qu'il y ait urgence à pratiquer d'ores et déjà une séparation. Toutefois, cette dernière devra intervenir un jour ou l'autre, ne serait-ce que lorsque l'enfant sera en âge de fréquenter la maternelle. Vous n'êtes pas obligée de griller les étapes, et si votre enfance a été difficile pourquoi ne pas profiter de l'instant présent et du lien dont vous avez été privée toute petite. Ceci ne me semble pas dangereux dans la mesure où petit à petit, vous saurez donner à votre petit des instants à lui, par exemple en invitant d'autres enfants lorsqu'il sera en âge de marcher, ou bien de rendre visite à des amies qui ont elles-mêmes des enfants, pour qu'ils puissent commencer à se socialiser tout doucement. Ensuite, lorsqu'il sera temps de le confier à une structure, crèche ou maternelle, pourquoi pas commencer à petites doses, simplement pour qu'il réalise que lorsque vous le laissez seul, il peut être sûr de vous retrouver un peu plus tard. Ca lui donnera un sentiment de sécurité et il ne souffrira pas de l'angoisse de l'abandon, dont vous avez probablement souffert lorsque vous étiez vous-même en bas âge. L'essentiel est de savoir qu'en tant que parents notre rôle d'éducateur est de mener nos enfants à l'âge adulte en leur donnant de plus en plus d'autonomie jusqu'à ce qu'ils puissent voler de leurs propres ailes. Mais je pense qu'il n'y a pas péril en la demeure. Ce bébé de dix mois n'est pas autonome du tout, il ne marche pas encore. C'est la nature, qui dans son grand bon sens, a fait de ce petit être, une petite personne qui a encore besoin de sa maman à temps plein ou presque. Ne vous culpabilisez donc pas. Vous "grandirez" avec votre enfant, et vous répondrez à son attente, lorsqu'il sera temps pour lui de vivre une vie unpeu plus autonome. progressivement il va manger seul, au début sous bonne garde, il va se déplacer etc etc... Profitez bien de votre petit bout comme vous dites, car ces instants privilégiés ne sont pas légion dans la vie. Et cessez de vous tourmenter, laissez vous guider par votre instinct de mère, qui veut le meilleur pour son enfant.
Commenter la réponse de CC