Relation mère-fille difficile

[Résolu]
Signaler
-
 Ula -
Quelqu'un pourrait-il me donner des remèdes à des relations difficiles avec ma fille de 13 ans ? Je ne peux plus lui parler sans qu'elle se rebelle contre moi. Du coup je ne dis plus rien et suis malheureuse. Merci à tous
A voir également:

3 réponses

Essayez de parler avec elle de choses qu'elle aime : sport, musique, copines, shopping... Elle vous verra autrement. Surtout, ne l'ignorez pas car elle vous reprochera de ne pas vous intéresser à elle.
Mais je comprends votre situation. Il faut oser lui parler sans être agressif. Elle cache peut-être quelque chose. Elle suit peut-être des ami(e)s qu'elles de devraient pas suivre.
Si vous n'arrivez plus à dialoguer avec votre fille, peut-être pourriez-vous lui écrire et lui expliquant ce que vous avez sur le coeur, sans oublier de lui rappeler que vous l'aimez et qu'il en sera toujours ainsi. Peut-être qu'elle vous répondra aussi par écrit, ou qu'elle viendra vous parler. Si elle ne réagit pas, vous aurez au moins réussi à lui rappeler qu'une mère est toujours là pour ces enfants. Bonne chance.
S'il est normal que l'adolescent se détache de ses parents, votre fille est encore bien jeune. C'est au parent d'adapter les règles de vie en fonction de l'âge mais c'est aussi à lui de les imposer et de les faire respecter tant pis si pour un temps, l'ado est mécontent. Ma fille aînée me remercie aujourd'hui de mes prises de positions qui l'avaient énervée lorsqu'elle était en classe de quatrième. Restez cohérente, aimante, mais surtout ne baissez jamais les bras. Dites-lui que c'est votre rôle de mère.
C'est le passage normal, phase normale de l'adolescence. Elle teste. J'ai 2 ados à la maison, garçon et fille, et mon aînée a été ado aussi. J'ai donc trois enfants. Lorsque je sentais que ma fille aînée entrait en conflit, je l'invitais au restau, nous y allions toutes les deux seules, un endroit neutre pour une conversation franche, cela se passait généralement bien et les effets se faisaient sentir (pas éternellement bien sûr ce sont des ados). Vous n'êtes pas sa copine, mais sa mère, elle a besoins de vos dires, de rentrer en conflit avec vous pour s'identifier, trouver sa place, à vous d'agir avec tolérance (jusqu'à une certaine mesure) mais aussi fermeté, mais ne prenez jamais le rôle de la copine, vous fausserez définitivement vos rapports et elle vous en voudra. Bon courage.
Oui, c'est l'autorité qu'elle refuse ce n'est pas vous. Si vous ne dites plus rien elle prend pouvoir sur vous et vous considerera comme faible et vous respectera encore moins.
Expliquez lui avec humour que mère c'est votre job et mm si cela ne lui plait pas personne ne vous empechera de faire votre job correctement. Pour une raison très simple : vous l'aimez contre cela elle n'y pourra rien changer.
Surtout restez ferme, et avec humour mais ne lui montrez pas que vous etes perdue. Elle vous le reprocherait car a cet age difficile pour eux ils ont besoin de nous sentir fort.
J'ai mené la vie dure à ma mère. involontairement, je ne la supportais plus, c'était physique. J'avais l'impression d'être agréssée. J'avais besoins d'espace, de me démarquer d'elle, de m'éloigner physiquement pour me construire et devenir femme à mon tour. Depuis que j'ai un appartement, on s'entend à merveille, on adore passer un peu de temps ensemble. Ma mère je l'ai toujours beaucoup aimée. Je la remercie et l'admire pour tous les efforts qu'elle a fait pendant cette longue et difficile période. Surveillez votre enfant mais à distance ! Montrez-lui que vous lui faites confiance, aidez-la pour son orientation professionnelle, n'oubliez pas les conseils sur la contraception, posez-lui des questions sur sa vie sans entrer dans les détails. Donnez-lui les moyens de devenir une femme autonome. Respectez son jardin secret.
J'ai également eu ce problème avec la mienne au même âge. J'ai eu la même réaction que vous. J'avais tout essayé sans que rien ne marche. Il a suffi de temps pour qu'aujourd'hui enfin, on soit très complice. Aujourd'hui, on parle de tout, on se voit souvent, on rigole et on s'aime ! Courage.
> valérie

alors,il y a de l'espoire :) 

 

La question est pourquoi se rebelle-t-elle contre vous ? Etes-vous trop dure, trop maternelle, trop absente ? Comment est-elle avec son père ? Ses grands-parents ? Si la situation est identique avec tous, c'est un problème d'identité (crise). Si la situation de rebellion n'est que sur vous, que vous reproche-t-elle précisément ? Partez un week-end à 2 (lieu qu'elle a envie de visiter actuellement) et faites des choses inattendues (que vous ne feriez absolument pas ordinairement et qui plairaient à votre fille) pour détendre un peu l'atmosphère actuelle. Avez-vous discuté avec ses copines pour en savoir plus? Autre solution : une tierce personne pour démêler le problème (une adulte en qui elle a confiance et avec laquelle elle peut discuter), une réunion de groupe ou une lettre. Courage.
Il n'y a rien de pire qu'une mère vieux jeux et coincée ou trop invasive. Demandez conseil à votre fille en matière de mode par exemple. Gardez un petit loisir que vous aimez faire toutes les deux : ça peut être une séance de shopping, de la randonnée, la cuisine, l'art, etc. Mais à petite dose. Surtout, ne vous dévalorisez pas devant votre fille, vous êtes son modèle de femme (même si elle ne veut pas l'admettre). L'ado complexe énormément sur son apparence et a peur de son devenir alors rassurez votre fille et ouvrez-lui les yeux sur ses qualités. Elle vous en remerciera plus tard malgré le fait qu'elle vous donne l'impression de ne pas vous écouter. Souvenez-vous comment vous étiez à son âge, cela vous aidera à mieux la comprendre. Bon courage et surtout prenez un moment pour vous bichonner, histoire de récuperer des forces pour affronter les humeurs de votre ado en plus de vos tracas quotidiens.
Se taire reste la bonne solution. Lorsque son âge bête sera fini, elle reviendra vers vous. Tout arrive à point à qui sait attendre.