Ma belle-fille ne m'aime pas

- - Dernière réponse :  sophie - 2 août 2019 à 11:23

Bonjour,

J'ai deux enfants un fils et une fille. Mon fils s'est marié l'an dernier jeune (23 ans) avec une jeune femme du même âge après un an de fréquentation. Ils vivent maintenant à 10 kms de chez nous.  Les relations ont du départ été tendues avec notre belle-fille. Mon fils a été litéralement happé par sa belle-famille. Il s'entend très bien avec ses beaux-parents. Dans cette famille d'origine espagnole, la notion d'appartenance familiale est très forte. Ma belle-fille a eu cependant des problèmes relationnelles avec sa propre mère à l'âge de l'adolescence et a fugué pendant plusieurs années à priori. Elle m'a dit à plusieurs reprises en parlant de sa mère "je ne pouvais pas m'la voir".

Lors de la préparation du mariage, nous avons souhaité participer et il est vrai de façon peut être un peu autoritaire en proposant de faire une liste des invités. Tout est parti de là, pour eux, il n'était pas nécessaire d'être aussi formaliste, ils voulaient faire à leur manière. De ce jour là, nous avons été exclus des préparatifs. J'ai été particulièrement visée, ma belle-fille m'a fait savoir par l'intermédire de mon fils qu'elle ne m'aimait pas. A priori, elle aime bien mon mari qui pourtant ne l'a pas ménagée à certains moments.  Mon fils a servi d'intermédiaire pendant cette période car il souhaitait vivement que nous soyons présents à leur mariage. Nous avions évoqués un moment la possibilité de ne pas y assister car à quoi bon assister à un mariage alors qu'il n'y a pas d'entente avec la belle-famille. Je passe certains épidoses où il y a eu visiblement des maladresses de part et d'autre.

Nous étions en désaccord avec eux sur un certain nombre de choses : changement d'appartement 3 fois en 1 an - achat d'une belle voiture - mise en route d'un bébé qui est né une dizaine de jours avant le mariage, désaccord que nous n'avons pas pu réellement manifestés car ils voulaient faire à leur manière. Nous avons été présents pour les aider financièrement car ils ont des revenus modestes 

Ma belle-fille a un caractère autoritaire et mon fils compose avec et pour ne pas se fâcher avec sa femme, il préfère ne pas voir ses parents. Il est très influençable et se laisse à priori mener. Nous les avons vus dernièrement, ilsont l'air heureux et de bien s'entendre. 

Leur petit garçon est né le 7 août 2018 et nous l'avons vu quatre fois depuis sa naissance dont deux la première semaine. Je n'ai pas eu le droit de le prendre dans mes bras.

Il y a eu de ma part des échanges téléphoniques maladroits avec mon fils car je voulais voir mon petit-fils. Dernièrement, mon fils est venu sans en parler à sa femme pour l'anniversaire de sa soeur que nous souhaitions en famille, pour présenter son petit à toute la famille.

J'adore les enfants et cela me manque bien sûre beaucoup de ne pas voir ni mon fils ni mon petit fils. J'ai envie pourtant de pouvoir continuer à vivre ma vie et même le mieux possible mais je ressens très fort cet absence d'échange. Je garde actuellement des enfants le soir, cela m'a redonné confiance en moi car ma belle-fille m'avait traitée de mauvaise grand-mère.

Je n'ai heureusement pas de problème avec ma fille qui nous soutient beaucoup et un gendre que nous adorons. Mais chaque enfant est irremplaçable et j'ai du mal à me faire à cette situation. J'aimerais vraiment pouvoir échanger à ce sujet.

 

 

 

 

 

Afficher la suite 

4 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
16014
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 août 2019
622
6
Merci

Bonjoir Sophie

Ta belle-fille plus jeune,a eue à fuguer car elle se sentait oppressée par sa propre mère, peut-être qu'elle te sentait trop intruduve et cela lui a rappeler sa mère, cette époque. Tu le dis d'ailleurs, tu as essayée d'organiser son mariage d'une façon qui ne lui convenait pas. Tu lui (leurs) fais des reproches sur leur façon de vivre. Tout cela est pour quelque chose.

Elle est autoritaire, elle s'est faite toute seule j'imagine, à cause de sa relation avec ses parents, sa mère notamment. Ce n'est pas toujours négatif en soi, elle sait ce qu'elle veut et le défend. Ton fils peut exister avec une femme autoritaire, il suffit qu'il s'affirme aussi, chacun doit doit mettre des limites et chacun doit apprendre à connaître ses limites. 

Ton fils est heureux avec elle, n'est-ce pas le plus important. Les enfants ne nous appartiennent plus arrivés à un certain âge, il faut l'accepter. Ta belle-fille ne t'aime, elle n'est pas obligée de t'aimer, elle n'aime pas sa propre mère pour des raisons qui lui sont propres, elle ne t' aime pas car peut-être, tu t'es mal prise dès le début avec elle, et, cela lui a rappelé le passé.

Tu partais probablement d'un bon sentiment, vouloir être présente et utile, elle ne l'a pas compris ainsi peut-être. Souvent dans une telle relation, un simple malentendu gâche une vie entière.

Tu as eue des échanges maladroits par téléphone avec ton fils, peut-être aussi que tu ne sais pas te retenir. Tu dis avoir vue ton petit-fils 4 fois en moins d'un an, si ce n'est pas beaucoup, ce n'est pas rien non plus par rapport à ceux et celles qui ne les voient qu'une fois par an, voir jamais.

Je pense qu'il y a de la retenue à avoir de ta part, car ils ont le droit de vivre leur vie comme ils l'entendent. Ce qui ne te convient pas dans leur façon de vivre ne te regarde pas non plus. Te regard bien sur, le fait de vouloir voir ton petit-fils

Peut-être essayer de discuter et que chacun reste à sa place d'une part, s'aimer ou pas peu importe, mais avoir un respect mutuel, et ton droit de voit ton petit fils. Se comprendre mutuellement. 

Dire « Merci » 6

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes 5498 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Merci pour votre réponse même si je suis un peu polémique sur le sujet du divorce !!! Cela m'a fait de parler de cette situation. Pour moi mon objectif maintenant est de reprendre une relation la plus normale possible avec mon fils. Je constate tout de même que dans beaucoup de cas, ce sont les garçons qui posent problèmes, il faut bien avouer que si mon fils savait fixer les limites on ne serait pas dans cette situation. Mais pour moi, pour ne pas le "perdre" complétement je dois m'appliquer à ne surtout pas l'agresser. Depuis deux semaines, il m'appelle, j'espère qu'il ma rappellera et je m'empresserais surtout de ne pas parler de ce qui fâche, je ne demanderais pas non plus à voir mon petit fils comme c'était le cas jusqu'à présent. J'attends que la confiance revienne et puis la position de ma belle-fille n'est effectivement peut être pas si fermée que cela puisqu'elle a quand même acceptée de nous voir. Ces situations peuvent devenir vite inextricables, Il faut peut être prendre les choses par le début pour rembobiner la pelote. Tout de même, que de dureté et d'incorrections engendrent ce genre de situation. Y aurait-il un problème générationnel ?  Il faut revenir mais tout en se faisant respecter.

 

Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
15676
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 août 2019
367
3
Merci

Bonjour,

 

Il y a la possibilité d'une réconciliation entre les beaux-parents, leur fille, votre fils et vous.

 

Pour cela, il est essentiel de ne parler que de votre tristesse, votre mal-être, sans évoquer les  choix des uns et des autres. Vous ne parlez que de votre ressenti.

Faites mieux connaissance, car chacun peut préjuger de certitudes fondées ou pas.

Que chacun écoute le discours d'autrui, que chacun s'exprime avec respect.

 

C'est le but d'une médiation. Tout le monde en sortira grandi après tant de souffrances, soulagé et plus léger avec la récompense de brûler les vieux sujets qui vous avaient fâché.

 

Et enfin bénéficier du même droit d'être grands-parents comme le sont les parents de votre belle-fille. 

D'ailleurs à ce sujet, les parents de votre belle-fille ne sont peut-être pas du tout au courant que vous en êtes privés.

 

Votre belle-fille semble avoir un problème avec les femmes de son entourage. Pourtant, elle semble reproduire le schéma mal vécu de son adolescence. A cette période, elle n'a pas eu le bénéfice d'un soutien psychologique pour l'aider à y voir plus clair. D'où ce pouvoir pris là, où on la laisse le prendre...

 

Tentez une réunion autour d'un café ou parlez-en à un médiateur (Voir Mairie ou avovat).

 

Commenter la réponse de imagine7
2
Merci

bonjour 

votre fils est autant responsable 

si il ne veut pas vous voir ou en cachette. Qu’il se débrouille.

ils sont bien contents de vous trouver pour les aider financièrement 

Vous n’arriverez pas à vous entendre avec votre belle fille car elle vous a exclu des le départ. C’es À votre fils de mettre des limites un jour. Laissez les vivre et le temps lui ouvrira les yeux 

on finit toujours par payer le mal qu’on fait 

 

Kat, bonjour et merci pour votre réponse.

Je sais que c'est plus facile de s'en prendre au conjoint mais effectivement mon fils est autant responsable car il manque de courage et ne veut pas s'opposer à sa femme. Ceci-dit et en partie grâce à mon mari qui assure le lien, nous continuons à votre notre fils, pas souvent mais nous le voyons et j'ai même eues droit dernièrement à quelques photos de mon petit-fils. Je sais qu'il a va bientôt faire ses premiers pas.... La famille de ma belle-fille en profite mais pas nous, pourquoi ?

A bientôt sur le forum

Commenter la réponse de kat
2
Merci

Bonjour 

 

a mon sens, vous n'êtes pas obligées de vous aimer mais il doit y avoir du respect de la part de chacun et tout le monde doit rester dans son rôle ; en votre qualité de grands parents il est légitime de voir votre petit enfant 

cordialement 

Zaza, bonjour et merci pour votre message. Je sais que j'ai le droit de voir mon petit-fils mais j'ai compris que je ne pouvais pas agir contre la volonté des parents. Donc, je ne dois rien dire qui puisse envenimer la situation et pourtant il y a des moments où j'ai vraiment des coups de colère. Je sais que, dans le passé,  lorsque je les ai exprimés, cela s'est mal passé, donc je me tais et j'attends même si c'est de la souffrance pour moi. De toute façon, je pense que le situation va évoluer. Donc pour l'instant, je dois me contenter de ce qu'ils me donnent.

Merci et à bientôt sur le forum.

Commenter la réponse de Zaza59