Aux parents qui ont un enfant handicapé

Utilisateur anonyme - Modifié le 10 mars 2020 à 14:18
Eva2101 Messages postés 2 Date d'inscription lundi 18 avril 2022 Statut Membre Dernière intervention 18 avril 2022 - 18 avril 2022 à 02:45

Bonjour, Je suis maman d'une petite fille qui a un retard psychomoteur avec symptomes autistique et j'aimerais avoir quelques conseils pour faire face, car il y a des fois ou cela est dur d'avoir son enfant qui hurle toute la journée et qu'on n'arrive pas à calmer, je n'arrive pas à la prendre dans les bras car elle me donne des coups de pieds. Et cela est dur lorsque les gens vous regardent ou il faut continuellement se justifier car ils pensent que c'est une petite fille capricieuse, car lorsque l'on regarde ma fille cela ne se voit pas. Si vous avez des conseils n'hésitez surtout pas cela pourra m'aider à moins culpabiliser. Merci

A voir également:

18 réponses

Utilisateur anonyme
6 nov. 2009 à 22:26
Bonsoir, Votre détresse me touche beaucoup. Mon fils va avoir 20 ans. Il est handicapé psychomoteur... enfin, il n'y aura sans doute jamais de diagnostique de fait. Il comprend le langage mais ne parle pas, il est mal "latéralisé" mais marche, il vomit beaucoup, il faut l'aider pour presque tout... mais il est calme et gentil. Les médecins l'ont condamné dès le départ : il va mourir, il ne fera pas ceci, il ne sera pas cela... J'ai bataillé contre le corps médical et l'administration, mais ça a "payé" : il a fait 3 ans d'école maternelle (à l'époque, il n'était pas courant d'accueillir un enfant handicapé dans les écoles "normales") puis il a reçu une prise en charge en milieu spécialisé : Sesap, IME, orthophoniste, kiné,... Aujourd'hui, il est en internat la semaine et rentre du vendredi AM au lundi matin chez son père ou chez moi. Quel âge a votre fille ? Le comportement de mon fils est devenu un peu dur vers l'âge de 13/14 ans, l'adolescence arrivant, il s'opposait à moi et commençait à régresser : c'est ce qui a motivé ma décision de la placer en internat, même si c'est extrêmement difficile. Il vit sa vie à lui et sait que sa famille le soutient et est là quand il en a besoin. Quand au regard des autres... vaste sujet ! Il faut faire avec... et puis, on n'y prête plus attention (si ! si!). Je veux croire que les mentalités changent, que lorsqu'un gamin pique une colère dans un magasin, il n'est plus taxé de sale gosse et que ses parents ne sont plus cloués au pilori ! on peut toujours rêver, non ? Nous mêmes, parents d'enfant handicapés, ne nous sommes nous jamais retournés sur une personne obèse ? n'avons nous jamais râlé après un enfant qui fait des bêtises dans la salle d'attente d'un médecin ? C'est humain ! Et ce qu'on ne connait pas fait peur... Je n'ai pas de conseil à vous donner. Ce que je peux dire, c'est qu'il existe maintenant des structures adaptées à de nombreux handicaps et aux troubles du comportement. Voyez avec votre médecin traitant ou le pédiatre de votre fille quelles solutions s'offrent à vous et à votre enfant (IME? Hôpital de jour ? séjour "de rupture" ?), cela dépend aussi de son âge. Vous pouvez aussi contacter le CMP de votre ville (voir aussi avec le CCAS de votre commune) ou directement la maison du handicap (MDPH). Vous devez pouvoir vous ménager un peu de temps à vous et vous autoriser à souffler ! Je sais, ce n'est pas simple, mais une Maman qui va bien (ou du moins pas trop mal) c'est un enfant qui va mieux ! N'hésitez pas à me contacter si vous le souhaitez (clic sur mon nom en bas du message et vous aurez ma page). Courage, courage ! Catherine
29