Signaler

Après 15 ans, comment reprendre contact avec mes enfants ?

Posez votre question ttjpo3 3Messages postés lundi 30 janvier 2017Date d'inscription 1 février 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 2 févr. 2017 à 22:04 par groseille

Bonjour,

 

Je ne sais pas comment m'y prendre pour rependre contact avec mes enfants. Disons que j'ai une appréhension, la crainte et la peur d'un refus, et aussi que j'ai honte (après tout ce temps) de renouer ce contact. Car cela fait environ 15 ans que je n'ai plus de ce contact (depuis le départ de leur maman décédée) il est vrai, que je ne devais pas tourner bien ronde alors cette détresse.
Comme je suis seul et que j'ai 70 ans, je voudrais pouvoir faire la paix ou du moins essayer, et les revoir.
Mon cerveau me le demande, mais ma raison m'en empêche (quel conflit).
Je suis très éprouvé, bien triste de cette complexité et de confusion mentale, et cela depuis bien trop longtemps.
Que dois-je faire ?

 

Merci,

ttjpo3

Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
Bonsoir
Est-ce de ton fait que tu n'as plus voulu voir tes enfants depuis si longtemps?
Pourquoi ne pas avoir essayé ?
Si tu as fauté, ce n'est pas un jugement, et tout le monde peut commettre des erreurs si tu en fait, le mieux serait un courrier, ainsi il peut être lu et relu, cela permet de mieux assimiler pour réfléchir, et laisser le temps faire son oeuvre.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
ttjpo3 3Messages postés lundi 30 janvier 2017Date d'inscription 1 février 2017 Dernière intervention - 31 janv. 2017 à 11:46

Bonjour. En tout premier lieu Mercie de ta sollicitude, je ne voudrais pas abuser de cette dernière, pour raconter mon désespoir et entrevoir une solution. Puis-je continuais?

Salutations ttjpo3 

Répondre
lekabilien 8057Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscription ContributeurStatut 26 mars 2017 Dernière intervention - 31 janv. 2017 à 13:14
Bonjour ttjpo3
Mais bien sur que tu peux continuer.
Les personnes qui répondent comme moi sur ce forum sommes la parce que nous le voulons, pas sois tranquille, si on peut t'apporter des réponses a tes questions c'est avec plaisir.
Le tutoiement c'est amicalement, entre humains tout simplement.
A te lire...
Répondre
ttjpo3 3Messages postés lundi 30 janvier 2017Date d'inscription 1 février 2017 Dernière intervention - 1 févr. 2017 à 09:52

 Bonjour, déja je ne veu pas abusé de ton temps.

Mais voici quelques réfletions, qui sont asser longues. Je te remercie pour ton attention.

Est-ce de mon fait? que dire! Il me faut retourner à la source.

Si je me pose la question (peut-être oui, mais aussi non.)  

Pour analyser la situation objectivement de mon côté, j'ai rompu par circonstance du moment. Et probablement que mes enfants étaient sous une mauvaise l'influence familiale.

Il se trouve que! lors d'une conversation avec mes enfants, une semaine après la disparition de leur maman, il m'a été reprocher de ne mettre jamais occuper d'eux.

Donc (après ses reproches.)

Je leur ai fait un courrier en ces termes, ( que si je ne m'étais jamais occupé d'eux, et que s'ils étaient aussi bêtes.) Que cela ne pouvait pas venir de moi, étant donné que je ne m'étais pas occupé deux, mais de leur Maman. 

N'étant pas capable de leurs éducations. C.Q.F.D. ( alors qu'ils ont été élever par nos deux soins.)

Pour ma part surtout financièrement. (J'avais une entreprise qui marchait très bien, mais en déplacement très Loingt à l'étranger.

[Comme ont dit je faisais bouillir la marmite] d’où mon manque attention pour mes enfants, et à l'analyse il est (peut être probable) que je ne leur aient pas donné suffisamment d'Amour,  d'attentions et d'affection, à la vue de mon emploi du temps. Voici le premier accrochage.

2 ment. Mon fils selon son désir ( à 14 ans) me mentionne avec une extrême violence de vouloir partir de la maison.

Chose que j'ai faite a sa majorité.

Je l'ai emmené chez ses sœurs à Paris, pour plusieurs raisons.

En 1) parce qu'il me l'avait demandé avec virulence lors de l’enterrement de sa maman, devant toute la famille.

En 2) Une condamnation au tribunal pour des faits de dégradation avec des copains, où il a été condamné à une lourde amande que j'ai dû régler (35 000 F >5250 €.) 

Je n'ai pas voulu m'en débarrassé mais l'écarté de son entourage désastreux sur Épinal.

En 3) vu mon travail je ne pouvais plus m'occuper de lui, d’où une dérive vers les stupéfiants et les mauvaises fréqentations.

Pour mes filles à qui mon épouse et moi avons donné une excellente formation avec des diplômes importants, elle sons allés à Paris, d’où le départ de mon fils chez elles.

Mais après quelques années, il se produisit un événement inatendue de moi et  au quel je leur tien une grande rancœur.

Et le fait qu'ils ont voulu me mettre dehors de ma maison, par l'intermédiaire de leur notaire.

Comme je suis (je l'avoue) extrêmement rancunier, la pilule a toujours du mal à passer.

Cependant, Il m'est venue une idée qui pourrait peut-être convenir a tous.

Au mois d'Octobre prochain. Il y aura les 20 ans. De la disparition de leur maman .

Je pourrais tenter de les invités.

Mais, ils sont nombreux avec mari, femme et enfants totales 8 personnes, et qu'ils ne sont pas à coter. Paris à Épinal 500 Km et moi Moulins 03. à 600Km d'Épinal.

Comme je suis retraité, vous pouvez voir les problèmes auxquels je devrais faire face, du point de vue de la gestion, du gîte et du couver avec les huits.

Mais ça et un autre domaine, je pourrais faire des sacrifices.

Ce qui me fait peur surtout.

1) Qu'ils refuses cette demande.

2) Que ça se passe très mal.

Ne suis-je pas en train de trouver un prétexte pour ne pas affronter ce dilemme?

 Je te souhaite de très bonnes journées. ttjpo3

 

 

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour ttjpo3
Ce n'est pas pour enlever de la complexité a ce que tu traverses mais c'est d'une part, oui des erreurs ont été commises, d'autres part c'est une histoire banale d'une famille qui se déchire car il y a de la douleur, des incompréhensions, des ranccoeurs.
Tu le sais j'imagine que l'argent ne remplace pas l'amour. Tu avais un travail prenant qui nourrissait la famille mais les enfants ne voient que l'amour qu'on leur donne et cela passe par la présence, faire des choses ensembles, se construire en faite des bons moments, de bons souvenirs. Pour un enfant louper ça, c'est ne pas avoir de lien de famille, ne pas s'être intéressé a lui, ne pas lui avoir donné de l'amour et cela, peut être destructreur, une des causes possible qui a fait qui a fait sue ton gamin a mal tourner.
Reste bien sur que quand on a un boulot on y est dedans est tout nous échappe, on a du mal a maitriser, pire, on ne voit pas ce qu'on perd en échange de l'argent gagné, on ne le voit que trop tard.
Tu n'es pas irréprochable, mais si cette brouille n'est du qu'a cela tu ne mérite pas l'échaffau...après tout cela partait de le sens de la responsabilité d'assurer le gîte et le couvert, malheureusement en négligent une par essentiel pour le développement épanoui d'un enfant.
Le fait que tu l'a éloigné de toi pour ma part pour le protéger, tu as bien fait, mais même s'il le désirait cela peut être pris aussi comme un nouvel abandon, un manque de responsabilité parental de ta part par lui ou tous tes enfants, mais il fallait réagir suite a ses fréquentations tu l'as fait en ton âme et conscience pour son bien.
Je ne vois rien qui t'empêche de reprendre contacte, rien qui ne puisse être discuté. Tu as mûrit tes reflexions, tu as compris certaines choses, il faut ne pas chercher dorénavant des excuses a ce tu as fait. Certaines de tes décisions de l'époque n'étaient pas les bonnes pour X raisons, il faut les reconnaitre sans détour. Eux aussi doivent comprendre, ceux celles qui ont des responsabilités familiale aujourd'hui, ils doivent savoir que dans la vie, nourrir les siens c'est important alors parfois on focalise trop sur cela en négligeant le reste.
La mort de leur mère bien sur doit avoir rajouté de la rancoeur, tu leurs a manqué, tu lui a manqué.
L'épisode de cette histoire de maison, t'évincer, aussi, mais le temps fait réfléchir tout le monde.
Oui pourquoi ne pas les inviter comme tu en as l'intention. Celui celle qui répondra présent c'est bien, les autres engageront une réflexion sur cela forcément, et toute réflexion a tête reposée après tout ce temps passé mènera chacun a reconnaitre tout comme toi, que chacun a fait ses erreurs, que les réactions ont peut être été exessives, et que finalement, personne n'est parfait et qu'il faut savoir dialoguer pour se comprendre et savoir aussi parfonner.
Fais ce que tu as envie de faire c'est une bonne démarche quelque soit le résultat obtenu, c'est l'immobilisme qui n'est pas bon.
Bonne chance.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
choco2- 2 févr. 2017 à 14:29

J'imagine que de leur coté, çà doit être la même chose ! il doivent surement avoir envie de renouer, sans vraiment savoir comment faire, ni quand... Donc cet anniversaire, même s'il est plutôt triste au départ, c'est une bonne idée d'en faire un moment de retrouvailles, quelque chose de positif, donc... Mais avant de se lancer là-dedans, il faut tâter le terrain et le courrier me semble être la meilleure solution : suivant la réponse, vous saurez de suite si vos enfants sont favorables ou non à la réconciliation... Si oui, très bien !!! Sinon, il faudra attendre une nouvelle occasion, et retenter le coup... Ou laisser tomber définitivement :( ! A vous de voir... Bon courage !

 

Répondre
groseille- 2 févr. 2017 à 22:04

Le fait d'avoir dû travailler à l'extérieur pour nourrir la famille, est une circonstance atténuante, pour expliquer votre "absence" en tant que père, au sein de la famille. "Absence" ne voulait pas dire manque d'intérêt ou d'amour, c'était une nécessité qui permettait sans doute à la maman d'être, elle, beaucoup plus présente auprès d'eux. Il semblerait que le lien s'est fait surtout avec elle, ce qui explique que par la suite, les enfants n'ont pas hésité à prendre des initiatives difficiles à accepter pour vous, au sujet de la maison. Je pense qu'effectivement il vaudrait mieux provoquer une réflexion chez vos enfants, en leur écrivant, pour exposer les raisons de votre éloignement géographique nécessaire, qui n'est pas à confondre avec un éloignement affectif. Si leur mère a pu être proche de vos enfants c 'est peut-être grâce à votre "sacrifice" pour subvenir aux besoins de tous. Expliquez leur simplement votre point de vue et dites leur combien ils vous manquent. Peut-être ne répondront-ils pas tous à votre appel, mais si un ou deux se manifeste, se sera déjà beaucoup. Peut-être la famille qui s'est occupée d'eux, après le décès de votre femme, car je suppose que quelqu'un a pris le relai, tandis que vous continuiez à travaille, peut-être cette famille a-t-elle influencé négativement vos enfants, en vous critiquant. Il faudrait essayer de leur expliquer votre vérité. De deux choses l'une, ou vous ne tentez rien et vous avez beaucoup de chance de ne jamais les revoir ou bien, vous faites le premier pas et vous vous donnez des chances de reconstruire quelque chose. Il me semble que le choix est clair. Je vous souhaite bon courage, mettez-y tout votre coeur et votre ténacité, vous avez tout à y gagner. Rester dans l'inaction et dans l'incertitude est pire, à mon avis, que de savoir où ils en sont avec vous. Et même si vous essuyez un premier refus, vous aurez laissé une petite bouteille à la mer et votre message les fera peut-être réfléchir un peu plus tard.

Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !