Mon ami me demande d'avorter

mariposa2011 1 Messages postés jeudi 9 juin 2016Date d'inscription 9 juin 2016 Dernière intervention - 9 juin 2016 à 15:22 - Dernière réponse :  Sara51150
- 17 juin 2016 à 11:27
Bonjour,

J'ai 35 ans, un enfant de 5 ans né d'une précédente union. Je suis en couple depuis 2 ans avec un homme de 10 ans mon aîné qui a 2 enfants (15 ans et 13 ans). Lors de mon renouvellement de pilule, le pharmacien m'a délivré un générique différent de celui que j'avais l'habitude de prendre... et j'ai découvert ma grossesse hier. Pour moi, c'est inespéré mais tellement beau, j'aime cet homme et je suis heureuse d'avoir un autre enfant. Pour lui, c'est différent...Il dit que ce n'est pas son projet, qu'il n' a plus l'âge, qu'il ne veut pas de ce bébé, que ça va le rendre malheureux, qu'il se sent piégé, contraint... Il dit aussi que sa vie actuelle lui plaît, qu'il ne veut pas que cela change... et me demande d'avorter, de prendre cette décision "pour nous". Quand je lui ai dit que je ne pouvais pas, que je ne me remettrais jamais d'un tel acte, il m'a répondu que "toutes les douleurs passent un jour"... Depuis hier soir, je ne fais que pleurer... Je suis perdue...

Merci.
Afficher la suite 

27 réponses

Répondre au sujet
lekabilien 11604 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention - 9 juin 2016 à 18:57
+7
Utile
4
Bonjour mariposa2011
Situation difficile dont seule toi peux décider. Garder cet enfant au risque de perdre ton homme, ou avorter et peut être ne pas t'en remettre car toi tu veux vraiment le garder. Je pense que de l'un a l'autre, aussi difficile soit-il ce choix, ta personne est plus importante que ton homme. Et il ne se sent pas de nouveau pouponner, il semblerait qu'il ne soit pas totalement fermé, rassures le, cette vie qui lui plait sera la même, juste du travail et de l'amour en plus d'une famille nombreuse.
Parles lui de façon rassurante, prenez un peu de temps de la réflexion car ce n'est pas encore urgent.
Bonne chance
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Bonjour Marieposa , j'ai aimé un homme de toute mes forces et enceinte de 13 semaines inattendu, la peur et la joie. .. et pour ne pas perdre mon homme j'avais envisager l'av. . . et pour finir je ne suis retrouvé à la porte à 5 mois de grossesse et ma fille de 14 ans. Aujourd'hui mon fils à 18 mois et c'est le plus beau des cadeaux. aujourd'hui le papa est de retour et souhaite passer du temps avec son FILS et malheureusement il paye cache avec le petit son mon intervention. Alors recommencer aujourd'hui je ferais pareil mais sans la peur ni les larmes car aujourd'hui mes enfants me combles de bonheurs. Tu es seule MAÎTRE. . . L aventure est agréable avec des avantages et inconvénients. BONNE CHANCE !
Il se sentira piėgė et malheureux, et que VOUS soyez malheureuse en déplorant votre enfant perdu ne l'émeut en rien? Il n'a aucune pensee pour vous et vos émotions, votre bien-être ?
Parfois dans la vie il faut se battre pour rester soi même. C'est le grand tournant de votre vie, vous le passerez ensemble ou...non.
Il y a une chance qu'il accepte son enfant avec le temps, c'est réversible. Mais une fois que vous aurez "gommé " cette nouvelle vie, il n'y aura plus aucun retour.
A vous de décider.
C'est votre corps ! !

Ce n'est pas à votre compagnon de décider pour vous !!

Un homme ne portera jamais et ne comprendra jamais ce que ça implique pour une femme.

Meme s'il vous fragilise, ne vous laissez pas faire !

Aujourd'hui, il n'est pas d'accord, vous culpabilise peut-etre.
Mais ne l'écoutez pas !

Il vaux mieux etre seul avec son enfant qu'avec un homme qui vous veux du mal !!!

On peut se remettre d'une rupture amoureuse mais pas de la perte d'un enfant !

Courage, je vous soutiens de tout cœur !
à regarder avant de prendre une décision qui peut briser plusieurs vies

http://www.babyfrance.com/fr/actualites/news/1466028000-etude--les-bienfaits-de-la-presence-dun-pere-pour-un-enfant?utm_campaign=2003729&utm_content=14483051795&utm_medium=email&utm_source=Smartfocus
Commenter la réponse de lekabilien
imagine7 12288 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention - 10 juin 2016 à 18:35
+2
Utile
1
Bonjour mariposa2011,

Ton corps t'appartient, c'est à toi que revient la décision.
Personne n'a à te l'imposer.
Et ton compagnon, a lui aussi deux enfants !
Bonjour imagine7,
Le compagnon a également des enfants oui et mariposa2011 aussi.
Si la vie de son compagnon lui convient comme ça et qu'il ne se sent pas d'avoir d'autres enfants pourquoi le forcer ? Pourquoi risquer de briser cette famille et que mariposa2011 se retrouve mère célibataire avec 2 enfants de 2 pères différents ?
Commenter la réponse de imagine7
0
Utile
Cruel dilemme ! Le garder ? Oui, mais risquer de ne plus être en phase avec le "père", qui semble réticent rien qu'à l'idée...Mais peut-être va-t-il s'y faire, avec le temps ? Ou pas !!! Et dans ce cas-là, c'est toute l'essence même de la famille qui est menacée : soit il va rester, mais il sera continuellement dans le reproche, ce qui va vite devenir invivable... Soit il va partir, et le constat sera le même ! Avorter, alors ??? IDEM !!! ce sera vous qui serez dans le remords ! Vous qui en voudrez à votre conjoint de vous avoir contraint à accomplir cet acte douloureux, et que vous regretterez sans doute longtemps...
Pas facile à prendre, comme décision ! je vous souhaite bien du courage !!!
Commenter la réponse de choco2
une_maman - 16 juin 2016 à 09:57
0
Utile
2
Bonjour mariposa2011,
certes vous ne vouliez pas tomber enceinte, mais cet enfant a choisi votre foyer et a déjà débuté sa petite vie. Si votre compagnon ne voulait vraiment plus d'enfant, c'était à lui d'éviter absolument une grossesse de sa partenaire. Les préservatifs, diaphragmes ou même la stérilisation sont efficaces! Ou bien serait-il prêt à pratiquer l'abstinence? Avorter est un acte lourd à porter. Oui la douleur passe (je n'ai pas avorté mais perdu un enfant en début de grossese) mais elle aura le temps de vous changer et votre relation en sera affectée également. Avorter n'est pas effacer. Donc cet enfant fait et fera toujours partie de votre vie et le souhait de votre compagnon que sa vie actuelle qui lui plaît ne change pas est irréalisable.
De plus, combien de couples souhaitent avoir un enfant et sont prêts à adopter? Voilà une solution que vous pourriez envisager? Faites vous conseiller, seule ou à deux, par une personne professionnelle sur toutes les possibilités que vous avez! A votre place j'en parlerais aussi aux enfants, juste pour information, sinon ils ne comprendront pas ce qui vous arrive et se sentiront responsables en vous voyant malheureux vous et votre compagnon.
Je vous souhaite bien du courage!
Roo ... Purée ... "On en est encore là" ...
Des années et des années de féminisme acharné pour les droits des femmes, et l'on en est encore avec des réflexions de bac à sable !

Depuis la pilule, le droit à l'avortement, il est incontestable que le choix de la femme s'impose : il y a suprématie (que l'on le veuille ou non). La femme décide de la suite, que l'homme soit ok ou non du simple fait qu'elle prend une décision unilatérale lorsqu'elle n'est pas en accord avec lui.
Alors voir, lire encore que, malgré cette suprématie il faudrait encore obliger l'homme à porter capotes / vasectomie / autres pour éviter les pleurs d'une femme ... On vit dans quel siècle là ?
Nan, parce que dans le même ordre d'idée, autant opposer le même argument à la femme hein ? Lui dire de se faire ligaturer les trompes ?
Cela vous plairait à vous de vous voir opposer cet argument ?
N'imposez pas à quelqu'un ce que vous n'aimeriez pas que l'on vous impose (et ce, dans toutes situations).

Et puis, il ne faudrait pas avorter parce qu'il se trouve des couples qui ne peuvent enfanter ?

Bref ...

Mariposa2011, votre compagnon a peur de voir votre vie à tous deux changer. Certes, il a deux enfants, mais ils sont grands, ils ont leurs vies sociales. Peut-etre en plus, vivent-ils chez la maman. Le votre est grand aussi, à 5 ans, un enfant réclame de l'attention, mais il est beaucoup plus autonome qu'un nouveau né. Ce petit bébé à venir pourrait s'apparenter à une troisième personne venant bousculer le duo que vous formez. Beaucoup d'hommes ont peur, parfois irrationnellement. Ils se sentent bien dans leurs vies et ne souhaitent pas de changement.
Beaucoup d'hommes pensent également que la charge de la famille repose sur leurs épaules (il faudra encore je pense 1 à 2 générations pour que ce sentiment s'estompe vraiment).
Là où la femme va songer à pouponner, l'homme se dira qu'il y a 4 bouches à nourrir (y compris le votre bien entendu), 4 enfants à emmener le plus loin dans les études, 4 enfants qui pourront vouloir pratiquer des sports, des activités plus ou moins onéreuses selon les gouts de chacun, etc ...

Discuter, l'écouter, entendre ses peurs, entendre ses "freins". Y opposer vos arguments (votre choix à vous est fait, et j'imagine qu'il ne s’arrête pas à "un bébé c'est beau" et à l'horloge biologique, il y a un projet de vie derrière la volonté de garder l'enfant que l'on porte).
Confrontez-vous dans la tendresse et la compréhension de l'autre.
Du moins bon, il pourrait en ressortir du bon.
C'est en tous les cas ce que j'espère pour vous.
Bien à vous
une_maman > Justi - 16 juin 2016 à 12:08
Oui, Justi,
une femme qui décide de ne plus avoir d'enfant peut tout à fait se faire ligaturer les trompes. Je connais aussi bien des femmes qui ont fait ce choix que d'autres dont les partenaires ont fait pratiqué une vasectomie. Où est le problème? C'est un choix personnel, comme celui d'avorter ou non. Par contre, avorter sous pression, parce que le père le demande n'est plus un choix personnel.
Et pour ce qui est de l'adoption. Quel est votre problème avec le sujet?
Donc, Justi, je n'impose rien à personne. J'exprime uniquement mon opinion. Relisez peut-être mon message en prêtant attention aux signes de ponctuation? Je suis persuadée qu'il y a des personnes professionnelles très bien formées et informées pour aider Mariposa2011, et son compagnon, s'ils le souhaitent. Voilà mon opinion, mon conseil, en aucun cas des instructions!!!
Commenter la réponse de une_maman
Sara51150 - 16 juin 2016 à 10:55
0
Utile
6
Bonjour mariposa2011,
votre décision n'est pas facile à prendre, j'ai eu le cas inverse avec mon conjoint, sa femme est tombée enceinte et lui n'en voulait pas, disputes, rupture et divorce ...
Quand j'ai connu mon conjoint, sa femme avait décidé de garder cet enfant en expliquant comme toi que c'était une chance car l'enfant qu'ils ont eu en commun a été fait grâce à la PMA, que s'était SA décision, que le bébé porterait son nom et qu'elle ne demanderait jamais rien à mon conjoint.
3 ans après cette petite fille porte le nom d'un père (sans reconnaissance du père car encore sous le régime marital) qui ne veut pas d'elle, dont mon conjoint n'a pas de droit (choisit en accord avec la mère) on paie une pension alimentaire et c'est tout.
L'ex femme de mon conjoint a retrouvé l'amour peu de temps avant la naissance de cette petite fille, elle appelle cette homme "papa" comme mon conjoint (qu'elle voit 10min tous les 15 jours lorsqu'il va chercher son fils) sauf qu'aujourd'hui l'ex femme n'est plus avec cet homme. Ce bébé qui n'a rien demandé et dont le destin a été forcé par la mère se retrouve avec un papa qui n'a jamais voulu d'elle et avec qui elle ne partagera jamais rien et un "papa" de substitution qu'elle ne reverra jamais car sa mère est séparé.
Je sais que la décision est dure mais il faut penser à l'avenir de ce bébé et te demandé plus tard si tu force les choses et que tu te retrouve seule comment vas-tu expliquer à ce petit bout que son père ne l'a jamais désiré, voulu.
Il ne faut pas penser que tu garderas cet homme grâce à un bébé loin de là, tu risques de perdre l'homme que tu aimes et de te retrouver seule fasse à des questions de ton petit bout plus tard ...
Bon courage pour votre prise de décision, vous savez ce que vous risquez de gagner mais surtout de perdre.
Utilisateur anonyme > Lora - 16 juin 2016 à 11:41
mouais... pas vraiment...

la douleur ne passe pas parce que tu n'as pas encore fait le deuil c'est tout... tu devrais en parler avec un pro pour t'aider à passer ce cap....
Bonjour,

Personnellement je n'ai jamais avorté (suis maman de 3 enfants de 2 pères différents et 3 mariages !), et suis contre cette forme de chantage, on parle d'un bébé, pas d'un objet, la vie se respecte ; pour ma part, je dirais que vivre avec cet homme égoïste ne vous mènera pas loin, si vous choisissez de garder votre enfant et que vous avez la possibilité de l'élever, ce n'est pas facile mais vous avez 35 ans, je dirai l'âge limite pour mener cette grossesse à terme dans de bonnes conditions, vous pourrez vous regarder en face...ne vous laissez pas "manipuler" par cet irresponsable et par la suite reprenez une pilule qui ne soit pas un générique (ou faîtes vous poser un stérilet).
Je vous souhaite le courage dont vous êtes capable et le bonheur de faire la rencontre un jour d'une autre personne plus respectueuse de vous, de votre corps.
Sara51150 > L31 - 16 juin 2016 à 14:28
L31,
je suis pas d'accord sur le fait que tu expliques que cet homme est égoïste, garder un enfant juste parce que TOI tu en as envie alors que normalement c'est une décision à prendre à 2 ...
Si tu gardes un enfant juste parce que sinon tu vas être trop âgé même si le père n'est pas d'accord n'est pas un choix d'égoïste ?
Ton corps t'appartient. Ton avenir aussi.
Ton ami ne peut savoir pour toi si tu t'en remettras ou non. Il ne peut pas non plus te demander d'avorter.
Il peut par contre ne pas assumer ce bébé.
Le choix d'avoir cet enfant t'appartient. Mais si tu es si heureuse enceinte, sache que cet enfant te rendra heureuse.
Je suis pour l'avortement. Je combattrai les anti-avortement toute ma vie. Mais pour moi, l'avortement est le choix des femmes, pas des hommes.
Sara51150 > Claire f - 16 juin 2016 à 14:18
Bonjour Claire,
Je suis d'accord avec toi, j'ai avorté il y a quelques années car pour moi c'était la meilleure des solutions je ne le regrette absolument pas car aujourd'hui je n'aurais pas du tout la même vie.
Avoir un enfant qui rendra la mère heureuse est une chose, mais penser à l'enfant qui lui n'aura peut-être pas de père et aura un manque dans sa vie en est une autre à un moment donné il faut penser à ça.
Le choix d'avoir un enfant appartient à la mère mais bouleverse la vie aussi du père et même si il choisit de ne pas l'assumer ce bébé le poursuivra toute sa vie, merci de penser aussi au papa plutôt que de faire des choix de mamans
Commenter la réponse de Sara51150
0
Utile
Je suis maman d'un petit garçon de 19 mois que j'ai toujours désiré et il est clair que ma vie en a été chambouler, certes c'est du bonheur, mais c'est aussi beaucoup d'organisation, une vie beaucoup plus réglée, une petite perte de spontanéité, je cours partout aussi. Est-ce chamboulement dont votre conjoint a peur ? Vous avez déjà un enfant de cinq ans. J'ai du mal à imaginer leur autonomie à cet age là mais votre couple n'est-il pas déjà habitué à ces contraintes ? Planifier les sorties, ne pas pouvoir sortir le soir, déposer l'enfant à l'école, le bain, le linge à laver, les maladies infantiles... Si oui, un enfant de plus ne compliquera pas plus les choses. Les premiers mois sont éprouvants mais ça passe si vite...

Rassurez-le, essayez de le convaincre que vous allez de nouveau assurer votre rôle de maman d'un nouveau né.
Peut-être aussi qu'il a peur de la réaction de ses enfants, d'être rejeté, de devoir se partager entre cette fratrie et le nouvel enfant qui va lui prendre du temps et beaucoup d'amour.
Enfin peut-être a-t-il mal vécu sa paternité autrefois: maman très prise, enfants qui pleurent beaucoup etc.

Vous devez absolument en discuter et dans un premier temps ne pas lui forcer la main. Essayer de trouver des situations concrètes qui pourraient le freiner pour ensuite trouver les arguments et le rassurer. Mais ne sacrifiez pas votre bonheur pour des problèmes existentiels ou pour un blocage juste psychologique de sa part.

Bon courage dans le choix de votre décision. Elle sera la bonne dans tous les cas.
Commenter la réponse de aurelita
rehardesneiges - 9 juin 2016 à 23:31
-2
Utile
7
Rien n'oblige un homme à s'impliquer pour un enfant
Le refuser n'est qu'une preuve d'égoïsme (qui doit d'ailleurs se manifester sur d'autres plans et à d'autres sujets)
S'il te quitte, tu ne pourra que dire bon débarras.
Affirme ton choix
Un homme qui refuse un enfant ne mérite pas de partager la vie d'une femme puisque la vocation de la femme est de faire des enfants
CQFD.
rehardesneiges - 10 juin 2016 à 07:34
Nier les évidences est le propre des imbéciles, qui prennent le sarcasme et l'ironie pour des arguments
Homeysweet > rehardesneiges - 16 juin 2016 à 09:49
Nous sommes Là pour procréer des bons comme des minable et pour ma part cela n'est pas de l'égoïsme mais un choix propre ! Pourquoi obligé l'autre, alors que nous les femmes nous avons le luxe d'imposer notre choix et de faire assumé le papa. J'ai décidé pour moi il y a 2 ans! Pas d'obligation si ne souhaite pas l'enfant pas grave tu es libre mais si tu accepte c'est à vie! J'ai assumer seule mon fils et aujourd'hui le petit devient autonome et papa pointe son nez! ! !
Marlou_56 16 Messages postés dimanche 5 juin 2016Date d'inscription 20 août 2016 Dernière intervention - 10 juin 2016 à 08:59
Alors expliquez vous. En quoi la "vocation de la femme serait de faire des enfants" ? Pour la reproduction de l'espèce ? Les hommes auraient aussi cette vocation si l'on suit se raisonnement.

En évoluant, nous nous sommes civilisés (enfin ça dépend qui), nos instinct de suivis se sont atténués et les besoins primaires pour un animal tel que la reproduction ont était modifié. On parle désormais de sexualité. Le sexe n'est plus considérer comme uniquement un moyen de reproduction mais comme un moyen de plaisir, de detente, d'amour ou encore d'allégresse (quand le rapport est consentis). Dans la société individuel et légèrement égocentrique qui est aujourd'hui la nôtre,les femmes n'ont pas particulièrement la vocation d'avoir des enfants. Certaines choisissent leurs carrières, d'autres leurs liberté de mouvement. Nous nous sommes civilisés et de ce fait, nos désirs ont changer.
Utilisateur anonyme > Marlou_56 16 Messages postés dimanche 5 juin 2016Date d'inscription 20 août 2016 Dernière intervention - 10 juin 2016 à 19:36
Quelle mentalité... Même ma grand-mère ne pense pas comme toi, c'est dire...
Le refuser n'est qu'une preuve d'égoïsme ? et vouloir le garder sans est pas 1 ?
Commenter la réponse de rehardesneiges