Enceinte de 8 mois, mon mari me quitte

Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 19 mars 2016
Dernière intervention
23 mars 2016
-

Bonjour,
tout est dans le titre. Il n'est pas encore parti de la maison, je suis à bout de force. De plus nous avons un petit garçon de 22 mois et je n'arrête pas de pleurer devant lui. Je me supporte plus.
Des histoires similaires?
Y'a-t'il un avenir positif?
Merci de vos témoignages

Afficher la suite 

Votre réponse

11 réponses

Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
1
Merci
Bonjour joanadrome
Pourquoi vous ne vous supporter plus personnellement ? C'est dur pour vous mais c'est lui qui est insupportable de vous laisser avec 2 enfants.
Quelle raison invoque t-il pour vous laisser ainsi ?
joanadrome
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 19 mars 2016
Dernière intervention
23 mars 2016
-
en fait depuis la naissance du 1er je suis devenue dépendante de lui socialement. Et ça le dérangeait pas trop même s'il essayé de me le faire comprendre. A l'annonce de ma 2ème grossesse nous étions heureux et un mois après il a décidé de créer son entreprise tout seul. Je l'ai très mal vécu, il m'a pas rassurer donc j'ai fait bcp de crises et il fuyait la maison. Depuis ce temps il arrivait a revenir vers moi mais depuis 10 jours il a décider de stopper notre relation conflictuelle. Dans un sens il a raison car c'était plus possible de continuer comme ça mais il baisse les bras et je le prends mal.
J'aurais tellement aimé qu'il ressaye mais avec un vrai changement...
Perso, depuis je vois une psy qui m'aide bcp à accepter son travail, à sortir de mon isolement mais ça n'a pas suffit.
La nous cohabitons en attendant la naissance de notre fille mais il travail bcp, il prévient jamais de l'heure à laquelle il rentre ou s'il le fait il est toujours en retard d'au moins une heure. Il n'a plus aucune conscience ni morale.
Je suis perdue
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
1
Merci
Je crois que vous êtes responsable en parti de cela, il vous le fait comprendre, peut être qu'un seul salaire c'était limite et voulait que vous travailliez aussi.
Et, de nos jours dépendre de quelque son mari, c'est pas courant et c'est un risque.
Vous lui faites beaucoup de reproche mais il me semble que c'est parce qu'il travaille beaucoup, il est seul a travailler, il doit nourrir la famille.
Je comprends que vous demandez sa présence auprès de vous un peu plus, mais vu la situation, peut être que sa priorité était de faire rentrer de l'argent, et qu'il a peut être raison.
Je pense que vous avez un minimum de la moitié de la responsabilité de cette situation que vous deplorez, il fallait essayer de trouver un emploi quand il vous le disait, il fallait le laisser tranquillement travailler puisqu'il est seul a le faire, et vous avez tort de ne pas essayer d'être indépendante financièrement, voila le résultat quand le couple tourne au vinaigre.
Pardon ce n'est surement pas ce que vous auriez souhaitée lire mais j'espère que vous comprenez le sens a donner a cela.
Maintenant, que faire pour qu'il ne parte pas ?
Il faut parler de ce qui vous sépare, trouver une solution même si elle ne peut être immédiate. Il faut d'abord savoir s'il a de l'amour pour vous, si oui, il y a toujours un terrain d'entente. Parler, pas lui crier dessus, car si j'ai bien compris, c'est comme cela que vous l'avez éloignée.
Dans le calme aborder vos problèmes et pardon encore, mettez un peu d'eau dans votre vin. Je ne dis pas qu'il n'a pas ses torts, mais vous en avez efalement.
Courage, discutez dans le calme.
joanadrome
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 19 mars 2016
Dernière intervention
23 mars 2016
-
Je travaille déjà et je suis indépendante financièrement
joanadrome
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 19 mars 2016
Dernière intervention
23 mars 2016
-
Et de sa part il dit ne plus m'aimer assez pour essayer de reconstruire
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
1
Merci
Qu'est-ce que vous appelez " dépendante de lui socialement" ? Vous avez un emploi, cela ne résout pas le fait qu'il veut partir mais c'est quand même dufferent.
Il crée sa société ou auto-entrepreneur, cela occupe beaucoup. C'est un choix ou une contrainte mais il faut bosser. Il n'a pas voulu être associé avec vous si j'ai bien compris, il peut avoir ses raisons, entre autre peut être qu'il ne se sent plus en harmonie dans son couple et préfère se lancer seul.
Il faut en discuter du pourquoi il veut partir, si c'est a cause de vos disputes, il dut vouloir être tranquille, si c'est dispute sur dispute, je comprends aussi, ça fatigue. Quelque soit les raisons, quelque soit qui a tort ou raison, les disputes tuent le couple.

joanadrome
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 19 mars 2016
Dernière intervention
23 mars 2016
-
je suis dépendante socialement dans le sens ou je n'étais pas heureuse si je n'étais pas en sa présence. Si je faisais un resto entre amie je rentrais tôt pour être avec lui, etc...
Certes je l'ai étouffé mais je n'ai vraiment pas fait exprès. Je n'ai pas compris sa détresse et sa souffrance.
Dans son affaire effectivement il ne voulait pas que je sois son associé mais pensant que nous étions mariés j'ai vraiment cru que j'allais malgré tout participer, secrétariat, autres.. Mais pas du tout, pour cela il a embauché une jeune (super en tant que femme enceinte) avec qui il s'entend tellement bien qu'il me dit la taquiner, bref...
Aujourd'hui il ne veut pas partir physiquement car il souhaite m'accompagner dans la fin de ma grossesse mais il est difficile pour moi de le voir sans pouvoir l'embrasser ou le toucher, j'ai bcp trop mal.
De plus, il ne rentre pas souvent à la maison donc il ne m'aide pas tant que ça pour notre fils. Il ne s'en rend même pas compte, il ne me supporte plus. Quand je pleure, il joue avec notre fils et quand je me jette dans ses bras il me repousse...
J'ai essayé à maintes reprises de changer, j'y étais parvenue mais lui est resté méfiant de moi, sur mes erreurs passées et sur mon caractère mégère.
Je le supporte plus, j'ai essayé mais je préfère m'isoler dans ma chambre car rien que le voir sachant qu'il va partir me fait pleurer.
Je pense avoir bien payer ma dette mais ça ne lui suffit pas.

Et tout ça je lui ai déjà dit, calmement, sans crise.

Il me dit sans cesse que c'est réellement terminé entre nous, il n'a plus assez d'amour pour moi.
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
1
Merci
Oui, "étouffé" vous le dite. Trop possessive, "il manque d'air", je pense sérieusement que avec ce que vous venez d'ajouter sur votre comportement avec lui, vous n'avez plus aucune chance de le récupérer.
Pensez a vous et a vos enfants, méditez tout ça pour ne plus reproduire les mêmes erreurs, tout le monde en commet, mais que cela serve de leçon.
Dans un couple il faut de la confiance, une certaine liberté aussi, se sentir emprisonné dans son couple, ça devient lassant, et des crises de jalousie n'arrangent rien.
Ne vous accrochez pas a tout pris, il ne veut plus de vous, vous vous ferez que plus mal encore. Rendez vous a l'évidence, et essayer de passer ce cape en pensant a votre enfant et celui qui va arriver, c'est cela qui compte desormais. Et un jour, vous pouvez penser a reconstruire avec un autre homme. Mais ne commettez pas les erreurs qui vous coutent en ce moment. J'espère me tromper, mais il semblerait même que lui a déjà tourné la page et trouvé une autre personne.
Tout couple se chamaille, peut se séparer momentanément pour faire le point et essayer de nouveau après discussion, mais il y a un stade lorsqu'il est atteint, on ne revient plus en arrière, car plus d'amour du tout, plus aucun sentiment. Ce stade est atteint je le crains par votre mari.
Essayez, s'il veut bien écouter, une discussion ne coute rien, mais ne vous faites pas trop d'illusions je le crains.
Soyez courageuse, cela n'est que la fin d'un couple probablement, un autre avec vous peut naitre, c'est ainsi que va la vie.
Bonne chance.
joanadrome
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 19 mars 2016
Dernière intervention
23 mars 2016
-
Il me dit ne pas avoir la tête a refaire sa vie pour le moment, il veut se consacrer à son travail et ses enfants et cette fois-ci je lui fais confiance.
Oui il ne veut plus de moi et je vais devoir m'y accommoder mais je ne vois pas l'avenir d'un bon œil, je crains énormément son départ de la maison mais en même temps je le voit comme un soulagement, je suis perdue.
J'essaye de créer un blog dans lequel je raconterai le déroulement de cette séparation, l'arrivée de ma vie et ma future vie de maman solo mais c'est très complexe de créer un blog^^
Merci pour vos messages
Je souhaite beaucoup de bonheur à tout le monde
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
13349
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 décembre 2018
1
Merci
Je vous comprends, une séparation non voulue est très dure a vivre, mais on ne peut attacher quelqu'un par le pieds.
Oui cela est troublant en quelque sorte comme vous dites, c'est partir dans l'inconnu, habitué a gérer a 2, d'un seul coup c'est le vide.
Mais, peut a peu on reprend ses marques, la confiance et l'envie de revivre revient aussi.
C'est un mauvais moment a passer, mais un jour tout cela ne sera qu'un lointain souvenir.
Je ne sais pas si c'est une bonne idée de raconter votre vie, le cheminement de votre histoire dans un blog. S'étaler n'est jamais bon.
Bonne courage et bonne chance en tout cas dans votre avenir.
Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci

Bonjour, 

Je vis la même chose sauf qu'il a été violent, j'ai une fille de 3 ans et je suis enceinte de 9 mois, il me fuyait aussi, et la en lui reprochant son absence et parfois son ignorance à plusieurs reprise, il a dépassé les limites, il m'a étrangler c'était horrible. Il c'est excuser il m'a quitté par message. 

Et la il est toujours chez nous, il a fait ses bagages, mais il n'est pas encore parti de la maison. Et depuis il ne m'adresse plus la parole, ne cherche pas à savoir si le bébé va bien. Il s'occupe juste de ma première fille. Je ne cherche pas qu'on se remet ensemble, mais au moins d'avoir de la compassion. Sachant qu'il a fait une grosse erreur.

Le pire dans tout ça, il a quelque semaine il me parler d'avoir un troisième enfant. Je pense qu'il m'a manipuler et il n'est pas en paix avec lui même. J'en paie les conséquences.

Il m'a détruit. 

Commenter la réponse de Lina
Meilleure réponse
2
Merci

Courage je sais que c'est difficile. La vie est parfois difficile. 

Merci Lina 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 168 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Lina
0
Merci

A travers ce que vous venez de raconter mesdames, cela prouve que vous êtes courageuses et des battantes.

Donc oui la vie à son lot de surprise, et se retrouver enceinte et sans compagnon n'est pas quelque chose de facile à vivre mais croyez moi, on s'en sort toujours ne baissez jamais les bras.

Penser à l'essentiel, être une femme, avoir des enfants en bonne santé, les chouchoutés, les aimés, vous remontera le moral.

 

Commenter la réponse de Perly
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 25 octobre 2018
Dernière intervention
25 octobre 2018
0
Merci

bonjour

le père de mon fils m'a egalement quittée à 8mois de grossesse

Aprés 6ans de PMA, nous n'arrivions pas à avoir d'enfant et je souhaitais reèlement le rendre père, un an après l'arrêt des traitements, je suis tombée enceinte naturellement, à 43 ans

Et donc à 8 mois de grossesse, il m'annonce qu'il a rencontré la femme idéale pour lui et qu'il souhaite me quitter

J'ai supplié, pleurer chaque jour chaque heure, et je lui ai demandé de rester avec moi au moins jusqu'à la naissance car j'avais peur d'être seule, nous étions dans une région loin de nos familles à ce moment là, et je suis repartie dans ma region d'origine quand mon fils a eu 3 semaines

j'ai été rejetée comme un objet dont on a plus besoin, nos 3 mois de cohabitation ont été juste horribles pour moi, il voulait vivre normalement comme si tout allait bien

aujourd'hui mon fils a 4 ans, j'ai fait une dépression dont je sors juste et je me suis faites suivre pour protéger mon fils de tout ça, il va très bien, c'est un ange

jamais je ne pardonnerai à son père de m'avoir traitée comme cela et je ne cacherai pas à mon fils la façon dont son père m'a traitée

 

Ne vous blamez pas de pleurer devant votre petit garçon, mais parlez lui, expliquez lui pourquoi sa maman pleure avec des mots qu'il puisse comprendre, tout simplement et surtout, surtout que ce n'est pas sa faute

je vous souhaite courage et force, faites vous aider par des professionnels, et méfiez vous des gens autours de vous qui pourront vous dire des tas de choses, donner de bons conseils... tous ceux qui n'ont pas vécu cela ne peuvent pas prendre la mesure de votre douleur

prenez soin de vous

 

Commenter la réponse de Anabelle71
1
Merci

Bonjour,

 

Pour avoir vécu une histoire similaire, je me rappelle que ma seule certitude était que je devrais accoucher, je n'avais aucune force et pleurait sans cesse, avec mon petit garçon de 3 ans qui vait besoin de moi. 
Une fois l'accouchement, j'ai eu l'impression de me retrouver, enfin! et avec toute mon énergie, toute l'énergie nécessaire, et plus,  à tout affronter  seule. 
J'avais une peur énoooorme de comment mon BB allait réagir, avait vécu cela in utero, et je peux vous dire que c'est l'enfant le plus sage que je n'ai jamais connu. Sage dans le sens d'une sagesse que beaucoup n'auront jamais.
Il est né avec dans le regard une confiance et une force incroyable, me tranquilisant immédiatement.
C'est resté un enfant (18 ans déjà) super centré, calme, et avec les pieds bien enracinés.
Etant sage femme, je peux vous assurer que tous les jours, ces ptits bouts qui viennent au monde m'épatent, et ont beaucoup à nous apprendre, ... ils savent mieux que nous adultes ;)
J'espère que cela vous rassure un peu, ne pensez qu'à vous, à vos enfants, ils seront votre moteur.
Avec le recul, la séparation, même si je me suis retrouvée au fond d'un abîme, a été une des meilleures choses qui me soient arrivées; je crois que même si ce n'était pas mon choix, je serais morte (au vrai sens du terme) si j'étais restée avec cet homme. 
Je l'ai remercié de m'avoir quittée (il n'a rien compris), mais sans cela, je ne serais pas la personne que je suis aujourd'hui, et mes enfants ne seraient pas aussi beaux qu'ils le sont. Ils ont une force de vie et une maturité incroyables.
Bon courage, restez en contact avec le petit qui est en vous, il vous aidera.


 

Commenter la réponse de Vro
1
Merci

Joanadrome, ne cherchez pas à "récupérer" un (pseudo) homme comme lui... Il est irrécupérable, et c'est tant mieux pour vous. Vous méritez certainement bien mieux que çà puisque vous, vous avez au moins la sagesse de reconnaitre vos erreurs et de vouloir à toute force les corriger, les compenser, lui faire oublier, vous racheter... Vous allez vous épuiser pour rien, visiblement sa secrétaire semble avoir une place déjà toute trouvée, et pas (que) derrière le bureau. La relation que vous décrivez entre vous et cet homme est déjà tellement vérolée, qu'à mon avis, vous aurez moins de travail à faire pour en sortir, que pour la sauvegarder. Vivez pour vous, pour vos enfants dans un 1er temps, et après la naissance de votre fille, consacrez un moment à votre nouvelle  "vie de femme" future, entre 2 bib' !!! Chouchoutez-vous, faites-vous belle, sortez et croyez enfin en vous (et plus en l'autre, qui est rarement fiable !)... je suis comme Vro, j'ai l'intime conviction que vos enfants seront vos meilleurs alliés, croyez en eux aussi ! La montagne que vous grimpez est sans doute éprouvante, mais plus de la moitié de la pente est déjà gravie... Ne regardez surtout pas en arrière : avancez, lentement mais surement, à votre rythme. Vous allez y arriver. Courage !      

Commenter la réponse de CHOCO