Mon fils de 4 ans et demi est un démon [Résolu]

Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 26 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2016
-

Bonjour,

Je suis nouvelle sur le forum. Je suis maman de 2 enfants, mon fils a 4 ans 1/2 et ma fille, 6 mois.
Mon fils a toujours été un enfant désagréable et boudeur tout petit qu'il a été, à nous en faire pleurer parfois tellement il allait loin dans sa provocation et sa méchanceté (nous crier dessus, nous taper...). Les punitions ne lui faisaient rien, il était sage 5 min et après, le démon ressurgissait. Il a fini par se calmer un peu (j'appuie bien sur le "un peu") et ne nous tapait plus à force de persévérance. Ce ne sont pas les enfants qui font la loi ! Avec sa sœur, tout se passe bien par contre, il est très proche, bien et adorable avec elle !
Depuis lundi, la maîtresse n'était pas de bonne humeur. Pensant qu'elle avait des soucis, je n'en ai pas fait cas et ce matin, elle m'a prise à part pour me dire que mon fils était horrible, frappait les autres enfants, ne respectait pas les consignes, n'écoutait rien, provoquait tout le monde, boudait et criait "je vais le dire à ma mère !" dès qu'elle le réprimandait. Elle n'en peut plus et je la comprends car il est pareil à la maison. Quand je lui demande comment se passe ses journées, il me répond très bien. Jamais il ne me dit qu'il a été puni ou qu'il s'est fait grondé.
Je craque car je ne le supporte plus. Tous les jours, dès qu'il se lève, la provocation commence, et ce jusqu'à ce qu'il se couche. J'ai la paix quand il est à l'école (j'appréhende la sortie de l'école et une éventuelle convocation maintenant) et quand il est couché.
Si quelqu'un a vécu la même situation et que vous vous en êtes sorti, merci de m'aider avec des conseils car je suis à bout et je vais finir par baisser les bras.

Merci de m'avoir lue.
Bonne journée à toutes et à tous.

Afficher la suite 

3 réponses

Messages postés
9
Date d'inscription
samedi 13 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2016
-2
Merci

Bonjour,
Cela joue sûrement avec votre mode d'éducation.
Avec les enfants, il faut vraiment être clair et ferme dans vos idées, sinon ils profitent du fait que vous ne l'êtes pas.
Posté depuis CCM Live forum pour iPhone/iPad

Bonjour je vie la même chose avec mon fils depuis qu il a 2ans et demi. Nous commençons à trouver des solutions. J aimerai tellement vous apporter mon soutien.
> Honorine -
Bonjour,
Rien que votre message est un soutien!
J'espère que tout ira bien pour vous
Bon courage
Commenter la réponse de Abricow
Meilleure réponse
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mars 2016
2
2
Merci
Bonjour,

Je pense qu'il est important de voir que votre fils peut être adorable (avec sa soeur), qu'il en est capable, et que donc le "démon" n'est pas sa vraie personnalité, mais une très mauvaise habitude qu'il lui faut arrêter. Le problème est que cette habitude est très installée depuis plusieurs années, et que donc votre comportement et le sien auront du mal à se remettre "bien" facilement.
Pour se reconnecter avec lui, je vous dirais de trouver un domaine où votre fils est "bien" et de l'encourager à fond là-dedans, lui montrer que vous l'aimez quand même (peut-être en doute-t-il maintenant, à ce niveau de souffrance de votre part et de la sienne). Par exemple avec sa soeur? Et à ce moment là de lui faire un câlin, de lui dire des mots doux (ça vous fera du bien à tous!)
Vousp ouvez aussi prendre un temps où vous êtes exclusivement avec lui (un parent suffit) et où vous faites ce qu'il veut (jeu, ballade, lecture, -dans les limites du raisonnable!-, mais c'est lui qui décide, pas vous)

Plusieurs pistes :
- la médicale : votre fils a peut-être quelque chose qui le fait agir comme ça (syndrome comportemental, douleur régulière -la mienne de 2 ans me tape quand elle est trop fatiguée et en souffrance-)
- l'empathique: les enfants refletent souvent nos propres failles : avez-vous de gros problèmes (couple, physique, émotionnel, ...) que vous lui cachez mais qu'il ressent quand même et traduit mal?
- la discussion : lui parler. Lui dire que vous savez que ce n'est pas vraiment lui , qu'il peut faire autrement, que vous êtes pr^t à l'aider, ... lui demander ce que ça lui fait quand il est gentil, ou quand il est méchant, ce qu'il préfere, ce que vous vous préferez, pourquoi pas établir en premier lieu des temps où il est insupportable, mais aussi des temps où il est gentil, pour ensuite, progressivement faire de + en + de temps où il est gentil? ...
et peut-être parler à 3 avec la maîtresse : "elle dit que tu as fait ça, tu te souviens? tu trouves que c'est une bonne journée?"
- de l'aide extérieure : un psy pour lui, et/ou pour la famille Car s'il commence déjà à mentir sciemment, c'est souvent dans la relation avec les parents qu'il y a un souci (pense-t-il que vous ne l'aimez pas? c'est facile de faire l'amalgame entre "les parents me punissent = me trouvent mauvais = les parents ne m'aiment pas"). Il y a aussi des personnes spécialisées dans l'accompagnement à l'éducation, qui peuvent défaire des cristallisations de comportements "mauvais".
- des apports théoriques : lire des livres sur l'écoute empathique pour que votre fils se sente compris même si vous n'êtes pas d'accord avec lui ni ses actes, mais qu'il se sente reconnu et aimé quand même, même si vous répouvez ses agissements

J'espère avoir pu vous aider. Ca doit être sacrément dur, et je vous souhaite bon courage, car baisser les bras n'aménera rien de bon pour votre famille.

Flo

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez MamanJournalDesFemmes.com

Journal des femmes 4727 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

-
Bonjour,
Oui il peut être adorable dans ses bons moments, mais il y a un passage dans la journée où quoique vous fassiez ou disiez ça déclenche une violente colère limite crise de nerfs, rien que de lui demander de ranger sa chambre car on y circule plus il part en gestes violents et en hurlements, il devient incontrôlable et à un regard noir, alors que je lui dit gentiment "peux tu ranger un peu de jouets car il y en a partout et tu vas bientôt soit passer à table ou aller au lit etc..."
Je prend beaucoup sur moi mais trop c'est trop, je suis arrivée à mes limites et je suis epuisée
Votre message m’a beaucoup touché car nous avons eu des mêmes difficultés avec notre fils (qui va bientôt avoir 5 ans). Il est d’un caractère très « difficile » depuis tout petit sans savoir vraiment pourquoi. Comme vous le décrivez (objets qui volent, tape, crache, mord et j’en passe). Il faisait des scènes de colère terribles depuis la crèche.
Nous avons consulté une seule fois une « spécialiste des enfants » qui nous a expliqué qu’un enfant trop dur avait soit trop de discipline, soit pas assez. Nous avions tendance à lui répéter souvent « attention, la prochaine fois que tu fais ça… » ou à compter jusqu’à 3. Elle nous a expliqué qu’il fallait établir quelques règles de la maison qu’il devait connaitre par cœur et que s’il les enfreignait, c’était dans sa chambre immédiatement (pas d’avertissement). Nous avons donc fait ensemble avec son papa et lui des dessins avec des gommettes des 5 règles de la maison (ne pas taper, ne pas cracher, ne pas jouer avec la nourriture, etc…), en lui expliquant que s’il ne les respectait pas, il irait immédiatement dans sa chambre. Il a bien sûr testé plusieurs fois mais l’ambiance de la maison s’est très vite améliorée à ma plus grande surprise.
Parallèlement, j’ai acheté pleins de livres sur les colères (« grosse colère » par exemple) et l’amour (« devine combien je t'aime », « Je t'aimerai toujours, quoi qu'il arrive... », etc…) que nous lisions souvent, qu’il adore, et nous lui répétons inlassablement que nous l’aimons plus que tout, qu’il ne fait pas se comporter ainsi…
Bien entendu, il y a des rechutes (comme en ce moment…). J’ai toutefois constaté que c’est surtout le soir car il est fatigué alors on fait vite un gros câlin avec sa tétine (qu’il a toujours…) et ça fait très souvent retomber la pression.
J’ai rencontré des gens qui me disent que les enfants si « mal élevés » le doivent à leurs parents et je ne suis pas d’accord : mon mari et moi nous aimons et aimons nos enfants plus que tout. Il n’a aucun mauvais exemple sous les yeux (nous ne nous insultons pas, frappons pas, etc…) et respectons nos enfants. Je ne m’explique pas son comportement mais je suis convaincue qu’il ne vient pas du fait que ce soit un « démon » mais d’un mal-être qui cherche à nous faire prendre conscience. Lequel ? Je cherche toujours mais je sens que je suis dans la bonne direction (d’autant plus qu’à l’école, tout va bien et qu’il a plein de copains) alors je voulais juste vous envoyer un peu de soutien… !
> Chatmalo -
Bonjour,
Votre message m'a profondément émue, je viens de le relire à voix haute à mon fils qui m'a dit que c'était pas bien de cracher, taper etc... Il a conscience que sa façon d'agir n'est pas bien mais c'est plus fort que lui.
Comme vous mon fils a pleins de copains, adore l'école car il y va avec plaisir le matin et me met dehors limite (ce qui fait plaisir dans le sens où il se sent bien) mais ça n'empêche pas qu'il se refuse à toute autorité comme se mettre en rang pour la cantine ou se mettre à la table des activités pour un atelier peinture etc.. s'il n'est pas décidé il refuse, crie et se met a bouder en se refermant comme une huître!!
Je vous souhaite beaucoup de courage aussi mais vous êtes sur la bonne voie avec votre petit lou!
> poupetteloulou -
Je suis assez d'accord avec chatmalo. J'ai consulté la première fois pour mon fils le jour de ses 4 ans. Débordée aussi. Je pensais être ferme avec lui, la psy m'a dit que pas assez. J'ai donc dès le lendemain envoyé mon fils dans sa chambre lors d'un mauvais comportement, en lui disant qu'il pourrait revenir lorsqu'il serait calmé. Ouh la, on aurait dit la super nanny, il a pratiquement détruit sa chambre ! Et moi j'ai du bien serrer les dents pour ne pas aller l'étrangler. Mais il est ensuite revenu bien furax mais sans débordement.
Il faut éduquer en positif et négatif. Le négatif, c'est la conséquence des mauvaises actions. Posez quelques règles très claires et s'il les enfraint, la conséquence est immédiate, il n'y a pas d'avertissement, de je compte jusqu'a 3, etc... Il va direct dans sa chambre il connait les règles.
Le positif, c'est de récompenser les bonnes actions. A la maison nous avons un tableau de smileys, chaque jour il doit accomplir ses objectifs (ne pas taper, ne pas crier, enfin, chaque famille choisit les siens), et à la fin de la journée, on colle les smileys correspondants. Ils adorent le faire. A la fin de la semaine, s'il a obtenu X smileys, il a quelque chose prévu à l'avance (film, sortie, n'importe quoi qu'il aime et qu'il a demandé). Il y a des objectifs à court terme et moyen terme. Il adorent voir le tableau se remplir. Pas de smiley triste si on n'a pas réussi l'objectif, ici on se concentre sur le positif.
Et lui dire qu'il est ce qu'on attend de lui. D'ailleurs ça marche même pour les adultes. Si on rate 2 cours de peinture sur 3, et que juste les 2 fois oú y'a un prof remplaçant qui est venu, on a justement pas loupé le cours, le remplaçant nous dit "c'est super d'avoir un élève comme toi, tu es super assidue, pas comme les autres qui viennent une fois sur 2". On n'ose plus rater de cours, on veut pas le décevoir ! Les enfants c'est un peu pareil.
Par contre, muriel a raison, tu parles un peu comme quelqu'un qui n'aime pas son fils. Et on sait qu'on les aime nos enfants, mais on n'en peut tellement plus qu'on développe une sorte de rejet du à l'épuisement. Qui se reflete dans ton message, et qui bien entendu est ressenti par ton fils.
D'autres choses qui aident : alimentation et suppléments. Elimine le sucre, chez beaucoup d'enfants, le résultat est spectaculaire. Vas y a fond et supprime tout sur 1 mois. C'est un peu galère mais serre les dents, c'est que 1 mois. Donne lui des vitamines et mineraux, parfois c'est une simple carence qui dérègle tout (on manque souvent de magnésium, regulateur de l'humeur). Le gingko biloba aide aussi à améliorer le rendement cérebral. Mon fils hyperactif me demande souvent une camomille por dormir, il dit que ça l'aide. J'ai peu confiance en l'homéopathie mais je viens de lui acheter hier un truc pour la nervosité (simplexito) et les troubles du sommeil, ah bah c'est avaler la pastille et se mettre à ronfler ! Je vais essayer ça aussi en journée, si ça le calme ça vaudra la peine !!!
> Chatmalo -
bonjour,

mon fils de 5 ans 1/2 a commencé a avoir se type de comportement vers l'age de 3ans 1/2 et nous avons vu beaucoup de psy avant que notre médecin traitant nous envois consulter une psy spécialisé ds la précocité. il a été bilanté et suite au test nous avons pu confirmer son haut potentiel et surtout nous avons découvrir qu'il avait des problèmes de praxie. nous avons été orienté vers une ergothérapeute puis vers une orthoptiste formée en neurovisuel... notre fils est atteint d'un trouble neurovisuel grave (2 sur une échelle de 1 a 19; 1 étant le déficite le + grave). les enfants atteint d'un trouble neurovisuel sont des enfants qui ont beaucoup de mal géré leurs émotions et leurs frustrations...ils peuvent donc passer pour des enfants insolant,ingérable et faire des crises de colères très impressionnante (et nous parents pour de mauvais parents...comme je l'ai TRES souvent entendu). car les troubles neuro génèrent une grande fatigue car l’enfant est très fatigables..beaucoup de choses de la vie quotidienne leurs demande une très grande concentration et donc beaucoup d'énergie. depuis qu'il est en ré-éducations les choses s’améliorent petit a petit. je précise que les trouble neurovisuel ne sont pas des problemes d’acuité visuel et ne se voient pas "comme cela"
Commenter la réponse de Flo--
0
Merci

Bonjour je pense que ton fils à des problèmes et puisque il est tout petit il ne peux  pas s'exprimer en parlant c'est pour cela qu'il te passe le message autrement . A tu penser de prendre ton fils dans une promenade tête a tête de l'écouter et et de créer une liaison avec lui 'l'emmener da s un parc de jeux pour se défouler une fois par semaine et si tu vois un bon résultat c'est bien si non il faut lui parler et lui apprendre à te faire confiance pour qu' il te raconte ses soucis. 

Un enfant qui vous rends la vie difficile c'est qu'il veux te dire regarde moi maman et fais attention à moi .

Ke te recommande de lire le lire le livre de psychologue  jordan peterson le 12 rules of Life. Ou le voir sur you tube ils m'ont bcp aider.

Bon courage .

Commenter la réponse de Mimi