Maltraitance des enfants, il faut en parler !

Justine - 5 mars 2015 à 14:07 - Dernière réponse :  brig
- 27 janv. 2017 à 18:36
On parle récemment de la maltraitance des enfants et je trouve les chiffres choquants ! Il y a beaucoup trop d'enfants maltraités et encore plus de personnes qui n'osent pas en parler ou qui ne réagissent pas comme il faut lorsqu'ils soupçonnent un cas de maltraitance chez enfant. Au lieu de contacter le 119 ou la police et les services sociaux, ils en parlent directement aux parents... Je lance la discussion pour peut-être faire bouger les choses, avez-vous déjà été victimes de maltraitances par exemple en étant plus jeune, ou avez-vous connu un enfant maltraité dans votre entourage et comment avez-vous réagi ???
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

annonnymes - 5 mars 2015 à 14:39
0
Merci
bonjour,
c'est un sujet délicat, je n'ai jamais connu ça, mais je pense que si je savais que ça arrive a quelqu'un, je n'hésiterai pas a le signaler, je ne supporte pas la violence et encore moins sur des enfants qui sont sans défense
Commenter la réponse de annonnymes
laly5962 9 Messages postés lundi 10 février 2014Date d'inscription 12 mars 2015 Dernière intervention - 12 mars 2015 à 13:24
0
Merci
Il y a effectivement l'obligation de devoir le signaler maintenant ce qui est dommage c'est qu'on enlève de moins en moins les enfants de familles pour diverses raisons et que les familles sont prévenues du passage de l'assistante sociale. Hélàs le dire ne résouds pas toujours le problème.
Bonjour.
Oui,il faut agir et réagir. Mais le 119 lance l'enquête, c'est tout. L'enquête est faite avec plus ou moins de sérieux et de bon sens...pas de vagues...pas de traces de coups, maltraitances psychologiques délicates à établir...on laisse la situation en l'état. Et il arrive que l'enfant qui a osé se confier soit encore plus pénalisé. Alors, attention. Les professionnels de santé ne prennent pas toujours leurs responsabilités et si le travail est sérieux, ça bloque souvent au niveau du conseil général... On a parlé de "mammouth" pour l'Education Nationale, c'est pareil pour l'Aide Sociale à l'Enfance. J'ai travaillé pour ces deux institutions: je sais de quoi je parle, hélas...

madame, depuis votre reponse de 2015, j'ai été confrontée à ce type de problèmes. Je suis la grand-mère, on m'a opposée que je n'avais aucun droit ! que j'étais "interventionniste", le copinage dans une petite ville (50.000 habitants) a été extrèmement préjudiciable. les intervenants école maternelle, bien qu'informés ont été préféré "ignorer". La justice et surtout la protection de l'enfance ne sont pas assez informés des violences psychologiques, des consèquences de maltraitante. le mythe " de la mère" est trop ancrée dans notre société française des années 2010.

 

Commenter la réponse de laly5962