Mon fils se comporte mal en classe

Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 23 janvier 2015
Dernière intervention
24 janvier 2015
- 23 janv. 2015 à 19:03 - Dernière réponse :
Messages postés
61
Date d'inscription
lundi 8 décembre 2008
Dernière intervention
11 février 2017
- 1 févr. 2015 à 17:38
Bonjour à tous et à toutes,

Rahaël a fait sa rentrée en PS au mois de septembre 2014. Il était content et pressé d'aller à l'école comme les grands! Cependant il se montre sous son plus mauvais jour en classe...
Lundi nous sommes convoqués chez la directrice pour en parler car (d'après ce qu'à dit la maîtresse à papa ce soir) il est insolent, repousse ses camarade de manière brutale, répond, parle sans arrêt, coupe la parole, ne tient pas en place et rejette d'un revers de la main la maîtresse qui tente de regarder par dessus son épaule (pour vérifier son activité ou s'il a besoin d'aide) et pique des colères. Son comportement n'est pas mieux à la cantine et au dortoir...
Que dire et surtout que faire?

A la maison ça se passe bien dans l'ensemble. Il est turbulent et parfois très bruyant, obstiné, il teste, provoque mais rien dont nous n'arrivons à venir à bout à coup de punitions et de disputes et il ne tarde jamais à présenter ses excuses lorsqu'il a mal agit ou a été maladroit. A côté de cela c'est un enfant joyeux, drôle, attachant, curieux de tout et qui comprend parfaitement ce qu'on lui explique.
A part à table, il n'est pas vraiment compliqué à gérer.

Au début de l'année sa maîtresse s'est montrée rassurante en expliquant qu'il fallait un peu de temps à chacun pour qu'il s'adapte (ce que je comprends, après tout, même adultes nous sommes pareils) mais là, le couperet est tombé, et nous sommes invités à venir en discuter.

Plusieurs fois j'en ai "discuté" avec Raph afin de comprendre pourquoi il agit ainsi et il me répond que l'école, ça l'énerve" sans pouvoir en expliquer plus.
Nous lui expliquons régulièrement que son comportement n'est pas acceptable et qu'il doit en changer, nous punissons (il est puni de presque tout à la maison), disputons mais n'obtenons que de rares journées de répit pour la maîtresse...

Je crains ne pas savoir quoi répondre au conseil enseignant qui nous attend, car après tout, chacun est maître en sa demeure, et nous ne sommes pas en mesure de venir faire de l'éducation en classe aussi.
Pour autant, ça nous ennui de constater que notre fils est "la catastrophe" de la classe. En plus ça nous fait peur pour la suite.

Ah oui! nous avons déjà consulter un psychologue en début d'année pour faire le point, et celui-ci nous a indiqué que Raph suivait un développement tout à fait normal, et un psychologue scolaire (à l'école) qui n'a jamais donné signe de vie après...

Si quelqu'un a connu la même situation ou aurait des conseils à nous donner, nous sommes preneurs, car là, nous ne voyons vraiment pas ce que nous pourrions changer à la situation, ni comment la changer...

Merci à tous et bonne soirée!
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

0
Merci
Bonjour, il dit que l'école l'énerve mais pourquoi ? Parce qu'il se fait tout le temps punir? Parce qu'il n'a pas d'amis ? .... je ne comprends pas que vous soyez obligé de le punir tout le temps, il faut croire que ce n'est pas la bonne méthode. (Je ne juge pas, je constate)
Avec votre enfant qui se fait tout le temps fâcher, je vous propose de le féliciter à chaque fois qu'il fait quelque chose de bien. Premier avantage votre enfant ne s'y attend pas donc cela va le déstabiliser dans le bon sens. Deuxième avantage votre enfant va tout faire pour que vous continuez à le féliciter.

Essayer, ça coûte rien de voir si son comportement change.
Commenter la réponse de lola760
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 23 janvier 2015
Dernière intervention
24 janvier 2015
- 24 janv. 2015 à 14:53
0
Merci
Bonjour,
Justement il ne sais pas m'expliquer pourquoi l'école l'énerve. Quant aux félicitations, c'est quelque chose que j'ai eu à coeur de faire très tôt car je pense que fixer les limites, c'est essentiel, mais il est aussi indispensable qu'un enfant soit mis en avant quand il fait les choses bien.
A chaque fois que ça se passe bien à l'école, je le félicite, lui dis que c'est comme ça qu'il faut qu'il se comporte et que ça nous fait très plaisir qu'il se conduise bien...et le lendemain c'est tout l'inverse!
D'après ce que nous avons compris il repousse les garçons mais est très attentif aux filles (il leur caresse les cheveux, leur dit qu'elle sont jolies...) . Et il a des copains...du moins c'est lui qui le dit!
Commenter la réponse de lilinouraph
Meilleure réponse
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 29 janvier 2015
Dernière intervention
29 janvier 2015
- 29 janv. 2015 à 09:49
1
Merci
Bonjour,
j'ai eu le même problème pour la rentrée de moyenne section avec mon petit garçon. Il n'avait jamais été à l'école, uniquement dans des jardins d'enfants de temps en temps, il ne savait donc pas ce qui l'attendait à l'école!
J'ai été convoqué comme vous et auparavant je lui avais fait rencontrer un psy.
Comme vous le psy m'a dit qu'il était parfaitement normal et éveillé.
De Septembre à Décembre j'ai fait tout ce que j'ai pu; mais j'ai l'impression que ce qui a fait un déclic dans sa tête, c'est quand il m'a vu beaucoup discuter avec la maîtresse, quand il a comprit qu'elle me disait tout de lui (le bon comme le mauvais) en classe..
On l'a sermonné "à deux" et ça l'a impressionné.
De plus , je suis restée quelques fois devant la classe, dans la cours de récré, DANS la classe..et il a vu qu'il y avait interaction entre moi et l'école. Ca a été primordial!
Il a comprit que je pouvais tout savoir de lui, que je pouvais aussi le gronder devant sa maitresse!
Cela a réglé les choses en un rien de temps!..même si il reste un petit assez dissipé..mais il n'est plus du tout colérique ou agressif!
Bon courage!!

Merci Marie2022 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 205 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Marie2022
0
Merci
Bonsoir,
Mamie d'un petit garçon qui lui aussi est rentré cette année en petite section. Il a le même "comportement" que votre fils.
Ses parents travaillent, c'est nous grands parents qui, nous en occupons après la sortie des classes. Son papi va chercher sa soeur aînée âgée de 7 ans qui est dans une autre école. Avec elle aucun problème.
Pratiquement tous les soirs depuis quelques semaines la maîtresse se plaint disant qu'il n'écoute pas les consignes se bagarre en récréation (il a poussé un enfant les lunettes sont tombés et se sont cassées). Les parents sont convoqués pour cela. Cela a commence par je ne veux pas aller à l'école car il y a la cantine ! Nous nous sommes posés la question quelqu'un l'a t-il forcé à manger quelque chose qu'il n'aime pas ? (bien qu'il mange de tout à la maison chou brocoli champignon etc ) Ne pouvant aller le chercher le midi...La maman a expliqué qu'il n'était pas un gros mangeur donc ne pas lui donnait de grosse quantité. Mais vu le nombre d'enfant je crois que ce n'est pas facile...
Autre chose dans sa classe, il y a un roulement de maîtresse. Une vient 3 fois par semaine la seconde 2. Celle qui fait 3 jours par semaine cela se passe bien ou mieux.
Je sais que moi je suis très ferme je ne cède pas car il fait des caprices genre : je veux regarder tels dessins animés et rien d'autre. Ou je veux faire ça. Et si je ne veux pas il peut vouloir jeter tous ce qui devant lui par colère. Je lui explique que ce n'est pas lui qui décide et qu'il va dans la chambre se calme. Ce qu'il fait et ensuite, je prends un livre lui lit une histoire ou joue avec lui à un jeu et tout rentre dans l'ordre. D'ailleurs avec ses parents le père est sévère il le puni en le mettant au coin mais c'est très rare car un simple regard et tout rentre dans l'ordre. La maman explique longtemps câline et récompense avec des bisous.
les deux sont très polis demandent à sortir de table, merci, pardon ect
La maîtresse dit qu'il est souvent avec un autre enfant qui lui est aussi "difficile" c'est vrai que ce n'est pas facile d'avoir 30 enfants en bas âge. se sont des enfants pleins d'énergie il faut bien qu'il trouve un moyen de la dépenser même si c'est n'est pas la bonne. En plus toute une journée avec 2 petites récréations. Une sieste de 30 mn...lui qui est un gros dormeur. En plus le mercredi matin il pouvait récupéré ce n'est plus le cas.
Idem, j'ai discuté avec mon médecin traitant qui est le leur aussi. Elle ne comprenait pas elle m'a dit que par rapport à d'autres enfants qu'elle voyait il était tout à fait "normal". et qu'il n'y avait pas lieu de voir un psy. j'ai dit à ses parents d'instituer un système de bon point des rouges et des verts et les mettre dans une boîte à la fin de la semaine si il y a 5 verts il aura droit à une récompense une lecture supplémentaire, ou un petit livre ou un dessin animé enfin une récompense mais pas des bonbons ou des choses dans ce genre. Bon courage à tous ne désespéré pas j'avais des amis elle médecin lui ingénieur lorsque je les invités à venir manger je tremblais car les enfants étaient ... maintenant ce sont des anges !
Commenter la réponse de NIni
Messages postés
61
Date d'inscription
lundi 8 décembre 2008
Dernière intervention
11 février 2017
- 1 févr. 2015 à 17:38
0
Merci
Un conseil : faites passer à Raphaël un test de Q.I (quotient intellectuel) par un psychologue agréé. J'enseigne dans une école pour enfants "à haut potentiel" (parfois appelés "surdoués") et les élèves qui arrivent chez nous, ont généralement rencontré les problèmes que vous évoquez au sein de l'école classique.
Ils s'ennuient, et soit ils explosent (comme le vôtre), soit ils se renferment et s'étiolent. Leur fonctionnement cérébral ne supporte pas la répétition, alors qu'hélas, la pédagogie scolaire est souvent basée sur le rabâchage.
Je ne dirais pas qu'ils sont plus intelligents que les autres, mais leurs circuits neuronaux exigent une autre façon d'aborder les apprentissages.
Avec la méthode utilisée dans mon école, ils retrouvent le plaisir d'apprendre en un trimestre et ça fait plaisir à voir !
Bon courage.
Cordialement
Sophie
Commenter la réponse de sophie-h57