L'école veut que mon fils de 4 ans voie un psychologue scolaire

barbyparis
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 14 octobre 2014
Dernière intervention
14 octobre 2014
- 14 oct. 2014 à 12:16 - Dernière réponse :  cristal
- 18 oct. 2014 à 08:13
Bonjour à tous,

Nous sommes parents d'un petit garçon de 4 ans scolarisé en moyenne section.
Il a toujours été très dynamique et avons quelquefois un peu de mal à le canaliser à la maison.
En petite section, nous avions déjà eu des remontrances sur son comportement à la période de Noël alors qu'il était assez fatigué par le nouveau rythme de l'école : nous l'avions recadré et les choses étaient rentrées dans l'ordre.
L'institutrice cette année nous a alerté plusieurs fois sur son comportement notamment dans la cour de récréation où "il est de toutes les bagarres". Il a en revanche, un bon niveau dans la classe et assimile très vite ce qu'on lui apprend, lève le doigt pour répondre et suis parfaitement toutes les activités proposées.
La maitresse a même parlé d'excellent" élève pour tout ce qui relève de l'apprentissage.
Cette dernière nous apprend ce matin que le conseil de l'école souhaite que notre enfant voit la psychologue scolaire...
Avez-vous déjà vécu cette expérience?
Il me semble que notre petit garçon est un peu avancé pour son âge, il raisonne comme un enfant plus grand, commence à épeler les mots, etc...mais reste très turbulent, se réveille très tôt le matin et a quelques peurs et angoisses, notamment à l'heure du couché.
Il dort dans la même chambre que sa petite soeur de 18 mois avec qui il a une très bonne relation.
Nous lui faisons faire depuis le début d'année du judo une fois par semaine afin qu'il se "défoule" dans ce sport qui reste très "cadré" aussi.

Je me dis que cet état peu aussi être lié au fait qu'il est fatigué du fait du rythme scolaire : il ne fait plus de sieste à l'école alors qu'il en fait encore le week-end en famille.
Je n'ai rien contre le fait que le petit aille voir un psychologue mais devant cette information, j'aurai besoin de partager l'expérience et d'en discuter.
Merci pour vos retours, tous bienvenus!
Afficher la suite 

Votre réponse

12 réponses

Nana123456 - 14 oct. 2014 à 14:33
0
Merci
Bonjour,

Il ne faut pas dramatiser...par connaissance de cause...c'est un petit garçon en pleine forme il faut le laisser vivre on enfance tout en lui apprenant qu'il y a des moment calme, de moment pour jouet...de moment pour tout.
Et en grandissant il va se canaliser.
Et si vous demandiez à rencontrer le psychologue scolaire afin de savoir la raison de cette proposition de rendez-vous?
Si impossibilité, vous devez pouvoir le joindre par téléphone.
Mais la première démarche n'est-elle pas de demander un rendez-vous à l'enseignant?
Peut-être le but est de savoir si l'enfant est précoce, hyperactif ou autre. Ceci pour mieux le gérer, l'aider et vous aider. Ne dramatisez pas, surtout. Le premier trimestre n'est pas terminé, peut-être va-t-il poser moins de problèmes à la rentrée: la moyenne section demande un certain temps d'adaptation. Courage et ...zenitude!!!
merci pour vos commentaires! en effet, je vais prendre rendez-vous avec sa maitresse au retour des vacances...
Bonjour,
Il ne faut pas vous inquiétez. Mon fils a rencontré deux fois un psychologue scolaire (en maternelle et en primaire). Je souhaitais lui faire sauter une classe. Mais le psychologue pourra peut-être vous apporter une aide ou déceler chez lui un niveau de précocité. Donc pas de soucis. Si vous n'êtes pas d'accord avec le résultat ou les propositions du psychologue, je vous conseille de prendre rendez vous avec un psychologue extérieur à l'école pour avoir ou non un deuxième avis. Surtout demander bien le résultat de cette entrevue. Vous pouvez aussi demander à la suite un rendez-vous avec le psychologue.
Bonne courage et pas de soucis.
Commenter la réponse de Nana123456
0
Merci
Bonjour,

le psychologue scolaire, le terme choque toujours un peu ma ça peut être aussi juste un moment pour juste se poser avec l'enfant, apprendre quoi faire pour gérer son énergie etc... ça peut être très positif donc. J'ai eu le cas pour un frère plus jeune et ça a surtout rassuré tout le monde, du côté des enseignants comme des parents.
Ceci dit c'est bien de parler de tout tôt (avant l'école primaire quoi) que rien ne devienne tabou ou une situation subie.
Courage à vous
Merci Missy, en effet, cela ne peut que nous aider et je crois que c'est là l'objet de la démarche de l'école.
Merci pour votre réponse!
Commenter la réponse de Missy
srivled
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 17 octobre 2014
Dernière intervention
17 octobre 2014
- 17 oct. 2014 à 01:30
-1
Merci
La sieste est encore un besoin à cet âge. Plein d'énergie: lui proposer du judo, c'est bien, même si c'est cadré, car tout enfant a besoin de cadre pour être sécurisé. En parler avec son enseignant...........il suffit peut-être de lui proposer un travail supplémentaire sous forme de jeu pour l'occuper.
Merci, en effet, on m'a conseillé de lui proposer des activités autres que le sport dans lesquelles il puisse avancer à son rythme : jeux de construction, de patience, etc...
srivled
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 17 octobre 2014
Dernière intervention
17 octobre 2014
- 17 oct. 2014 à 18:41
Votre enfant est intelligent. Les écoles ont du matériel pédagogique bien conçu à utiliser. Retraitée de l'enseignement, dans ma classe de GS-CP, j'ai 2 élèves de GS qui ont appris à lire seuls en écoutant les CP et en "jouant" avec le sedidacta. Ils ont quand même fait un CP, mais ils lisaient les consignes en maths pour les autres et je donnais des explications si besoin. La tamgram et les puzzles sont aussi intéressants à cet âge; et beaucoup d'autres jeux existent.Bon courage à vous et bonne fin de semaine avec votre enfant.
N'hésitez pas à me tenir au courant.
Commenter la réponse de srivled
isabelle_m2
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 16 janvier 2002
Dernière intervention
17 octobre 2014
- 17 oct. 2014 à 16:04
0
Merci
Bonjour,
J'ai vécu la même chose avec mon fils qui a 9 ans maintenant. A partir de la moyenne section de maternelle, nous avons réussi à le contenir en discutant beaucoup avec l'institutrice. Pendant la grande section: RAS. Puis au CP, à nouveau des difficultés: exactement du même type que votre fils: aucun problème pour suivre mais des problèmes de comportement: toutes les bêtises possibles. A la fin de son CP, nous avons cédé et nous l'avons emmené voir une psychologue qui nous a demandé au bout de 4 séances pourquoi on lui avait amené, elle ne voyait pas de problème. Ensuite ça a été crescendo au CE1 où on nous a demandé de l'emmener aux urgences pédopsychiatriques la dernière semaine d'école avant Noël: nous étions désemparés, mais avons refusé. Nous avons mis en place un suivi hebdomadaire avec une nouvelle psychologue et identifié le problème: notre fils s'ennuyait et l'institutrice n'arrivait pas à répondre à ses questions, ni à lui proposer un travail scolaire suffisant...à la fin de l'année nous avons été convoqué par la directrice de l'école et une équipe d'institutrices qui nous ont déclaré "ne pas être formées pour s'occuper d'enfants comme ça, et que l'école ne pourrait pas continuer à l'accueillir". Nous sommes passés par des moments terribles, nous avons listé les écoles où notre fils, par ailleurs très sociable, avait des amis, et nous avons trouvé une super école qui accueille tous les enfants, une équipe dynamique où les institutrices savent s'adapter au rythme de chacun: il a d'excellents résultats, est épanoui, et nous n'entendons plus parler de problèmes de comportement ! Mon conseil: changez d'école ! Nous ne le regrettons pas ! Et nous voyons également la différence dans le comportement de l'équipe enseignante: les enfants travaillent dans la bonne humeur, et le niveau scolaire est bien meilleur!
Merci Isabelle pour votre retour, c'est en effet me semble-t-il le même genre de situation!
Mon fils m'a dit s'ennuyer car il trouve que les activités sont redondantes et se lasse vite, du coup il s'impatiente et fait des bêtises! D'où l'idée de préciser cela avec la psy scolaire d'une part et d'autre part d'essayer de l'éveiller à d'autres activités... Je trouve ça fou dans votre cas que l'école ait mis tant de temps à constater que votre enfant s'ennuyait!
Quel est le type d'établissement qu'il fréquente aujourd'hui?
Merci encore pour votre post !
bonjour, s'il est de toutes les bagarres. Peut-être qu'il est agressif avec des enfants moins dynamiques. c est peut-être pour cela que l'instit cherche à vous faire rencontrer un psychologue
Commenter la réponse de isabelle_m2