Je suis en conflit avec mon fils

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 12 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2019
-
 my_0014 -

Bonjour,

nouvelle sur ce forum , merci de m'accueillir...

suite à sa séparation, mon fils est venu vivre chez nous les grand-parents cela fait 3 mois,  il vient d'acheter et fait ds travaux, il a 40 ans et donc une semaine sur deux il a la garde de son fils de 6 ans. Un climat de tensions s'est très vite installé, mais pas de possibilité d'en parler (mutique) .C'est moi qui est très vite déprimé car au début mon petit fils me rejettait, cela a bien changé depuis... Et maintenat c'est un désastre, mon fils m'enlève toute initiative envers le petit , me fait des reproches etc...Je ne sers plus que de moyen de dépannage pour la mener à l'ecole...Je crains fort que mon fils coupe les ponts dès son départ , car mon petit fils vient de me le verbaliser avec ses mots.. je n'arrive pas à communiquer : ne répond pas aux textos , ni aux mails ...ni biensûr au téléphone .. on ne fait que se croiser dans une même maison c'est très bizarre ...

Ma question : quelle attitude adopter ? tout ce que je fais est improductif... je vois un psycho , à part faire l'historique de ma vie (anamnèse) quand je lui pose la question que faire? il me dit d'attendre ...de m'occuper etc... pour moi c'est inconcevable de ne plus voir mon et mon petit fils... J 'attends vos conseils  merci

1 réponse

Messages postés
14235
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2020
544

Bonjour et bienvenue sur le forum !

 

Actuellement, vous vivez tous une situation bouleversante qui traduit la colère, les peurs, les non-dits auxquels s'ajoutent le manque de considération et l'absence de dialogue entre adultes.

 

C'était peut-être une bonne idée que votre fils soit revenu vers ses parents, afin de se sentir épaulé. Il aurait pu choisir depuis la séparation, de trouver refuge chez un autre membre de la famille ou chez des amis. 

Votre fils est en souffrance et nécéssiterait un soutien psychologique lui permettant de s'exprimer auprès d'un professionnel de santé neutre, sans jugement. Ce qui n'est pas possible pour les proches.

 

Habitant actuellement dans la même maison, demandez-lui de vive voix, s'il vient se joindre à vous pour un repas ou lui demander si vous pouvez l'aider.

Jamais de critique, cela risque de lui rappeler des situations de reproches ou peut-être les motifs de la séparation. Et c'est le mutisme total. 

 

Dites à votre fils que vous l'aimez, que vous lui apportez aide et soutien.

Que vous aimez votre petit-fils. Cela vous apporte du plaisir. Tous ces mots sont importants, lors d'une reconstruction.

 

Comprenez que le papa ne voit son enfant que rarement et vous voir vous en occuper, ressemble actuellement à l'arrachement d'un lien très fort entre père et fils. En quelque sorte, il vous demande de ne pas le priver de ses droits, ils sont déjà si réduits !

 

Vous consultez un psychologue ou un psychiatre ? 

Il est là pour vous guider dans votre cheminement personnel, afin de progresser.

Préparez votre prochaine séance, à savoir comment vous diriger sur ce chemin. La réponse, c'est vous qui la trouverez au bout du tunnel.

 

Bonjour Imagine7,

merci pour votre réponse, je pense que vous avez raison de souligner l'attachement père /fils quasi fusionnel, et toute initiative de ma part a été vécu comme une intrusion... il faut dire que depuis quelques mois j'avais beaucoup mon petit-fils en garde , le week-end et le mercredi , nous avions pris nos habitudes ...j'ai pourtant été prudente dès l'installation de mon fils à la maison..

Un autre problème c'est que mon ex-belle fille souhaite garder de bonnes relations , ainsi que l'autre grand mère ... difficile à gérer ...

Mon autre fils avait ses habitudes à la maison , très proche de nous, j'ai pu aussi constaté une rivalité  dont je ne m'étais jamais aperçu... compliqué là aussi!

Quand au repas  , nous ne les prenons plus ensemble c'est là que la tension était au maximum... càd  que personne ne parlait ...horrible ... alors je fais les repas la semaine où mon petit fils est avec son père et mon mari et moi nous mangeons avant ou après...celà s'est instauré petit à petit

Voilà où nous en sommes ... il me reste à dire à mon fils que je l'aime ... mais je crois que je l'ai déjà fait ...