J'ai perdu ma petite fille

-

Bonjour, à toutes,

Je m'appelle Sophie et si j'écris sur le forum aujourd'hui c'est parce que depuis le 30 mars dernier, ma vie est devenue un cauchemar...

J'ai rencontré l'homme de ma vie le 10 août 2016, entre nous c'était une évidence et 9 mois après j'apprends que je suis enceinte. Je lui annonce, c'était un rêve de devenir père pour lui et pour moi de devenir mère. 

Nous sommes quasi trentenaire, nous avons nos situations, le timing, notre relation, notre vie à cet instant, tout était idéal pour accueillir un nouveau petit être sur cette terre.

Ma grossesse a été idyllique, pas de nausées, pas de tension, pas de problèmes gynécologiques, une grosse fatigue les 3 premiers mois mais rien d'handicapant ou de dangereux. Je bosse jusqu'au bout d'ailleurs.

Le 23 janvier 2018 notre petite merveille, Andréa, vient au monde ... petite crevette de 2kg790 avec des cheveux noirs dressés sur la tête et un sourir à faire fondre le plus dur des coeurs. Je me souviens quand on me l'a posé sur la poitrine, ce sentiment de plénitude, d'amour inconditionnel et ce sentiment que je donnerai ma vie pour elle. J'ai aussi compris ma mère, tellement, elle qui n'est plus là, je me suis surprise à lui demander pardon de ne pas avoir compris, de ne pas l'avoir comprise ... 

Les jours passent, nous rentrons à la maison et tout est parfait, mon homme est là, et prend son rôle de père et chef de famille à bras le corps, et moi je découvre ce rôle de mère finalement tellement naturel chez moi, je m'éclate avec ma fille, le moindre de ses sourires, ses petits doigts qui me serrent, ses cris, nos câlins, mes rondes pour la faire dormir, les difficultés je les sens mais elle efface tout d'un regard. 

Lors d'une visite de ma famille, je trouve ma petite crapule totalement fatiguée, elle a deux mois, ne dort pas la journée et est super active mais là c'est tout le contraire ... prise de température rien d'alarmant sauf que 30min plus tard le thermomètre affiche + de 39 ... on file aux urgences. Bilan après une prise de sang et une nuit sous surveillance, le diagnostique tombe c'est une grippe. 

Surveillance, doliprane, hydratation et contrôle de son état. 5 jours plus tard rdv chez la pédiatre, examen rien à signaler mais elle a toujours de la fièvre... la pédiatre me dit si vous sentez son état se dégrader vous retournez aux urgences c'était le 27 mars.

A 1h du matin le 29 mars on retourne aux urgences, son état ne s'améliore pas, il se dégrade... fièvre toujours présente, plus molle, et une larynghite. 

Après un pauvre examen on nous renvoie à la maison, sans prise de sang, sans nous garder sous surveillance en nous disant donnez lui du doliprane ça va passer c'est la grippe, bon si ça s'aggrave revenez ...

La journée se déroule comme la veille ...

Nous allons nous coucher ... à 6h du matin réveil mais Andréa ne se réveillera pas ...

Mon homme commence le massage cardiaque, le SAMU arrive, procède à la réa, mais rien n'y fera, son décès est prononcé nous voici là derrière le camion de pompier en direction de l'hôpital qui nous a renvoyé chez nous 27h avant ...

On nous balance des mots barbares, on nous parle des examens à réaliser, une psy vient nous voir ... j'ai envie de hurler ... de quoi vous me parlez ??? Ma fille n'est pas morte je l'ai prise dans mes bras il y a 3h pour la bercer.

Depuis je vis l'enfer, 4 mois après son décès j'ai fait ma première crise de panique, en voiture j'ai cru mourir, je suis bloquée, je suis enfermé dans ma vie, dans mon corps, moi femme si active, sociable, indépendante, je ne veux plus rien, je n'ai plus de goût à rien ... Je me soigne, je suis suivie, mon homme est là il prend le relai que je tenais depuis le décès de notre fille. 

On a décidé de se battre pour la vie dans un premier temps et pour notre fille, on estime que l'hôpital n'a pas fait son travail et on veut des réponses pour nous mais surtout pour elle.

Je partage mon histoire aujourd'hui parce que j'aimerais lire les évolutions des personnes dans mon cas ou aider quelqu'un qui en aurait besoin.

Merci si vous avez réussi à lire jusque-là.

Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci

Chere Sophie

Je t'ai lue avec une vraie compassion pour toi et ton amoureux. Que dire , sinon que toutes mes pensées et mes prières s'élèvent pour toi afin que tu retrouves la paix en toi . et que ton coeur s'allège au fil des jours.

Je vous fais un gros calin de réconfort.

Merci beaucoup Lili pour cette jolie réponse ...

Commenter la réponse de Lili