Ma fille me reniant fait tout pour m'isoler de mon fils

missalin - Modifié par Laura_redacJDF le 18/01/2017 à 16:00
 Missalin - 30 janv. 2017 à 11:55

Bonjour,

 

Je suis un papa qui a fait beaucoup pour ses deux enfants (et pour ma compagne également, soit dit en passant). Je n'étais pas obligé d'en faire autant et de m'oublier mais je voulais le meilleur pour nous tous. Mon éducation étant basée sur le sacrifice et le respect des parents et de la famille.

Mon ex m'a planté le couteau dans le dos dès que sa situation est devenue stable. Ma fille a succombé au lavage du cerveau de sa mère et a suivi peu à peu (mère rigide, manipulatrice, menteuse si besoin, avec un orgueil démesuré, fausse avec tout le monde, mais très habile dans la dissimulation). Mon fils (plus jeune) a été utilisé par sa mère contre moi, mais peu à peu il a compris.

Ma fille s'est liguée avec sa mère qui a fini par demander le divorce. Au tribunal, ses fausses charges contre moi et ses mensonges enregistrés par le greffe étaient flagrants et le divorce nous est accordé à ses torts.

Je sais que ma fille est entrée dans une vie privée compliquée sur les conseils de sa mère.

Je n'ai aucune culpabilité, ni vis-à-vis de mon couple dissous, ni de ma fille qui se trouve dans une situation personnelle peu enviable (en faisant le choix de couper le contact au moment opportun : elle m'a débité ses insultes une fois son poste acquis, sachant qu'elle ne serait jamais dans le besoin matériel, mon travail de père soucieux était achevé).

Sa mère lui a dit ce qu'il fallait faire : couper tous les contacts avec moi pour me punir par le chantage affectif.

"Tu seras puni en perdant ta fille", m'a-t-elle dit du haut de ses 24 ans, au milieu d'insultes et de critiques bien nombreuses et pour la plupart injustes.

Dure, la trahision d'un enfant à qui on a donné tant, jusqu'à s'en oublier soi-même, après que j'aie été secoué par la trahison de mon ex-conjointe, avec laquelle j'ai tout partagé, alors qu'elle était en standbye à notre rencontre.

Je sais que mes erreurs sont d'avoir fait une confiance aveugle à la loyauté dans mon couple (mon ex est certes perturbée mais pas suffisamment pour être diagnostiquée) et de ne pas savoir comment défaire la manipulation de nos enfants par mon ex.

A l'heure actuelle, je suis serein car j'ai compris la raison de la détresse de mes enfants. Je n'ai aucune culpabilité, et aux proches je réponds que ma fille félon est morte dans mon coeur à 24 ans. Beaucoup de parents ont perdu des enfants chers à des âges divers et la vie est ainsi. Le temps fait son travail, elle devrait vivre plus longtemps que moi et donner aux remords le temps d'atténuer la haine semée par sa mère à mon endroit.

Mais j'ai une question qui me taraude quand même :

Que dois-je faire si un jour on sonne à ma porte ? Quelle relation peut-on trouver pour échanger avec un enfant félon ? J'ai envie de ne pas ouvrir, ce type d'enfants rois rappliquent quand la vie les met au pied du mur, j'espère ne plus la revoir avec ses fausses certitudes, jamais. C'est elle qui perd ses racines, pas moi. Je ne pense pas qu'une femme qui crache sur une relation patriarcale forte du jour au lendemain puisse aimer et comprendre un homme.

Si vous avez de l'expérience, vos éclaircissements me sont précieux, ici ou sur mon mail perso.

 

Merci et bon courage aux parents reniés par des enfants rois ingrats, à qui on a tout donné pour les retrouver en face à nous martyriser.

10 réponses

lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 774
13 janv. 2017 à 18:05
Bonjour missalin
Situation difficile pour les enfants même adultes lorsqu'ils se retrouvent au sein d'une famille dont l'un est bon manipulateur. Le problème entre ta fille et toi est dû au malin plaisir de ton ex compagne a vouloir te nuire et pour cela elle utilise l'arme fatale, t'enlever tes enfants.
Le fiston a comprit et fait de la resistance, pour combien de temps ? Il faut espérer qu'il soit force de caractère et qu'il ne se laisse pas avoir par sa mère et sa soeur. Mais sa soeur di elle revenait un jour quoi faire ? Lui ouvrir la porte ? Claquer la porte au nez ?
Tu dis ne pas avoir fauté donc pas de regrets dans l'histoire, il faut que cela puisse le rester pour toujours, tu ne penses pas ?
Ta fille est manipulée tu le dis toi même, elle est victime de sa mère comme tu l'es. Alors si un jour comme son frère elle comprend d'ou vient le mal, pourquoi ne pas l'accepter ?
Laisse la dans sa rancoeur dans ses reproches si vraiment tu n'as pas fauté, mais ne le fait pas en lui affligeant une peine supplémentaire si un jour elle se réveille avec des regrets.
Tu as raison de vouloir continuer ta vie en essayant d'oublier ces personnes car c'est la meilleure façon de ne pas souffrir, en tout cas le moins possible, mais ne pas fermer la porte a l'enfant qui s'est trompé et qui reconnait s'être trompé si cela arrivait un jour. Evidemment pour la maman c'est tout autre.
Bon courage
1