Signaler

Un psychologue scolaire répond à vos questions [Résolu/Fermé]

Posez votre question Audrey_rédacJDF 285Messages postés jeudi 4 avril 2013Date d'inscription 26 février 2015 Dernière intervention - Dernière réponse le 8 déc. 2014 à 14:14 par nad
«Mon fils ne s'adapte pas au CP : quelles solutions ?», «La semaine de 4,5 jours ne va-t-elle pas fatiguer les enfants ?», «A quel âge doit-elle savoir lire ?»... autant de questions sur l'école primaire qui inquiètent les parents.

Psychologue scolaire, membre de l'Association Française des Psychologues de l'Education Nationale et expert du JournalDesFemmes.com, Philippe Coche répondra à vos questions et témoignages dans un dossier de la rédaction.

Vous pouvez donc lui poser toutes vos questions dans cette discussion jusqu'au mardi 26 mars 2013.

Merci pour vos participations !

La rédaction Maman.
Utile
+6
plus moins
Bonjour,

Ma fille a 11 ans, de bonnes notes à l'école, plutôt sociable, elle a pas mal d'amis et de camarades de jeux... Mais elle ne supporte de n'être pas excellente. Par exemple, à l'exemple, si quelqu'un de sa classe a une meilleure note, elle se met à piquer des crises de colère terribles, ce qui désarme beaucoup sa maîtresse.

pour le moment, son papa l'a menacée d'une "fessée cul nu au milieu de la cour de récré", pour le moment, cela semble porter ses fruits, mais auriez vous une idée de ce qu'on peut faire pour l'aider à accepter de n'être pas toujours la meilleure et d'avoir un comportement correct dans tous les cas ?

Merci en tous cas
marie83- 17 mars 2013 à 19:51
Mon fils Alexandre est né un 28 décembre et est le plus jeune de sa classe depuis la petite section;on ne lui accordé aucun aménagement et même mis du soutien scolaire en moyenne section car il n'écrivait pas correctement son prénom!!!!!!!le plus long de la classe!j'urais eu moins de problème en l'appelant Tom ou Al...

il a eu ses sept ans en ce1 et là cotoie des enfants qui vont avoir huit ans!et sont tous dans la même classe sans parler des redoublants qui vont en avoir 9...

je l'ai accompagné toute sa scolarité et il n'a aucune difiiculté scolaire ;il est à sa place dans sa classe et son école;c'est au niveau de la maternelle que j'ai vu mon enfant parfois perdu face aux exigences des enseignants;la maîtresse et directrice aurait voulu qu'il s'exprime , tienne un stylo parfaitement et chante en provencal dès le premier trimestre de la PS!!!!il était constamment mis en echec ...
aussi en ps, on a fait tous les examens-orthophoniste, orl,ophtalmologiste etc pour s'entendre dire qu'il était tout à fait normal et qu'il fallait lui laisser le temps de grandir mais son enseignante ne voulait pas en entendre parler et on n'a eu la paix qu'en fixant deux séances d'orthophoniste par semaine pour l'éloigner de son institutrice...il ne fréquentait la ps que le matin , pas de place au dortoir donc pas de classe l'après-midi car j'étais en recherche d'emploi donc pas de cantine non plus!!
l'orthophoniste voulait que je le change d'école mais je ne le pouvais pas car mes deux grands étaient scolarisés dans la même école.on a collé une étiquette sur mon fils;fort caractère, tétu, pas fait pour le système scolaire!!!!!!!!!!!!tout ça en petite section.........

j'ai heureusement deux grands enfants et je sais que le caractère plutôt introverti de l'ainé avait des similitudes avec le petit dernier;alors seul un entretien avec le medecin de la pmi en MS m'a éclairée:la directrice l'avait pris en grippe!le medecin lui avait rappelé qu'il est de fin d'années et qu'il fallait lui proposer une adaptation vu son jeune age par rapport aux autres élèves de sa classe.Elle m'a dit qu'elle avait du la freiner dans son comportment excessif...

j'aimerais qu'on m'explique!une directrice-enseignante névrosée
un medecin de la pmi au courant et qui couvre les faits et gestes de cette professeure qui cumule les fonctions de directrice et enseignante de ps soit -2 demie journée par semaine de présence effective dans la classe..
des parents qu'on culpabilise en les disant rop fusionnels avec le petit dernier

et rien de rien coté officiel
l'omerta sur l'incompétence de certains enseignants qui devraient être écartés de la proximité des enfants vus les dégâts qu'ils font et cela sur plusieurs années

alors penser aux rythmes scolaires ok mais avec des enseignants capables, compétents et qui laissent la place à d'autres et pour pour trouver d'autres fonctions quand ils ne tiennent plus rien en main...
roufy- 17 mars 2013 à 22:33
mon fils a 16 ans depuis son jeune âge il n'aime pas les études,il ne peut pas se concentrer en classe ,
ktrinf 3Messages postés mardi 4 décembre 2012Date d'inscription 17 mars 2013 Dernière intervention - 17 mars 2013 à 22:47
Même si il y a une évolution il y a une vraie fracture entre enseignants et parents, les enseignants considère les parents comme des emmerdeurs et n'ont aucun respect pour eux, mots d'absences, grêves, demande d'accompagnateurs donnés en dernière minute, j'ai 3 enfants et je suis plutôt pour le dialogue avec les enseignants que je considère comme des partenaires pour l'éducation des enfants, après 1 semaine de classe de découverte en Ps mon fils a connu de graves troubles du sommeil, lorsqu'il a été question de la classe de découverte pour mon second enfant je m'y suis opposé et j'ai trouvé que c'était trôt jeune pour partir 1 semaine, devant tous les parents on m'a montré du doigt en disant que je couvais trop mes enfants et qu'à cause de moi tous les autres enfants seraient privés de cette merveilleuse aventure que leur offrait les enseignantes (qui elles emmenaient avec elle tous leurs enfants GRATUITEMENT) l'inspection académique m'a tenu le même discours, j'ai cédé et ça s'est bien passé, maintenant ma petite dernière née en décembre va entrer à l'école en septembre et AVANT qu'elle ne soit à l'école on me dit déjà qu'elle va avoir des difficultés, sans la connaitre, elle est CATALOGUEE !!!

le psychologue scolaire peut il agir pour des pbs de ce type ? est ce que les parents peuvent faire appel à lui ?
lalette 210200- 18 mars 2013 à 09:17
c'est à votre mari que je proposerais bien cette punition !! Non, mais !!
Et j'aurais peur d'être sa femme également.
Porter ses fruits... pffff
nobodynow- 21 mars 2013 à 17:46
son papa l'a menacée d'une "fessée cul nu au milieu de la cour de récré", pour le moment, cela semble porter ses fruits

comment pouvez-vous valider une telle menace, malsaine et archaïque!!!
Utile
+7
plus moins
bonjour,
Mon fils de 11ans en classe de 6eme a un quotient intellectuellement supérieur élevé, cette entrée en 6ème a été un peu difficile mais le 1er trimestre a été très bon, le 2ème trimestre une grosse chute de note, mal dans sa peau "suis nul je sers a rien je vais redoubler" etc..... il se sous estime et a un gros manque de confiance en lui (depuis toujours). Malgré le dialogue, je suis passée par différentes phases la compréhension, l'explication, la colère les menaces la douceur, rien n'y fait. Quelle attitude dois je adopter pour l'aider à avoir confiance en lui, que les capacités il les a pour réussir?
merci d'avance
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
moah- 17 mars 2013 à 20:00
J'ai enseigné au CP; je plaçais les enfants au début de l'année,par ordre de grandeur en attendant de les connaître mieux et de les classer par affinités . Un élève, qui promettait d'être un bon élément, mais il avait 2 tailles au-dessus des autres; je l'ai placé au fond dans une rangée; en rentrant chez lui, il pleurait tous les soirs et disait à ses parents que si la maîtresse l'avait mis derrière, c'est parce qu'il était trop grand , donc trop "bête"! Comme au point de vue psychologique , il était mal et vomissait tous les jours, je me suis entretenue avec les parents et je l'ai mis dans la même rangée mais en première place. Du jour au lendemain, tout a changé; il est devenu excellent élève et agréable. Il faut considérer chaque cas avec attention, c'est important. Une autre élève qui pleurait si je ne l'interrogeais pas la première,si elle n'arrivait pas à déchiffrer ou à lire un mot; et riait quand ça allait bien. Quand je lui ai montré un poème où étaient écrits ces mots- "Je pleure et puis je ris" en lui expliquant que c'était un adulte qui avouait cela, et que cela n'arrivait pas qu'aux enfants, elle a essuyé ses larmes et n'a plus jamais pleuré devant une difficulté...Il faut savoir perdre du temps pour s'occuper de ces petites choses, mais qui sont si importantes pour les élèves...Perdre du temps pour les aider à en gagner après en confiance !
cécily- 18 mars 2013 à 11:30
est ce que vous ne mettez pas la barre un peu haute ?
c'est destabilisant pour l'enfant qui ne veut pas décevoir ses parents .
et ainsi ,il est mal dans sa peau
lucile60- 18 mars 2013 à 12:02
je ne pense pas mettre la barre haute alors que c'est lui qui est demandeur, ce n'est pas moi qui ait voulu faire 6ème européenne (double niveau 6è, 5è) bilingue anglais en fin d'année, je voulais quil fasse expression (théatre, chant etc pour qu'il apprenne a avoir confiance en lui) lui voulait sauter le cp pas nous, a 7ans quand est tombé les résultats du test de qi, j'étais déroutée mais pouvait mettre une explication sur son comportement, nous avons la plupart du temps suivi ses demandes. Qu'il redouble ce n'est pas un souci pour nous (chaque enfant en général a redoubler une fois dans sa vie) mais lui le vivra très mal il ne supporte pas l'échec.

Son manque de confiance en lui ne date pas d'aujourdhui je dirais du CP.....
Utile
+0
plus moins
Bonjour , je m'appele Conchita et j'ai deux ados à la maison .Moi j'en ai passé des crises avec mes filles ¡¡¡ et votre punition et bien vrai d'un autre âge mais, si vous avez parler avec elle et aucun résultat je crois que vous devriez continuer avec votre menace , sinon le
jour de demain votre fille sera insuportable et elle même n'arrivera pas à se contrôler et chaque fois se sera pire pour elle et pour vous . Bon courage ¡¡¡
Utile
+0
plus moins
Bonjour, ma fille a 9 ans et est en CM1. Elle est dans une école privée qui fait un double programme. Elle était bonne en mathématiques et plutôt bonne à l'orale et s'exprime plutôt bien et a beaucoup de vocabulaire car elle est la dernière et a grandi au milieu de grand frères qui aujourd'hui font des études supérieures et ont quitté la maison . Son problème c'est que les devoirs à l'écrit sont très décevants. Je la fais travailler en dehors de l'école et je sens qu'elle a du potentiel mais à chaque fois, les résultats montrent le contraire. Je ne sais plus quoi faire pour l'aider.... Merci
Utile
+5
plus moins
Bonjour,
Ma fille a neuf et se masturbe depuis sa scolarité, en classe seulement, ça la déconcentre et n'écrit presque pas ses leçons. J'ai cherché à comprendre pourquoi elle fait celà, si elle sentait un mal aise en classe, elle a répondu que non, et si elle fait ça c'est aprceque ça lui plait. Elle travaille bien en classe, mais elle est sanctionnée pour les leçons qu'elle n'écrit pas et ne retient pas quand elle est tête ailleurs avec sa masturbation. J'ai essayé les encouragements avec le tableau à étoiles avec un calendrier, elle réussit le temps de gagner quelques points puis elle échoue. Sa maitresse ne l'a jamais remarquée, je lui en ai parlé discrètement, mais elle n'a rien fait pour.
Je ne sais pas quoi faire, merci de m'éclairer. Am
FRANCOISE3317 1Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 17 mars 2013 Dernière intervention - 17 mars 2013 à 14:42
Bonjour,
J'ai 64 ans, je suis une femme et moi aussi je me masturbais... un peu plus tard quand même, vers 11 ou 12 ans Le soir ou plus tard dans la nuit et toujours dans mon lit. . (A cette époque le porno n'existait pas, donc pas d'influences mais bien l'instinct) Cela calmait mes angoisses et me donnait beaucoup de plaisir, J'étais une enfant solitaire, pas d'amies, la vie à la maison était très difficile. Mes parents se disputaient et se battaient tout le temps. J'ai eu aussi pas mal de chocs qui perturbaient mon enfances: deuils familiaux, déménagement, soucis financiers de mes parents, mère ultra autoritaire. Ma mère était infidèle et trompait beaucoup mon père.
Mais, là je fort étonnée que votre fille se masturbe en classe!!!!! et que la maîtresse ne voit rien.
Je vous conseille de consulter rapidement un spy du comportement avant qu'elle ne devienne addict, car maintenant elle ne va pas s'arrêter. En plus les enfants d'aujourd'hui regarde du porno très facilement sur internet et en parle entre eux.
Je me suis mariée et eu des enfants et j'ai toujours aimé me masturber.... même encore maintenant et oui ça calme dans des périodes difficiles!!!!
Bon courage.
quisuije1- 18 mars 2013 à 11:17
c'est n'importe quoi!
gusmand- 18 mars 2013 à 14:25
c'est la premier fois que j'entend cela ,mais cela dit il y à peut etre un probleme en classe ?
Avez vous essayé de lui dire que plutot que de se masturbé en classe elle serait bien mieux dans sa chambre dans son lit seule,que plus tard d'ici 2 ou 3 ans cela risque de faire "tache" en classe elle risque de se faire moquer d'elle se faire punir si l'enseignant s'en rend compte.
apparement dans la classe de mon ainé, un garçon été ennervé mettai ses mains dans son pantalon sasn arret, il à un an de plus que votre fille,et c'est assé destabilisant pour les autres.
L'institutrice à remarqué et l'enfant à été sanctionné en classe.
Je ne sais ce qu'il en ai aujourd'hui
SYLVIE1952- 18 mars 2013 à 14:54
Je pense que vous etes hors sujet je lis et je tombe sur vos message, naturellement c'est un problème croyez vous normal d'écrire celà se passe dans la classe, je pensais en lisant pouvoir lire des messages d'ordre scolaire, vous etes hors sujet et je pense que vous devriez aller voir un psy vous et votre famille pour résoudre ce problème au lieu de l'étaler car le sujet n'est pas la masturbation, je n'ai rien contre, je suis jeune mais trouve que celà n'est pas a sa place dans ce forum!!!! j'ai 32 ans et m'occupe d'enfants d'age de 2 à 4 ans en banlieue Parisienne! bon courage
Utile
+3
plus moins
Bonjour,
Mon fils va avoir 5 ans le 27 mars, et il commence a faire des multiplications en comptant sur ses doigts et vérifiant sur sa calculatrice, et depuis que son père et moi avons vu qu'il avait beaucoup d'avance pour son age il commence aussi a savoir lire. On ne lui dit rien et on ne le stimule pas mais, lorsqu'il nous demande confirmation, on refait le calcule avec lui et on lui demande comment il a fait. Son papa lui explique beaucoup de choses, il compte jusqu'à plus de mille et mémorise énormément. Cet année il a eu quelque problème de discipline, j'ai donc essayer de discuter avec la maîtresse mais pour elle rien d'anormal pour son âge alors, que je connais d'autre maman avec leur enfant du même âge qui me disent que leur enfant ne sont pas autant en avance que mon fils. Que dois je faire, j'ai pris RDV au CMPP, mais l'attente est très longue et vu que sa classe est moyenne et grande section, ça aurait été plus facile de le changer de niveau sans le perturber surtout qu'il a eu du mal à accepter sa classe cette année vu qu'ils n'étaient que 6 moyens dans la classe de grande section et que tous ses copains de moyenne section sont ensemble dans une autre classe. Dois je le laisser sans réagir, où est ce que je dois le faire changer de section?
lucile60- 17 mars 2013 à 16:01
malheureusement Chris, si l'enseignement est formé pour repérer les enfants en précocité mais ils préfèrent se voiler la face ca leur ferait un surcroit de travail
par contre je suis d'accord c'est une longue bataille pour nous psychologiquement comme physiquement, et pour l'enfant également qui a l'impression de ne pas trouver sa place.
venise13- 17 mars 2013 à 19:09
n'importe quoi!!!! depuis quand la précocité d'un enfant engendre un travail supplémentaire !!!s'il vous plait arrêtez les généralités et les clichés sur les enseignants quand vous ne savez rien du travail qu'ils font !!!
lucile60- 17 mars 2013 à 19:13
ce n'est malheureusement pas une généralité qu'a vécu mon fils tout le long de sa scolarité en primaire et ca nous a été clairement dit par ses institutrices et la directrice de l'époque elle n'avait pas le temps ni les moyens de se consacrer a lui et de lui fournir du travail supplémentaire. Ce ne sont pas des clichés chacun ses vécus modérez vos propos!!!!
katycat974- 18 mars 2013 à 18:13
Ma fille est dans le même cas mais nous avons surtout la chance qu'elle ait une maîtresse très à l'écoute. Nous avons également connu quelques problème de discipline mais nous y avons remédié conjointement : famille, enseignante, directeur.
Ma fille est sur un double niveau CP/CE1 elle a fait son CP en un trimestre et a attaqué le CE1 dès les 2ème trimestre. La maitresse a fait une demande d'admission en CE2 pour l'an prochain auprès de conseil pédagogique. Cependant, la psychologue scolaire et le directeur de l'école nous ont précisé que l'éducation nationale n'avait pas grand chose de mis en place pour ce type d'enfant et de chercher aussi dans le privé ou le spécialisé. Ils nous ont conseillé également bien garder tous les tests (psycho, QI...) que ma fille a passé car les enseignants ne sont pas tous au fait, ou pas suffisamment motivé ou encore ouvert par rapport à la prise en charge de ces enfants. Cela afin de pouvoir avoir quelques "arguments officiel" quand au comportement de ma fille si le problème se présentait à nouveau. Non pas pour lui donner raison dès qu'elle ne se comporte pas correctement mais pour éviter qu'elle soit étiqueté au premier pas de travers. Pour établir un communication sur des bases communes.
Avant que certains hurlent je précise à nouveau que j'ai écrit que les enseignants ne sont pas tous au fait. Il faut donc simplement reconnaitre que comme dans tous les corps de métier il y a hélas des incompétents pour des motifs divers et variés (démotivation, manque de formation, non remise en questions....)
Pour étayer ce dernier propos: le cas d'un enfant passant de GS au CE1, à la première rencontre avec les parents l'enseignante dit aux parents "votre enfant soit disant surdoué ne réussi pas à écrire les consignes des devoirs à faire à la maison" (vous savez ce que certains donnent a écrire à nos enfants très peu de temps avant la sonnerie de fin de cours et efface ensuite), la maman de cette enfant lui répond: avez vous éventuellement pensé qu'il vient de GS et que comparativement aux autres élèves de la classe certes il réfléchit plus vite mais en revanche il a un an de graphie en moins. Son poignet n'a donc pas le même entraînement que celui des autres"......c'est tout bête quand on y pense.....mais si on y pense pas ça peut nous mener loin une histoire comme ça!
Cette enseignante a tenu compte de ces remarques afin d'adapter sa pratique professionnelle...comme quoi tout le monde n'est pas à mettre dans le même sac.
lucile60- 22 mars 2013 à 13:41
j'ai beaucoup apprécié votre récit katycat974
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
j'espère trouver une réponse dans ce forum car je ne sais plus quoi faire, mon fils plutôt doué avec de très bonnes notes, sauf en eps il déteste le sport à part le karaté le seul sport qui lui fait du bien, à un comportement qui agace les professeurs il bavarde quand un prof le reprend il s'en amuse je ne compte même plus les mots dans son carnet et les punitions il a dejà eu un avertissement pour une bagarre et il joue la victime à l'entendre ce n'est jamais de sa faute j'ai essayé de lui parlé, lui faire la morale, le punir mais rien n'y fait il continue. Pourtant à la maison il est bien il a un peu de mal avec l'autorité mais il a compris qu'il n'avait pas le choix alors ça se passe plutôt bien. Ces profs me disent que c'est dommage car il a de grandes capacités c'est vrai il a su lire il n'avait pas encore 5 ans jusquà présent il adore lire il ne peut pas s'endormir sans avoir lu. Alors aidez moi à comprendre son comportement car je m'inquiète vraiment.
merci
Sylvette- 17 mars 2013 à 17:29
Bonjour, je viens de poster un message similaire au vôtre, mon fils de 11 ans aussi a des problèmes de bagarre, lui tape en premier souvent, il est ensuite dans le déni total de ses actions, et en retour se fait taper car les autres enfants se défendent. J'ai pas encore de solution à cela, j'attends un peu de la part du psy scolaire du site ... bon courage à vous :)
rik21- 18 mars 2013 à 08:20
d'où peut venir cette colère? d'autant plus qu'on est une famille calme rare sont les cris où les disputes il a un frère et une soeur qui sont zen je n'ai jamais eu de problèmes avec eux son père aussi est très calme quand on crie c'est souvent lui la "cause" on a l'impression qu'il est constamment en rebellion j'aimerai tant l'aider....
Audrey_rédacJDF 285Messages postés jeudi 4 avril 2013Date d'inscription 26 février 2015 Dernière intervention - 5 avril 2013 à 16:53
Bonjour Rik21,

Notre expert vous a répondu personnellement dans notre dossier : http://www.journaldesfemmes.com/maman/enfant/ecole-primaire-questions/mon-fils-est-insolent-a-l-ecole.shtml

J'espère que ces conseils vous aideront à comprendre le comportement de votre fils.

A bientôt sur le forum Maman,
Utile
+4
plus moins
Bonjour,
mon petit fils manque de concentration tel est le reproche formulé par plusieurs professeurs du collège fréquenté, est ce lié à un manque de maturation et y a t il une méthode pour le motiver d'autant plus au cours et lorsqu'il doit aborder ses devoirs et leçons à la maison ?
merci pour votre collaboration
Sylvette- 17 mars 2013 à 17:31
bonjour
je lis actuellement un livre emprunté à la bibliothèque qui m'aide à aider mon enfant (11an) dans ses difficultés scolaires, très bien écrit, simple à lire, avec des tests.
Le titre : Il a du mal à l'école
De Brigitte Chevalier, aux éditions Albin Michel.
Je vous le conseille :)
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Mon fils de 10 ans en cm2 n'a aucune envie de travailler, depuis toujours les devoirs, leçons sont une corvée et les résultats sont plus que justes...Le passage en 6ème me semble compromis ! Mais pour un enfant qui se traîne pour aller à l'école et qui fait déjà plus que son âge est-ce que le redoublement est vraiment une solution ? J'en doute...Est-ce qu'un passage forcé en 6ème ne favoriserait pas le déclic dont on me parle depuis tant d'années, avec un nouveau rythme de travail, un nouvel environnement, de nouvelles matières...Tout en restant avec ses camarades actuels bien sûr! J'attends vos réflexions avec impatience... Valérie.
Sylvette- 17 mars 2013 à 17:34
Bonjour
le passage en 6ième est un grand chamboulement, car les méthodes de travail sont différentes, chaque matière un professeur différent ... l'école plus grande, d'autres élèves bien plus grands ... si votre fils ne travaille pas en CM2, ses notes très moyennes, il risque ensuite de nager complètement en 6ième et de redoubler sa première année de collège.
Discutez-en avec l'équipe éducative de la primaire, votre fils présent bien sûr, pour qu'il se rende compte qu'il risque de "perdre" ses copains, qui eut bossent, et vont aller au collège.
Si ça peut l'aider, proposez-lui une petite carotte pour le motiver à se mettre (enfin) au travail, il n'est jamais trop tard : lui acheter un jeu video qu'il aimerait avoir, un nouveau vélo ...
fabiolivio- 18 mars 2013 à 15:23
Malheureusement aucune "carotte" ne le motive! Ce n'est pas faute d'avoir essayé... Seul la peur de perdre ses copains semble le toucher un peu, mais pas assez visiblement pour qu'il prenne conscience que l'école c'est fait pour travailler...Reste à en parler avec sa maîtresse voir ce qu'elle pense de l'évolution de mon fils depuis notre dernière entrevue.Merci de votre commentaire.
Audrey_rédacJDF 285Messages postés jeudi 4 avril 2013Date d'inscription 26 février 2015 Dernière intervention - 5 avril 2013 à 16:50
Bonjour Valérie,

Le psychologue scolaire Philippe Coche vous a répondu personnellement ici : http://www.journaldesfemmes.com/maman/enfant/ecole-primaire-questions/l-ecole-est-une-corvee-pour-mon-fils.shtml

Nous espérons que ses conseils vous seront utiles. N'hésitez pas à venir nous parler de votre ressenti.

A très vite sur le forum Maman !
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Ma fille de 10 ans, actuellement en CM1, bonne élève jusqu'alors, est prise pour le souffre-douleur par plusieurs "camarades" de sa classe. Elle se fait ennuyer, frapper, griffer quotidiennement et ne m'en parle que lorsque je vois que quelques chose ne va pas...Elle ne voulait plus aller en classe et n'ose toujours pas en parler au professeur ou à la directrice.
J'ai moi même rencontré le professeur qui semble prendre le problème à la légère et m'a dit : "je leur ai déjà dit de ne plus jouer ensemble"... Ma fille est revenue de l'école en boitant, peu avant les vacances, si je n'avais pas vu qu'elle boitait, elle ne m'aurait pas expliquer ce qu'il se passait. J'ai réussi à lui faire dire ce qu'il se passait et nous sommes allées ensemble voir la directrice de l'école qui a été très gentille et nous a reçu.
Ma fille manque énormément de confiance en elle et n'ose pas se plaindre quand quelques chose ne va pas de peur de se faire "gronder". Comment puis-je l'aider ?
PS : je l'élève seule depuis son entrée au CP et nous avons une grande complicité, nous parlons beaucoup de tout et de rien, mais visiblement...elle est en souffrance par rapport à cette situation et/ou les "tortionnaires" la menace et du coup elle ne m'en parle pas... :(
chris86- 17 mars 2013 à 16:08
Bonjour,
Il existe un petit livret "et si on parlait du harcèlement" fait par "les petits citoyens" en collaboration avec l'éducation nationale et l'Unicef, il est très bien fait, il parle du harcèlement moral mais aussi de la violence physique, du fait de se taire, des violences sur internet etc... Mon fils est également victime de harcèlement, et je me suis permise de le donner à l'instituteur pour qu'il fasse de l'éducation auprès de la classe, si cela ne fonctionne pas on verra. Mais il me semble judicieux de faire de la prévention et de l'éducation car à cet age, ils ne se rendent pas tous compte de toutes les répercutions que cela peut avoir sur l'autre.
Surtout ne pas laisser cela s'installer.
chris86- 17 mars 2013 à 16:11
Sinon il y a un service qui s'occupe du harcèlement à l'école au sein de l'inspection de l'académie, appelez les si l'école ne fait rien
Sylvette- 17 mars 2013 à 17:39
Bonjour
mon fils ainé de 11 ans vit la meme chose que votre fille, il n'en peut plus, chaque matin la boule au ventre, pensées noires à bout de nerf de vivre tout cela à l'école (harcelement moral ET coups !).
Comme vous, j'ai une bonne complicité avec mon fils, il peut parler de tout avec moi, j'essaie de l'aider, j'ai vu le directeur (assez relax sur l'affaire), la maitresse (une meilleure écoute), parlé avec sa psy, et lu un livre qui m'a bien aidée "Quand les violences vous touchent" aux éditions de la Martinière.
Un conseil pour votre fille : qu'elle ne reste pas seule dans la cour de récréation, et qu'elle brandisse un bras devant elle quand un enfant la tape, et elle lui criera "STOP, j'aime pas la violences", et qu'elle aille direct le signaler à un prof.
Il est clair qu'il manque des leçons de morales chaque matin, comme j'avais enfant, à l'école, un peu d'instruction civique ne ferait pas de mal de nos jours, car la violence est de plus en plus fréquente !
Courage à vous deux
linter_Crashounette 2702Messages postés vendredi 24 septembre 2004Date d'inscription ModérateurStatut 30 avril 2013 Dernière intervention - 7 avril 2013 à 18:53
Couccou MelCraft,

Déjà je pense que c'est un point ultra positif si vous dialoguez facilement et ouvertement, c'est souvent un point qui pose problème.

Notre psychologue scolaire Philippe COCHE vous apporte quelques conseils ici, pour vous aider à gérer cette situation :
http://www.journaldesfemmes.com/maman/enfant/ecole-primaire-questions/ma-fille-est-le-souffre-douleur-de-sa-classe.shtml

J'espère que vous reviendrez nous parler de l'évolution de la situation, en attendant, je vous souhaite une bonne fin de week end,
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Ma fille a 8 ans et demie,depuis quelle a rejoignez l'école j'ai remarque qu'elle oublie rapidement ce que' elle révise, maintenant en 3 emme année primaire et j'ai un grand problem avec elle pour ces études, je répété les leçons pas mal de fois afin qu'elle se rappelle
elle est moyenne,on plus elle a a la phobie des examen, j'espère que vous m'aider
mercie
Patience68- 17 mars 2013 à 17:46
Faites lui apprendre les chansons ou les poemes qu'elle aime pour exercer sa mémoire et surtout que tout à la maison ne tourne pas autour du problème qu' elle rencontre : la memoire , ça se développe ! Bon courage et pas de panique
katycat974- 18 mars 2013 à 18:47
Peut-être qu'elle devrait chercher quelle type de mémoire elle possède.
Elle peut avoir une mémoire visuelle: ce sont des élèves qui ont besoin de souligner, d'encadrer, de surligner car lorsque la leçon défile dans leur tête c'est un peu comme s'ils se repéraient avec les couleurs qu'ils ont utilisé pour encadrer, souligner...
Une mémoire auditive: ils lisent et se répètent les cours à haute voix pour les apprendre
Une mémoire que j'appellerai "de l'écriture": ils écrivent plusieurs fois leur cours...c'est long mais certains apprennent plus facilement comme ça.
Bonne continuation!
Utile
+2
plus moins
Bonjour,
Mon fils né le 11 mars 2010 et âgé de 3 ans devrait faire sa 1iere rentrée en sept prochain et sera alors agé de 3 et demi. Sauf que je ne fais du soucis pour son inscription et admissision en maternelle car il n est toujours pas propre et qu' il ne parle presque pas et a donc un gros retard de langage soit environ une quarantaine de mots. Par contre il sait compter jusqu a 5, il connaît certaines lettres, aime les livres et écoute des histoires longues, fait des pulzzes... il comprends très bien et communique mais plus par gestes et autres. Il n a priori pas de pbs auditif malgré des otites cereuses a répétition ni de déficit intellectuel. Il est en crèche et suivi depuis peu par un pedopsy suite a mon instance auprès de la pédiatre mais toujours pas d explications ni de pistes ou réels progrès.
Face a cela quelle est l attitude et les moyens de l éducation nationale? Car si il est refuse en 1 iere année de matermelle cela ne fera que amplifier un certain écart et retard entre lui et les autres enfants bien que sur d autres domaines il est un peu en avance (dessine des bonhommes avec cheveux, bras et mains et jambes mais les yeux, le nez et la bouche ne sont pas bien définis et la tête et le corps ne sont pas separes)
MelCraft- 17 mars 2013 à 15:59
bonjour, je me permet de vous laisser un commentaire concernant votre enfant. Il ne sera pas refusé en première année de maternelle si celui ci est propre. Le fait qu'il ne parle que peu n'est pas un réel frein pour l'admission à l'école maternelle. Les seules réelles conditions d'admission sont qu'il ait 3 ans et qu'il soit propre. Si c'est le cas alors il aura sa place en école maternelle et évoluera comme un enfant de son age, si il doit continuer à voir le pedopsy alors il continuera à le voir mais en aucun cas ça ne doit être un frein à la scolarisation !
gusmand- 18 mars 2013 à 15:05
Ne vous inquiétez pas il y à encore plusieurs mois pour l'aprentissage de la propreté,mon fils qui à aujourd'hui 6 ans est rentré en maternel sans savoir prononcer cheval un été:" wu" j'ai eu du mal à le comprendre à à eu à trois semaine de vie une pneumoapthie oxygenodependant,donc je l'ai en meme temps surveillé ou peut etre couvé plus que son frere ainé, cela à peut etre aussi été un frein à son langage ??.
Je vous rassure aujourd'hui c'est un enfants qui grandi beaucoup à son rythme comme chaque enfant chacun son rythme il est depuis septembre en GS avec des CP.
pompom- 19 mars 2013 à 21:56
Bonsoir, juste pour vous dire ke pour mon fils ki est née en novembre et a donc fait ça rentré un peu avant ces 3an ce fut pareille pour la propreté se fut au mois de mai mais avec beaucoup d'accident le premier trimestre sourtout ne pas en faire tout un drame les affaires de rechange sont là pour ça!!quand au langage mon fils n'a vraiment parlé avant la seconde année de maternelle malgré nos nombreux effort il a ensuite été suivie aujourd'hui il a 10 ans et grandit a vitesse grand v un dernier conseille ne vous focaliser sur ces petit tracas
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
mon fils de 4 ans et demi est en moyenne section, son maitre ne fait que de repeter qu'il est tres lent pour faire les activitées scolaire et aussi mettre son manteau etc...
il n a pas le temps de finir l'activité demandée car lent et ne fait pas bien certaines consignes comme decouper comme il faut, ou colorier la date comme tous les matins.. pour mettre la fermeture eclair de son manteau il veut tjs de l'aide donc le maitre se fache et lui dit tu iras en récré qd tu auras réussi et la il y arrive.
il colorie en depassant et l'instituteur dit qu'a cet age il ne devrait plus
il colle les lettres d'un mot dans le bon ordre mais le collage chevauche les lettres
nous ce qui nous inquiète a la maison c 'est qu'il ne dessine jamais ou alors des gribouillage mais aucun beau dessin (sauf une fois qu'il etait bien décidé et la c'était un beau bonhomme) il se dit fatigué pour dessiner, il n'a envie de rien ni lego, ni puzzle
l'instituteur nous dit qu'il ne sait pas comment faire avec lui qu'il n'a jamais eu d'enfants comme ca
en tout cas au centre de loisirs tout se passe bien mais le matin pour aller a l'ecole il pleure, il a envie de pleurer dès qu'on parle d'ecole
si on peut nous aider
marie83- 17 mars 2013 à 19:58
est ce que son instit ne fait pas tout pour le mettre en echec et le bloquer!surement!
je vous conseil de le changer de classe pour voir si c'est pareil voire le changer d'école!
marie- 17 mars 2013 à 21:09
quand je lui demande si son instit est gentil il dit que ca va
mais je sens il me dit ca pour me rassurer, car l'instit me dit que mon fils l'enerve a ne pas avancer et a le regarder avec un air "'dans le vide"
j avoue que j'ai l'impresssion que son instit n'a pas envie de le comprendre ne doit pas le prendre comme il faut meme si je reconnais qu'il est pas facile a motiver pour le travail


un enfant de 4 ans et demi doit connaitres quoi a peut pret ? colorier ss deborder c vrai c pas aquis, les lettres alphabet il les reconnait toutes, je sais pas sur quoi me baser c mon 1er
cécily- 18 mars 2013 à 08:11
a t il des copains?
etre à coté de son copain stimule et perçoit une aide d'enfant . . .courage .cécily
marie- 18 mars 2013 à 11:15
en petit section il suivait toujours le meme copain (ca faisait meme pot de colle au spectacle de fin d'année) et la en moyenne section il me dit que ce copain la l'embete des fois mais que c qd meme un copain (en fait a le regarder des fois dans la cour on s'apercoit qu'il a pas bq de copain il joue seul ou il essaie de suivre les autres qui veulent pas tjs jouer avec lui)

qd je lui demande ce qui ne va pas a l'ecole ! le maitre ? le travail ? les copains ? il me dit que ca va il aime l'ecole alors que c pas vrai il pleure le matin qu'il veut pas y aller
ce matin encore
marie- 18 mars 2013 à 11:18
en lisant les récits des autre personnes je repense que j'ai peut etre oublié un de dire un point il n'est pas propre la nuit, il a donc une couche la nuit et des fois il ne dort pas mais fait caca dedans on dirait que ca ne le gene pas (pourtant on lui dit que si 1 nuit sans rien on enleve la couche comme les grands) !!! comment faire pour qu'il soit propre la nuit ?
Utile
+2
plus moins
Bonjour,
Je suis une grand mère de 65 ans, j'ai 4 petits enfants dont 3 d'âge scolaire, 1 en CE1, 1 en 6ème, la troisième en maternelle. Je suis également élue d'un village de 530 habitants.
Nous sommes actuellement (en tant qu'élus) confrontés à la réforme des rythmes scolaires, je dis bien confrontés, car pour les petits villages comme le notre qui avons peu de moyens, et qui sommes assez isolés géographiquement, nous nous arrachons les cheveux pour trouver une solution aux fameuses 45 minutes d'activités de fin de cours....
Seront-nous obligés de faire de la "garderie" faute de moyens et de temps pour trouver
l'animateur qui voudra bien faire des kilomètres pour travailler 3/4 d'heure ?
Le gouvernement fait avaler des couleuvres à qui le veut en annonçant qu'il y aura des subventions. Mais on se moque de nous ! les subventions sont réservées seulement aux communes qui décideront d'appliquer la réforme à la prochaine rentrée scolaire ... Pour les communes qui l'appliqueront à la rentrée 2014/2015 il y aura AUCUNE subvention ......
(pour les 1er, 50€ par enfant, seulement la première année, après débrouillez-vous !!) Alors, de qui se moque-t-on ?? C'est du baclé, du grand n'importe quoi ! c'est faire une réforme histoire de dire qu'on fait quelque chose... Sans compter les enfants qui avaient des activités le mercredi matin.... Comment vont se débrouiller les associations et les parents, ça personne n'y pense ... et vous que pensez-vous de cette réforme ??
ktrinf 3Messages postés mardi 4 décembre 2012Date d'inscription 17 mars 2013 Dernière intervention - 17 mars 2013 à 23:18
je suis d'accord avec vous, on entend tellement de projets de réforme sur l'école qui n'aboutiisent jamais qu'on n'y a pas cru ni réagi à temps....
Il y a une évidence que ces bureaucrates parisiens oublient : le rythme des enfants dépend de celui des parents et peu importe que les enfants travaillent 4 jours, 4 jours et demi commencent plus tôt ou plus tard, quand on habite à la campagne avec des longs trajets à faire pour aller bosser, on est obligés de réveiller les enfants tôt et de les chercher tard, de diner tard, de faire les devoirs tard, alors désolée mais tout ce que vous faites ne servira à rien !

personnellement je me suis battue pendant des années pour avoir le mercredi de libre pour permettre à mes enfants de faire des activités , qu'ils ne soient pas défavorisés d'avoir une maman qui travaille, j'ai bcp perdu en pouvoir d'achat, et je dois quand même payer pour faire garder mes enfants pendant les 16 semaines de vacances moins les 5 semaines de congés payés que j'ai !!
ISABOU- 19 mars 2013 à 16:16
Je comprends les difficultés des communes à gérer ces nouveautés, mais ce qui m'importe c'est la qualité de vie de nos enfants.
Je séjourne en Allemagne avec ma fille qui suit une scolarité Outre-rhin. Elle a cours tous les jours de 8h à 12h15, mange au Lycée à côté de l'école enchaîne avec 1h de devoirs et finit à 15h30 après avoir pu pratiquer une activité sportive ou artistique.
Quelle différence de rythme avec la France, moins de fatigue, plus de sport, moins de stress car pas obligé de courir le soir entre devoirs et repas en famille.
Bien sûr l'année scolaire est plus longue et les congés (surtout en été) plus courts de 2 semaines. La répartition des vacances bien faite, engendre moins de petits bobos avec coup de fatigue...
Et tout cela avec de meilleurs résultats aux tests qu'en France.
Et que dire des lycéens et de leur rythme de vie bien différent que chez nous.
Il ne faut pas faire des réformes à la va vite, réfléchir et réformer en profondeur dans l'intérêt des enfants.
colombe- 19 mars 2013 à 22:28
Bonjour Isabou,
Contrairement à ce que vous affirmez, excusez-moi, mais ce n'est pas tant les nouveautés qui sont difficiles à gérer, dans le cas présent, c'est plutôt la manière dont les horaires sont "fagotés", rendez-vous compte : 45 minutes d'activités (artistiques ou sportives) de 15h00 à
15 h 45 : temps de mise en route minimum 10 minutes, rangement 10 minutes, reste 25 minutes d'activité. Pas mal ! quel progrès !! Vous trouvez-ça bien ?? c'est du grand n'importe quoi !
Sans parler des enfants dont les parents travaillent pour lesquels la journée sera toujours aussi longue, puisqu' après l'école il enchaînent avec le Centre de Loisirs
Nous sommes à la campagne, à 40 kms de la première grande ville, pas de transports ...
Je sais, c'est toujours mieux ailleurs ! Sauf qu'en Allemagne," pays parfait", il n'y a pas ou peu de crèches et les mamans qui travaillent doivent se débrouiller par elles-mêmes ! ça fait moins de frais pour le gouvernement ....
Chez nous en France, les enfants commencent l'école à 8 h 30 voir 9 heures, si vous pensez que c'est mieux de les faire lever à 6 heures/6h 30 tous les matins, pour commencer à 8 heures, moi, j'ai l'impression que la journée est aussi longue qu'en France, non ? Le petit mieux bien sûr, ce sont les activités après l'école. Moi, je ne suis pas contre une réforme, mais ça sert à rien de faire ça à la va vite , il faut réfléchir, c'est la vie de nos enfants !
De plus, la France traverse une période de crise et les finances sont au plus bas !
Tout ça engendre un coût non négligeable, entre le supplément de trans ports scolaires et la cantine du mercredi que les petites comme la mienne vont avoir du mal à supporter.
De plus, la fameuse prime du gouvernement de 50 €par enfant la première année où vont-il prendre l'argent ? Nous sortir un nouvel impôt, en ce moment ils en "pondent 1 nouveau" chaque jour.
ISABOU- 20 mars 2013 à 12:08
Je suis ok avec vous pour le comment faire et la nécessité d'une adaptation et de temps pour réfléchir au projet.
Je voulais simplement témoigner de mon expérience.
Je suis moi même enseignante et ce qui me pose souci ce ne sont pas les réactions des collectivités locales qui sont elles légitimes, mais celles des enseignants autour de moi.
On ne veut toucher à rien, ne rien changer alors que les enfants d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec ceux que j'ai connu en début de carrière, il y a un peu plus de 30 ans.
Mais mes collègues ne voient que l'allongement de la semaine et le raccourcissement des congés. Quid de l'enfant.
Si encore on faisait de ce temps, un temps pour accompagner les enfants dans leurs devoirs et les aider de façon à soulager les parents qui eux rentrent tard du boulot et n'ont pas le choix.
Surtout dans les familles monoparentales.
Et je vous assure, les enfants sont plus réceptifs et vont mieux dans un système allégé en terme d'horaire.
linter_Crashounette 2702Messages postés vendredi 24 septembre 2004Date d'inscription ModérateurStatut 30 avril 2013 Dernière intervention - 7 avril 2013 à 19:07
Coucou colombe,

Voici la réponse personnalisée qu'apporte notre psychologue scolaire Philippe COCHE à cette préoccupation:
http://www.journaldesfemmes.com/maman/enfant/ecole-primaire-questions/rythme-scolaire-reforme-dans-les-villes.shtml

Qu'en pensez vous ?
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
Ma fille de 5 ans et demi pleure depuis quelques semaines lorsqu'on l'amène à l'école et dit qu'elle ne veut pas y aller. Cela se passe juste devant la grille, puis apparemment se calme une fois qu'elle est en classe.
Nous avons eu rdv avec la maîtresse afin de voir ce qu'il se passait, car toutes ses peurs et interrogations tournaient autour de l'école.
Il semble que la maîtresse est très sévère et exigeante, et que ma fille prend toutes ses réflexions et réprimandes pour elle, alors que selon la maitresse, elle fait parti des meilleures élèves.
La maitresse leur met bcp la pression par rapport à l'entrée au cp et il semble que cela angoisse ma fille.
Sachant qu'elle a passé quasiment toute la première année de maternelle à pleurer lorsqu'on l'emmenait et se calmait une fois qu'on était parti.
Que pouvons-nous faire, sachant que la maîtresse connait la situation, que ma fille a avoué ne pas aimer la maîtresse, pour qu'elle soit de nouveau à l'aise et puisse réussir et ne pas appréhender son entrée au cp?
Merci de votre réponse
Patience68- 17 mars 2013 à 17:42
Parents démunis quand le courant ne passe pas entre l'enfant et l'instit ... Ce n'est pas simple car il ne faut surtout pas critiquer l'enseignant devant l'enfant. Valorisez le changement d'école en lui donnant confiance dans cette future année où elle va apprendre une chose merveilleuse : LA LECTURE ..et en plus elle va changer obligatoirement de maitresse . Et elle aura du PLAISIR à lire tout ce qu'elle voudra ...Cette perspective d'autonomie et de découverte peut la motiver...Et surtout parlez avec l'instit qui ne se doute peut-être pas assez de l'angoisse de votre petite fille qui prend toutes les remarques pour elle . Qu'elle lui fasse DES COMPLIMENTS Un bon pédagogue doit pouvoir rassurer en expliquant que toutes les réprimandes ne luii sont pas destinées puisque pour elle tout va bien à l'école . Bon courage !
gusmand- 17 mars 2013 à 19:54
Bonjour je suis presque dans la meme situation que vous,je doute que l'instit soit pédadogue,comme l'instit de votre fille celle de mon fils est tres autoritaire, et demande enormement aux enfants jusqu'à recopier des poesies de 12 lignes ,et dernierement il à du recopier une poésie en script et l'ecrire sur son cahier en attaché ..
j'imagine le stress
mon ainé qui à 10ans n'à pas fait le meme.
à rien y comprendre.
marie83- 17 mars 2013 à 20:03
lui dire qu'elle ne va pas en classe pour être aimée par sa maitresse et que sa maitresse également est dans la classe pour lui transmettre un enseignement;ça aurait pu être autrement mais cette années scolaire malheureusement...

projetez lui les avantages d'être dans la prochaine école et d'être passée du coté des grands.
les enfants oublient à 99% tout ce qu'ils ont pu faire en maternelle!
ne gardez que les bons moments;kermesse, carnaval anniversaire, amitiés comme référence pour les discussions sur son école
ces moments là resteront gravés eux
Utile
-1
plus moins
Bonjour,
mon fils ainé va bientot avoir 11 ans, il est toujours difficile pour lui de nouer de bonnes relations, surtout sur le long terme, avec des camarades de classe.
Un coup il est copain avec untel, un coup ils ne sont plus amis.
Mais le gros problème, c'est que mon fils a un problème de gestion de son espace autour de lui, il y a un monde fou d'enfants dans la cour de récréation, mon fils est dépassé par la foule, et dès qu'un enfant lui passe un peu trop près, il brandit ses poings, comme un sas de protection.
Ce qui lui vaut souvent d'être tapé, car l'autre enfant se défend.
Cela dure depuis bien trop longtemps, il voit un psy depuis 3 ans (pas pour cette raison à la base, mais sa psy est au courant), aucune amélioration n'est relevée, bien au contraire !!!
Il commence à ressentir réellement un mal-être d'aller à l'école, mal au ventre tous les matins, il a parfois des idées noires (fugue, suicide), bien entendu je l'écoute, j'essaie de le rassurer, je rencontre le directeur de l'école, la maîtresse, j'en parle à sa psy ... mais rien ne change de la part de mon fils.
Le pire, c'est qu'il est en plein déni de lorsque c'est lui qui tape, ne s'en souvient pas.
Je me pose des questions à son sujet, car ça devient de plus en plus source de problèmes à l'école.
Car tout ceci joue aussi sur ses apprentissages.
Merci par avance de votre aide.
marie83- 17 mars 2013 à 20:05
inscrivez le au judo, karaté, boxe
il aura la technique suffisante pour se défendre si necessaire
voire un sport d'équipe
Hug82- 17 mars 2013 à 20:05
bonjour Sylvette ; je pense qu'il faudrait peut être tout simplement qu'il change de psychologue afin que cette nouvelle psychologue puisse l'aider au mieux ....
linter_Crashounette 2702Messages postés vendredi 24 septembre 2004Date d'inscription ModérateurStatut 30 avril 2013 Dernière intervention - 7 avril 2013 à 19:05
Coucou Sylvette,

Ah la vie sociale de l'enfant... Difficile pour nous de savoir comment l'aider et quand rester en retrait.
Notre psychologue Philippe COCHE vous donne quelques conseils afin de vous aider à gérer cette situation ici :
http://www.journaldesfemmes.com/maman/enfant/ecole-primaire-questions/mon-fils-n-a-pas-d-ami-a-l-ecole.shtml

J'espère que vous reviendrez nous dire en quoi ils vont aidée et si la situation évolue dans votre sens. A bientôt :-)
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Ma fille elle va avoir 5ans le mois mars. maintenant elle est au pre-maternelle 3fois/semaine une demi-journee en moisde septembre elle va rentree au maternelle et je ss tres inquiete pour elle est ce que vous pouvez m'aider s'il vous plait.
Le probleme cest: - elle na ps confiance a elle. - elle reponds ps au question au pre-maternelle meme si connais la reponse. -elle parle des fois tte seule quand elle est fachee ou dans sa chambre tte seule la nuit. Et elle a dit tjr peur detre seule.
Jai inscrit ma fille au sport: karate pour avoir confiance a elle mais ps de resultat, meme au cour tt les enfants compte les chiffres sont elle ( le train sarrete chez elle) , mais son prof il a essayer avec elle pas mal de fois , maint elle compte sur son oreilles: francais, anglais, japon mais ps devant les enfants et leurs parents.elle est tres intelligentes mais je ne sais ps cest quoi son probleme, elle a besoin de rien jachete tt ce quelle vx mais ps tjr des fois je lencourage juste pour quelle parle pour une recomponse mais rien. quand je me fache contre elle, elle pleure et me dit si je reponds faut tt les autre ils vont rigoler sur moi. et elle aime ps que je me fache elle maime bcp moi aussi bien sur. puis-je me trouver une solution s'il vs plait.
dans l'attente de votre, mes salutations respectueux.
marie83- 17 mars 2013 à 20:08
un rendez vous avec l'instit d'urgence
votre fille a besoin qu'on lui donne la parole en classe et à l'instit de faire ce premier pas
idée:le théâtre pour aprendre a prendre la parole,la danse pour se placer sur scène, le chant avec toute la technique que ces activités demandent
nawi- 5 avril 2013 à 20:50
Merci, mais elle fait le ballet et le karate mais rien est change. comme meme merci mervi bvp pour votre reponse.
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
L'année prochaine est un grand changement dans notre famille : le dernier rentre en petite section, la 2ème en cp et la plus grande vivra sa dernière année de primaire (cm2). La dessus se rajoute l'application des nouveaux rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Et comme ça ne suffisait pas la mairie a redessiné la carte scolaire et veut nous changer d'établissement....
Plusieurs questions:
-que penser des classes multi niveaux? Dans la nouvelle école il y aura une classe maternelle et une classe élémentaire seulement. Une petite section maternelle n'a pas le même rythme et les mêmes besoins qu'une grande section...
-d'où 2ème question que penser d'une fratrie dans la même classe?!!! C'était le seul moment en fin de compte ou elles étaient séparées et vivaient des expériences indépendamment l'une de l'autre....
Merci de votre réponse Audrey
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Mon fils de 15 ans est en 2nde cette année mais a de grosses difficultés depuis son entrée en 5è.
Lorsqu'il était au CE1, les instituteurs lui ont fait passer des tests et il s'est avéré qu'il était à la limite de sauter une classe. On nous a dit qu'il aurait du sauter la classe de CP. En effet, fin octobre de cette année là, il savait déjà parfaitement lire et s'ennuyait en classe.
Pour son entrée en 6è, nous l'avons mis dans un collège privé qui avait un très bon niveau. Il a fini l'année avec 13 de moyenne générale mais son professeur principal nous avait reçu pour nous dire que notre fils ne se fatiguait pas beaucoup et que s'il faisait un peu d'effort il aurait au moins 15.
Puis nous avons déménagé et l'avons mis dans un collège public pour aller dans son choix.
Seulement, là, ce fut la dégringolade : résultats très mauvais, comportement inacceptable au collège.Nous avons été convoqués des dizaines de fois en 3 années.
cette année encore il a été collé plusieurs fois et j'ai eu "l'occasion" de voir le CPE . Je ne sais plus quoi faire. c'est un enfant intelligent mais ses résultats sont devenus tellement mauvais qu'on ne sait encore pas si il va pouvoir redoubler. Son professeur de français, qui a bien cerné le personnage, m'a dit que si on nous proposait la réorientation il fallait absolument refuser.
Je me rends malade quand je pense à son avenir. aidez moi.
lucile60- 17 mars 2013 à 19:10
Bonsoir,
jusqu'a votre déménagement j'ai exactement le meme combat avec mon fils (il a sauté une classe en maternelle pouvait sauté le cp nous avons refusé) il est en 6ème dans le privé car justement je crains votre combat dans le public, et meme sil devait redoublé il est hors de question de l'enlever du privé où ils sont tout de meme très bien encadrés (peut etre trop) avec des regles bien établies (qu'ils n'ont pas dans la plupart des publics)
je ne peux vous aider mais je vous comprends et vous souhaite pleins de courage et surtout de trouver une solution pour votre fils
virignie- 17 mars 2013 à 19:38
merci lucile, car c'est difficile à gérer depuis 4 ans.
Utile
+0
plus moins
Bonjour, mon fils viens d'avoir 6 ans il est en grande section/cp,il à beaucoup de mal à etre attentif en classe,il dit ne pas aimer l'école et ne pas aimer écrire en attaché particulierement,en debut d'année il s'est arraché par deux fois un grain de beauté dans la nuque.
Est ce que c'est le fait qu'il soit passé de la maternel à une classe "primaire" mélangé au cp,qu'il n'y a quasiment plus de jeu ?
ou est ce un confli avec son institutrice qui est reconnue sévère,et que depuis septembre il est passé de l'écriture detaché à l'écriture attaché,de une ligne ils viennent de passer à 12?
j'éssaye de le motiver mais c'est tres difficile il fait des crise dés que l'on parle de devoirs ou d'exercices.
qu'elle est la meilleur solution ?
Merci pour votre reponse
Prof- 17 mars 2013 à 21:20
Bonsoir, Votre fils est en GS ou en CP? Doit-il écrire 12 lignes en mars en GS?
gusmand- 17 mars 2013 à 23:19
il est en GS avec des CP,classe de deux niveaux.
et doit ecrire 12 lignes oui deja en fevrier, et en attaché.

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !