25 ans et se résoudre à rester célibataire

Utilisateur anonyme - 20 janv. 2009 à 23:12 - Dernière réponse :  Philippe
- 31 oct. 2018 à 12:13

Lorsqu'on est seule dans la vie depuis très longtemps et que rien ne change les années passant, comment peut-on se résoudre à rester seule, sans enfants toute sa vie sans en souffrir, comment dépasser cette situation et faire en sorte de mieux vivre avec tous les bons côtés de la chose?

Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Utilisateur anonyme - 20 janv. 2009 à 23:14
0
Merci
bonsoir, n avez vous pas d amies, il faut sortir, allez au devant des gens, car si vous voulez rencontrer quelqu un il faut sortir...Ou alors internet...pour certains ca marche...je vous souhaite tout le bonheur que vous méritez...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 20 janv. 2009 à 23:39
1
Merci
non c pas possible car resté seul c vraimment inssuportable ils faux avoir des vraix amie pour sortir en boite ou se promené avec eux car resté seul chez sois sans rien faire ses vraimment soulant il faux savoir se prendre en main et la vie se deroulera toute seul.Ses pas parce que tu as 25ans que tu es obligé de faire enfant tu as le temps pour issongé amuse toi d abbord voila a+

Merci Utilisateur anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 206 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 21 janv. 2009 à 08:24
0
Merci
Ben ! OUAIS ! depuis que le monde est MONDE ! - Oh Ghislaine ! Toi ici ? encore - Amitiés internautes à toutes deux : Laurence & Ghislaine - Sincèrement -Votre dévoué comme dirait...Samuel .....
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 janv. 2009 à 09:45
0
Merci
vous etes encore jeune ,sortez , faites des connaissances ,prenez votre temps un jour sa va venir
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 26 janv. 2009 à 16:48
0
Merci
non, mais en france le nombre de femmes est deux fois supériure à celui des hommes: courage
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 8 mars 2009 à 18:16
1
Merci
Bonjour Delpjine, Tout d'abord, il ne faut jamais se "résoudre", surtout à rester célibataire. Si vous voulez fonder une famille vous y parviendrez, mais pas à n'importe quel prix. Il faut déjà commencer par trouver votre alter ego masculin, pour cela il y a quantité de moyens. De nos jours c'est assez simple ne serait-ce que par le biais d'internet, tout en restant vigilante bien entendu. Ensuite le reste viendra tout seul en temps voulu. Maintenant si vous avez fait le choix délibéré de rester seule, de garder votre liberté, pourquoi pas ? Il n'y a aucune obligation de convoler ou de s'unir à quelqu'un qui ne vous correspond pas, et quoiqu'en pense certains, avoir des enfants n'est pas une obligation, on peut vivre tout a fait de façon épanouie et heureuse sans se dupliquer. dansnotre société d'enfants rois quand on dit qu'on ne tient pas plus que cela à avoir des mômes, on nous regarde comme des aliens. Moi j'ai deux enfants adorables (et grands) mais je respecte tout à ,fait le choix de ne pas en avoir, et je connais beaucoup de couples ou de célibataires qui profitent de la vie, qui voyagent, qui peuvent assouvir des passions sans aucune entrave que sont il faut bien le dire, nos chers bambins. A vous de voir. Amicalement

Merci Utilisateur anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 206 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Meilleure réponse
1
Merci

J'ai actuellement 50 ans et je vis seul depuis 11 ans env. 

Vivre seul ou pas n'est pas le problème, le vrai soucis c'est la réciprocité des sentiments et des valeurs. J'ai connu la mère de mon 1er fils, j'avais 19 ans et j'étais militaire en France dans les parachutistes, je précise car j'étais mince et pas trop mal je pense physiquement.

Lorsque j'ai fais la rencontre de C..... j'étais subjugué par son intelligence, sa culture et sa beauté, c'était un ange sur terre.

Au fur et à mesure, nous avons décidé de vivre ensemble, et cela a duré 4 ans et demi, dans ce laps de temps un enfant est né, nous n'étions pas marié, lors de la grossesse, je pense avoir fait ce qu'il fallait pour être présent, dès lors notre fils arrivé, je n'ai plus existé.

Ayant eu des soucis dans mon enfance de maltraitance, j'ai pensé que le soucis venait de moi, j'étais très chaud sexuellement et lors de nos rapports, j'avais une personne froide et j'avais l'impression désagréable de la violer (nos rapports étaient très spéciaux, car rien ne filtrer d'elle, je lui demander si elle avait envie, lors de bisous etc, puis la réponse était si tu veux).

J'ai donc consulté un psy, qui m'a dit effectivement vous avez eu une enfance très compliqué, mais il faut que je vois votre amie, pour savoir ce qui se passe dans votre couple.

je passe les détails, mais à la question du psy lors de l'entrevue le psy, moi mon ex et notre fils, la réponse à la question qu'il lui a posé fut cinglante, lorsque vous avez rencontré P... (moi) physiquement est ce qu'il vous plaisez? réponse NON.

Ce fut un véritable cauchemard pour moi, je vivais avec une femme depuis 4 ans et que j'aimais profondément avec qui j'ai eu un enfant, et elle ne m'a jamais aimé.

Nous sommes rentré, je lui ai dit que moi je l'aimais et que je ne l'a quitterais pas, mais que je comprenais pourquoi notre vie intime était horrible. Je lui ai signifié mon intention de la tromper, malgré mon amour pour elle, car je ne me voyais plus avec des rapport avec elle.

bref je l'ai trompé et lui ai dit elle m'a quitté.

 

Il m'a fallu 15 ans avant de refaire confiance en amour, j'ai remis cela avec une autre personne et eu un second enfant et 4 ans après, la personne avec qui je vivais m'a dit après notre séparation, je savais qui tu étais et comment tu étais car tu m'avais dit, mais moi je me suis mis avec toi car j'ai cru que tu allais changer......

Pourtant, j'estime que je suis attentionné, serviable, doux et tendre, un peux sauvage sexuellement mais dans les limites ni SM ou autre perversion.

Aujourd'hui, je fais 103 kg, je n'ai fais que travaillé pour payé payé payé, je n'ai rien que moi et mon second fils pour qui je continue à vivre.

 

Je rêve de trouver une femme qui me dise, je suis là pour toi, je t'accepte pour ce que tu es, mais ce que je vois de nos jours, c'est juste le profit, alors je préfère vivre seul, même si utopiste que je suis j'y crois encore.

Merci Philippe 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 206 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Philippe