Enceinte à 18 ans, comment le dire à mes parents (Madagascar)

Princesse - Modifié par Strumpfette le 22/10/2015 à 15:43
lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 - 31 oct. 2015 à 09:47
Bonjour,
J'aimerais vous raconter mon histoire et en même tant vous demander des conseils. J'ai 18 ans et mon copain en a 21, il n'a pas encore un boulot stable et moi je viens d'avoir mon bacc.
Alors voilà, j'ai découvert que je suis enceinte de 5 semaines, j'ai été bouleversé, je ne savais pas quoi faire, normalement je dois préparer ma rentrée universitaire et tout. Mais avec ce bébé je ne pense pas pouvoir le faire. Le papa assume et décide qu'on se marie d'ici 2 ou 3 mois, on s'aime vraiment beaucoup et on aime déjà ce petit bout dchou plus que tout. Le problème c'est que mes parents sont très chrétiens, m'ont toujours fait confiance, espéraient un avenir magnifique pour moi, et avec cette situation j'ai l'impression de les décevoir. Ils vont avoir du mal à l'accepter voir même le refuser. Ils penserons que je suis la honte de la famille.
Comment l'annoncer à mes parents ??? Ils vont sûrement être choqués, énervés, tristes etc.. Je ne sais vraiment pas comment leur dire (ils connaissent mon copain)

6 réponses

lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 774
21 oct. 2015 à 10:32
Bonjour
Il y a beaucoup de choses a mettre au point avant l'arrivée de bébé, et il faut du temps pour l'intégration et l'organisation de cette situation qui est un événement important.
Pas de boulot donc pas de revenu pas d'appart... Il faut vite en parler. C'est le moment de ta vie de commencer a affronter tes responsabilités, avec ta peur, avec tes craintes, tu lui dis tout simplement la chose et tu attends sa réaction et tu ne dis plus rien si elle ne te demande rien. Toi tu restes calme si elle s'énerve et tu laisses passer l'orage, d'ailleurs pour bien réfléchir a l'avenir ensuite, tout le monde doit se calmer.
Le plus triste de tout ça, c'est si cela met un terme a tes études, le reste, c'est pas simple mais pas dramatique non plus.
Bon courage.

3
bonjour, en effet c'est pas dramatique et si tout se passe bien avec les parents, elle peut continuer ses études, apres elle veut vraiment garder son bébé, et elle seule a un droit sur la situation
0
Merci pour tes conseils.
On envisage de se marier, ensuite pour l'appart on vivra chez les parents de mon copain ( c'est une maison à deux étages, on occupera la 2ème), ils sont d'accord. Et pour le boulot, j'en ai pas encore mais je suis sûr que ses parents nous aideront (ils me trouveront sûrement un boulot, du moments qu'on ne manque de rien, ce qu'on gagne nous suffira) , mon copain travaillera en tant que mécanicien.
Enfin pour mes études je compte les reprendre dans 2 ans
Voilà tout notre projet.
Est-ce envisageable ?
0
annonnymes > Princesse
21 oct. 2015 à 10:45
oui c'est faisable je vois que tu as la tete sur les épaules alors lance toi et bon courage ça va le faire tu reviendras nous donner de tes nouvelles, moi je suis une maman cool et je comprends
bon courage
0
Princesse > annonnymes
21 oct. 2015 à 10:49
Merci :) J'aimerais tant que ma mère soit cool aussi, mais elle fait vieux jeu. -_- On ne se partage pas trop nos joies et pleurs c'est pour ça que c'est si dur pou moi de l'annoncer.
Je sais que je reussirai. Encore merci.
A bientôt
0
Re tout le monde !
Voilà, c'est plus la peine que je le dise à mes parents, et heureusement d'ailleurs.
j'ai fait ma prise de sang que hier, et c'était un beau +++ . En fait j'avais des contractions uteriennes qui me faisaient très très mal, je n'ai jamais eu aussi mal de toute ma vie. J'étais allé voir le médecin qui m'a fait une prise de sang (résultats positif) et une touché aussi, elle m'a dit que je suis bien enceinte mais ia menace d'avortement spontané soit fausse couche. Elle m'a alors conseillé d'aller voir mon gygy qui m'a ensuite dit d'aller faire une écho, résultats de l'écho: aspect en faveur d'un avortement en cours. Mon gygy m'a dit que c'était plus possible de garder ce bébé, l'oeuf est déjà descendu trop bas. Il m'a donné des médicaments.
J'ai failli pleurer dans son cabinet mais je me suis retenu, c'était ma première grossesse, c'est comme si je perdais une partie de moi même s'il n'était pas encore considéré comme un bébé.
Mes parents ne savent pas que j'ai fait une fausse couche, ils ne sauront plus quoi penser ni quoi ressentir, mon copain et moi préférons garder ça pour nous, c'est très douloureux.
Merci à vous tous
1