Enceinte à 18 ans, comment le dire à mes parents (Madagascar)

Princesse - 21 oct. 2015 à 09:28 - Dernière réponse : lekabilien 11603 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention
- 31 oct. 2015 à 09:47
Bonjour,
J'aimerais vous raconter mon histoire et en même tant vous demander des conseils. J'ai 18 ans et mon copain en a 21, il n'a pas encore un boulot stable et moi je viens d'avoir mon bacc.
Alors voilà, j'ai découvert que je suis enceinte de 5 semaines, j'ai été bouleversé, je ne savais pas quoi faire, normalement je dois préparer ma rentrée universitaire et tout. Mais avec ce bébé je ne pense pas pouvoir le faire. Le papa assume et décide qu'on se marie d'ici 2 ou 3 mois, on s'aime vraiment beaucoup et on aime déjà ce petit bout dchou plus que tout. Le problème c'est que mes parents sont très chrétiens, m'ont toujours fait confiance, espéraient un avenir magnifique pour moi, et avec cette situation j'ai l'impression de les décevoir. Ils vont avoir du mal à l'accepter voir même le refuser. Ils penserons que je suis la honte de la famille.
Comment l'annoncer à mes parents ??? Ils vont sûrement être choqués, énervés, tristes etc.. Je ne sais vraiment pas comment leur dire (ils connaissent mon copain)
Afficher la suite 

22 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
5
bonjour,
et bien il n'y a pas trente six façon de l'annoncer, tourner autour du pot ne sert a rien et ce qui est fait est fait, vous auriez du vous protéger, apres si vous voulez vraiment vraiment cet enfant personne ne peut vous l'empecher, c'est sur que vos parents vont etre choqué, mais je pense qu'ils se feront a la situation, ils vous aiment alors ils vous pardonneront
courage
En fait C'est aller très vite. Justement, je tourne autour du pot, à chaque fois que je fais un pas vers ma mère, je perds tous mes moyens. Et c'est la même chose à chaque fois, j'arrive pas à prononcer un seul mot, même pas "maman". Ça fait une semaine que je tente, j'espère y arriver.
Merci pour ta réponse
annonnymes > Princesse - 21 oct. 2015 à 10:27
je comprends, mais dis toi que tu n'as pas le choix, commences par lui dire que tu as une chose importante qui t'arrive, et apres que tu es consciente de ce qui t'arrive et que tu veux garder ton bébé, meme si elle le prends mal, la discussion va se faire au fur et a mesure,
allez lance toi!!
Princesse > annonnymes - 21 oct. 2015 à 10:31
Je voudrais ton avis. En fait, je pensais faire une écho cet après-midi. Puis je la montrerai le soir, avec des arguments bien sûr. Question de lancer le sujet. Ou est-ce trop brusque ? -_-
annonnymes > Princesse - 21 oct. 2015 à 10:36
oui tu peux le faire mais prépares bien tes arguments , tu vas y arriver
Princesse > annonnymes - 21 oct. 2015 à 10:45
Bien, merci.
J espère me lancer une bonne fois pour toute ce soir. :) Je vous tiens au courant.
A bientôt
Commenter la réponse de annonnymes
lekabilien 11603 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention - 21 oct. 2015 à 10:32
+1
Utile
5
Bonjour
Il y a beaucoup de choses a mettre au point avant l'arrivée de bébé, et il faut du temps pour l'intégration et l'organisation de cette situation qui est un événement important.
Pas de boulot donc pas de revenu pas d'appart... Il faut vite en parler. C'est le moment de ta vie de commencer a affronter tes responsabilités, avec ta peur, avec tes craintes, tu lui dis tout simplement la chose et tu attends sa réaction et tu ne dis plus rien si elle ne te demande rien. Toi tu restes calme si elle s'énerve et tu laisses passer l'orage, d'ailleurs pour bien réfléchir a l'avenir ensuite, tout le monde doit se calmer.
Le plus triste de tout ça, c'est si cela met un terme a tes études, le reste, c'est pas simple mais pas dramatique non plus.
Bon courage.

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
bonjour, en effet c'est pas dramatique et si tout se passe bien avec les parents, elle peut continuer ses études, apres elle veut vraiment garder son bébé, et elle seule a un droit sur la situation
Merci pour tes conseils.
On envisage de se marier, ensuite pour l'appart on vivra chez les parents de mon copain ( c'est une maison à deux étages, on occupera la 2ème), ils sont d'accord. Et pour le boulot, j'en ai pas encore mais je suis sûr que ses parents nous aideront (ils me trouveront sûrement un boulot, du moments qu'on ne manque de rien, ce qu'on gagne nous suffira) , mon copain travaillera en tant que mécanicien.
Enfin pour mes études je compte les reprendre dans 2 ans
Voilà tout notre projet.
Est-ce envisageable ?
annonnymes > Princesse - 21 oct. 2015 à 10:45
oui c'est faisable je vois que tu as la tete sur les épaules alors lance toi et bon courage ça va le faire tu reviendras nous donner de tes nouvelles, moi je suis une maman cool et je comprends
bon courage
Princesse > annonnymes - 21 oct. 2015 à 10:49
Merci :) J'aimerais tant que ma mère soit cool aussi, mais elle fait vieux jeu. -_- On ne se partage pas trop nos joies et pleurs c'est pour ça que c'est si dur pou moi de l'annoncer.
Je sais que je reussirai. Encore merci.
A bientôt
Re tout le monde !
Voilà, c'est plus la peine que je le dise à mes parents, et heureusement d'ailleurs.
j'ai fait ma prise de sang que hier, et c'était un beau +++ . En fait j'avais des contractions uteriennes qui me faisaient très très mal, je n'ai jamais eu aussi mal de toute ma vie. J'étais allé voir le médecin qui m'a fait une prise de sang (résultats positif) et une touché aussi, elle m'a dit que je suis bien enceinte mais ia menace d'avortement spontané soit fausse couche. Elle m'a alors conseillé d'aller voir mon gygy qui m'a ensuite dit d'aller faire une écho, résultats de l'écho: aspect en faveur d'un avortement en cours. Mon gygy m'a dit que c'était plus possible de garder ce bébé, l'oeuf est déjà descendu trop bas. Il m'a donné des médicaments.
J'ai failli pleurer dans son cabinet mais je me suis retenu, c'était ma première grossesse, c'est comme si je perdais une partie de moi même s'il n'était pas encore considéré comme un bébé.
Mes parents ne savent pas que j'ai fait une fausse couche, ils ne sauront plus quoi penser ni quoi ressentir, mon copain et moi préférons garder ça pour nous, c'est très douloureux.
Merci à vous tous
Commenter la réponse de lekabilien
lekabilien 11603 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention - 21 oct. 2015 à 13:26
0
Utile
3
Oui tout est possible, il faut s'accrocher c'est tout.
Du courage pour affronter tes parents, des solutions les parents de ton copain t'en offrent déja, ce bébé vous y tenez vraiment tout les 2, alors, reste a espérer que tes parents y adhère facilement a cela.
Mais quoi qu'il en soit, c'est ton enfant, seule toi a raison de quelque décision que ce soit maintenant qu'il est en toi.
Bonne chance.
Connaissant mes parents, ils diront que je suis la honte de la famille, mon père ira peut être jusqu'à me frappé. Mais bon, quoi qu'ils me fasse ou me dise, ce bébé passe avant eux malgré tout le respect que je leur dois. J'ai l'impression que c'est la chose la plus dure à affronter de toute mon existence.
Merci pour vos conseils, c'est motivant
annonnymes > Princesse - 22 oct. 2015 à 17:37
bonjour,
ou en es tu? as tu passer ton échographie? j'espere que ça va aller, et ce n'est pas une honte, seule ta décision compte, et puis tu vas etre bien épeuler par ta belle famille apparament, et ton pere n'a pas le droit de te frapper, ne te laisses pas faire
a plus
Princesse > annonnymes - 22 oct. 2015 à 22:07
Ma mère a trop de problèmes ces derniers temps, du coup ça devient plus difficile, j attends qu'elle se calme un peu. Et pour l'échographie finalement je préfère le faire avec ma mère dans l'espoir qu'elle sourrit en entendant les battements du coeur de mon bébé.
Et pour mon père, on vit dans un pays où la loi se fout complètement de ce que peuvent faire les parents à leurs enfants et ce même si ce dernier est déjà majeur, ici lorsque on fait une bêtise bah on se fait tabasser. Mais tout compte fait, ils peuvent faire ce qu'ils veulent, je me sacrifierai pour lui / elle.
Encore merci à vous, ça fait du bien d'en parler
Commenter la réponse de lekabilien
lekabilien 11603 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention - 22 oct. 2015 à 13:28
0
Utile
1
Re
Je ne vois pas ou est la honte. Qu'il ne soit pas d'accord ok, mais que tu représente la honte de la famille, ce serait seulement son point de vue, pour toi je sait que son avis est important car c'est ton père, mais il n'a pas toujours raison.
Quand a te frapper, tu n'es plus un bébé a qui on donne la fessée, ce serait triste d'en arriver la, et ne l'accepte pas.

La honte c'est plutôt par rapport à l'entourage, ils auront honte de moi comme quoi je suis une enfant malade éduqué et patati patata... Avoir Honte de moi ils peuvent, mais de ce bébé je ne le permettrai point.
Commenter la réponse de lekabilien
lekabilien 11603 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention - 23 oct. 2015 à 18:16
0
Utile
2
L'entourage, tu t'en fout, tu vies pour toi pas pour les autres. Ils pensent ce qu'ils veulent cela les regardent, toi tu fais abstraction de tout ça car de toute façon ta vie ne les regardent pas.
Re tout le monde !
Voilà, c'est plus la peine que je le dise à mes parents, et heureusement d'ailleurs.
j'ai fait ma prise de sang que hier, et c'était un beau +++ . En fait j'avais des contractions uteriennes qui me faisaient très très mal, je n'ai jamais eu aussi mal de toute ma vie. J'étais allé voir le médecin qui m'a fait une prise de sang (résultats positif) et une touché aussi, elle m'a dit que je suis bien enceinte mais ia menace d'avortement spontané soit fausse couche. Elle m'a alors conseillé d'aller voir mon gygy qui m'a ensuite dit d'aller faire une écho, résultats de l'écho: aspect en faveur d'un avortement en cours. Mon gygy m'a dit que c'était plus possible de garder ce bébé, l'oeuf est déjà descendu trop bas. Il m'a donné des médicaments.
J'ai failli pleurer dans son cabinet mais je me suis retenu, c'était ma première grossesse, c'est comme si je perdais une partie de moi même s'il n'était pas encore considéré comme un bébé.
Mes parents ne savent pas que j'ai fait une fausse couche, ils ne sauront plus quoi penser ni quoi ressentir, mon copain et moi préférons garder ça pour nous, c'est très douloureux.
Merci à tous
annonnymes > Princesse - 31 oct. 2015 à 08:47
bonjour princesse,
vous aurez besoin de vous soutenir mutuellement, c'est un cap a passer, mais vous allez y arriver, il vous faudra du temps...
prenez soin de vous deux
courage
Commenter la réponse de lekabilien
lekabilien 11603 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 23 avril 2018 Dernière intervention - 31 oct. 2015 à 09:47
0
Utile
Re
C'est bien triste car vous le vouliez ce bb quoi que vous en pensiez, mais de l'autre coté ça vous libère de beaucoup de tracas car peut être un peu tôt dans votre vie.
Soyez prudent a l'avenir de faire la "commande" que lorsque vous serez prêt tout les 2.
Bon courage.
Commenter la réponse de lekabilien