Refus de donner des nouvelles et de voir ma petite fille de la part de ma fille

Signaler
-
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 17 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020
-

Bonjour,

Je suis la grand mère maternelle d'une petite fille de 18 mois, à la suite d'une discussion avec ma fille au cours de laquelle je lui ai dit qu'elle me manquait de respect depuis des années, me parlait mal et que j'étais son défouloir, elle est partie en vrille et m'a accusée de l'avoir frappée l'année dernière lorsqu'elle était enceinte, et que sous prétexte que j'ai des problèmes de dos (une arthrodèse en bas du dos) et que je ne peux plus porter mes petits enfants, elle se venge en ne répondant pas à mes demandes de nouvelles de ma petite fille, bien sûr je ne peux pas la voir en ce moment car confinement, elle le fait exprès.

Depuis qu'elle est née, elle ne se déplace jamais chez moi pour que je vois ma petite fille, c'est toujours moi qui me déplace (elle est venue une fois cette année, mais j'ai vu à sa tête qu'elle se forçait et a passé son temps sur son tél. portable chez moi). Elle prétexte qu'il faut tout apporter (matériel), c'est faux, alors que je n'ai pas trop de moyens, j'ai investi dans du matériel (chauffe biberon, transat, chaise haute, lit, beaucoup de jouets), elle n'a qu'à mettre sa fille dans le siège auto et prendre un sac avec des couches et à manger car c'est une visite de maximum 2 heures). Elle et son compagnon sont invités chez des amis le samedi soir, et là ma petite fille va partout.

Ma fille a un frère jumeau qui a un enfant handicapé, divorcé, tous les 15 jours on alterne, une fois chez moi, une fois chez lui, alors qu'il a beaucoup plus de choses à apporter (médicaments) et j'ai un lien très fort avec mon petit fils.

Vu le peu de fois où je vois ma petite fille, là cela fait plus de 2 mois que je ne l'ai pas vue, à chaque fois elle ne me reconnaît pas, on me prive d'un lien qui est important pour son développement car les grands parents sont importants dans leur vie.

Je tiens à dire que du coup, la mère du compagnon de ma fille, est venue s'intaller dans notre ville, dans le but de s'accaparer  ma petite fille, car elle est en bonne santé (enfin je ne sais pas car elle est en invalidité et je ne sais pas pour quel motif)!!!

Ma fille par méchanceté m'a dit un jour que sa fille aura sa chambre pour elle, qu'elle ira passer des weeks ends chez elle lorsque ses parents seront fatigués. A noter qu'au mois d'août, ma fille et son compagnon sont partis en vacances avec leur chien, en laissant leur fille à la garde de la grande mère paternelle dans leur maison, en pleine période de canicule!!! (alors qu'elle aurait été mieux à la montagne...)

Moi, j'ai eu 3 enfants, divorcée et ayant la garde de mes jumeaux de 18 mois jusqu'à l'âge de leur départ de la maison, sans aide de qui que ce soit (famille) et financièrement c'était dur, lorsque j'ai commencé à partir en vacances, j'ai emmené mes 2 jumeaux chaque année, tous les ans ils partaient avec moi, je ne suis jamais partie toute seule en laissant mes enfants à la garde de quelqu'un. Aucune mère ne peut partir sans sa fille!!!

Je suis dégoutée et il est hors de question que j'accepte ce chantage, j'ai été une bonne mère et je suis une bonne grand mère, généreuse malgré le peu de moyens, j'ai le droit de voir ma petite fille régulièrement pour une visite d'au minimum 2 heures, pour tisser un lien très fort avec ellle comme avec mon petit fils.

En discutant avec des amis et amies, je m'aperçois que je ne suis pas la seule à subir ce genre de chantage, certains grands parents sont désemparés, tout comme moi cela les détruit psychologiquement.

Pourriez-vous me dire ce que je peux faire et je sais qu'il existe un article de loi 371-4 du Code Civil, qu'en est-il dans mon cas ?

Cordialement.

 

2 réponses

Messages postés
14635
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 novembre 2020
568

Bonjour

 

N'accentuez pas votre peine, vous risqueriez d'y perdre votre santé.

Beaucoup de souffrance de part et d'autre...

La colère se ressent dans votre récit (On est en colère que contre nous-même).

 

La seule chose à faire est à mon sens, de parler à votre fille de manière totalement apaisée, afin de faire baisser vos tensions réciproques.

Et pendant cette période, vous pouvez voir un juriste qui pourra vous conseiller par rapport à vos droits de grand-mère.

Et aussi de consulter un(e) psychologue reconnu(e) qui puisse vous aider à adopter le meilleur comportement, les mots adaptés pour un dialogue constructif avec votre fille.

Ainsi, plus sereinement vous gagnerez à les voir toutes les deux et qui sait, une porte s'ouvrira pour y trouver une ambiance chaleureuse.

 

Voici un article du Journal Des Femmes, qui peut vous intéresser:

https://www.journaldesfemmes.fr/maman/guide-des-parents/2061447-ces-grands-parents-prives-de-leurs-petits-enfants/


--
 

 

Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 17 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020

Merci de votre réponse,

 

Dialoguer avec ma fille est quasiment impossible, caractère très fort, sanguine, n'accepte pas que je lui dise qu'elle me maltraite et manque de respect à sa mère, elle part en vrille et est soutenue par son compagnon arrogant, imbü de lui même, qui s'est permis de me faire la morale et de me donner des leçons ; ma fille est très amoureuse de lui et elle n'ose rien lui dire.

Je vais consulter un juriste car je suis une battante, j'ai connu de très mauvais moments dans ma vie et ma force de caractère m'a permis de ne jamais renoncer et je ferai tout pour avoir le droit de visite à ma petite fille, droit auquel j'ai droit.

Cordialement et merci.