Notre fille unique nous a exclus de sa vie

hirondelle - 27 nov. 2016 à 15:28 - Dernière réponse :  hirondelle
- 25 févr. 2017 à 15:58

Bonjour,

 

Depuis 2005, notre enfant unique nous a exclus de sa vie. Nous étions devenu du jour au lendemain des parents indignes pour ne pas avoir accepté de lui faire la donation de notre maison. Nous étions sous le choc, sans réponse. Comment est-ce possible ? Avions-nous bien compris ?! Deux jours après, je lui téléphonais, sa réponse unique : plus le droit de voir notre petite-fille. Elle raccrocha aussitôt. Nous tombions dans le gouffre sans fin, anéantie, plus de vie de famille, de rire, de joie que des larmes, un vide immense. Nous qui  faisions tout pour qu'ils soient heureux. Rejetés comme une chaussette puante : encore un Noël avec cette table tellement vide. Nous vivons un jour à la fois, nous sommes devenus tellement tristes. Qu'est-ce qu'est rire ? Nous n'avons plus envie de rien, l'âge est là. Nous trouverons la paix à la mort, traînons notre carcasse de larmes, notre souffrance chaque jour comme c'est dur. Ce visage creusé par tant de larmes. Quel horreur ce calvaire ! Quelle fille indigne sans amour, sans sentiment pour ses parents.

 

Merci de nous avoir lus.

Afficher la suite 

Votre réponse

15 réponses

lekabilien 13017 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 15 octobre 2018 Dernière intervention - 27 nov. 2016 à 16:10
0
Merci
Bonjour hirondelle
L'être humain peut être parfois cruel égoiste, au sein même de sa famille. Beaucoup d'enfants fuient leurs parents, beaucoup de parents font fuir leurs enfants, parfois cela peut se justifier mais parfois c'est malheureusement l'avidité qui peut mener a cela.
Alors comme beaucoup de parents, il ne vous reste guère de de choix que de continuer a vivre ton mari et toi, car ce que fait votre enfant est un chantage auquel il ne faut pas céder.
Personnellement je suis de ceux qui disent de laisser vivre nos enfants en paix lorsque une coupure nous empêche de voir nos petits enfants, lorsque ces enfants ont une petite raison de leurs éloignement, lorsque malheureusement cela est dû a des désaccords de points de vue, parfois aussi malheureusement lié au conjoint/conjointe, mais sur ce que tu dis, s'il n'y a rien d'autre, alors je ne les laisserais pas en paix, sa façon de faire est inacceptable et alors, tout faire pour faire prévaloir vos droits de grands-parents ton mari et toi.
As-tu entrepris de faire valoir tes droits ? Face a un tel comportement, il n'y a pas a hésiter.
Bon courage.

Sophie Paparelli - 1 déc. 2016 à 10:09

Ma tante ne m'a pas mise sur sin testament alors qu'elle était super riche mais j'ai respecté car chacun doit faire de ses biens ce qu'il veut.. Je l'ai aimé jusqu'à la fin de ces jours et encore aujourd'hui.. il faut aimer pour aimer et non pour avoir.. Votre fille ne mérite pas votre tristesse... et vous ne devez pas cesser de vivre pour elle ou son enfant qui vous cherchera un jour si il sera d'une autre fibre.. vous devrez alors ^etre en forme et non rongés par la tristesse... Respectez son choix m^eme si c'est dur et vivez.. en plus vous ^etes en couple. Moi j'ai perdu ma fille de vue pendant plusieurs annèes et maintenant je la vois un peu mais ne force rien... Croyez moi.. Laisser les choses ^etre ce qu'elles doivent ^etre. Courage.. reprenez votre vie en main avec des moments de tristesse maispas que ça

 

 

 

Bonjour. Je n'ai pas l'habitude de commenter des faits mais cette fois ci je me sens obligée de le faire.

Qu aurait fait de vous après cette Donation? vous mettre dans une maison de retraite et ne plus vous occupez de vous?

Vous avez eu raison de ne pas le faire . ma tante à eu ce genre de problème elle a été radicale elle a vendu tous ses biens et partie en maison de retraite elle a de la compagnie avec sa nouvelle famille. elle y vit bien et vient à la maison à chaque demande. 

Courage à vous

 

Commenter la réponse de lekabilien
imagine7 13412 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 16 octobre 2018 Dernière intervention - 29 nov. 2016 à 03:20
0
Merci

Bonjour,

Je ne comprends pas bien la raison de ce conflit à propos d'une donation. Pourriez-vous nous expliquer ce dont il s'agit réellement, dans votre cas ? 

Votre enfant est fille unique. Vous ne pouvez pas la déshériter, une part importante lui reviendra d'office. 

Ce qu'elle voulait, était l'assurance d'hériter la maison lorsque vous, ses parents venaient à disparaitre. Ou alors, voulait-elle vous expulser de votre lieu de vie, pour en jouir immédiatement avec sa fille ?

N'y-a-t-il pas eu un malentendu à ce propos ? 

Vous pouvez obtenir de l'aide chez nos voisins, sur Droit-Finances, les forums sont vastes:

http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/donation-succession-8

A très vite de vous lire....

 

Bienvivresurterre 3 Messages postés jeudi 1 décembre 2016Date d'inscription 1 décembre 2016 Dernière intervention - 1 déc. 2016 à 09:52

Bonjour

J'imagine votre souffrance et comme le dit imagine7, il faudrait bien vérifier qu'il n'y a pas malentendu. Souvent derrière les questions matérielles il y a autre chose et votre fille vous "punit" de cette manière. En tout cas si son idée était vraiment de se faire donner cette maison de votre vivant, c'est absolument intolérable et il faut le dire clairement, ce que vous avez fait. Pour ne pas vous laisser avoir à ce chantage, je chercherais une jeune femme dans le besoin près de chez vous, avec un ou des enfants du même âge, et je les "adopterais". Vous savez, il y a beaucoup de personnes qui surestiment le lien du sang, et les liens, eh bien on les crée en apprenant à se connaître et à être ensemble! Ainsi d'une part vous pourriez aider quelqu'un, et d'autre part le vide affectif serait en partie comblé. Et puis vous en informez votre fille. Tout simplement. Cela lui donnera une chance de comprendre que ce n'est pas elle qui décide. Je reviens sur ce que j'ai écrit plus haut et il me semble que vous en avez peut-être trop fait pour elle jusqu'à présent, justement. Vous pouvez demander ouvertement à vos proches si c'est le cas, et ce qu'ils en pensent. Au médecon de famille aussi. Les gens autour de vous ne parleront ouvertement que si c'est vous qui ouvrez le débat.. Courage et pensez à tous les enfants qui n'ont pas de "grands-parents" et combien ils sont importants! 

Cc deux solutions.... soit vous vous battez pour voir votre petite fille mais ne vous faites pas d’illusions elle a du lui dire des horreurs sur vous, soit vous laissez tomber trouvez un enfant pas gâté par la vie et choyez le , mais’surtout profitez de la vie quitte à ne rien lui laisser après tout votre maison et votre argent sont à vous.....dépensez le, et faites en sorte qu'elle le sache.......c une personne vénale et sans grand intérêt bon courage à vous

 

Bienvivresurterre 3 Messages postés jeudi 1 décembre 2016Date d'inscription 1 décembre 2016 Dernière intervention > Christie - 1 déc. 2016 à 16:43

Hirondelle, si vous lisez tous nos commentaires, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez aussi! Je les trouve pertinents et j'espère qu'ils vous apporteront quelque chose. En vous relisant, je réalise que votre petite-fille ne sait rien de vous depuis plus de dix ans. Profitez des fêtes de Noel pour faire du bien autour de vous, auprès d'enfants défavorisés. Et n'hésitez pas à prendre RV chez un ou une notaire pour vous renseigner comment faire hériter votre petite-fille directement.. il doit bien y avoir moyen. Ou confier vos biens à une fondation pour les enfants. Si vous saviez combien d'enfants manquent de tout. 

TIN6 91 Messages postés samedi 2 juillet 2016Date d'inscription 11 octobre 2018 Dernière intervention > Bienvivresurterre 3 Messages postés jeudi 1 décembre 2016Date d'inscription 1 décembre 2016 Dernière intervention - 4 déc. 2016 à 20:54

Dans la loi française, il est impossible de déshériter un enfant.

Il y a une part réservataire qui lui revient obligatoirement.

Lorsque vous avez un enfant unique c'est 50 %.

L'autre moitié, vous pouvez en faire ce que vous voulez. Et bien sûr la donner à un petit-enfant si vous le voulez.

Cette disposition de la loi se justifie aisément. Car quand les parents vont en maison de retraite, et qu'ils n'ont pas suffisamment de moyens, les enfants sont obligés d'en payer une partie. Donc c'est pour cette raison qu'une partie de l'héritage ne peut pas leur être enlevée.

Commenter la réponse de imagine7
0
Merci

bonjour  a tous et toutes moi c est le contraire qui s est produit nous sommes 3 freres et  soeur de 61 ans a 68 ans maintenant mais déjà enfant nous sentions que mes parents préféraient l ainé de nous 3 mes grands parents avaient un joli pactole et mon père s est fait signer une procuration au décès de mon grand père soit disant pour aider ma grand mère  en fait c etait pour se servir au début je trouvais cela acceptable mais plus le temps passait plus c était un véritable depouillement jusqu a ce que ma grand mère m appelle au secours j ai essayé de dire a mon père d être moins gourmand mais en fait il prenait tout pour eux et pour mon frère ainé qui a mené une belle vie  il m a répondu "" tu es avec ou contre moi "" il est parti le lendemain j ai téléphoné ils ont raccroché c était le 1 er janvier 1993 je n ai revu ma mère qu a l enterrement de mon père mais là elle n a pas voulu me reparler  Il ne passe pas un jour sans que je pense a eux en fait  j ai l impression d avoir vécu 61 ans dans une forme de douleur d abord d être moins aimé que l ainé puis d être abandonné par mes geniteurs c est une cicatrice dont je ne me remettrais jamais  mon frère lui me dit qu il a reussi a tirer un trait et ne plus penser a eux je ne sais si c est vrai ou pour donner le change  et tout cas il a l air de mieux s en sortir que moi Nous n avons jamais revu notre frère ainé je suis marié depuis 40 ans j ai un fils adorable qui parfois me demande pourquoi je n ai eu que lui  je pense que je connais bien la réponse je n aurai pas voulu faire de différence j en ai trop souffert Mais pour ne pas qu il y ai de probleme d argent entre nous nous l aidons beaucoup il a une procuration sur nos comptes et tous nos papiers sont a jour  devant notaire je n ai absolument pas peur de cette procuration car il a vu combien j avais souffert et cela lui a servi de leçon

Vous avez le droit de voir votre petite fille en faisant intervenir la loi mais depuis 2005 elle ne vous connait plus et je me demande si ce ne sera pas plus dur encore de vous retrouver devant une quasi inconnu  ne vous laissez pas aller vous avez encore de la vie a vivre faites parti d association occupez vous de vos voisins de leurs enfants  d animaux il y a tant a faire la cicatrice ne se refermera pas mais elle sera plus supportable

bon courage

Bienvivresurterre 3 Messages postés jeudi 1 décembre 2016Date d'inscription 1 décembre 2016 Dernière intervention - 1 déc. 2016 à 21:59

J'ai lu attentivement votre témoignage sur votre expérience. Je peux vous dire que dans ce cas, une bonne constellation familiale pourrait vous aider, il faut trouver la bonne personne bien sûr...

TIN6 91 Messages postés samedi 2 juillet 2016Date d'inscription 11 octobre 2018 Dernière intervention > Bienvivresurterre 3 Messages postés jeudi 1 décembre 2016Date d'inscription 1 décembre 2016 Dernière intervention - 4 déc. 2016 à 21:01

C'est quoi "une constellation familiale" ?

Commenter la réponse de denise
Meilleure réponse
magaselle 1 Messages postés jeudi 1 décembre 2016Date d'inscription 1 décembre 2016 Dernière intervention - 1 déc. 2016 à 22:39
3
Merci

mon cas est moindre car j'ai 2 autres filles et que je vois, en plus, les 3 ainés de ma fille qui, comme la vôtre "n'a plus de parents" et qu'en réaction "je n'ai plus de fille" En 2005 (!) sur un terrain adjacent au nôtre que nous lui avions donné mais conservé un droit de passage sur une sortie moins dangereuse que notre sortie initiale, elle et son nouveau conjoint ont décidé de le fermer par un portail manuel donc contraignant en cas de mauvais temps. Une altercation a eu lieu à ce sujet entre eux et mon mari, je n'étais pas présente mais ai abondé dans le sens de mon mari. Quand je suis partie, 3 mois après, au Maroc, j'ai voulu me rapapillotter avec elle, peine perdue. Ils avaient, à l'époque, un bébé de 6 mois que j'ai revu en avril 2016 à l'enterrement de ma mère et à qui, pour le préserver, devant l'indifférence de sa mère à mon égard, je ne me suis pas présentée même s'il m'en coutait. Comme dit précedemment, je revois fréquement ses 3 ainés et son ex, mais ni elle, ni sa nouvelle famille ne me manquent, j'ai respecté ses désirs et tiré un trait jusqu'à son existence ce que mes amies ne comprennent pas. Elle a tellement changé (moralement et physiquement) depuis son nouveau conjoint que même ses soeurs la fréquentent moins Pour caricaturer en exagération, de Madonna elle est devenue jupe plissée à carreaux et serre tête avec l'esprit adéquat. Je ne regrette rien, surmontez votre peine, l'absence, ne vous torturez pas inutilement, tournez la page, votre indifférence apparente risque plus de la blesser que votre désarroi Courage à vous 2 votre petite fille un jour, comprendra

 

Merci magaselle 3

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 196 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de magaselle
0
Merci

Je suis très touchée par votre message Hirondelle. Votre fille est adulte, elle est libre de ses choix. Elle vole de ses propres ailes, cela lui appartient, ce qui n'est sans doute pas le cas de votre petite-fille, qui elle a et "subi" cette situation. Pour ne pas rompre le lien, vous pouvez lui écrire. Si vous n'êtes pas assuré que vos cartes et lettres lui soient remises, garder en une copie. A sa majorité, vous pourrez reprendre contact avec elle et lui témoigner que votre amour pour elle a et est toujours présent. Au moment des retrouvailles, je vous invite ne pas évoquer les raisons qui ont conduit à la rupture avec votre fille, ses parents, afin de lui laisser la possibilité de rester neutre pour éviter toute culpabilité ou reproches vis à vis de ses Parents. Vous pourrez ainsi accueillir votre tristresse, votre souffrance, comme une part de vous et non vous et oeuvrer à votre bonheur par amour de votre petite-fille.  A son tour, elle sera, ensuite ainsi libre de choisir ou pas de maintenir le lien avec vous, mais l'essentiel est que vous soyez en paix avec ce qui vous a semblé juste et bon de faire pour elle. Si cette petite fille est loin de l'âge de sa majorité et que votre fille vous refuse de la voir, il existe, comme évoqué dans les post précédents des recours pour faire valoir vos droits de Grands-Parents. C'est un chemin pas toujours simple, qui nécessite résilience sur les raisons qui ont mené à cette fracture (la donation) et dont l'objectif, la motivation doit être uniquement l'amour de votre petite-fille.

Commenter la réponse de Virginie
imagine7 13412 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 16 octobre 2018 Dernière intervention - 4 déc. 2016 à 22:38
0
Merci

Bonsoir,

Il est dommage qu'hirondelle ne vienne pas répondre aux questions et participer à la dicussion qu'elle a lancée...

Commenter la réponse de imagine7
0
Merci

bonjour;un immense merci,à tous ceux qui nous ont apporter leur soutien,conseils,vous lire nous à ému,lu vos commentaires les yeux larmoyants;vivre une tel situation avec sa fille unique,vous rends si fragile,sensible:ne croyons plus à rien,vivons un jour à la fois,sommes à deux le principal pour traverser ce chemin de de ronces:ne souhaite à aucun parents de vivre un tel calvaire:encore merci à tous:

Commenter la réponse de hirondelle