Alcoolisme et droit de garde

Résolu
Utilisateur anonyme - Modifié le 10 déc. 2021 à 16:12
 Maman - 12 juin 2020 à 11:23

Bonjour

 

l alcoolisme est une maladie mentale, physique et destructrice pour toute la famille. trop d enfants, devenus adultes ont souffert des conflis,des cris, de la peur, la violence qu engendre l alcool chez un parent....combien y a t il d enfants qui vivent ca encore aujourd hui? rien n est facile, ce sont des perturbations portees parfois toute la vie.....autant pour l enfant que pour le parent sain.....faut lever ce tabou et arreter le silence!!!!!
 

A voir également:

11 réponses

Utilisateur anonyme
23 oct. 2009 à 18:24
ok l alcoolique a besoin de savoir qu il n est pas seul, encore fallait il qu il admette sa maladie,?........en tant qu ex conjointe d alcoolique, j ai tout essaye..j ai cru a ses belles paroles....ils sont manipulateurs, menteurs et faux..mais ca c est un autre dilemme......
43
je entièrement d'accord avec tes propos
0
OUi, mensonges et gruges, c'est vrai.. Mais il y a bien des alcooliques conscients, et qui reconnaisse complétement leur maladie. Mais ils ne peuvent pourtant ("avoir de la volonté !" est une connerie dans leur cas) échapper à l'alcool. Seul un évènement extraordinaire les fera un peu dévier de leur ligne de "non participation" au monde.
0
Utilisateur anonyme
22 oct. 2009 à 11:52
L'alcoolisme est une maladie comme une autre... Il faut bien faire attention aux éventuelles sanctions... On ne peut pas donner un enfant a un parent qui a le sida, qui a un cancer, qui est non voyant... Il faut se méfier de l'auto sanction...
6
Utilisateur anonyme
12 nov. 2010 à 06:36
quand je vois tant d'idiotie sur le malade alcoolique je me dit que les gens dit normaux on du chemion a faire! l"alcoolisme et un emaladie a part entiere et qui entrain evers le bas celui qui en est atteint ce n'est pas les supliquation les engueuelades les reprimandes et autre chantage qui marcherons le malade alcoolique doit toucher le fond et il na besoin que de l'alcool pour y arriver et surtout qu'un alcoolique et quelqu'un qui souffre moralement et physique ment d'unn esouffrance qu'il faut avoir vecu pour la connaitre , si il est un danger lorsqu'il a bu il existe des tribunaux pour jouer les arbitres il le font en principe tres bien mais ne vous substituer pas aux juges au medecin car le malade ^pourrai le vivre tres mal et plonger encore plus, et un jour ou l'autre croyais moi il ne pourra plus se regarder dans un eglace et il ira se faire soigner et la vous ne le reconnaitrai pas mais il sera peut etre trop tard car un alcoolique entend tout enregistre tout et quand il sort de sa maladie il regle ses compte en douceur mais qui peus faire tres mal , n'oubliai surtout pas que c'est un etre humain qui a eu d'enorme probleme si il c'est mis a boire et seul des medecins et psy pourront l'aider. ecoputer mon conseil car cela vous evitera de vous mettre en portea faut par rapport avos enfants qui pourraient vous le reprocher plus tard........... ne l'oublier jamais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! signe un alcoolique qui n eboit plus depuis 1998
5
Malheureusement, et j'en suis désolée pour vous, mais votre message reflète bien le comportement des alcooliques, tels que la menace, l'agressivité et l'art de faire culpabiliser les autres. Je ne suis absolument pas d'accord quand on me dit, pour se donner bonne conscience, que l'alcoolisme est une maladie. Personne n'oblige quiconque à boire. Aujourd'hui, avec tous les messages d'information et de prévention que nous recevons, celui qui boit c'est parce qu'il le veut bien. J'ai vécu 15 ans aux côtés d'un homme qui buvait et il était, comme toutes ces dames le disent, menteur, manipulateur... Le pire, c'est que quand ça l'arrangeait, il arrivait à arrêter. Je suis donc partie ; et là, c'est bizarre il est malheureux alors qu'il savait très bien ce qui l'attendait.
4
Terrible de lire que ce n'est "peut-être" pas une maladie. Mais c'en est une assurément et si les personnes qui accompagnent les A ne le comprennent pas, alors elles font fausse route et deviennent elles-mêmes pathologiques en réaction de haine et d'autorité abusive (ce que ne font pas les A): en croyant que l'A n'est pas capable de rien. MALADIE oui, car c'est au niveau neuronal que ça se joue. Et le genre de discours qui dit "qu'ils le veulent bien" .. !!! est le manifeste de l'ignorance: CE N'EST PAS UNE QUESTION DE VOLONTE MAIS DE PSYCHOLOGIE et souvent des problèmes de petites enfances et d'autres abus (sans aller très loin non plus) de parents aux comportements parfois indécents.
L'alcoolisme commence par ce geste fatal et simple:
- boire un verre pour se rassurer ou se faire plaisir REGULIEREMENT -

et nombre de gens ignorent encore qu'ils sont déjà alcooliques !
L'alcool se substitue littéralement/chimiquement à d'autres éléments nécessaires au fonctionnement du cerveau. L'alcool inhibe le neo-cortex (gros cerveau) et laisse place au reptilien et autre base: d'où oui des agissements intolérables des A...
Mais personne ne doit plus écrire que l'A s'il avait un peu de volonté s'en sortirait ! .. C'est bien plus subtil et en effet il lui est nécessaire d'avoir un fond de volonté...
C'est sans tenir compte du fait que "l'alcool est familial" ! car là beaucoup d'accompagnants/proches pourront et devront se remettre en question sur leur façon d'agir ! => ils sont parfois quasi directement responsables d'avoir laisser l'alcoolisme se produire: ne buvez plus comme ça un apéro par ci et par là tous les jours .. s'il y a un "trop" c'est que l'alcoolisme est déjà là ! Et même si le début est supportable, rapidement s'il y a des bouleversements et des difficultés, les doses vont grossir et l'alcoolisme vraiment s'installer.
Par ailleurs, vous lirez plus bas, mes réponses, en effet l'alcoolique qui a déjà une pathologie mentale se sert en effet de l'alcool pour justifier ses gestes ! (N'avez-vous jamais vu ce type saoul qui veut vous embrasser ?): les cas qui sont évoqués ici font part d'une minorité d'alcooliques : les violents !
0
cela es peutètre une maladie mais es ce une raison de s'en prendre au enfants ( a etre violent?) nos enfants on pas a subir ces choses! surtout que mon fils a que 2 ans et a des soins médicaux a vie très importante a controlé et a prendre le médicament anti-rjet, ect ect ect ect....il s'interesse que a ça bouteille, nous aussi on en souffre et encore plus les enfants!!!
0
Sur les cas cités ici: il faut bien distingué les pathologies lourdes et de fond des cas d'alcoolisme plus généraux: les alcooliques que vous décrivez ont manifesté une pathologie lourde (psychopathie) et il est certain qu'aucun cadeau n'est à leur faire, ils sont là dangereux et absolument pas exemplaires.. comme ils le seraient d'ailleurs non alcoolisés : voir le pervers narcissique ..
Donc ce n'est pas seulement l'alcool qui est en cause mais le psychisme dérangé grave car il y a toujours un fond de pbs psy: dans vos descriptions ils sont déjà malades mentaux.
0
Je suis bien d'accord étant fille d'alcoolique les enfants n'ont pas à subir tout ça que ce soit des maltraitances physiques ou psychologiques ! J'ai 20 ans et aujourd'hui j'ai un tas de choses à reprocher à mon père ses absences, ses mensonges, son chantage, son manque de responsabilités. Si la personne ne reconnaît pas son alcoolisme c'est fini ! Alors oui éloigner vos enfants c'est mieux. Ca détruit vraiment !
2
Utilisateur anonyme
22 oct. 2009 à 08:59
dans la mesure du possible il faut preserver la relation entre l'enfant et son parent ,mais celà n'est pas toujours possible ,c'est l'enfant avant tout , moi je ne laissais mon fils a son pere qu'en ma presence ,je ne pouvais pas laisser mon fils a un homme qui aurait pu l'oublier dans un café ou ne pas le nourrir ,ou le laisser sans soin d'hygiene ,malheureusement le lien a été coupé ,(c'est lui qui l'a coupé) un enfant a besoin des 2 parents dans la mesure du possible ,mais on fait comme on peut ,pas comme on veut mon fils a maintenant 33ans ,et il est genial ,mais un pere lui a manqué quand meme ,il ne veut aucune relation avec son pere ,et je trouve ça desolant ,meme si son pere boit toujours , courage ,!
2
bonjour je mappelle Maryse je sui mere dune petite fille de deux ans et anceinte de 6 mois sont père est alcoolique et je suis encor avec lui mais je ne vie pu sou le meme toit il ce drogue aussi nou s a souvent laisser seul pendant des jour a depencer tout nos sou nous laissant sans nourriture aujourdhuit je laide a ce sortire de prison en témoignant pour lui disant que tout va bien mais ses faux comment puije proteger mon enfant est je le droit dempecher sont père de partir avec elle et lempecher de lamener dans sa famille la ou il il boive constament quil fume dans la maison quil consome et quil passe leur temp a ce chicaner et ce traiter de tout les nom je trouve que ses un androit vraimment pas frecantable pour ma fille est je le droit dinterdire sont père de lamener la ou il fume la cigarette dans la maison je suis une fille qui fume oui je suis anceinte jai du mal a areter de fumer la cigarete mais je refuse que ma fille soie dans la boucanne de cigarette et frecante des gent qui passe leur temp a boir ne fond pas attention crie devant les enfant ce traite de nom et fume aussi du pot dans la maison !!! je ne veux pas me separer de mon conjouint car jespere toujours quil changera mais ma fille a besouin de voir sont oere sain mais il ne comprend rien il ne comprend pas juste parceque jarrive pas a arete de fumer naceinte que le bien de ma fille et sa santer pâsse avant tout cameme je me dit que aumouin ses petit poumon resteron sain malgrer ma dificulter a ne pas fumer etend anceinte !!!
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Utilisateur anonyme
27 nov. 2010 à 16:04
c'est 1 maladie certes si le pere n'est pas violent il faut preserver la relation avec l'enfant mais rester prudent.....trop de faits divers et puis tout depend de l'age de l'enfant et du degré d'alccoolisation du parent alcoolique
2
Bonjour ! j ai tout quitté pour vivre avec un homme qui soit disant tenait à nous ...!! On a une fille qui a maintenant 22 mois ! Il voulait que je vienne le rejoindre ! avec mon mon garçon de 4 ans ! ET là , une fois descendu dans Biarritz il nous a fait vivre l enfer , car , nous a cachait sa maladie qui concerne l alcoolisme . Il savait qu il buvait depuis 10 ans et d ailleurs , il na jamais stopper ... Puis , j ai découvert son passé complexe , il a perdu deux fois son permis de conduire , il vol , il ment , il est manipulateur et ce qui concerne la sécurité , il est incapable de sécuriser sa propre fille !!! Je vous donne un exemple : à notre sortie de la maternité , il avait conduit sans permis et sans siège auto pour notre fille ! et à cette époque , je ne savait pas qu il avait plus son permis ...!! Je ne vous raconte pas quant j avais appris la vérité ! On a vécu 6 mois dans l enfer matins et soirs avec les odeurs de l alcool , il a levé la main sur moi . Pour finir , il a dit à la police qu il fallait que je quitte l appartement dans trois jours sans se soucier de sa fille . Et là , j ai compris qu il fallait partir pour protéger mes enfants et moi . Et maintenant , il se fait passer pour une pauvre victime en disant que s était de ma faute ...! Il nous a pourrit la vie !! L amour qui soit disant qu ils avaient pour nous n était pas naturelle ! Mon avocate ma dit que j était tombé sur un escroc car , il a profité de notre argent et j attends ses remboursements , même si , je sais que je ne verrais jamais mon argent ainsi que celui de ma mère . Qu ont vivait ensemble , il m avait caché mon courrier , coupé l eau chaude et me salir auprès des ses parents . Pour éviter de couper le lien père fille , j avais demandé auprès de la juge , une structure pour la sécurité de ma fille . Avent , cela ne le dérangé pas de venir voir sa fille à l amiable complètement ivre en mobylette . Maintenant , il se fait soigner dans une clinique ! Mais , je m inquiète , il est en sevrage et il sort 3 h avec ma fille de 22 mois . Pour finir , je n ai pas le droit de savoir ou il emmène . Je veux bien qu il voit sa fille mais dans un endroit entouré d éducateur ! Je le connait , il serait capable de l emmener dans un café !! et ce n est pas la place d un enfant ...!! Je vous donne un autre exemple : il me la rendu sale sans être changé pendant 3 h , pas bu , et a refusé mon aide qui concerne le rythme de l enfant !!! j avais fait un mot qui expliqué comment il fallait s occuper d elle . Je ne lui fait pas confiance , car , il roule les gents pour obtenir ce qu il veut . Il voit sa fille tous les mercredis et j ai très peur pour sa sécurité ....! que dois je faire ??? Merci ! Olivia !
0
OUI, c'est dans votre cas un danger ! .. Car même si tous les alcooliques ne sont pas des dangers, il y en a bel et bien de vrais cas pathologiques déjà dangereux et proches du psychopathe parmis les A ! Donc fuyez, et refaite une vie ailleurs avec votre fille, il a montré trop peu d'intérêt pour elle et pas du tout de soins : c'est vraiment qu'il ne fait que semblant: partez !
0
Je pense par mon vécu qu'il est préférable d'éloigner ses enfants d'un parent alcoolique, un alcoolique détruit sa vie et celle de son entourage. Il ment, fait du chantage, idéalise tout, fuit, n'a aucun sens des responsabilités. J'aurais préféré ne pas le connaître que d'avoir vécu tout ce que j'ai vécu ! Et maintenant majeur je cherche à m'en éloigner le plus possible.
2
je vis un calvaire avec mon ex qui présente les mêmes caractéristiques qu'annoncé. et c'est trop dur
0
Si il y a violence, ne mettez plus cela sur le compte de l'alcool comme le fait en prétexte l'alcoolique: il est déjà malade mental au départ ( souvent psychopate). Il n'a de base pas de retenue sur les personnes, ils les objectivisent, n'en tient pas compte: ces malades mentaux ne sont pas rares dans l'alcoolismes car la maladie a bon dos pour eux !
VIOLENCE ? => partez de ces gens là ! L'alcool n'inclue pas la violence ! Ils sont déjà dangereux sans.
0
Shakinette69
26 nov. 2016 à 19:20

Bonsoir, 

Je vis la même chose et j ai une fille de bientot 3 ans et n ai pas de travail et épuisée moralement et physiquement....

0
Enfantde14ansetavecdespetitfrere
21 mars 2018 à 00:23

Si mes deux parents est alcoolique devrais-je prevenir la DPJ

0

ceux n'est pas toujours le Pére car le problème que je connait cela vient de la Mére ...

 

 

0

Ma voisine boit tout les jours et a en garde son enfant de douze ans  les flics viennent régulièrement chez elle quand elle a bu et qu'elle pète des câbles avec les mecs  qui viennent chez elle jai coupé les ponts avec elle en tant que voisin jamais rien de plus quand elle est bourrée elle me flic même sur Facebook etc message d'insultes je suis aller voir les gendarmes et propriétaires ca se calme et ça recommence elle entraîne son gamin la dedans qui est complètement livré a lui-même et qui est devenu ingérable j'ai retrouvé plusieurs fois des œufs contre ma porte et la récemment on m'a prévenu qui lançait des cailloux sur mon chat je commence a péter les plombs que dois je faire vu que même les gendarmes ne font rien merci 

2

Je vie se problème également est mon fils en a peur, nous somme suivie par une assistante éducative elle commence a cerné le père est mon fils a fait montré sont inquiétude a l'assistante éducative , est avant sa on disait que c'était de ma faute que mon fils me disais se que je voulais entendre sur son père est qu'il ressentait mon inquiétude maintenant il c'est passé des évènements , est cela fait deux weekends que je refuse de lui laisser mon fils je me met en infraction mais je ferais tout pour que mon fils vois sont père en toute sécurité.

2
Utilisateur anonyme
22 oct. 2009 à 18:28
allez voir le juge- un enfant ne doit pas allez vers un ex conjoint alcoolique
1
Bonsoir, cela es faux ce que vous dites, car mon ex a été condamné pour alcoolémie et violence, et il a des obligation de soin, il a mis 2 fois mon fils de 2 ans en danger . Et en plus malgré les preuves il a tout les droits de viste et d'hébergement, j'ai fait appel bien entendu mais en attendant je tire les cordes pour pas lui donné car il sais meme pas quoi faire ou comment donné le médicament anti-rejet a mon petit ET LE JAF A RIEN FAIT CONTRE!!!!!!
0
audrey0312
Messages postés
107
Date d'inscription
samedi 5 octobre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
11 décembre 2020
22
8 oct. 2019 à 12:14

J'ai vécu et grandit avec des alcooliques , ma mére a quitté mon pére qui buvait pour se mettre avec un autre qui était au final pas mieux ... Il faut à un certains moment arrêter de les plaindre car croyais moi en mon expérience vous avez beau tout faire , leur tendre la main , les soutenir qu'ils s'en foutent royalement . Pour parler dans une oreille et ça ressort de l'autre . Mon pére buvait , il a arrêté de boire pour au final reprendre jusqu'au jour ou je rentrais d'un stage (j'étais en 1ére) il ne m'ouvrait pas la porte de la maison et était entrain de faire une hémorragie interne , les medédecins nous avez spéficiés qu'il était en fin de vie ( il était dans le coma) . Il a pu s'en sortir par miracle , il s'est juré de ne plus boire , avez un traitement , suivi d'un medecin et au final à l'heure actuelle il a reprit ... Maintenant, je m'en fiche royalement car j'ai ma vie privée j'en ai tellement souffert , je me suis tellement battue (enfin "on" car nous sommes 3). Il a une petite fille de 4 ans si depuis sa naissance il a vu 15 fois c'est énorme ! Donc pour ces personnes je n'ai pas pitié , on a tous des problèmes , donc si à chaque souci on devrait se mettre une bouteille dans la tête le monde serait ivre !!!

 

1

Il y a encore beaucoup d'enfants qui connaissent ça et ce n'est pas prêt de se terminer  ! 

L'enfant est inefficace face à ça malheureusement.

Si le parent ne veux pas se soigner il n'y a rien à faire ,on a beau dire " il faut aller chez le médecin , un psy, voir la famille....." Il va écouter sur le coup et après retour à la réalité.

C'est un cercle vicieux.

Beaucoup de gens se detruisent à cause de ça mais c'est pas pour autant que les ventes d'alcool sont un problème, bien au contrairee ! 

0