Mon ex est enceinte de moi mais je ne veux de cet enfant

- - Dernière réponse : stf_frmu
Messages postés
25863
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2018
- 20 avril 2015 à 12:55
Bonjour, mon ex et moi sommes séparés depuis trois semaines la semaine dernière elle m'a annoncé qu'elle était enceinte de moi depuis 1mois et demi. Vu que nous nous entendons plus je lui ai dit qu'elle devait avorté pour le bien du petit vu que je ne verrai jamais le petit et je ne veux pas vivre avec sa sur la conscience donc elle a eu son premier rendez vous pour avorter mais elle a changer d'avis elle ne veut plus le faire vu qu'elle veux un enfant que dois je faire cela devient trop dur pour moi
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

0
Merci
Bonjour,

C'est son corps, donc c'est à elle de décider... Si elle ne veut pas avorter, personne n'a le droit de la forcer...

Après si tu ne veux pas t'impliquer dans la vie de cet enfant, c'est ton choix aussi...

Poste sur le forum "Droit" chez nos voisins, pour avoir tout l'aspect légal: http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/famille-26

:)
Lamentable... il serait temps que les hommes assument leurs parties de jambes en l air!
Pauvre enfant. Bon courage à la maman
Utilisateur anonyme > écoeurant -
ah oui parce que tu trouves pas lamentable qu'une femme oblige un homme à assumer un enfant dont il ne veut pas peut-être ?... un enfant ça se fait à deux... malheureusement la loi française est pas très juste pour les pères...
> Utilisateur anonyme -
Obliger ? Enfin, un enfant c'est un enfant. Dt c'est le sien, pas celui du voisin. L'obligation arrive toute seule. Certes, l'avortement existe, mais je comprends qu'une personne te dise "ok pour éviter l'enfant avant qu'il n'arrive, mais une fois qu'il est en route, je ne me sens pas de le tuer". Parce qu'un avortement, c'est tout de même une vie qu'on arrete. C'est très lourd. Donc je ne suis pas d'accord que c'est la femme qui oblige l'homme à assumer son enfant, c'est la vie, c'est son propre comportement qui le fait se retrouver avec un enfant en route. Un enfant se fait effectivement à 2, mais la protection contre la grossesse, c'est à 2 aussi. Un peu facile de ne pas se proteger, de se retrouver avec le bébé qui arrive et de s'en laver les mains. Et une fois que bébé est en chemin, personne ne peut obliger la maman à s'en debarrasser, alors il serait intelligent de la part des hommes qui ne veulent vraiment pas d'enfant, de s'acheter une petite capote et comme ça on évite les problèmes.
Utilisateur anonyme > Patricia -
un avortement n'est pas un meurtre... merci de ne pas faire d'amalgame...
il n'y a pas de bébé... il n'y a que des cellules, qui peuvent aboutir à un foetus... (mais pas forcément ça peut se terminer en fausse couche)...

il n'est jamais revenu on ne sait pas ce qu'il s'est passé... il est plus que probable que le rapport était protégé...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Meilleure réponse
Messages postés
23352
Date d'inscription
mardi 11 octobre 2011
Dernière intervention
15 décembre 2018
4
Merci
Bjr, vous etes assez "culotté " quand même......

Dire « Merci » 4

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 166 internautes ce mois-ci

villa.melusine
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2005
Dernière intervention
9 janvier 2016
-
Inversez la situation ( c'est à vous que cela arrive)....avant de juger...
Elle ne l'a surement pas violé......Enfin probablement.......
Commenter la réponse de snocky.
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2005
Dernière intervention
9 janvier 2016
3
Merci
Un enfant se fait à deux. Longtemps les femmes étaient abandonnées par les hommes lorsqu'elles étaient enceintes. Maintenant il y a la pilule et même à l'extrême l'avortement. Les hommes ne sont plus responsables et les femmes ne sont plus des victimes. Par contre l'Abu des femmes sur les hommes lui est avéré. En effet un homme même si il ne souhaite pas cet enfant peut être contraint de subvenir à ses besoins même si il ne l'a jamais vu et ce, par simple décision de justice. Autant dire que pour une femme ne désirant pas travailler être enceinte d'un footballeur ou d'un homme aisé est le jack pot assuré. Donc certaines abusent allègrement... Messieurs on a jamais fait mieux que le préservatif contre les femmes vénales...et c'est une femme qui vous le dit...
Tout à fait d'accord et surtout je veux mettre l'accent sur le fait que si un enfant se fait à deux, il peut aussi ne pas se faire à deux. Pourquoi ce sont encore les femmes qui dans l'immense majorité des cas, assument les conséquences d'un rapport non protégé ? Que ce soit pilule ou avortement, c'est toujours sur elles que repose la responsabilité et potentiellement au détriment de leur santé.
Pourquoi si peu d'hommes se soucient si peu des conséquences potentielles de leur sexualité? Parce qu'au fond, ils ne sont pas très différents de leurs aïeux qui essaimaient à tout vent sans se soucier d'autres chose que de leur plaisir. La femme objet sexuel a encore de beaux jours devant elle. Elle est encore bien loin l'égalité et les femmes sont assez sottes pour marcher dans la combine de ces messieurs, maintenue par eux...
Utilisateur anonyme > Avis -
Certes, mais c'est bien son corps... donc à elle d'en subir les conséquences (psychologiques et physiques)... Donc bien à elle de décider si elle s'en sent capable ou non...
Une femme qui vous le dit ? Malheur... Quelle façon de nous dénigrer ! Il existe bien sur des femmes qui abusent, personne n'est dupe. Un gars riche et hop, on en profite. Mais c'est rare, très rare. Et même ce riche gars peut utiliser une capote, il n'a qu'à ne pas être crétin et coucher sans protection avec une fille dont il ne connait pas les intentions. Mais en général, les femmes tombent enceintes par accident, pas par manipulation. Et là, elles doivent faire face. Si elles ne le gardent pas, l'avortement, toujours traumatisant, c'est pour leur pomme. Si elles le gardent, en dépit du refus du père, au pire elles sont seules, au mieux le père assume financièrement mais c'est tout, tout le reste c'est pour elles. Quel est l'interet d'obliger un homme à avoir un enfant pour ramasser juste assez pour payer la moitié de ses besoins ?
C'est lamentable, de plus de la part d'une femme, de dire que puisque c'est son corps, qu'elle se débrouille. L'erreur s'est faite à 2, mais les conséquences sont seulement pour madame. Monsieur, ah, qu'il se lave les mains, le bébé il le porte pas, il n'a donc qu'à se tirer tranquille et laisser la fille se débrouiller.
Alors oui, c'est pas sympa pour les hommes de ne pas pouvoir décider dans ces situations, et que le dernier mot soit pour la mère. Mais c'est la réalité biologique, s'il y a un désaccord c'est la femme qui aura le dernier mot. Alors autant faire attention dès le début. Et ça me parait aussi incroyable qu'on pleure un homme parce qu'il se retrouve "obligé" d'assumer son enfant. Tu couches avec une fille avec qui tu n'as pas l'intention de rester, ni bien sur d'avoir des enfants, ce n'est pas une relation très sérieuse, malgré ça tu ne te protèges pas, la grossesse arrive, et mince, pauvre chéri, tu dois assumer tes responsabilités ! Bien sur ce n'est pas drole, mais ça s'appelle faire face à ses responsabilités. Et oui, y'a l'avortement, on sait, mais être une femme, avoir son enfant en soi (par le chien, pas le gamin du voisin, son propre enfant), on voit son coeur battre à l'échographie, on sait qu'il est là, qu'il grandit, et que dans quelques mois il poussera son premier cri. C'est difficile de dire "on arrete là". Oui, elle pourrait avorter, mais parfois on ne peut pas, c'est notre enfant, on ne peut pas le tuer. Si un homme met enceinte une femme qui pense comme ça, dommage pour lui. Il devra assumer son enfant. Oui, on parle bien de son enfant, celui qui porte la moitié de ses gènes, le futur pere de ses petits enfants, le petit fils de ses parents, son fils. Ou sa fille. Il ne dependait que de lui de ne pas l'avoir. On est au 21eme siecle. Alors cher tomy41, si elle ne veut finalement pas avorter, pas de bol, tu seras papa, je te conseille dans ce cas de le voir comme une chance et pas un drame, si tu coupes les ponts et te résumes à un virement tous les mois, tu n'auras que la partie moche de cette histoire. Le mieux c'est de t'impliquer dans la vie de ton enfant, la paternité c'est une aventure extradordinaire, même non choisie, un enfant remplit ta vie. Pour la prochaine fois tu sauras que la capote est la meilleure amie du gars qui veut pas être papa.
Commenter la réponse de villa.melusine
0
Merci
bonjour,
alors, moi je pense que son mec aurait pu aussi se protéger,maintenant, on ne sait surement pas tout de leur histoire, tous les deux devaient bien savoir qu'ils avaient un risque sans etre protégés.
ils sont fautifs tous les deux, apres c'est sur que c'est a la femme de savoir si elle veut garder le bébé ou pas, elle fait ce qu'elle veut de son corp et il n'y a qu'elle qui peut prendre cette décision...
stf_frmu
Messages postés
25863
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2018
-
sans débattre sur qui a raison ou tord....
la personne nous dit ne pas vouloir de cet enfant car ils ne sont plus ensemble.

je trouve que certaine personne ont vite fait de s'emballer dans leur pensées alors que nous n'avons pas grand chose de décrit par notre internaute....

nous ne savons même pas depuis combien de temps ils sont ensemble ?
cela fait peut être plusieurs années ou juste 2 mois, donc quand vous parlez de capotes et de responsabilité oui mais tout n'est pas spécialement de la faute de l'homme.
il y a bcp de couple qui vivent ensemble depuis X années et qui n'utilisent plus le préservatifs car il y a la pilule.

la pilule n'a t' elle pas été arrêté volontairement par la demoiselle en espérant ainsi être enceinte et récupérer son homme ? ou a t' elle été arrêté volontairement par accord des 2 pour avoir un enfant et que depuis les relations dans le couple se sont dégradées
on ne connait pas non plus les raisons de cette séparation... ( argent, amour, sexe, adultère,...) et cela venant de l'homme ou la femme.

donc je ne dirai pas si la femme ou l'homme est fautif, sans qu'il n'y est plus de renseignements apportés par notre poseur de question !

et notre internaute ne cherche pas un fautif, il cherche des renseignements pouvant lui permettre de donner son avis comme elle sur un point de vue différent et qu'il soit entendu par elle ou des instances compétentes
Commenter la réponse de annonnymes