Pour ou contre la fessée ?

Résolu/Fermé
Jennifer - Modifié par Jennifer le 2/03/2015 à 17:57
xplom Messages postés 33122 Date d'inscription mardi 17 septembre 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 27 septembre 2022 - 8 mars 2019 à 21:31
Bonjour,

Je viens de lire un article sur le journal des femmes concernant la fessée... La France à l'air d'être en retard par rapport aux autres pays (surtout à la Suède) et pourrait être condamnée par le conseil de l'europe ! Je trouve que les enfants doivent être préservés de tous "châtiments corporels" comme ils disent, et suis contre toute maltraitance sur les enfants ! Pour autant, la fessée est ce vraiment un crime ? Je parle bien sûr de petites fessées qui permettent de faire prendre conscience à l'enfant d'un danger (il traverse la rue sans regarder par ex) ou d'une grosse bêtise !
Vous en pensez quoi ? Suis-je la seule à ne pas être contre ?...

7 réponses

snocky. Messages postés 28390 Date d'inscription mardi 11 octobre 2011 Statut Membre Dernière intervention 28 septembre 2022 71
3 mars 2015 à 00:23
Bjr, c'est sur que tant qu'on fera un amalgame entre simple fessée épisodique et chatiment corporel, on ne s'en sortira pas!
14
bonjour,
il y a fessée et fessée, une petite tape sur les fesses n'est rien, il ne faut pas non plus que ce soit systématique, pour ma part, j'en ai eu aussi des fessée, mais je n'en ai jamais mis a ma fille, je trouve quand meme qu'il y a d'autre façon de faire comprendre certaines chose aux enfants,
0
La fessée... non et non et encore non. J'ai vecu la fessée qui était presque banale par rapport au martinet ( oui ces bandes fines en cuir qui faisaient très mal!).
J'ai élevée deux enfants sans aucun chatiment corporel et cela n'a jamais enpeche de les punir s'il le fallait. Avant tout on passait aux explications et à la comprehension... Je ne l'ai jamais regretté et mes enfants non plus..
0

Lorsque tu me contrarieras fortement, je te préviendrai 1 fois, 2 fois et à la troisième fois, je t'infligerai une correction ou chatiment.

1. Le débat n'est pas l'intensité de la gifle mais le geste en lui même, il faut être subtil.

2. Peut-on dire cela à un enfant ? Non. Essayez de transposer cette situation si vous avez en face de vous un adulte qui vous contrarie fortement. Le frappez-vous ? Non.
Je ne suis pas réac, ou new school, mais infliger une fessée à un petit enfant de 12 kg-20 kg, c'est si facile.

Réservez donc ces fessées entre adultes consentents !!

0
entièrement d'accord avec Marielle et AC, comme je l'ai dit plus haut je n'ai jamais fonctionné comme ça, par contre, moi aussi plus jeune j'ai subi le martinet et les cheveux tirés, et je ne voulais pas faire ça a mon enfant, c'est si facile de s'en prendre a un enfant sans défense, alors sur le post que j'ai mis plus haut j'ai bien dit qu'il y a fessée et féssée, mais je ne suis pas pour, il y a la discussion qui peut et doit amener a des solutions
0
un autre point à retenir: un adulte est toujours "supérieur" par rapport à un enfant. De par sa taille physique et de par son pouvoir autoritaire. L'enfant a automatiquement une position inférieure et impuissante dans toute discution. Il peut se trouver a hauteur égale seulement si l'adulte le lui permet.
0