Posez vos questions à Marcel Rufo ! [Résolu/Fermé]

Messages postés
33
Date d'inscription
mercredi 10 mai 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mai 2013
-
L'opération est terminée, retrouvez les réponses de Marcel Rufo dans le dossier suivant : http://www.journaldesfemmes.com/maman/petite-enfance/marcel-rufo-repond-a-vos-questions/

"Mon bébé ne marche pas à 15 mois, est-il en retard ? Le mien ne parle pas beaucoup, est-ce normal ? A quel âge lui apprendre le pot ? Savoir dessiner, c'est important en maternelle ? Quand doit-il savoir écrire son nom ?" Autant de questions que vous vous posez peut-être...

La petite enfance (0-5 ans) est la période de nombre d'apprentissages pour les tout-petits ! Autant d'occasions de s'interroger en tant que parents...

Pédopsychiatre de renom, Marcel Rufo répondra à vos interrogations à travers un article. Alors n'hésitez pas une seconde et posez toutes vos questions sur ce forum.

Pour cela, il suffit de cliquer sur le lien "Répondre au sujet" (bouton vert), tout en bas de cette page et de la liste des questions.

A vos claviers !

La Rédaction Maman

Merci pour vos participations !

Marcel Rufo a répondu à vos questions dans le dossier suivant :

http://www.journaldesfemmes.com/maman/petite-enfance/marcel-rufo-repond-a-vos-questions/

Mais si vous le souhaitez, vous pouvez continuer à échanger entre vous sur ces thèmes sur le forum...
Afficher la suite 

11/71 réponses

0
Merci
Bonjour,

J'ai 39 ans (âge auquel ma mère m'a eu) et depuis quelques mois je vois l'image de mon corps mort dans l'eau quand je suis éveillée. J'en ai parlé à une psychologue qui me dit que je ressens une culpabilité d'être née (sachant que ma mère ne me désirait pas) et que je me punirais par des douleurs musculaires que je ressens depuis 3 ans. Qu'en pensez-vous ?
Merci.
0
Merci
Bonsoir, mon fils qui aura 4 ans en avril a encore besoin de moi pour aller aux toilettes. Il faut que je l'y accompagne, que je le fasse asseoir... De plus, il refuse formellement d'y aller à l'école ou autre endroit public.
Jusqu'à quel age dois-je accepter cette attitude ?
0
Merci
La fille unique de mon compagnon, 10 ans, a toujours refusé de manger autre chose qu'une poignée d'aliments (pommes de terres uniquement en purée, steack uniquement nature...) qui se comptent sur les doigts d'une main. Pour qu'elle mange, ses parents comme sa grand-mère lui font donc un plat à part à chaque repas. J'ai du mal à accepter cette situation peu pratique à table, et qui se heurte de surcroît à ma conception que j'ai du rôle d'un parent: penser avant tout au bien de son enfant, même si ça implique de ne pas lui céder et de ne pas lui faire plaisir sur l'instant. Je ressens aussi comme un véritable jeu de pouvoir son attitude (larmes, tentative de se faire vomir) lorsque son père, essayant de changer les choses, a tenté de lui faire manger un morceau de poisson. Je constate qu'il ne lui fixe aucune règle (elle se couche à l'heure qu'elle veut, lorsqu'il lui dit non elle négocie et obtient ce qu'elle a négocié sans discussion...). Ce constat est d'autant plus difficile que je suis la "belle-mère" depuis peu, et que je m'interdis de me mêler de l'éducation d'une enfant qui a une maman par ailleurs. En dehors de ça, elle est adorable, semble heureuse que son père ait refait sa vie et nous nous entendons bien. Comment faire pour résoudre ce problème de nourriture qui devient un problème ?
bonsoir Carole, il serai peut-etre judicieux que cette enfant consulte un pédopsy, le rapport à la nourriture peut parfois etre délicat et révéler certaines choses comme des angoisses ou autres traumatismes.
0
Merci
Bonjour,
Je continue de donner à mon fils de 2 ans un biberon le soir en plus de son repas mais malgré ça, il se réveille encore la nuit 1 à 2 fois alors qu'il a bien mangé,pourtant il avait arrêté de se réveiller la nuit depuis 2/3 mois (je l'ai allaité jusqu'à 7 mois et demi, impossible d'arrêter avant car il ne voulait pas le biberon et le lait artificiel ) Fait-il un pic de croissance ?
Il dort dans la même chambre que sa soeur de 3 ans qui a décidé depuis peu de ne plus boire de biberon le soir (elle le faisait car j'en donnais un à son frère...) Veut-il faire comme sa soeur, et lui montrer qu'il est grand comme elle ?
Je ne sais plus comment faire, je suis plutôt fatiguée d'être réveillée encore la nuit...
Merci de me conseiller
0
Merci
Bonjour à tous et M. Rufo,
Je suis inquiète pour mon beau-fils de 5 ans.
Ses parents se sont séparés alors qu'il était bébé.
Je trouvais qu'il avait un comportement étrange que j'étais seule à voir (son père fermant les yeux je pense, attendrissant mais manipulateur) mais malheureusement confirmé par la maîtresse : il faut s'occuper du petit non stop autant dans la classe que dans la cour. Il se bagarre avec beaucoup de camarades (grands ou petits) et quand on lui demande pourquoi, il pleure et ne sait pas pourquoi, en classe, il ne fait que ce qui lui plaît ou ce qu'il est sûr de savoir faire, pour un travail nécessitant concentration, il ne tient que 5 minutes, par contre il a besoin dans la journée de moments de calme où il a besoin de s'isoler pour lire, la maîtresse doit le prendre sur ses genoux ou poser la main sur son épaule pour qu'il arrête de s'agiter ...
Il ne semble pas maîtriser ses émotions. Par exemple, un petit de sa classe qu'il ne côtoyait pas trop est parti dans une autre ville et se fut un drame ...
N'a-t-il pas peur de l'abandon car son père est parti ? Il réclame sans cesse des câlins, a-t-il un manque ? Il a déjà un caractère bien trempé et têtu avec des parents qui sont plutôt souples, manque-t-il de limites ? Fait-il ça pour attirer pour l'attention (ce qui est souvent le cas, on peut rarement avoir une conversation sans qu'il intervienne par exemple, il ne peut pas jouer seul, ...) ?
Bref on se demande comment mieux le comprendre et l'aider pour le sortir de cette spirale de la violence et également faciliter le travail de la maîtresse !
0
Merci
Bonjour docteur Rufo .
Ma fille de 3 ans à mordu à la main son petit frère d'1 mois et demi. Elle est très en demande d.attention, plus capricieuse que d.habitude, agressive , et dit à ses parents et grands parents qu.elle ne les aime pas ou autres phrases qui se veulent méchantes. Le soir, elle ne s.endort que vers 22h30, 23 heures ( tout en restant sagement dans son lit, avec des livres ou peluches). Elle est épuisée mais continue à lutter contre le sommeil.
À l.ecole rien n'a changé.
Je sais que l'arrivée du petit frère est la principale raison, mais est ce que son attitude traduit une plus grande souffrance que la normale? Dois-je m'inquiéter? Nous nous efforcons de faire preuve de comprehension mais aussi de fermete quand elle depasse les bornes. Qu'elles sont les choses à ne pas faire?
Merci pour vos précieux conseils.
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 29 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 janvier 2013
0
Merci
Bonjour,

J'ai un petit garçon, deuxième et dernier enfant qui présente un problème de langage.

En fait, il comprend tout mais lorsqu'il doit s'exprimer il babille plus qu'il n'articule. Nous nous sommes rendus compte avec mon mari qu'il donne soit toutes les voyelles du mot, soit une syllabe. De plus, il a un caractère bien trempé : il est constamment en train de dire NON. Non à tout, réfractaire à la moindre consigne. Ou selon l'humeur, un non suivi d'un oui puis un non....Et je ne vous raconte pas lorsqu'il constate que nous ne comprenons rien à ce qu'il essaye de nous dire, lorsqu'il se décide de nous parler.

C'est un gentil garçon, câlin et doux mais ce n'est pas facile à la maison de lui faire apprendre les bonnes attitudes dés lors qu'on lui demande de s'exécuter. A l'école pourtant il est hyper souple, un vrai petit nounours : calme, docile...juste le problème d'expression de notre fils qui fait déployer à sa maîtresse des trésors de patience pour le comprendre.

Quant à nous, le "NON" parfois "normand" + le langage en monosyllabe-voyelle perpétuel, ça prête à rire...mais je peux vous dire que c'est complètement usant et nous venons à nous poser beaucoup de questions.

Notre fille aînée s'est mise à très bien parler à 2 ans et lui, c'est tout le contraire...
Ça me fait mal au coeur de ne pas comprendre mon fils et de devoir jouer aux sioux pour se comprendre.

Pensez-vous qu'il faille voir un orthophoniste vu son jeune âge ? Est-ce utile de mettre les compétences de ce professionnel à rude épreuve ?

Merci pour votre réponse !
linter_Crashounette
Messages postés
2702
Date d'inscription
vendredi 24 septembre 2004
Statut
Administrateur
Dernière intervention
30 avril 2013
41 -
Coucou chère sabrinaspi;

Le professeur Rufo vous a apporté une réponse personnalisée ici:
http://www.journaldesfemmes.com/maman/petite-enfance/marcel-rufo-repond-a-vos-questions/mon-fils-a-un-probleme-de-langage.shtml

J'espère que vous reviendrez nous parler de l'évolution de la situation.
Je vous souhaite un doux début de semaine.
0
Merci
Bonjour,

j'ai trois petits garçons de 25 mois (des jumeaux monozigotes et un triplé). L'un des jumeaux a toujours été plutôt colérique et depuis quelque temps, à la moindre frustration, il crie et se tape la tête avec les mains.
Nous avons essayé la fermeté ainsi que la douceur mais rien n'y fait.

Pouvez-vous me conseiller quant au comportement à adopter.

Je vous remercie par avance de l'intérêt que vous porterez à mon message.
Bonjour yma, je ne veut pas vous affoler mais vaut mieux prévenir que guérir : ce que fait votre fils s'appelle de l'automutilation et c'est inquiètant. Je vous conseille de consulter un pédopsy en CMP par exemple.
Bon courage et tenez nous au courant.
0
Merci
Ma petite-fille de 3,5 ans est propre la journée et la nuit sauf pour les selles : sa maman doit lui mettre une couche à sa demande quand elle a envie de déféquer.
Comment résoudre ce problème ?
De plus, elle se nourrit encore de 2 ou 3 biberons par jour et ne grignotte que quelques pâtes en guise de nourriture ; comment lui faire accepter de se nourrir de viande et de légumes ?
ludmila10
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 28 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mars 2013
-
bonsoir Nine, je me permets de t'écrire, car j'ai eu la même chose avec mon fils aîné, je ne suis pas psychologue mais, mon grand m'a fait ça aussi tous les soirs en rentrant de l'école il me réclamait la couche en se tenant les fesses il avait 2 ans 1/2 , ce qui lui a fait arrêter ça, était une gastro malencontreusement arrivé lorsqu'il était à l'école, j'étais vraiment désolé pour lui car ça avait dû être très gênant pour ce pauvre chou mais depuis ce jour il ne m'a plus jamais demandé la couche. J'espère, que cela passera à ta petite fille. Bon courage
0
Merci
Bonjour,

Ma fille de 5 ans ½ a un caractère très fort. Je suis divorcée de son père (depuis 4 ans) et ma fille est née alors que notre couple était déjà en crise et que son père ne la désirait plus. Il a mis 6 mois avant de la prendre une nuit chez lui après la séparation. Aujourd'hui, cela va mieux avec son père mais je pense qu'elle a du mal à trouver sa place face à son frère, précoce (de 3 ans son aîné), qui est très raisonnable mais aussi anxieux et qui monopolise sans cesse la parole.
Aujourd'hui, c'est une enfant qui ne cesse de chercher nos limites, de tester nos réactions. J'ai essayé des tas de méthodes mais j'ai souvent l'impression que rien n'a de prise sur elle. Elle ne me semble pas attachée aux choses matérielles (elle jette facilement un objet, n'a jamais eu de doudou). Lorsqu'on lui fait une remarque elle fait systématiquement de la surenchère et se positionne très clairement dans une attitude de provocation. Elle fait souvent volontairement des sottises pour voir comment on va réagir. Elle provoque aussi beaucoup son frère, qui est pourtant très protecteur avec elle. Elle a un besoin viscéral d'avoir le dernier mot, d'avoir raison. Elle ne supporte pas qu'on lui dise qu'elle se trompe ou qu'on veuille lui expliquer quelque chose qu'elle croit savoir. Je la soupçonne pourtant de faire un complexe d'infériorité par rapport à son frère, bien qu'elle soit loin d'être bête (la première fois que je le lui ai dit, elle a été très surprise et s'est mise en colère, aujourd'hui elle semble avoir accepté l'idée).
J'ai essayé un système vu dans une émission TV : je lui donne un petit galet chinois qu'elle dépose dans un bocal comme un trophée, à chaque fois qu'elle fait quelque chose de positif. Ça lui plaît et elle n'oublie pas de me faire remarquer lorsqu'elle a bien agit et que je n'ai pas pensé à le lui donner tout de suite. Elle sait très bien user de son charme pour obtenir ce qu'elle souhaite, aussi bien à la maison qu'en dehors (elle est très bisous et sait se montrer flatteuse). Mais si cela ne fonctionne pas, elle se met vite en colère. Il lui arrive (souvent lorsque je me suis fâchée très fort la veille et que l'ai punie fermement et sévèrement) de devenir un vrai petit ange pendant un jour ou deux, mais très vite cela s'arrête. Elle dit qu'elle voudrait mais qu'elle n'y arrive pas.
Elle se comporte cette année de la même façon avec sa maîtresse (GS) et également chez son père, qui se sent démuni lui aussi.
Ma question est : comment doit-on réagir face à ses provocations, à ses colères, à la surenchère ? comment mettre fin à une situation qui dégénère ?
J'ai l'impression de ne jamais savoir quand j'ai été trop stricte ou au contraire pas assez. Je ne sais pas comment me positionner avec elle car je navigue entre plusieurs méthodes sans jamais trouver la bonne.
Merci de votre aide car je suis souvent épuisée et parfois désespérée. Je me demande comment elle va évoluer dans les prochaines années.
Messages postés
33
Date d'inscription
mercredi 10 mai 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
3 mai 2013
0
Merci
Bonjour,

Et merci pour vos participations !
Marcel Rufo a répondu à vos questions dans le dossier suivant :

http://www.journaldesfemmes.com/maman/petite-enfance/marcel-rufo-repond-a-vos-questions/

Mais si vous le souhaitez, vous pouvez continuer à échanger entre vous sur ces thèmes sur le forum...