Notre fille a décidé de ne plus nous voir ni nous répondre

Signaler
-
Messages postés
15096
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 janvier 2021
-

Bonjour,

C'est arrivé petit à petit, mais assez brutalement. Tout d'abord au moment de rentrer chez nous (moteur en route) après une visite un week-end "il faut que je vous dise, je n'irais plus chez vous, trop de mauvais souvenirs !). On n'a pas pu savoir lesquels...dans son enfance ?

 

Elle est partie à 17 ans en studio à la Fac. Puis nous avons été reçus pour ses 40 ans, grosse fête avec ses amis, tout s'est bien passé (en couple).

Enfin derniere visite il y a 4 ans, rien d'anormal (elle ne voulait toujours pas nous dire pourquoi elle ne voulait plus venir chez, "il vaut mieux ne pas en parler, ça ferait plus de mal que du bien", encore bien passé un court week-end, jaccusi et champagne...Et brutalement plus rien, refus qu'on aille les voir, aucune réponse aux pourquoi, tout juste si elle finit par dire qu'on ne s'entend pas, et qu'on se dispute à chaque  fois?

Sa maman lui dit" mais c'est faux, on pourrait peut être se voir?" réponse : "surtout pas !". Communication coupée et depuis elle ne répond plus et elle n'écrivait déjà jamais.

 

4 ans sans nouvelles, on leur  souhaite fêtes et anniversaires tous les ans sans retours...

Peut être l'impossibilité d'avoir eu des enfants tous les 2, alors que son frère en a deux ? On imagine tout...

 

Évidemment, on en souffre terriblement et redoutons d'être mis à la porte si on y allait (à 250km). On espère encore, à 75 ans...

C'est terrible à vivre. On pense qu'elle nous préférera morts plutôt que vivants.

Honnêtement, on a tout fait pour l'aider, l'accompagner dans sa vie, jusqu'à travailler 6 mois dans la construction de sa maison il y a qq années. C'est trop injuste. 

 

2 réponses

Messages postés
15096
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 janvier 2021
570

Bonjour

 

Avez-vous des nouvelles de son frère? Et si oui, serait-il informé du comportement de sa sœur, vis à vis de vous? 

 

D'après votre texte, votre fille rejète quelque chose qui s'est passé chez vous ("il faut que je vous dise, je n'irais plus chez vous, trop de mauvais souvenirs ").

 

Elle semble "ruminer" une situation pour laquelle elle n'a pas eu le bénéfice d'un soutien psychologique. Elle ne l'a jamais verbalisé auprès d'un professionnel de santé.

Son compagnon à qui elle se serait confiée ou à sa belle-famille, ne sont dans ce cas, pas des personnes neutre et sans jugement, comme le serait le (la) psychiatre, l'aidant à faire un travail personnel sur cette problématique.

Si elle avait fait ce travail depuis tout ce temps, elle vous aurait précisé les raisons de ce trouble.

Elle s'interdit et se punit de quelque chose.

 

Puisqu'elle ne souhaite ni vous voir, ni vous entendre, cela ne vous empêche pas de lui  écrire une lettre à envoyer par voie postale.

La trace papier permet de la garder pour la lire..et la relire. Elle peut aussi la déchirer, mais la curiosité peut l'emporter.

Choisissez les bons mots, car chacun sera analysé. 

 

Pour cette option, il est conseillé de souhaiter qu'ils soient tout deux en bonne santé, sans rentrer dans les détails.

Puis, vous parlez uniquement de VOUS, de votre tristesse, sans jamais critiquer ni accabler qui que ce soit.

 

Une petite lettre peut faire plus d'effets, que les paroles.

N'attendez rien en retour. Vous l'aurez fait, c'est l'essentiel.

Le temps travaillera...Voyez vos ami(e)s et passez du bon temps.

 

Vous êtes-vous confiés au médecin qui vous connait bien? Il peut vous guider avec un autre avis.

 

Profitez ...
 

 

Merci pour ces conseils.

Non, nous n'en avons pas parlé à notre médecin généraliste, je pense que ça ne l'intéresserait pas (visites d'une durée de 5-10mn...). J'ai pensé à un psychologue mais il faudrait trouver la bonne personne. Nous en avons parlé à qq amis proches, "moi j'irais", d'autres n'en reviennent pas et ne savent quoi dire. Une lettre, oui, j'ai envoyé un mail une fois qui m' est revenu très aggressif...et j'ai regretté encore une fois. Mon épouse pardonne tout et c'est elle qui insiste pour lui souhaiter anniv et fêtes sans réponses, donc on continue. Pensant que c'était moi le responsable, j'avais laissé mon épouse lui parler seule les 2 dernières fois au téléphone, je n'arrive pas à croire qu'elle l'ait fait pleurer en disant des choses fausses (qu'on se disputait à chaque fois ?) puis couper la conversation, on ne fait pas cela à sa propre mère... 

Il ne nous reste que cette proposition de lettre qui doit être agréable. Peut être qu'elle ne l'a jettera pas. 

Son compagnon qui n'a plus ses parents et n'est "pas trop famille, (juste une sœur)" semblait nous apprécier.

Notre 2ème fils (en couple, 2 enfants, à 150 km de sa soeur) avec qui nous nous entendons très bien et en bons termes avec sa sœur est "une tombe", il dit qu'il ne la voit plus beaucoup, 1 à 2 fois/an, et ne veut jamais nous en parler (peut être ne pas trahir sa confiance). Il dit qu'il ne sait rien.

Merci encore pour vos messages qui pourraient nous aider à comprendre et renouer un contact avec notre fille. 

Messages postés
15096
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 janvier 2021
570 > Titi

Bonsoir Titi,

Souvent, je pense qu'il n'y a rien à comprendre, dans ces comportements. 

Vous avez entrepris de belles choses pour votre fille et vous pouvez en être fiers.

Elle fait sa vie et ne s'inquiète pas de la vôtre. Vous torturer ne changera rien pour elle, alors c'est vous qui allez changer, pour ne plus souffrir.

Les lignes de votre lettre, seront vos nouvelles, mais aussi les joies et les bonheurs, d'avant (sans jugement). Cela remuera bien plus de choses, en elle.

 

Il serait effectivement judicieux d'en parler à un(e) psychologue.

Puis, vous tournerez la page, pour enfin VIVRE auprès de vos proches et les personnes qui vous aiment.

 

Tout ce que vous ferez, vous le ferez avant tout, pour vous-même.

 

Merci pour vos conseils, cela réconforte un peu mais n'enlève pas notre peine. Souvent, les nuits je rumine tout cela , je ne peux pas m'en empêcher et j'ai un peu perdu le sommeil.

 

Messages postés
15096
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 janvier 2021
570

Bonjour Titi

 

Au fond, vous n'êtes pas obligé de vous associer à votre épouse pour les envois de vœux pour les fêtes et les anniversaires. Si cette action fait plaisir à votre épouse, elle continuera.

 

Une vraie lettre, celle dont je vous parle depuis votre venue sur le forum, touche aux souvenirs joyeux de votre fille avec ses parents et la projete dans son avenir.

Cette lettre purement respectueuse, avec vos nouvelles, va éclairer son état d'être. 

 

Lors de vos insomnies, écrivez le brouillon de la lettre et vous la peaufinerez avec votre épouse, le jour. Je vous assure que celà vous fera le plus grand bien.

 

Votre peine ne pourra s'estomper que le jour où votre fille reviendra vers vous.

"Ruminer", ne vous fait pas avancer, bien au contraire...Vous tournez en rond et cela vous détruit.

 

Voyez-vous actuellement un psychologue ou peut-être...un psychiatre (médecin)? 

Ces personnes vous aident à ouvrir une voie que vous aviez laissé de côté. C'est vous qui en avez la clé.

Avec ce professionnel de santé, neutre, l'expression verbale ainsi que la richesse des échanges, sont déterminant. Il est nécessaire d'être pleinement partie prenante, pour ce travail.

 

Lorsqu'on est en paix avec soi, on pardonne. Oublier, c'est plus compliqué.

-

 

Merci pour vos conseils et votre soutien, cela nous aide déjà beaucoup, on se sent moins isolé.

Non, je n'ai pas consulté de médecin, juste une fois, il y a 2 ans, j'ai demandé une ordonnance à mon généraliste pour un psychologue... et je n'ai jamais pris RV. C'est difficile de confier cela de visu et un psychologue ne parait pas être un expert pour ce cas, je préfèrerais un psychiatre qui me semble peut être plus compétent ?

Je vais réfléchir encore un peu, je n'arrive plus à prendre de décision vu comme nous nous sommes fait rejetés par notre fille qui paraît n'avoir plus aucun sentiment ...je dirais humain, même envers sa mère, lors du dernier contact (sa mère :on pourrait se voir ? Elle :Surtout pas ! et communication coupée...mon épouse en pleurs). Je n'en reviens encore pas et on ne connait toujours pas pourquoi, ni le motif !

La lettre ? Je peux essayer d'en faire une au brouillon. Est ce que je pourrais l'envoyer sachant que ce sera notre dernière chance ? On a 75 ans et avec une santé assez moyenne (problèmes de coeur tous les 2).

Merci encore.

Messages postés
15096
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 janvier 2021
570 > Titi

....ce sera notre dernière chance ?

Qui ne tente rien, n'obtient rien.

La question à vous poser est: de quoi ai-je peur ? Je risque quoi ?

La lettre est sans jugement. Vous lui donnez de vos nouvelles, sans entrer dans les détails. Demandez-lui de ses nouvelles (santé, travail, loisirs, etc...).

Intérressez-vous à elle, en gommant votre colère et le manque de considération que vous subissez encore aujourd'hui.

Si vous ne faites rien, comment voulez-vous qu'elle vienne vers vous ?

 

Je vais réfléchir encore un peu...

Décortiquez les mots. Allez-vous re-fléchir? Le sens métaphysique, ne traduit-il pas, l'état dans lequel vous vous trouvez ?

Demandez un soutien psychologique auprès d'un médecin psychiatre. Cet entretien vous conduira à envisager une action pour votre mieux-être.

Vous avez les cartes en mains.