Revoir son amour [Résolu/Fermé]

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 17 septembre 2018
Dernière intervention
17 septembre 2018
- - Dernière réponse : lekabilien
Messages postés
13773
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
19 janvier 2019
- 17 sept. 2018 à 20:49

Bonjour,

A 17 ans début juillet 82, je tombé amoureux d'une cousine Linda (non d'emprunt) de 5 ans mon aînée lors d'une semaine de vacances. Cousine, mais inconnue car nous avions que peu de contact.

Ensuite, je partais rejoindre des copains dans une autre partie de la France.

A mon retour, elle passait une nuit chez nous et elle était venue me chercher à la gare avec mon père. J'ai cru que c'était un signe. Le soir, j'ai pris mon courage à 4 mains... Et rateau avec une infinie douceur de sa part. Je venais de comprendre que l'Amour n'est pas forcément un sentiment partagé.

Elle habitait encore chez ses parents à plusieurs dizaines de km de chez moi. Je suis passé la voir jusque qu'à la fin de l'été.

Nous nous sommes vus comme cela. A chaque fois, pour moi, le coeur à 100 kmh.

Puis j'ai eu une moto (85) et nous avons fait quelques sorties ensemble. Moments de bonheur partagés et platoniques.

Je faisais mes études pas loin de sa fac. Quelques repas au RU ensemble, un zinzin (fête étudiante). Un soir je suis passé à son appartement. Comme d'habitude, nous avons beaucoup parlé, échangé et j'ai passé ma première nuit avec une femme et ce fut elle. Nous n'avons pas fait l'amour, juste le plaisir d'être ensemble sous la couette, à nous découvrir.

J'ai cru que c'était, après toutes ses années, le démarrage d'une histoire forte.
Patatra, après plusieurs échanges de courrier (internet n'existait pas et les portables non plus...), elle m'a très gentillement dit qu'elle aimait être avec moi mais elle ne se voyait pas vivre avec moi. Ce fût très dur. Et j'ai tenté d'en finir mais j'ai été réanimé.

Puis plus rien.

J'ai étudié à Paris (88) où j'ai rencontré Sue (nom d'emprunt). Une amie. On s'entendait bien. On s'était rencontré à la montagne avec des amis communs, mais tous les deux nous étions à Paris. Moi étudiant, elle commerciale.

Sue a passé quelques nuits dans mon appartement (pas dans mon lit) parce que nos discussions nous enmenaient au-delà des derniers métros.
Un matin, très tôt, j'ai vu arriver Sue. Elle m'annonçait qu'elle m'aimait... J'avais aimé et ce n'était pas des sentiments aussi forts que j'avais pour elle. Mais je me souvenais aussi de la douleur de ne pas être aimé en retour. Sue était une femme que j'aimais "bien". Assez pour partager ma vie, pas assez pour vibrer. Nous avons perdu notre virginité ensemble. Elle 21 ans moi 23 ans.

Dans le même temps, à l'occasion d'une rencontre, j'ai retrouvé Linda... Renuit côte à côte cette fois dans mon appartement (Sue ne vivait pas encore avec moi). "Simplement", juste le plaisir d'être sous la couette tous les deux. Moi avec l'immense bonheur de me réveiller dans la nuit pour la regarder.

Puis rien...

89, je suis parti de Paris avec Sue pour continuer mes études dans le sud. Sue a démissionné de son travail pour me suivre. Nous avons vécu une relation très ouverte d'écoutes l'un par rapport à l'autre. Elle m'aimait follement. Moi je l'aimais bien. Nous étions heureux d'un bonheur simple.

Puis, à l'occasion du convoyage d'une moto, je suis passé voir Linda en 91... Trouble mutuel. Nous avons fini dans les bras l'un de l'autre. Je suis parti avant la nuit. Sue était dans le Sud. Moi je passais la nuit chez ses parents avant de ramener la moto chez nous.
Sue savait que je m'arrêtais chez Linda et elle savait le sentiment que j'avais éprouvé pour elle. Je suis rentré tard chez ses parents et je me suis pris une soufflante au téléphone. Je n'avais rien fait de "mal". J'étais déstabilisé. Cette engueulade m'a comme sali. A mon arrivée chez nous, le climat était tendu. Elle a fait une réparation sur l'oreiller. Mais, quelque chose s'était cassé.

J'ai contacté Linda. Nous nous sommes donnés rendez vous dans le Sud. Elle allait passer quelques jours avec moi. Elle m'a prévenu que j'avais plus à y perdre qu'elle. Son arrivée à la gare a été une explosion de joie pour moi comme je n'en ai jamais plus connu. Nous avons fait plus que l'amour. Nos corps se connaissaient. C'était infiniment doux et fort.

J'ai quitté Sue. Cela a été dur pour moi, terrible pour elle. Mais c'était la solution la moins mauvaise.

Moins d'un an. Notre relation à Linda et moi a duré moins d'un am. L'éloignement d'abord: elle sur Paris moi dans le Sud. La situation ensuite: moi étudiant (j'ai fait de longues études) elle avec un travail de cadre. Les revenus enfin: moi un contrat de recherche, elle un vrai salaire.
Je tirai le diable financier par la queue. J'ai dû changer d'appartement. J'ai demandé à Linda de me rendre les clés. Cela a été interprété par elle comme la volonté de rompre. Nous avions eu quelques tensions. L'amalgamme a été fait. J'ai reçu un courrier avec la clé de l'appart en étant traité de salaud, que je savais y faire pour quitter des femmes... Ca m'a démoli. Je n'ai même pas répondu.

Puis quelques mois après, j'ai passé mon examen, trouvé du travail sur Paris. Puis mi 93 j'ai rencontré celle qui est devenue ma femme. 95 je marie. Puis 3 enfants. Plusieurs déménagements. Une vie de couple cool. Nous avons nos tracasseries, nos sorties, nos petits bonheur. Une vie intime enflammée au début puis douce. Avec la naissance du dernier enfant, une vie intime à l'arrêt ou quasiment. Mais ce n'est pas le principal. Le principal c'est de d'accorder, de se faire confiance, de se comprendre.

La semaine dernière, j'ai revu par un concours de circonstances Linda. Je ne l'avais pas reconnue. 25 ans après. Elle n'est plus la jeune et belle jeune femme que j'avais connue. Je l'ai d'ailleurs apellée madame. Elle a 59 ans.

Nous étions un groupe d'une dizaine de personnes dont mon épouse et un de mes enfants. Linda n'est pas mariée (en tous les cas pas à ma connaissance). Elle est venue avec sa fille (adoption) et le compagnon de celle-ci.

Après quelques minutes,  ses yeux, ses expressions,  ses mains, la façon de se tenir, de se déplacer... Tout ce qui était enfoui depuis plus de 25 ans est revenu.

Je ne suis pas resté pour déjeuner car j'avais une réunion l'après midi. Ma femme, notre enfant, Linda et les siens, donc les 5 sont allés manger au restau. Ma femme m'a dit que c'était un excellent moment.

Depuis une semaine, je dors mal. Je ne sais plus quoi penser. J'aime ma femme. Nous avons constuit beaucoup et construisons encore. Je ne sais pas si Linda a connu le même trouble que moi quand nous nous sommes retrouvés à l'écart pour régler un problème logistique.

Je ressents l'amour comme lors de notre année passée "ensemble". Elle est comme présente à mes côtés. J'ai l'impression qu'un feu dévastateur s'est réveillé. Et si, la femme de ma vie était celle que j'ai au fond toujours aimé même si j'ai tenté d'enterrer mes sentiments ? Mais que de conséquences, pour ma femme, mes enfants ? Et Linda, a-t-elle des sentiments pour moi ? Quelle personne est-elle devenue  ? Pourquoi, il y a 25 ans notre histoire s'est finalement interrompue: malentendu ou vrai divergence ?

Je ne suis pas un familier de ce type d'échanges. Je ne sais pas bien quoi attendre en retour de ces quelques lignes adressées à n'importe qui. Je pense un effet miroir. Pas des conseils mais des réflexions.

Je sais que la sagesse c'est de tout oublier et de continuer ma vie. Sans doute d'accepter, à l'heure de ma mort, les regrets... L'Amour, c'est de faire un saut irraissonné mais de vivre dans toute la dimension de la Vie, malheureusement avec des dégâts incommensurables. Tout ça pour ça ?

Et puis comment aborder Linda pour lui (re)(re)dire que je l'aime...

Une troisième voie est-elle possible ? Un flirt à côté de ma vie de couple ? Mais comment concilier le quotidien, les vacances, les études des enfants et tout simplement le partage de la vie entre deux vies ? Je ne suis pas un comédien. Je ne pourrais pas vivre en mentant à l'une ou l'autre. J'aime ma femme et Linda mais pas de la même façon. Un amour rationnel et raisonné d'une part, un amour brûlant de l'autre.

Merci de m'avoir lu jusqu'ici.

Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
13773
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
19 janvier 2019
3614
2
Merci

Bonsoir
Pas placé sur le bon forum c'est ici :
https://couple.journaldesfemmes.com/forum/

Et, faire un concentré pour résumer, aller a l'essentiel car c'est trop long
Merci.


Posté depuis https://itunes.apple.com/fr/app/ccm-live-discussion-forum/id871822609?mt=8CCM Live forum pour iPhone/iPad]

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes 5388 internautes nous ont dit merci ce mois-ci