Bébé et endométriose

- - Dernière réponse : Priscy87deFike
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 13 septembre 2018
Dernière intervention
13 septembre 2018
- 13 sept. 2018 à 12:11
Bonjour. En octobre, j'ai été opérée pour une endométriose et ensuite j'ai eu 3 mois de piqûres de Décapectyl ce qui m'a ménopausée artificiellement. Ma dernière piqûre date du mois de janvier et à ce jour, mes règles ne sont toujours pas revenues. Je souhaite avoir un enfant. Savez-vous combien de temps cela peut prendre avant que mes cycles ne reviennent ? Est-ce vraiment plus difficile de tomber enceinte avec une endométriose ? Puis-je être enceinte avant que mes règles ne soient revenues ? Merci pour vos réponses, c'est difficile à vivre.
Afficher la suite 

Votre réponse

14 réponses

Meilleure réponse
26
Merci
C'est toujours facile de dire \"patience\" mais la récompense est là. J'ai également été opérée de l'endométriose il y a 16 ans et à l'époque je n'ai eu aucun traitement médicamenteux. Un an et demi après cette opération et 2 minuscules cicatrices autour du nombril après, j'étais enfin enceinte de ma fille Marie. 2 ans après est né Quentin puis Camille et il y a 4 ans ma dernière Margaux. Malgré cette maladie, j'ai pu avoir 4 magnifiques enfants. La médecine a fait des progrès aujourd'hui alors courage, laissez le temps à votre corps. Cela peut sembler interminable d'attendre mais c'est nécessaire.

Dire « Merci » 26

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 165 internautes ce mois-ci

Je sais que votre messge date mais pourrais je avoir vos coordonnnes
Commenter la réponse de nathalie
4
Merci
Encore un message d'encouragement. J'ai été opérée trois fois par caelioscopie pour endomestriose (stade 4 puis 5) puis mise sous Decapeptyl à 32, 34 et 35 ans. Alors que je pensais ne jamais avoir d'enfant, j'ai connu une première grossesse surprise à 40 ans (malgré l'âge et une forte consommation de tabac : deux facteurs connus pour réduire la fertilité) puis une deuxième à 42 ans, le premier cycle suivant l'arrêt de contraception orale. Tout ça pour dire que je suis aujourd'hui maman de deux adorables petits garçons de 1 an et de 2 ans et demi malgré ces antécédents. Moins facile peut-être, mais même à un stade et à un âge moins favorables, ce n'est pas insurmontable ! Bon courage à vous et à toutes celles qui, souffrant d'endométriose, doutent.
Commenter la réponse de Hélène
1
Merci
Je tiens à vous dire que l'on peut avoir un enfant avec une endométriose, j'en suis la preuve. Il y aura 6 ans cet été, j'ai été opérée par célioscopie pour l'endométriose. Ensuite j'ai eu une pilule spéciale mais les douleurs ont continué donc ma gynéco m'a proposé le traitement par piqûres (Décapeptil). J'ai accepté le traitement d'une durée de 6 mois. A la fin du traitement soit en février 2006, la gynéco m'a dit que si je voulais un enfant le mieux était suite à ce traitement. Donc avec mon compagnon, nous avons décidé que c'était le moment même si je n'avais pas encore un travail sûr. Je suis tombée enceinte au mois de mai 2006 soit 3 mois après le traitement. Aujourd'hui, mon fils a 2 ans et moi j'ai un stérilet hormonal (Mirena) car avec la pilule je souffrais.
Commenter la réponse de Stéphanie
1
Merci
Je suis maman de deux petites jumelles de 26 mois suite à une fiv car avec l'endométriose je n'y arrivais pas. J'ai été opérée plusieurs fois mais la maladie avait le dessus, puis à la dernière opération, nous avons fait une fiv tout de suite après et le résultat est là, deux bébés adorables avec tout ce que l'on peut rêver de mieux. Nous avons attendu 15 ans mais franchement cela en valait la peine. Je suis une maman comblée de bonheur et ne regrette en aucun cas toutes ses tentatives car le bonheur et la joie des enfants valent plus que tout. Bon courage. Sachez qu'une issue est toujours possible, il suffit simplement d'y croire. Affectueusement. La maman de Louise et Clémence.
Commenter la réponse de jean-louis
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 28 août 2018
Dernière intervention
28 août 2018
1
Merci

Message d'espoir

 

Cela fait plus de deux ans que je me dis qu'il faut absolument que je poste un message sur les forums consacrés aux problèmes de fertilité liés à l'endométriose, afin de témoigner et de donner espoir à toutes celles qui souffrent de cette pathologie et qui souhaitent devenir mères.

En 2013, mon mari et moi-même avons commencé à ressentir l'envie d'avoir un enfant. En 2014, au bout d'un an de tentatives vaines, nous nous sommes tournés vers des médecins spécialistes. Six mois plus tard, nous avons tenté une première injection d'hormones pour doper mes chances de grossesse. L'échographie réalisée dans ce cadre a toutefois révélé que j'avais de gros kystes aux ovaires. Des examens plus poussés ont finalement permis de diagnostiquer une endométriose sévère (heureusement pour moi asymptomatique) mais répandue un peu partout sur mes ovaires, mon appareil digestif et l'utérus. Le médecin qui me suivait m'a indiqué que je ne pourrai tomber enceinte qu'avec une fécondation in vitro, après avoir subi une opération destinée à retirer le maximum de lésions endométriosiques. Tout au fond de moi-même, j'ai toutefois toujours eu le sentiment que nous pourrions parvenir à avoir un enfant naturellement. Je craignais également l'opération. Finalement, deux ou trois seulement avant l'opération, j'ai appris que j'étais tombée enceinte de façon on ne peut plus naturelle. J'ai accouché, à l'âge de 35 ans, d'un petit garçon en pleine forme en juillet 2015. La grossesse et l'allaitement ont permis de faire régresser considérablement l'endométriose. En mars 2017, nous avons eu la joie d'accueillir un adorable deuxième petit garçon, qui là encore a été conçu de façon naturelle.

L'objet de ce message est de montrer que l'endométriose, même sévère, n'est pas synonyme d'impossibilité d'avoir un enfant. Une grossesse est le fruit du hasard : beaucoup de choses se passent dans la tête. Il faut donc positiver, rester zen et lâcher prise et surtout ne pas se dire qu'à cause de l'endométriose, vous ne réussirez pas à avoir d'enfants. Ma gynécologue et mon radiologue m'ont vivement incitée à écrire ce message, afin d'apporter mon témoignage qui est loin d'être isolé.

En réalité, je crois que le meilleur conseil qu'on nous ait donné, c'est de « le faire loyalement »:-), c'est à dire régulièrement les 2-3 jours précédents l'ovulation et pendant l'ovulation. Un conseil qui permet de joindre l'utile à l'agréable !

Je souhaite en tout cas à tous et à toutes plein de bonnes choses pour les années à venir et surtout de beaux bébés en pleine forme !!!

Commenter la réponse de pearlie80
0
Merci
Moi aussi j'ai eu le même traitement. Il faut du temps avant que vos règles reviennent, mais si vous voulez un bébé c'est le meilleur moment. J'avais 22 ans quand on l'a découvert et je n'étais pas prête à avoir un enfant. Tout dépend du stade (moi stade 5), je suis actuellement enceinte de 7 mois mais j'ai fait une FIV. Nous avons essayé pendant un an et demi naturellement et ensuite notre gynéco nous a adressé à un centre spécialisé PMA. Surtout ne désespérez pas. J'ai une amie qui est tombée enceinte naturellement avec de l'endométriose. Un suivi psychologique est vraiment nécessaire dans ces moments-là. Bon courage.
Commenter la réponse de ANGELIQUE
0
Merci
J'ai été opérée par célioscopie de l'endométriose fin 1997. En janvier 1999, mon petit garçon naissait. Il ne faut pas désespérer. L'endométriose est encore peu connue, bien que beaucoup de femmes soient touchées. Comme dans beaucoup de domaine, il faut un gynéco compétent. Bon courage,
Commenter la réponse de PATRICE
0
Merci
Merci pour vos messages qui sont très positifs.
Commenter la réponse de SOPHIE
0
Merci
Tous ces messages sont vraiment très encourageants, c'est bien la preuve qu'on peut avoir un enfant avec de l'endométriose. Néanmoins, je souhaite apporter un tout petit bémol : si ça marche pour certaines, il est quand même évident qu'il est plus difficile de tomber enceinte lorsqu'on souffre de cette maladie. Pour ma part (stade 4), ça n'a pas fonctionné même avec 3 fiv. J'ai même dû arrêter avant la 4ème à cause de l'endométriose. Même si c'est difficile, j'en suis soulagée car les traitements sont éprouvants : ne vous ruinez pas la santé. Je ne veux pas vous apporter un témoignage négatif, bien au contraire, j'ai psychologiquement plutôt bien accepté la situation et ai commencé une démarche d'adoption. Simplement, je pense qu'il faut connaître toutes les réalités de cette maladie. Mon conseil : n'hésitez pas à en parler vous trouverez certainement une oreille attentive et à trouver des activités qui vous épanouissent et vous font \"oublier\" le temps. Bon courage et gardez espoir.
Commenter la réponse de Aurélie
0
Merci
J'ai subi 2 coelioscopies à 2 ans d'intervalle, suite à une endométriose aigüe, suivies d'un traitement à l'Enantone et un autre au Décapeptyl. Lorsque nous avons voulu avoir un enfant, le gynéco m'a informée des difficultés auxquelles venait s'ajouter un utérus rétroversé. Mais il ne m'a jamais découragée. Mon oncle, médecin m'a mise face à la dure réalité de la stérilité. Du jour au lendemain, j'ai décidé d'arrêter tous les traitements, inutile de continuer à m'empoisonner. Croyez-moi si vous le voulez, mais un mois après, mon fils s'installait dans mon utérus, de la façon la plus naturelle. C'est un miracle pour certains. Je dis simplement qu'il faut y croire et le vouloir très fort. Bon courage.
Commenter la réponse de Nataly
0
Merci
J'ai subi 3 interventions sous caelioscopie et 3 traitements pour une endométriose qui apparemment ne voulait pas s'arrêter. Six mois après la dernière intervention, j'étais enceinte et je n'ai pas eu à reprendre de traitement par la suite, et cela fait maintenant 11 ans que ma fille est née. Gardez espoir, le traitement est lourd mais le résultat en vaut la peine.
Commenter la réponse de christelle
0
Merci
Eh oui, ça fait jeune pour avoir 1 endométriose, d'ailleurs ça a été dur pour moi de l'accepter. Après 3 ans de violentes douleurs lors des règles, mon docteur de l'époque disait que c'était normal ! N'en pouvant plus et voyant que ça empirait, j'ai changé de docteur puis vu un spécialiste. Opérée en mai 2008, j'en avais sur toute la paroi qui entoure les organes et jusqu'au diaphragme. Un an sous Décapeptyl et Livial puis depuis peu Estréva et Endrocur. Il me faudra un suivi quand je voudrais avoir 1 enfant, j'appréhende mais ça devrait bien se passer. Merci à vous de pouvoir en parler.
oligou
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 8 novembre 2016
Dernière intervention
8 novembre 2016
-

Bonjour,

Je voulais rajouter ma parole d'espoir, 

Attente d'endométriose, après deux opérations, une ménopause de 6 mois et une inscription pour une fiv, je suis tout de même devenue maman de trois garçons puis une petite fille. c'est vrai qu'il existe des solutions. mais attention à consulter de vrais spécialistes. On m'avait à l'époque annoncé un possible cancer de la vessie. Bonjour l'angoisse!!! 

par contre, après la deuxième opération pour nettoyer il fallait y aller de suite.

Bref j'ai eu beaucoup de chance et je souhaite à toutes les filles attentes de ce mal de connaitre la m^me réussite.

Bon courage.

Commenter la réponse de elise
0
Merci

Cc @pearlie80 merci bcp de ton message . C'est tomber a Pic car j'avais besoin de lire des temoitémoige positive. J'ai appris que j'avais une endo malheureusement je dirais. le jour de mon anniversaire ; en janvier dernier.

opération début février. Ensuite pilule ensuite decapdécap malgré sa j'ai eu d'autres kystes endo un moi après mon opération

Commenter la réponse de Nadouche
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 13 septembre 2018
Dernière intervention
13 septembre 2018
0
Merci

Slt je suis nouvelle sur ce forum mais J'espere que je pourrai repondre à ta preoccupation. Moi aussi on m'a detecté une endo en 2015 apres une coelio. Puis j'ai eu une piqure de decapeptyl pour 3 mois. 2 mois plus tard, je suis tombé enceinte et aujourdhui mon fils à 2 ans. Et je suis en essai bb2

Commenter la réponse de Priscy87deFike