Signaler

Mère célibataire, comment réussir à être organisée ? [Résolu]

Posez votre question Bonjour72 3Messages postés samedi 30 juillet 2016Date d'inscription 31 juillet 2016 Dernière intervention - Dernière réponse le 2 août 2016 à 15:01 par choco2
Bonjour,

Je suis une femme seule avec 2 enfants de 14 et 11 ans (garçons). Infirmière de formation, je dois reprendre le boulot. Je n'ai personne pour m'aider (grands-parents tous décédés et sœur au boulot). Après toutes ces années passées avec un compagnon, je me retrouve seule et ne sais même pas comment me réorganiser (oui, j'ai perdu l'habitude d'être organisée). Aujourd'hui, je crie au secours parce que je ne sais plus comment faire pour organiser ma vie avec deux enfants et l'obligation de reprendre un travail. Je suis triste même si je sais que je pourrais y arriver. En fait, je n'ai plus assez de force...

Merci pour vos conseils.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
Bonsoir,

Vos enfants sont grands, c'est un avantage. Quel est votre âge ?
Durant combien d'années avez-vous cessé de travailler ?
Connaissez-vous le rythme de votre travail à venir ? Quelle sera votre statut dans votre emploi ?
Avez-vous un entourage qui pourrait accueillir vos enfants pendant votre absence ?
Avez-vous pensé à en discuter avec vos ami(e)s, vos parents, etc...

Quelle est la raison du manque de force ?
Votre compagnon ne pourra pas s'occuper des enfants, en alternance ?
Désolée pour toutes ces questions. Vos réponses nous aideraient à mieux comprendre ce qui se passe.
Bonjour72 3Messages postés samedi 30 juillet 2016Date d'inscription 31 juillet 2016 Dernière intervention - 31 juil. 2016 à 15:41
Bonjour,
C'est chouette d'avoir une réponse lorsqu'on est dans une impasse.... J'ai pratiquement 44 ans. J'ai une garde totale de mon grand fils (en cours de discussion avec les avocats, je n'ai pas un ex-mari facile) et le petit, je l'ai une semaine sur deux. J'ai toujours l'impression qu'ils sont bébés alors je ne leur demande rien dans les taches à faire (mais je sais que cela doit changer si je veux reprendre un travail). Mon but est infirmière indépendante pour pouvoir justement m'en occuper, parceque je n'ai personne pour m'aider. Cela fait 9 ans que je n'ai pas travaillé. Si je n'ai pas de force aujourd'hui c'est parceque je n'ai plus le punch, tout me semble insurmontable (pourtant j'ai déjà effectué plusieurs fois l'ascension de l'Everest dans ma vie personnelle :-). En fait je ne sais pas par quel bout commencer :-(
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
moins plus
Bonjour,

C'est juste, vos enfants sont grands et l'aîné pourra vous aider . Associez-les dès maintenant à participer aux tâches ménagères et culinaires. Ils ont besoin de se sentir utiles et vos compliments les motiveront.

Si j'ai bien compris, vous souhaitez exercer en libéral.
Une tournée de patients avec une collègue vous permettra de faire la connaissance des personnes soignées , du fonctionnement du cabinet et des responsabilités.
A domicile, vous êtes seule à gérer les techniques, les besoins des personnes et leurs proches. Vous serez amenée à diversifier votre activité dans tous les domaines de la médecine. Toutes spécialités confondues. Vous serez donc une infirmière généraliste et souvent, une clinicienne.
Il y a des annonces sur les sites spécialisés.

Précisez à vos futures collègues, vos disponibilités et vos acquis.
Cependant, vous aurez besoin d'être solide physiquement et mentalement.
Je vous conseille de discuter avec votre médecin, de votre projet. Son avis sur la question est important.
Parlez-lui de votre manque de force, de vos difficultés actuelles.
Personne ne vous a proposé une aide psychologique pour pouvoir vous exprimer auprès d'un professionnel de la santé ?
Bonjour72 3Messages postés samedi 30 juillet 2016Date d'inscription 31 juillet 2016 Dernière intervention - 31 juil. 2016 à 17:17
Merci beaucoup, il y a 2 semaines j'ai pris contact avec une coatch familiale :-))). Merci vraiment de tout coeur :-)
Répondre
choco2- 2 août 2016 à 15:01
Bjr,

De tout façon, nous sommes toutes pareilles !!! On croit toujours que ces épreuves sont insurmontables parce qu'on idéalise nos ex "compagnons"... Et puis au final, on se rend compte qu'on s'en sort aussi bien, sinon mieux sans eux !!! Je sais de quoi je parle : j'y suis passée en 2012, alors que ma fille avait 15 ans et mon fils 13... Maintenant, pour rien au monde je ne reviendrais en arrière (et eux non plus !). Ce n'est certes pas facile tous les jours, mais c'est là que se vérifie le célèbre adage "mieux vaut être seule que mal accompagnée" !!! Bon courage à vous, vous y arriverez avec l'aide de vos enfants.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !