Je vis mal mon adoption.

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 30 décembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 décembre 2013
- - Dernière réponse :  Cécile D. - 6 févr. 2014 à 16:00
Bonjours, voila j'ai 16 ans et j'ai été adopté a l'âge de 3 ans par ma maman qui ma adopté toute seul son compagnon ne voulant pas adopté et avoir d'enfant, elle ma pourtant tout donné j'ai été gâter par tout ma famille une famille merveilleuse avec moi a su m'apporté tout le bonheur qu'un enfant espère... Mais voila même avec tout sa je me sens pas heureuse et épanoui au maximum je me sens mal dans ma peau comme quelqu'un de différent. J'ai beaucoup souffert a l'école des insultes et moqueries des autres enfants cela ma beaucoup fait souffrir et j'en souffre encore... Je voulais savoir si s'étais normal et j'aimerais beaucoup rencontré des gens dans le même cas que moi.
Merci d'avance pour les réponse.
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
5
Merci
Tu parles de ta maman avec beaucoup d'amour et la sécurité affective que t'offre ta famille devrait te réconforter des déceptions extérieures.
De nombreux adolescents ,quelle qu'en soit la raison, ont ce sentiment "d'être différent".

Essaie de ne pas dépendre du regard et de l'opinion des autres en leur accordant plus d'importance qu'ils n'en ont.
Concentre -toi sur ce qui te valoriserait, comme par exemple des activités correspondant à tes désirs.

N'hésite pas non plus à faire part à ceux qui t'aiment de tes questionnements et incertitudes qui sont ceux de ton âge.

Reprends confiance en toi et garde précieusement la conscience des sentiments partagés dont tu connais déjà la valeur...

Dire « Merci » 5

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5312 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Que tu vives mal l'adoption, ce n'est pas anormal. Celle-ci résulte de la souffrance d'une femme en mal d'enfant, prête à tout pour donner son amour à un petit être, et la souffrance probable d'une maman qui ne pouvait pas assumer une grossesse. Tout le questionnement auquel tu fais face, est de savoir pourquoi ta mère biologique n'a pas pu te garder. (abandon par le papa, situation précaire, passé douloureux vis à vis de ses propres parents). On a souvent tendance à idéaliser le parent que l'on ne connait pas, et donc il manque terriblement. La triste réalité pourrait calmer nos ardeurs. Je pense que si tu pouvais percer le mystère de l'abandon par tes parents et si tu pouvais retrouver cette partie de ton histoire qui t'appartient vraiment, tu pourrais plus facilement tourner la page et te reconstruire. L'âge de l'adolescence est une période difficile où l'enfant cherche au fond, qui il est. Dans ton cas le problème est décuplé par l'ignorance de qui étaient tes vrais parents donc de ton identité. Je ne sais pas s'il est possible pour toi de remonter aux sources de ta naissance et de connaitre ton histoire aujourd'hui. Si tu pouvais connaitre cette vérité, ton identité, je pense que tu serais réconciliée avec ton passé et que l'amour que cette mère adoptive a su te donner t'aiderait à tourner la page et à réaliser combien dans ton malheur, tu as eu la chance de trouver cette femme sur ton chemin. Trois ans avant d'être adoptée c'est déjà toute une vie, une période où l'enfant se construit. Tu ne dis pas si tu as des souvenirs de cette période. Où étais-tu, qui s'occupait de toi, étais-tu attachée à une personne à qui tu aurais été "arrachée". as- tu été pendant un certain temps avec tes vrais parents et combien de temps. Autant de questions qui mériteraient d'être élucidées pour que tu puisses passer à autre chose.
Tu sais, on peut avoir eu ses propres parents et avoir passé une enfance sans amour, complètement insécurisée. Les parents ne sont pas toujours capables de s'occuper d'un enfant et de lui apporter ce dont il a besoin. Je te souhaite bon courage pour la suite.
Anas ne fait qu'exprimer son mal être et ce sentiment de "différence".

Ne pensez-vous pas qu'en empiétant , de manière à ce point intrusive ,
sur des questionnements qu'elle n'a pas mentionnés,
vous prenez le risque de la désorienter encore plus?
entièrement d'accord avec aurore ,
l'adolescence est une passe difficile pour tous
dans 3 - 4 ans ça ira mieux
tu peux demander une ecoute médicale dans un centre social c'est gratuit et ça peut t'aider d'en parler a une personne qui ne juge pas
bon courage anas
Bonjour,

je m'adresse à la jeune fille Anas.l..... j'ai également été adopté à l'âge de 15 mois, j'en ai 30 aujourd'hui... je suis née en Colombie... les questions que tu te poses sont normales en particulier à l'adolescence où l'on est particulièrement en quête d'identité!! je pense que ce n'est pas avec ton adoption que tu te sens mal, c'est ton abandon et il y a une grosse différence, j'ai également reçu tout l'amour possible et imaginable de la part de ma famille, mais j'ai mis beaucoup de temps à accepter mon abandon. Je n'ai pas de détail sur les circonstances de ce geste d'abandon et je n'en aurai certainement jamais car je ne suis même pas née sous X, je suis née dans la rue donc aucun moyen administratif de retrouver quelque trace que ce soit... donc Il faut avancer, aller de l'avant, te construire sur ta personnalité, ton éducation, ton environnement... et n'hésites pas à poser des questions à ta maman, soit bien à l'aise d'aborder ce sujet avec elle... concernant les insultes et la dureté de certains autres enfants, il ne faut pas le prendre pour toi, tout le monde est passé par là, nous avons tous connu des moments de rejets dans notre vie, cela va t'aider à t'endurcir, te forger un vrai caractère, une force!! en tout cas pour ma part c'est comme ça que j'ai essayé de tirer profits de ces expériences difficiles... je suis à ta disposition si tu veux parler plus précisément!!
Commenter la réponse de Aurore
0
Merci
Bonjour,

Il existe en France une association d'adultes qui ont été adoptés enfants, qui se rencontrent, se soutiennent, s'épaulent, aident les plus jeunes ... Elle s'appelle La Voix des Adoptés et en tapant ce nom dans un moteur de recherche on trouve leur site : forum, ligne d'écoute, rendez-vous au restau de temps en temps pour se rencontrer et échanger ... De quoi aider vraiment une adolescente qui se sent différente et en souffre, parce que là tous ont le même vécu et tous se comprennent sans jugement aucun ... Bonne chance !
Commenter la réponse de Cécile D.