Envie d'un 3ème bébé mais pas mon conjoint

Signaler
-
Messages postés
17792
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 janvier 2022
-

Bonjour,

Je m'appelle Charline et j'ai bientôt 26 ans. Avec mon conjoint nous avons 2 enfants. J'ai toujours eu envie d'en avoir 3 et je m'étais dit que si ma situation me le permettait (santé...), j'aimerais en avoir 3. Et cette envie est restée et s'est même accentuée depuis quelques temps mais voilà, mon conjoint ne veux pas de 3ème. Je ne peux donc pas le forcer, mais même si je suis heureuse, j'ai cette envie et ce besoin d'avoir ce dernier enfant, de donner une dernière fois la vie.. et je souffre puisque mon conjoint n'en veux pas. Il se permet de me dire que je devrais être heureuse avec ce que j'ai, que certaines femmes ne peuvent pas en avoir et surtout, il ne voient que les aspects négatifs (coût financier, organisation familiale, et si il était handicapé ? Et si on avait des jumeaux ?...) Bref, toute excuse est bonne. Parfois, il me dit peut-être un jour... mais je sens bien que ce jour ne viendra jamais et qu'il me fait espérer pour au final m'annoncer qu'il n'y en aura pas d'autre.. Du coup c'est un sujet qui nous fâche. Je n'ai en aucun cas le droit de le forcer, mais lui à t'il le droit de m'en empêcher et de me dire ce qu'il me dit ? J'essaye de ne pas lui en parler pour ne pas lui mettre la pression mais cette envie est tellement présente que je ne peux m'empêcher de lui en parler. Il y à tjrs qq chose (une image ou un accouchement à la TV, un bébé dans la rue ou tout simplement quand je voit mes enfants..) mais face à son opposition je me braque et tout part en couille... Je suis heureuse et malheureuse à la fois... Comment puis-je faire... ?

A voir également:

1 réponse

Messages postés
17792
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 janvier 2022
639

Bonjour

 

Il serait sage de creuser un peu plus, pour connaître les craintes et le changement de vie que cela impose à votre conjoint, s'il y avait un troisième enfant. 

Est-il disponible actuellement pour s'occuper des deux enfants ?

Quel est leur âge ? 

Ce n'est pas la question de savoir qui a le droit de penser ou de dire, il s'agit d'une concertation au sein du couple. 

Parfois, il me dit peut-être un jour... mais je sens bien que ce jour ne viendra jamais et qu'il me fait espérer pour au final m'annoncer qu'il n'y en aura pas d'autre.. 

Vous parle-t-il de ses envies, de son activité professionnelle, de ses problématiques, etc?

 

Si vous ne l'avez envisagé, je vous conseille d'en parler à un(e) psychologue, afin de verbaliser ce que vous ressentez, vos désirs et vos attentes.


--

 

Bonjour, justement nous en avons déjà parlé plusieurs fois, nous sommes un couple qui communiquons, il me dit simplement qu'il ne se voit pas avec un 3ème enfant, qu'il faudrait changer beaucoup de choses (je lui ai demander quoi exactement et je n'ai pas eu de réponse) à part peut-être changer de maison mais de toute façon nous recherchons à déménager. L'organisation aussi lui fait peur je pense et tout ce que j'ai noté dans le premier texte. Ma fille va avoir 6 ans et mon garçon va avoir 2 ans. C'est un très très bon papa très disponible pour ses enfants malgré notre travail qui en effet aussi, nous prend du temps et de l'énergie ainsi qu'un coût financier niveau nounou (Aide-Soignant tout les 2). 

 

Il y à peu j'ai été suivie par une psy (pour des choses de mon passé) et j'en suis venue à lui parlé de ceci... 

Messages postés
17792
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 janvier 2022
639 > Ninine12

Merci pour vos précisions.

(je lui ai demander quoi exactement et je n'ai pas eu de réponse) 

Vous semblez bien seule avec le silence et le flou des réponses que vous donne le conjoint.

Est-il dépassé, fatigué, anxieux ? En a t-il parlé au médecin traitant ?

Pensez-vous réellement que le déménagement changera son point de vue ?

De votre côté, c'est enrichissant de bénéficier d'un soutien psychologique, qui fasse avancer dans votre démarche (psychothérapie/psychiatre=médecin).

Il s'agit d'un travail personnel qui permet d'analyser, de progresser et garder confiance en vous. 

Vous parlez du sentiment de peur que ressent votre conjoint. N'est-il pas temps pour lui, de se confier à un(e) professionnel(le) de santé (différent de la vôtre), afin qu'il gagne en estime de lui-même? Qu'il ait sa place, au lieu du silence de ses réponses.

--

Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 1 août 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2021

Je ne sais pas quoi vous répondre de plus malheureusement. 

Je ne pense pas qu'il soit dépassé, ni fatigué, ni anxieux. 

Il est également suivi déjà mais pas pour ses raisons, d'autres, mais je ne pense pas qu'il ait parlé de ça. 

J'ai posté ici pour me "libérer" en fait je crois, mais ce sujet me fait plus de mal qu'autre chose, car j'aimerais tellement ce nouveau petit être parmis nous... c'est dingue, mais c'est comme ça. 

Messages postés
17792
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 janvier 2022
639 >
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 1 août 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2021

Bonjour,

En relatant cette situation avec votre psychiatre, ce médecin vous aide à avancer dans votre travail sur vous-même.

 

  • Je ne pense pas qu'il soit dépassé, ni fatigué, ni anxieux. 

Le penser est une chose. Laissez-le répondre pour en être certaine.

  • ce sujet me fait plus de mal qu'autre chose, 

C'est naturel puisqu'il touche quelque chose de bien plus profond en vous. Vous en avez la clé.

 

De votre côté, vous savez ce que vous désirez, du côté de votre conjoint, il sait ce qu'il ne veut pas. Actuellement.

Vous êtes jeune, laissez passer du temps et qui sait, votre conjoint pourra changer d'avis.

Rien n'est figé. 

--