Relation avec enfants adultes

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 4 juin 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2020
-
Messages postés
13734
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 juillet 2020
-

Bonjour


J' ai 63 ans et suis à la retraite. J'ai un fils qui va avoir 40 ans et une fille qui va en avoir 37.

Je suis divorcée de leur père depuis 8 ans. Leur enfance ainsi que ma vie de femme n'a pas été facile car pervers narcissique, il nous a fait beaucoup souffrir.

J' aurai certainement dû le quitter mais j' avais peur et je n'en ai pas eu le courage.

 

Mes enfants auraient peut être été plus heureux. Conséquence sans doute de cette vie, nous n'avons pas eu une vie de famille équilibrée et chaleureuse.

Mais je ne suis pas ici pour revenir sur ce passé, mais parce que je n'arrive pas à trouver la sérénité même si aujourd'hui j' ai trouvé le bonheur auprès d'un homme que j'ai rencontré il y a 3 ans.

 

Mes enfants vont bien mais nous nous fréquentons pas beaucoup, je veux dire pas ou peu de réunions de famille. Mon fils est très gentil et toujours là quand j'ai besoin mais ne m'appelle pas régulièrement. Ma fille est plutôt caractérielle et on a quelquefois des heurts mais elle garderai un peu plus le contact sans plus.

 

En bref, ils vivent leur vie et ont l'air d'aller bien et moi je vis la mienne.

Je n'ai pas de petits enfants. Tout cela me convient parfaitement et c'est là que le bas blesse, car je culpabilise.

J'ai l'impression de ne pas être normale car je n' éprouve pas le besoin de passer du temps avec eux, d'avoir des petits enfants. Je m'inquiète pour eux bien sûr comme toute mère mais à partir du moment où ils n'ont pas de problème, cela me suffit.

Je serai là s'ils ont besoin de moi naturellement.

Maintenant j'essaie de penser à moi, je passe des bons moments avec mon compagnon et cela me suffit.

 

Mais je me demande si j'ai un comportement normal surtout quand je vois certaines familles qui sont souvent ensemble et ont l'air plus proches.

Quelqu'un m' a dit qu'on doit se détacher de ses enfants. C'est peut être mon problème, pourtant je ne suis pas une mère poule.

Je crois que je pense ne pas avoir fait ce qu'il fallait quand ils étaient petits et que maintenant je ne m'autorise pas à ne penser qu'à moi. 

 

1 réponse

Messages postés
13734
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 juillet 2020
520

Bonjour,

 

Il est naturel de pouvoir enfin penser à vous, à vivre comme vous l'entendez. C'est aussi vous respecter.

 

Le seul moyen de ne plus culpabiliser, serait de pouvoir parler de vive voix avec vos enfants, de ce qui empêche de vous libérer.

Ils exprimeront ce qu'ils ressentent, ce qu'ils souhaitent pour vous et pour eux-mêmes.

Rien n'empêche de les voir physiquement en toute convivialité. Cela peut s'organiser pour un partage enrichissant entre vous.

Soyez à l'écoute, partagez. Cela va aider à vous reconstruire.

 

Ne croyez pas qu'il faille vous détacher de vos enfants (Quelqu'un m' a dit qu'on doit se détacher de ses enfants). 

Vous serez toujours leur mère et vous avez déjà besoin d'eux, comme eux ont besoin de vous, même s'ils ne vous le disent pas.

 

A propos de votre questionnement, vous pourriez bénéficier d'un soutien psychologique, auprès d'un(e) professionnel(le) de santé, neutre et sans jugement.

L'important est de verbaliser pour avancer dans votre cheminement.

Parlez-en à votre médecin habituel, afin qu'il vous oriente vers l'un ou l'autre professionnel de santé.