Future mamie en détresse ?

Signaler
-
 Chou -

Bonjour,

mon fils a entretenu une relation passionnelle de très courte durée (4 mois) avec celle qu'il pensait être la femme de sa vie... Il a 21 ans et elle 27. Ils se sont séparés non sans douleurs au bout de ces 4 mois, il est revenu vivre à la maison, et quelques jours plus tard elle lui annonçait qu'elle était enceinte.

Il n'a jamais voulu de cet enfant car il jugeait que c'était bien trop tôt dans leur relation, et lui s'estimait être bien trop jeune pour assumer un enfant qu'il n'a pas désiré à ce moment là.

Depuis je vis évidemment dans l'angoisse. J'ai pu échanger avec la future maman, par mail uniquement, et elle m'a annoncé qu'elle gardait cet enfant et sera très heureuse de l'élever seule. Clairement, pour mon mari et moi, elle a fait un bébé dans le dos de notre fils et s'est ensuite débarrassée de lui sans état d'âme. Malheureusement elle souhaite n'avoir plus aucune nouvelles de nous et "veut vivre tranquillement avec son enfant"....

Mon fils, lui, ne reconnaîtra pas son enfant, il ne le voulait absolument pas. Vous imaginez dans quel désarroi je suis. Ne pas connaître mon premier petit fils ou petite fille. Cet enfant qui ne connaîtra jamais son histoire. Je suis désemparée, aneantie...

si quelqu'un parmi vous a connu ou est dans la même situation j'accepterai votre aide et vos conseils volontiers ! 
merci ! 

A voir également:

3 réponses

Messages postés
13938
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2020
533

Bonjour,

 

Vous notez:

Il n'a jamais voulu de cet enfant car il jugeait que c'était bien trop tôt 

Cette grossesse est peut-être du bluff, ou ne serait pas l'enfant de votre fils. 

S'il ne voulait pas qu'elle soit enceinte, il aurait utilisé un preservatif, n'est-ce pas?

 

Ne vous mettez pas dans cet état, c'est l'affaire de votre fils. Il sait.

Et vous aurez certainement la joie de connaître les enfants de votre fils, dans de meilleures circonstances.

 

Je vois les choses d'une autre manière.  Elle approche de la trentaine et voulait un enfant,  mais pas le père.  Votre fils correspondait à  ses critères et elle a fait en sorte de le séduire. Ont-ils parlé de contraception avant, l'a-t-elle assuré qu'elle faisait ce qu'il fallait ? Une fois enceinte, si c'est ce qu'elle recherchait,  elle n'a plus besoin de votre fils et prend ses distances comme prévu.  Il se sent trop jeune et je le comprends,  ce n'est pas son choix. Toutefois, comme il est fort probable qu'il soit le père,  il est préjudiciable à l'enfant de ne rien savoir de son père, ni de le voir. Il se peut qu'elle veuille assumer seule cet enfant,  mais peut-être pourriez faire en sorte de ne pas perdre le lien avec elle, elle pourrait changer d'avis, élever un enfant seule, ce n'est pas facile.

> Pixie

Bonsoir Pixie et Damilau

merci pour vos réponses..

En  effet ce qui me perturbe le plus c'est que cet enfant ne connaîtra pas son histoire et c'est insupportable pour moi...

je vais prendre vos conseils et lui écrire dans un petit carnet l'histoire de son papa biologique et de sa famille paternelle.

il aura le droit de savoir encore faudra t il que je puisse lui remettre quand il sera en âge de comprendre... en Sachant il vivra à ce moment là...

merci pour votre soutien !

Je suis d’accord avec Pixie, elle voulait un enfant, c’est tout. Dites vous qu’elle aurait pu mettre fin à leur relation sans annoncer qu’elle était enceinte et vous ne l’auriez peut être jamais su. Maintenant, votre fils est jeune. Il faut le laisser gérer sa vie et savoir que vous pourriez entretenir des relations avec cet enfant qu’il ne souhaite pas, pourrait être compliqué pour lui. Votre futur petit enfant ne doit pas être privé de ses origines et y avoir accès s’il le souhaite un jour. J’opterais plus pour un courrier dans lequel vous pourriez lui exprimer votre souhait de le connaître en lui laissant vos coordonnées et  que vous pourriez remettre à sa mère pour quand il en fera la demande. Je vous souhaite du courage.

Bonjour.

Aucun de nous ne sait ce qui se passe en l’autre, du moment qu’il ne l’exprime pas clairement.

La réaction de la future maman me semble celle d’une amoureuse blessée ...

Elle pouvait choisir de ne pas donner de nouvelles de sa grossesse si elle était seulement à la recherche d’un « enceinteur » ...

Qui sait, si elle n’espétait pas une réconciliation autour de cette nouvelle ?

Comme la réaction de votre fils a dû la choquer (parce qu’elle ne s’y attendait pas), elle peut avoir dit (par fierté) qu’elle va éléver seule l’enfant qui naîtra...

Est-ce que la jeune Dame de 27 ans ne cherche-t-elle pas « à faire mal », si en annonçant sa grossesse, la première réaction de votre fils n’a pas été ce qu’elle espérait ?

Sa réaction me semble plus guidée par la fierté et l’orgueil, d’une personne blessée ...

Je vous suggère de lui donner un peu de temps et de la re contacter.

Même si le contact qu’elle attend ou espère est celui de votre fils et non le votre, le prochain contact (après lui avoir donné le temps de réfléchir) peut être moins tendu. Avant cela, discutez avec votre fils et expliquez-Lui vos attentes de grands-parents.

C’est d’abords votre fils qui doit montrer un quelconque intérêt pour cet enfant à naître. Il n’est pas obligée de rester avec la mère ; mais il a une obligation d’accueillir son propre sang...

S’il ne veut pas en entendre parler, il vous sera difficile de mentir à la jeune Dame...

Mieux vaut éviter les regrets futurs...

Je vous souhaite beaucoup de chance et une bonne dose de sagesse lorsque vous discuterez avec l’un ou l’autre.

Que votre amour de parents ne vous pousse pas à prendre automatiquement parti pour votre fils. Mettez-vous à la place de l’autre et agissez avec elle comme vous aimeriez qu’on agisse avec votre propre fille qui se retrouve en pareille situation.

Vous allez y arriver...

Modah

Bonsoir Modah

merci pour votre réponse 

votre analyse est tout à fait juste et vous avez su cerner la situation 

je vais suivre votre conseil et laisser passer un peu de temps avant de la recontacter 

merci pour votre soutien ! 

Bonjour,

Moi je vais me permettre d'être beaucoup plus directe que les autres commentaires : MADAME CELA NE CONCERNE QUE VOTRE FILS ET CETTE JEUNE FEMME - EN UN MOT MELEZ VOUS DE VOS AFFAIRES !!!

Lorsque votre fils aura des enfants avec sa femme plus tard, là vous pourrez jouer en toute sérénité votre rôle de Mamie.

 

> Chou

Désolé d'avoir été un peu directe avec vous, mais je ne voyais que cette réponse, qui est toujours la même : TOUT CELA NE CONCERNE QUE VOTRE FILS ET CETTE JEUNE FEMME, tout simplement.

Pour ma part, si cela vous intéresse, je suis maman d'une jeune fille de 13 ans, et pas encore mamie.....Lorsque se sera le càs, c'est ma fille qui décidera de sa vie avec son conjoint, c'est elle qui décidera à partir de quel moment je deviendrai "la mamie de ses enfants", je ne lui imposerait rien, elle fera ce qu'elle veut, JE NE ME MELERAIS PAS DE SES AFFAIRES.

> SSYL

Chère SSYL,

je vous présente mes excuses si mon intervention venait à vous choquer.

Je respecte votre point de vue; même si je ne le partage pas.

Il y a des questions que votre réponse suscite en moi.

- Pourquoi aller sur un forum de discussion quand on décide de ne pas se mêler des affaires des autres ?

- S’il vous arrivait un problème; par exemple une chute dans la rue, (ce que je ne vous souhaite pas) et q’un passant se proposait de vous aider, lui direz-vous de se mêler de ses affaires ?

- Peut-on afficher de l’indifférence vis à vis de l’autre quand on a connaissance de ses difficultés, surtout lorsque nous l’avons porté 9 mois en nous ?

-N’est-ce pas se mêler des affaires des autres (actuellement celui de Chou) que de lui répondre ?

- Si vous qui ne l’a connaissez pas, vous êtes suffisamment touchée par sa détresse au point de vouloir l’aider en lui donnant des conseils (une forme d’ingérence !), imaginez combien de fois elle a besoin de « se mêler » du drame qui est en train de se dérouler autour d’elle, dans sa famille.

- La Vie nous offre toujours l’opportunité de mettre en application nos sacrés-saintes-résolutions...

- Si votre fille se trouve dans une situation de détresse sentimentale, lui direz-vous que ce sont ses affaires et non les vôtres ?

Ce que je pense c’est que les autres ont besoin de nous et nous d’eux; parce que, ce qui nous différencie du robot, c’est notre capacité à nous mettre à la place de l’autre pour faire nôtre ses problèmes...

Je suis désolée si je vous ai blessé à travers ce que j’ai écris.

Je vous souhaite La Meilleure aventure de parent.

Modah

Mon dieu Modah vous êtes incroyable ! 
vous comprenez tellement mon désarroi et vos mots me touchent tellement ! 
je ne répondrai plus à SSYL et c'est bien dommage car tous les conseils sont bons à prendre mais je pense qu'elle est bien trop jeune dans sa vie de maman pour comprendre ....je pense qu'il serait intéressant d'en reparler avec dans une dizaine d'année si le cas se présente à elle...

en tout cas modah je vous lis avec beaucoup de plaisir et d'intérêt vous m'êtes d'un grand soutien !! 
merci !

Bonsoir Chou et Modah,

l’analyse de la situation par Modah est peut être celle qui convient, ne pas défendre coûte que coûte votre fils et vous mettre à la place de cette jeune femme, ce qui permettrait peut être que la réaction de la futur maman puisse évoluer favorablement avec le temps. Cependant, ayant moi aussi un fils de 21 ans, tout en restant objective, j’ai du mal à concevoir qu’une jeune femme de 27 ans se retrouve enceinte après 4 mois de relation avec un jeune homme, sans que le futur papa n’ait désiré cet enfant. Fonder une famille est une décision qui se prend « normalement » à 2.

Soyez surtout à l’écoute de votre fils. Expliquez lui votre désarroi face à la situation, dites lui ce que vous ressentez et demandez lui aussi ce qu’il ressent. Lui aussi peut évoluer et revenir sur sa décision dans quelques mois et finir par accepter et reconnaître ce bébé. Je ne partage pas totalement l’avis de Modah. Oui, il n’est pas obligé de rester avec la mère mais il n’est pas obligé non plus d’accueillir son propre sang s’il ne l’a pas choisi. Il a sa vie professionnelle à construire, je pense, puis choisir de créer sa vie familiale quand il sera prêt.  Il me paraît important qu’il se sente soutenu dans sa décision par ses parents ou tout au moins qu’il ne sente pas jugé. Quelle qu’elle soit, cette décision ne sera pas facile à prendre et elle le suivra toute sa vie durant. 

Restez à son écoute, favorisez le dialogue entre vous et gardez espoir.

Bien à vous

> Damilau

Bonsoir Damilau

merci pour votre réponse.

en effet nous avons énormément discuté avec notre fils comme nous l'avons toujours fait depuis que lui et sa sœur sont petits. Nous sommes des parents très ouverts et à l'écoute de nos enfants.

il me dit qu'il ne souhaitait pas d'enfant aussi tôt, et qu'ils en parlaient avec son a.ie mais dans un futur lointain.

or meme si elle lui disait prendre la pilule elle lui a avoué par après avoir "oublié" de la prendre à plusieurs reprise.... 

il n'était pas prêt du tout à être papa et il m'a dit textuellement "pour moi ce serait un fardeau"????

dur à entendre mais en même temps j'arrive à le comprendre...

il est passé de sa vie "d'enfant" chez papa maman a une vie de futur père en l'espace de 4mois.... 

pour le moment son ex amie a coupé tout contact avec mon fils et moi aussi d'ailleurs (bloqués des réseaux sociaux, bloqué nos numéros de téléphone, et ne répond plus à mes mails ni aux siens) 

dans le dernier mail qu'elle m'a envoyé elle m'a dit "laissez moi vivre tranquillement" pour moi ça veut tout dire... ce bébé elle le voulait , avec ou sans papa...

c'est très dur à vivre et je reste bien entendu à l'écoute de mon fils tout en sachant qu'il n'y a aucun espoir pour que la situation s'arrange...

je ne souhaite pas qu'ils se remettent ensemble, si un couple ne fonctionne pas i utile d'insister, mais je suis très triste que cet enfant ne connaîtra sûrement jamais son histoire ni sa famille paternelle 

merci pour votre écoute