Il m’a quitté à 2 mois de grossesse [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
13772
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 juillet 2020
-

Bonjour je viens ici vous demander des avis parce que je traverse une période horrible. J’ai 21 ans et je vis seule dans un appartement, je termine ma licence cette année avant mon accouchement. J’étais en couple avec un homme de 27 ans et on pratiquait le retrait. Je pensais que je ne tomberais pas enceinte mais c’est arrivé. J’ai subi des pressions de mon entourage énormes pour avorter, y compris de ma mère. Mon copain m’a dit que si je n’avortais pas, ce serait terminé entre nous. Il est en contact avec ma mère d’ailleurs. J’ai essayé de me forcer à avorter pour lui, j’ai même pris rendez-vous au planning familial. Je n’ai pas supporté, je pleurais tous les soirs rien qu’a l’idée d’avaler ces cachets donc je suis revenue sur ma décision. Bien sûr ma mère l’a appris et elle m’a mis la pression encore une fois. Elle a prévenu mon copain et il m’a quitté froidement en me disant qu’il reconnaîtrait l’enfant mais que nous deux c’est terminé. Il m’a dit que pour toutes les démarches il va rester en contact avec ma mère et que quand il viendrait voir son enfant il viendra uniquement avec ma mère. Il a ensuite coupé le contact. Il m’a également bloqué de son téléphone. Je précise qu’il était au courant d’un risque que je tombe enceinte et il envisageait d’avoir des enfants dans 3 ans à peu près. Je ne comprends pas sa réaction… je ne lui ai pas demandé d’assumer financièrement cet enfant ou d’arrêter sa vie, je lui ai juste demandé d’être là. Et ça fait 3 jours qu’il m’a quitté. On avait l’habitude de se parler et de se voir tous les jours. Je suis vraiment désespérée parce que c’était l’amour de ma vie et il m’a présenté à tous ses collègues et à son directeur.

4 réponses

Messages postés
13772
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 juillet 2020
520

Bonjour,

 

Ton corps t'appartient. Tu es la seule personne à décider quoi faire et tu n'as pas à subir les menaces et harcellements en tout genre vis à vis de cette décision. Pas même ton copain.

Le retrait n'étant pas une méthode de contraception, il n'a pas non plus mis de préservatif, sachant qu'il ne souhaitait pas d'enfant durant les trois années suivantes.

 

Je trouve totalement déplacé que cet homme communique avec ta mère pour les différentes modalités, alors que tu es majeure et responsable de tes actes.

Ta mère n'a pas à se mêler de tes affaires, ni de ta vie.

 

Dans quel but voudrait-il reconnaître cet enfant? Pour exercer son autorité parentale, alors qu'il  ne voulait pas que tu sois enceinte et t'a exclue de sa vie ? 

 

Et toi, as-tu fait la connaissance de la famille à cet homme, ses ami(e)s, en dehors de la présentation qu'il a fait de toi, àuprès de ses collègues et directeur ? 

 

Un tel comportement demande à y voir plus clair...

Au fond, c'est à se demander s'il ne t'a pas rendu service en agissant de la sorte...

 

Tu donneras ton amour à l'enfant et cet enfant sera heureux avec toi.

 

 

Messages postés
13772
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 juillet 2020
520

Bonjour Sandrina,

 

Pourrais-tu venir dans la discussion que tu as ouverte, afin de donner de tes nouvelles et m'apporter les réponses aux questions posées  ci-dessus ?

 

J'ai envie de répondre tu vie pour toi et non pour les autres certe c'est ta mère et le papa du bébé mais ils n'ont pas à te forcer car, tu aurais pu être marqué toute ta vie ...  Lorsqu'on se protège pas il es toute évident que le risque est toujours la donc, monsieur au lieu de te demander d'avorter ben il avait qu'à enfiler un préservatif.  Reste forte , montre leur que du haut de tes 21ans tu peux t'en sortir . J'espère qu'avec le temps les deux regretteront de t'avoir dit ces choses et reviendront . Bon courage et de joyeuses fêtes ! 

Bonjour Sandrina,

Quand je vous lis ai l'impression de revoir l'attitude de ma mère et de mon ex-mari, en définitive ces deux personnages ne sont pas à leur place dans votre histoire.

Vous êtes une jeune femme responsable qui souhaite élever l'enfant conçu dans ces conditions  ; ne subissez pas ces pressions familiales, vous valez mieux et serez plus heureuse que si vous avortiez, on parle d'un enfant, ce n'est pas rien.

Personnellement et pourtant j'avais 17 ans, je n'ai JAMAIS regretté mon choix.

Je vous souhaite une grossesse heureuse, un bébé en bonne santé et la rencontre d'un homme responsable plus tard.

Amicalement.

Léa

 

 

 

Bjr Sandrina,

C'est pourtant facile à comprendre. Il vous avait dit qu'en cas de "bébé", tout serait fini entre vous . Je crois qu'on peut difficilement être plus clair. Au moins, il est franc du collier... Beaucoup auraient dit "oui", (*supprimé par robot) je resterai" et au final, seraient partis aussi. S'il est parti, c'est sans doute que le lien (à ce moment-là) n'était pas assez solide pour qu'il reste. Et c'est mieux comme çà, croyez-moi... Le pire aurait été qu'il reste sous la pression, ou pour vous faire plaisir, et qu'il parte après la naissance de Bébé. Maintenant, qu'il reconnaisse le Bébé est un plus ! Il portera surement son nom et qui dit "reconnaissance" dit partage de l'éducation de l'enfant avec tout ce que celà comporte. Déjà, il ne se défile pas de son rôle de "papa" et çà, c'est un point positif pour l'enfant. Laissez-le réfléchir, prendre la mesure de cet évènement qu'est une naissance. C'est plus compliqué à intégerer pour eux que pour nous, surtout s'ils ne sont pas forcément prêts ou volontaires lorsque celà arrive... Ce sont des hommes, que voulez-vous ?!!! Je pense assez qu'il reviendra vers vous le moment venu, quand il aura avancé dans sa démarche personnelle de paternité. Sinon, je ne vois pas bien pourquoi il vous aurait proposé de reconnaitre ce Bébé... Profitez de votre grossesse et en prenant bien soin de vous et de l'enfant à venir. Et laissez du temps au temps : pour vous, pour lui, pour votre compagnon et pour votre mère aussi. BON COURAGE A VOUS !