Volonté de fuite

Signaler
Messages postés
31
Date d'inscription
samedi 1 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
9 décembre 2018
-
Messages postés
91
Date d'inscription
jeudi 19 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 janvier 2020
-

Bonjour,

J'ai quelques soucis familiaux depuis que j'ai fait mon coming-out, avouant alors être bisexuelle. Mes parents l'ont très mal pris et ont instauré des mesures assez strictes : partant du principe que c'était la faute de mes amis si je suis devenue bi, ils m'ont interdit de les voir. De plus, je n'ai plus le droit de sortir en dehors des cours et je ne peux pas voir ma petite amie, ils me l'interdisent. Que faire ? J'aimerais partir mais je n'ai que 16 ans...

3 réponses

Messages postés
16196
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
683
Bonsoir
Dans sa vie sentimentale, moins on en parle, moins on s'attire des embêtements. Surtout a ses parents lorsqu'on leur dit une orientation sexuelle qui ne leur semble pas dans la ligne de ce qui leur semble, la normalité.
De plus a 16 ans rien n'est difinitif, tu t'es précipitée juste pour t'attirer les moqueries des autres éventuellement en plus des ennuis avec tes parents donc.
Ta copine tu la verras quand tu pourras, en cours par exemple, mais ne fais pas la bêtise de fuir. Laisses les choses se calmer, n'en parles plus de cela avec tes parents, le temps passant, les choses iront a la détente et tu auras la possibilité de nouveau de sortir, enfin, retrouver ton train-train habituel.
Messages postés
31
Date d'inscription
samedi 1 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
9 décembre 2018

Je ne me suis pas précipitée, j'ai été obligée de leur avouer après qu'ils aient surpris une ne de mes conversations. Et je n'ai pas fait ça pour m'attirer les moqueries de qui que ce soit et encore moins des ennuis avec mes parents, c'est la dernière chose que j'aurais voulu ! De base, je ne devais rien leur dire.

Et ça fera bientôt 6 mois que mes parents sont au courant de tout ça, et 6 mois que je n'ai le droit de rien faire. Surtout qu'au moindre écart, ils menacent de m'inscrire dans un autre lycée, en internat. Et bien que je n'en parle plus avec mes parents, je vois tous les jours leurs regards dégoûtés de ma personne. Et ce n'est pas évident de les supporter tous les jours.

Messages postés
16196
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
683 >
Messages postés
31
Date d'inscription
samedi 1 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
9 décembre 2018

Toujours est-il que tu ne dois pas avoir la folie d'une fugue car tu le regretterais rapidement, et tu risquerais de tomber dans une spirale incontrolable.
Comme je te le dis plus haut, tes amis, ta copine tu les vois au lycée, penses plus a tes études c'est le plus important. Soies patiente, essayes le dialogue mais tu n'as rien a gagner de toute façon a aller a la confrontation avec tes parents ou a fuir, la rue n'est un lieu de vie pour une jeune fille.
Messages postés
31
Date d'inscription
samedi 1 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
9 décembre 2018

Quand je disais fuir, je ne parlais pas de fugue. Je pensais à faire appel aux services sociaux.

Messages postés
16196
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 février 2020
683 >
Messages postés
31
Date d'inscription
samedi 1 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
9 décembre 2018

Services sociaux ! Pourquoi faire ? Tu subies des violences de la part ce tes parents ?
Je comprends que tes parents en t'interdisant de sortir de voir tes amis, ta copine soient durent avec toi, mais je ne vois pas ce que peuvent faire les services sociaux. Je le répète une troisième fois, ta copine, tes amis, tu les vois au lycée.
Et puis faire appel aux services sociaux, ne fera que "radicaliser" (pardon du mot), tes parents, car cela les mettraient encore plus en colère contre toi.
Tu as 16 ans, tu as le temps pour voler de tes propres ailes, patience.
Oui je trouves tes parents trop sévères sur ce que tu dis, mais ce sont tes parents, ce sont eux qui font ton éducation, que cela ne te plaise ou non, c'est eux qui commandent donc, patience.

Tout d'abord, félicitations pour avoir oser avouer votre "différence" à vos parents !!! Entreprendre une telle démarche à votre âge prouve que vous êtes sure de votre orientation sexuelle. A la place de vos parents, je pense que j'aurais eu sensiblement la même réaction : c'est toujours anxiogène de voir ceux que l'on aime choisir un "chemins de vie" méconnu, qui forcément inquiète. A vous de leur donner confiance en leur expliquant le pourquoi, en leur parlant de votre amie, de vos projets ensemble et plus tard, en organisant une rencontre pour la leur présenter. Mias d'ici là, vous devrez être irréprochable : obtenir de bons résultats scolaires, apporter votre aide à la maison, participer à la vie familiale, et oublier définitivement cette idée de partir, qui ne ferait que creuser encore plus l'ornière qui vous sépare ! Au contraire, il faut rester, affirmer vos choix et gagner leur confiance. Ce sera surement long et éprouvant, mais votre épanouissement personnel (et familial !) est à ce prix ! Bon courage à vous !!!!  

Messages postés
91
Date d'inscription
jeudi 19 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 janvier 2020
53

Je ne suis pas trop d'accord avec les réponses qui vous ont été apportées. 

Je trouve que vos parents n'agissent pas bien avec vous, vous occasionnant de la souffrance. C'est en plus à mon sens complètement absurde de vous empêcher de sortir et de voir vos amis.

Maintenant, fuguer, ou partir, c'est vous mettre en difficulté (scolaire, logement...) et vous exposer aux violences de la rue. C'est une mesure extrême. Je vous suggère de vous rapporcher d'une association d'aide aux jeunes homosexuels, pour y trouver écoute et conseils. Deux ans peuvent vous paraitre longs mais après tout ça ira vite et dans deux ans, vous serez majeure.