Je ne me sens pas très bien dans ma classe

Alicia.1979
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 14 octobre 2018
Dernière intervention
14 octobre 2018
- 14 oct. 2018 à 23:02 - Dernière réponse : imagine7
Messages postés
13682
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 novembre 2018
- 20 oct. 2018 à 10:52

Bonjour,

J'ai 15 ans et je viens d'entrer au lycée. Je suis dans une classe dans laquelle 3 personnes étaient dans mon collège et une est aux scouts avec moi. C'est une super pote on s'entend bien, mais on reste pas ensemble aux récrés et tout, mais ça me dérange pas, très franchement. De plus je me suis fait des amies, trois pour être exacte, jusque là pas de soucis. 

Je suis déléguée suppléante et je me sens plus ou moins intégrée. Le problème c'est mes camarades. En fait, j'etais en classe européenne allemand au collège, pendant 4 ans et on était la classe des "intellos" d'après les autres. J'étais habitué a toujours être avec le même type de gens même avec les même gens puisque j'ai toujours été avec les même personnes. Tout le monde bossait et on se sentait vraiment a part des autres classes parce qu'on avait plus d'heures de cours et les autres nous excluaient aussi. Bref, ça me dérangeait pas.

La je suis en seconde et dans ma classe, même si j'ai des amies, je me sens assez seule. En fait, j'ai l'impression d'être la seule a travailler et à aimer ça. Je sais déjà le métier que je veux faire et tout, je bosse très dur mais je suis vrmt la seule quoi! Tout le mondedemande les réponses d'exercices, etc, ce qu'on ne faisait pas au collège dans ma classe. J'arrive pas a en parler parce que mes amies font la même chose, toujours attendre que quelqu'un fasse a leur place. En plus, je m'ennuie beaucoup en classe, la plupart des gens ont besoin que le prof réexplique plusieurs fois. 

Pour ne rien arranger, et je penses surtout que c'est à cause de ça que je me sens comme maintenant, je suis précoce. Je n'ai pas sauté de classes, mes profs et mes amies ne le savent pas mais j'ai vraiment l'impression de ne pas penser et tout comme les autres et je dis ça sans me venter, c'est vraiment un probleme et je sais pas à qui en parler.

Si qqn est précoce et me comprend ça m'aiderait beaucoup d'en parler ou si vous pouviez m'aider ou juste si quelqu'un veut bien m'écouter ce serait super sympa. Désolée pour ce message un peu long mais j'ai l'impression que ça devient un vrai problème...

Afficher la suite 

Votre réponse

10 réponses

imagine7
Messages postés
13682
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 novembre 2018
- 16 oct. 2018 à 19:27
1
Merci

Bonjour Alicia.1979,

 

Sois toi-même et apprécie ton travail scolaire, même si cela ne plaît pas aux autres. C'est pour toi que tu le fais. Tu construis ton avenir.

Tu as bien raison de démontrer aux camarades que rien ne peut se faire sans effort.

Ce n'est pas leurs rendre service en donnant les résultats. Que feront-ils devant leur feuille, lorsqu'ils seront seuls ? (les professeurs ne sont pas dupes).

 

En changeant de lieu, en rencontrant d'autres personnes, il est naturel que tu te rapproches de ceux qui ont les mêmes centres d'intérêts que toi. 

Tu as de la personnalité, de la perséverance et des projets.

 

Pourquoi ne demandes-tu pas un entretien avec l'un ou l'autre de tes professeurs ? Le poids que tu portes, te fait souffrir. Parfois, il suffit d'en parler pour avoir un autre regard sur ce que tu vis au quotidien.

Et tes parents, que te disent-ils, face à cette situation ?

La psychologue de l'établissement est liée au secret. N'hésite pas.

 

Pense à te resourcer par exemple, en participant à des activités de créations pour laisser un peu de fantaisie envahir ton repos.

 

Bonne soirée.

Bonsoir, Merci pour votre réponse. Je n'ai pas parlé de ça avec mes parents, pour moi ce n'est pas évident. Je ne sais pas vraiment a quel prof en parler étant donner qu'il n'y en a aucun que je connaisse vrmt et j'ai peur que le fait de le dire a un prof fasse qu'il me juge (désolée pour cette phrase pas très francaise
imagine7
Messages postés
13682
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 novembre 2018
- 18 oct. 2018 à 17:24

Bonjour Alicia.1979,

 

Ose faire le premier pas. Laisse ta timidité de côté, gagne en confiance en soi. Ta peur se transformera en énergie positive.

Quel(s) sport(s) pratiques-tu régulièrement ?

 

Tu sembles te dévaloriser. Ose parler tout naturellement de ce que tu ressens.

Ce que tu diras, ne sera pas minimisé et ne sera pas mal interprété, bien au contraire.

Tu seras respectée et écoutée.

 

Vers quelle profession souhaites-tu te diriger ?

 

Comme je l'ai dit dans une autre réponse, je pense que je vais d'abord me tourner vers une amie que je connais bien. Je pense que ça peut me permettre d'aller, par la suite parler à mes parents. Ou alors, j'aborderai le sujet de façon naturelle, ça peut arriver, en générale quand je suis toute seule dans la voiture avec ma mère.

Bref

Sinon je fais du Krav Maga, je cours tous les samedi, je fais d'autres sports de combat a l'association sportive de mon lycée et j'ai régulièrement kiné où je fais du renforcement musculaire, etc.

Depuis que j'ai neuf ans, je veux être ingenieure en chef à Paris où à Lyon dans la police scientifique. J'adore les matièred scientifiques, les maths et la SVT en particulier. Vraiment je m'amuse plus qu'autre chose pendant les cours, contrairement a TOUS mes autres camarades, qui passent plus de temps a parler de leur dernier sweat FILA à 50 balles et a critiquer les profs plutôt que de bosser... Ce qui me rend egalemené mal a l'aise, je ne peux pas vraiment parler de ce qui a été dit etc parce que ça n'intéresse que moi!

Bref, cette réponses était beaucoup trop longue et merci de m'avoir lu, je ne me suis jamais autant confiée!

imagine7
Messages postés
13682
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 novembre 2018
- 20 oct. 2018 à 10:52

Bonjour Alicia.1979,

 

La Police Scientifique est un excellent choix et pas l'occasion de t'ennuyer, puisque tu es une perfectionniste. D'ailleurs tu ne t'ennuieras dans aucune profession. Tu réussiras même à la faire évoluer.

Tes réponses ici, ne sont jamais trop longues, elles permettent de mieux comprendre ton ressenti.

Ce travail physique t'aide mentalement à progresser pour arriver à te libérer des non-dits.

Et aussi, à les exprimer de vive voix, au lieu de les garder enfouis au fond de toi et les transformer en souffrance.

 

Personne ne peut changer les autres. Il n'y a que nous-mêmes qui pouvons nous changer.

 

Te voici en vacances. Je souhaite qu'elles t'ouvrent à un partage, une discussion avec ta mère, lors d'un moment propice. 

Excellentes vacances !

 

Commenter la réponse de imagine7
xplom
Messages postés
29277
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Dernière intervention
13 novembre 2018
- 16 oct. 2018 à 21:30
1
Merci

bonsoir

bonjour

t'ennuies tu en cours ?

j'ai souvenir de ma première puce en pré maternel à l'age de 2 ans,

ma  première rentrés scolaire en tant que papa (et la dernière pour mes 3 filles)

-A la fin de l'année les enfants sauront faire un puzzle de 6 pièces !

-HIC madame ma fille en fait déjà des 12 !

-faut suivre le programme ...

donc elle s'est ennuyé jusqu'au bac (éléve bavarde) mais a pas sauté de classe (suis contre)

et enfin les études supérieur ont commencé à 17 ans...


--
ce qui semble évident pour les uns, ne l'est pas forcément pour les autres

 

Commenter la réponse de xplom
Meilleure réponse
2
Merci
Bonjour Alicia, Si tu ne sais pas vers quel prof te tourner, il y a l'infirmière scolaire qui est tenue au secret professionnel. Mais normalement, tes profs devraient s'en rendre compte par eux-même. Je pense que c'est important que tu en parles à quelqu'un, et tes parents seraient bien aussi. Tu sens un décalage important avec tes camarades de classe, et ça risque de continuer plusieurs années comme ça, ou moins 3. A un moment, tu risques de le vivre encore plus mal, et ça te mettra en difficultés, voire paradoxalement en échec. J'en ai croisé quelques uns comme toi, et ça aide d'avoir quelqu'un de confiance à qui s'ouvrir de ses difficultés/soucis. Tu as aussi l'option d'avoir une activité dans une association de ton choix, et les gens autour auront les mêmes intérêts que toi, ça peut t'ouvrir vers de belles affinités, et surtout en dehors du système scolaire.

Merci Pixie 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 206 internautes ce mois-ci

Bonsoir,

Merci pour ces conseils. J'ai beaucoup réfléchi et je pense savoir a qui en parler, c'est une très bonne amie que je connais depuis que j'ai deux ans. 

Je pense que c'est un bon début avant d'envisager de m'ouvrir à d'autres personnes comme mes parents.

Encore merci et bonne soirée.

L'amie, c'est un bon début, mais vous avez probablement le même âge et une vision de la vie semblable, telle qu'on peut l'avoir à votre âge. Je reste persuadée qu'un adulte de ton choix et en qui tu as confiance est essentiel. Ne serait-ce que pour avoir un peu de recul apporté par l'expérience de la vie. Il pourra penser à des solutions que tu n'avais pas imaginées. Et si en plus ça pouvait être tes parents, ce serait encore mieux. Qui plus qu'un parent veut le mieux pour son enfant ? Tu n'as vraiment pas de gêne à avoir des intérêts à apprendre ce qui te passionne. Où est le problème ? Tes parents ne peuvent qu'être fiers de toi, non ?

De plus, il se pourrait que tu sois une "élève à potentiel élévé", et dans ce cas, l'infirmière scolaire est tout-à-fait adaptée à te recevoir et t'écouter, puis t'aider.  

 

http://cache.media.education.gouv.fr/file/Besoins_educatifs_particuliers/66/3/scolariser_les_eleves_a_haut_potentiel_255663.pdf

Commenter la réponse de Pixie