Je n'ai plus d'autorité sur mon fils

- - Dernière réponse :  didier - 15 mars 2009 à 16:24
Bonjour. Depuis mon divorce il y a 3 ans, mon fils ne m'écoute plus. Je suis obligée de répéter les mêmes choses. Il faut lui dire tout ce qu'il doit faire. Déjà petit, il me posait des soucis. Il était instable, n'était pas attentif, avait besoin constament qu'on s'occupe de lui... Maintenant, je suis usée. Son père a tenté de lui parler. Il vient de rentrer en 6e et a déjà des heures de colle et des avertissements. Aujourd'hui, son père lui a tout enlevé : télé... Pour ma part, j'ai discuté avec lui mais rien n'y fait. Chez moi c'est l'enfer. J'ai rencontré des psys sans résultat. J'ai vraiment besoin de reprendre cette autorité. Aisez-moi ! Je ne sais plus quoi faire. Je suis pourtant consciente de la situation. Merci pour vos conseils.
Afficher la suite 

12 réponses

0
Merci
... le fait de la séparation avec votre mari. Votre garçon entre dans la pré-adolescence et le fait que ses parents ne soient plus ensemble ne contribue pas à la sérénité de sa jeunesse. Vous dites qu'il était instable étant petit. Mais si cela fait 3 ans que vous avez divorcé, je suppose que la tension dans votre couple remonte à bien plus longtemps, non ? Un enfant, c'est évident, ressent pleinement la fragilité quand elle s'exprime chez son père et sa mère. Conseil, si je peux me permettre : ne cédez rien. Soyez ferme et si, par chance, votre ex vous soutient, tout rentrera dans l'ordre. Il vous faut patience et rigueur. Bon courage.
Commenter la réponse de didier
0
Merci
Merci Didier, C'es gentil de ta part de me faire part de ton petit message, je ne suis pas rassurée pour autant mais c'est sûr : depuis quelques jours, j'ai totalement changé de comportement. Je viens de le récupérer de chez son père, et eu une conversation assez houleuse, je pense qu'il a compris. Je vous tiens au courant de la suite. Encore merci. Nadine
Commenter la réponse de nadine
0
Merci
J'ai moi aussi un garçon de 12 ans à la maison , un ado\"naissant\"... Je suis souvent en conflit avec lui et doit lui répéter les choses à longueur de journée. En fait, ce sont simplement de grands bébés... Pour ma part, j'essaie de passer du temps avec lui mais du temps de \"qualité\" et d'échanges : ciné, sortie, échanges culturels ou sportifs, selon les goûts et les envies du moment... Je pense qu'il faut relativiser et accepter le fait qu'il nous échappe un peu, qu'il a ses goûts, son caractère, et surtout ne pas rentrer dans une relation faite uniquement de conflits. Je sais, c'est parfois très difficile même si pour ma part, j'ai un papa à la maison pour me soutenir, je crois même que c'est encore plus difficile pour lui. Surtout, il faut garder courage et ne pas \"lâcher\", rester sur nos positions et nos principes pour ne pas le déstabiliser davantage et en parler aux amis qui connaissenr souvent les mêmes problèmes... Bon courage
Commenter la réponse de Laurence
0
Merci
La solution n'est pas de le forcer ou de lui dire ce qu'il doit faire avec des cris, des menaces... mais de tout faire avec amour, le flatter en lui demandant : \"Peux-tu faire ceci pour moi\". Il faut toujours le prendre avec des pincettes. Il faut aussi essayer de le comprendre. Les enfants aussi ont des faiblesses, des moment difficiles à passer. Essayez de le chérir et vous verrez que votre fils vous enlèvera tout ce lourd fardeau que vous avez sur les épaules. Tout ira bien dans votre foyer. Beaucoup de courage à vous.
Commenter la réponse de Lydie
0
Merci
Laurence, je pense que votre façon d'aborder \"l'ado-naissance\" de votre enfant est très juste ! Lydie, d'accord pour chérir l'ado mais je doute qu'il passe ce cap difficile avec ce trop plein d'amour. Mais si ça marche, tant mieux !
Commenter la réponse de didier
0
Merci
Le mien a 12 ans et comme vous, j'ai du mal à gérer ! Je me bats tous les jours. Il faut répéter... C'est vrai que c'est usant. J'ai la chance qu'avec son père, il va droit. Mais des que son père va travailler, c'est reparti. Il me provoque et me pousse à bout. Je n'arrive pas ou plus à le cerner. Il est d'une insolence... Et ce, uniquement avec moi.
Commenter la réponse de isabelle
0
Merci
Merci à toutes les gentilles personnes qui ont bien voulu me répondre ou me donner quelques conseils bien utiles. Encore merci à tous.
Commenter la réponse de nadine
0
Merci
Ces sacrés bambins nous mènent par le bout du nez ou plutôt à bout de nerf. Mais la différence par rapport à vous, c'est que vous avez le papa. J'ai suivi les conseils d'autres internautes. Ca a eu du bon. J'ai eu une conversation avec lui assez dur. J'ai mis les choses à plat. J'avoue que je me suis félicitée d'avoir pu parler avec lui car je n'y arrivais pas. Depuis quelques jours, c'est mieux. Il essaye toujours de résister. Il fait mine de ne pas entendre ce que je lui demande. Je résiste mais je me sens beaucoup mieux. C'est vrai, il faut lui parler, sans arrêt, il en a besoin. La patience, ça n'est pas mon fort, mais avec tous ces conseils, j'ai repris confiance en moi. Bonne chance à vous et lisez bien tous ces précieux conseils.
Commenter la réponse de nadine
0
Merci
J'ai lu que tout d'abord il fallait renoncer à retrouver la sérénité d'autrefois. Nos fils ont grandi et on doit tenir compte de cette évolution. Nous sommes en face d'un ado qui revendique son autonomie, qui teste nos limites. Il faut lui montrer notre autorité, lui faire confiance et l'accompagner dans sa \"mue\". Cela fera de lui un homme.
Commenter la réponse de isabelle
0
Merci
L'adolescence est difficile à aborder pour l'enfant et pour les parents. L'enfant passe d'un statut à un autre. Il grandit, son corps aussi, il a besoin d'aide mais n'ose pas en demander. Entre le collège, la séparation (il faut du temps), les nouveaux copains... Tout ceci est difficile à gérer. Avez-vous essayé d'en parler ? Pourrait-il se confier à quelqu'un dont il est très proche (grand-pére...) ? Si c'est quelqu'un qui aime écrire, vous pouvez lui proposer de vous dire son problème. Faites un jeu de correspondance (par mail par exemple).
Commenter la réponse de Laurine
0
Merci
Pas d'hésitations : le boss, c'est vous ! C'est vous qui prenez les décisions et lui doit les respecter. Peut-être faut-il que vous redéfinissiez pour vous les priorités les plus importantes. Invitez-le aussi à prendre des initiatives comme nettoyer la voiture, faire des \"trucs\" d'homme, quoi. Et s'il doit faire une chose bien précise (par ex, passer l'aspirateur), il faut qu'il le fasse et proprement. Moi, j'ai un plan ménage affiché dans la cuisine. Personnellement, je ne suis pas pour le \"si tu ne fais pas telle chose, tu seras privé de télé\" (où est le rapport ?). Et en plus mes enfants doivent faire le travail correctement, sinon il en font le double jusqu'à ce qu'il maîtrise l'art de nettoyer. Je ne fais jamais un travail à leur place parce qu'il est mal fait. A ne pas négliger non plus : ses amis. Proposez-lui d'en inviter chez vous. Laissez-le aussi faire des tours en ville avec eux en précisant l'heure du retour ! Un sport bien choisi défoule aussi.
Commenter la réponse de Anne
0
Merci
Pas de nouvelles de vous depuis novembre. Où en êtes-vous avec ces soucis ?
Commenter la réponse de didier