Pour ou contre le redoublement ?

Elodie_redacJDF 131 Messages postés lundi 23 février 2015Date d'inscriptionModérateurStatut 11 juin 2018 Dernière intervention - 14 juin 2017 à 16:13 - Dernière réponse :  ninou
- 24 oct. 2017 à 20:36

Jean-Michel Blanquer a récemment annoncé vouloir abroger le décret de novembre 2014 concernant "la pratique exceptionnelle" du redoublement. Que pensez-vous de cette décision ? Seriez-vous favorable ou non au redoublement pour votre enfant ? 

N'hésitez pas à donner votre avis, 

La rédaction.

Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

Meilleure réponse
lekabilien 12055 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscription 17 juin 2018 Dernière intervention - 14 juin 2017 à 17:26
6
Merci
Bonjour
Une leçon bien apprise est une leçon assimilée.
Pourquoi faire passer un enfant qui a des lacunes a un niveau supérieur si ce n'est avoir encore plus de problèmes a suivre.
Faire redoubler une année est mieux que de noyer l'enfant dans une classe supérieur ou il arrivera encore moins a suivre.

Merci lekabilien 6

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 151 internautes ce mois-ci

Mes 3 enfants on redoubler sa leur a permis de reprendre confiance en eux !

lekabilien 12055 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscription 17 juin 2018 Dernière intervention > Sab - 15 juin 2017 à 13:39
Bonjour
Bien entendu. La confiance revient car les choses ont été déjà faites, et plus facile a comprendre pour les choses qui ne l'ont pas été la première année.
Plonger un enfant dans des choses plus difficile alors qu'il a raté le stade en dessous, c'est le mettre dans un état de stress très vite si d'emblée il se heurte a des difficultés. De ce fait il peut avoir un blocage parce que stressé, et cela peut aboutir a avoir la hantise de l'école, des études. Perdre une année et reprendre confiance et soi pousse le plus souvent l'enfant a plus de travail a l'avenir, car il aura tirer la leçon de son manque d'investissement, ou tout autre raison qui l'avait mener au redoublement.
Une de mes enfants a également redoublé, mais après, elle n'a jamais eue de problème car elle s'est mieux investit.
ninou > lekabilien 12055 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscription 17 juin 2018 Dernière intervention - 24 oct. 2017 à 20:36

Je suis entièrement d'accord avec vous!!!!

Commenter la réponse de lekabilien
5
Merci

Je ne partage pas cet avis, en tout cas pas pour les classes primaires. Ca ne sert strictement à rien : l'enfant se lasse, il bloque sur des choses vues et revues, il est séparé de ses camarades, etc... Mieux vaut le faire passer dans le cours supérieur et qu'il soit "tiré" vers le haut par les autres élèves... Celà s'est passé pour mon fils en CM1, l'instit' et tout le staff "scolaire" voulaient à toute force le faire redoubler. Comme j'étais représententante des parents d'élèves au Conseil d'école, je m'y suis farouchement opposée et il est passé en force au CM 2. Ca a été (et de loin !) sa meilleure année de primaire... En revanche, çà s'est gaté en fin de 5ème. Il a quitté le cursus scolaire classique pour intégrer une MFR. Depuis, tout va bien : à 17 ans; il va entrer en 2 ème année de CAP "agent de sécurité-surveillance", et il s'éclate au quotidien dans cette formation...   

Commenter la réponse de choco2
smiss 42 Messages postés jeudi 21 mars 2013Date d'inscription 15 mai 2018 Dernière intervention - 29 août 2017 à 17:39
1
Merci

Dans tous les cas, je ne pense pas qu'on puisse généraliser : le redoublement n'est pas mauvais ni bon pour tous les enfants.

En revanche, il est important de changer son image, car il est peut être très positif, et quoi qu'il en soit ne doit pas être vu comme une punition mais comme une "2de chance". Chacun peut avoir une période de "moins bien" que ce soit familial, physique (maladie, fatigue de croissance, ...), moral, ou juste personnel (genre un ado qui se laisse embarquer par sa passion pour les jeux vidéo par ex).

Il peut donc être préférable, même si sur le moment d'autres aspects paraissent difficiles, de refaire une classe. Généralement on y gagne en confiance au final ; bien sûr il faut que l'enfant soit un minimum convaincu de l'utilité, et la décision est à adapter au cas par acas selon les difficultés, les raisons, la maturité, l'environnement de l'enfant.

Et je pense que même si le redoublement est refusé, la seule proposition peut inviter l'enfant (et ses parents) à réfléchir et discuter ensemble de tout un tas de choses, et avoir un effet bénéfique. Evidemment dans un monde idéal, les enseignants, l'enfant et les parents peuvent en discuter dans un climat bienveillant! :-D

Commenter la réponse de smiss