PMA, infertilité, GEU et désespoir

samy2809
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2016
Dernière intervention
8 février 2016
- 26 janv. 2016 à 10:58 - Dernière réponse : NINALON33
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 5 septembre 2016
Dernière intervention
5 septembre 2016
- 5 sept. 2016 à 18:58
Bonjour à toutes,

Me voici sur ce forum afin de partager avec vous mon long parcours PMA et lire vos expériences car je pense sincèrement que seules les femmes ayant des soucis pour concevoir un petit ange peuvent comprendre la douleur cachée derrière ce drôle de monde appelé la PMA.

Dans l'attente de lire vos témoignages

Affectueusement

URL supprimée. La modération.
Afficher la suite 

Votre réponse

12 réponses

Meilleure réponse
severine-l8
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 3 juin 2002
Dernière intervention
28 janvier 2016
- 28 janv. 2016 à 09:32
4
Merci
Bonjour,
Pour avoir moi aussi emprunté le chemin de la PMA je tenais à vous témoigner mon soutien. Je me souviens très bien des moments passés entre espoirs et déceptions et les heures passées dans des salles d'attente ou sur internet !!!
Je vous souhaite plein de courage

Merci severine-l8 4

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 201 internautes ce mois-ci

samy2809
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2016
Dernière intervention
8 février 2016
- 28 janv. 2016 à 17:20
Merci Séverine. J'espère que cette année m'apportera un ventre tout rond même si je n'ai plus beaucoup d'espoir car aujourd'hui je suis définitivement stérile suite à 2 grossesses extra-utérines ayant entrainé l’ablation de mes 2 trompes.Avez-vous réussi à avoir un bébé suite à votre parcours PMA? Bien à vous
magou49
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 15 mars 2016
Dernière intervention
15 mars 2016
> samy2809
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2016
Dernière intervention
8 février 2016
- 15 mars 2016 à 22:12
Bonjour, je suis exactement dans le meme cas , j ai fais deux Geu a un an d intervalles avec ablation d une trompe a chaque fois. Nous avons fait 2 fiv et la 3 eme fut la bonne , je suis enceinte de 8 mois. Il ne faut surtout pas desesperer , bien des fois je me suis dit que jamais nous ne serions parents et quand enfin ca marche tout les moments difficiles s effacent. Courage ! D apres le medecin qui m a suivi j avais un "bon profil" pour une fiv ( vu que je n avais qu un probleme de transport de l oeuf )C est un parcours difficile mais il faut s accrocher!
Commenter la réponse de severine-l8
2
Merci
Pour avoir emprunté ce parcours d'insémination puis FIV je peux que comprendre tout ce que vous pouvez ressentir : l'espoir, la fatigue, le stress, énervement, les pleurs, les doutes, les questions existentielles, l'injustice puis la jalousie et la haine envers celles qui abordent leur ventre rond..... oui oui ça arrive !
Je peux seulement vous dire que vous êtes entourée d'une équipe médicale qui y croit et qui se bat à vos côtés avec toute son énergie et ses connaissances pour faire que ce miracle puisse arriver.
Pour ma part, ce périple s'est étendu sur presque 10 ans pour avoir à ce jour 2 garçons superbes. Le premier est arrivé au bout de la 6ème tentative d'insémination mais pour le second cela a été beaucoup plus long. Nous sommes passés par une petite vingtaine d'insémination avant d'engager le parcours de la FIV qui s'est étendu sur plus de 3 ans beaucoup plus lourd et contraignant.
Je me rendais souvent seule au labo d'analyses et chaque fois que j'avais un coup de déprime, il y avait toujours quelqu'un pour me remonter le moral. Les voir sur le pont aux aurores, œuvrer en journée dans la clinique pour les ponctions et replacement d'embryons, et retourner le soir au labo de FIV.... je me disais que je n'avais pas le droit de flancher quand des personnes comme elles se battaient tout comme moi et avec moi !
Ce sont toutes ces équipes médicales qui vraiment m'ont permis d'y croire et de tenir !
Ne perdez jamais espoir et ensemble mettez toutes les chances pour n'avoir aucun regret. Entourez vous de leurs conseils, consultez leur psychologues au besoin, n'hésitez pas ce sont des personnes prévenantes et efficaces qui saurons vous aider dans ces dédales à reprendre confiance en vous et y voir plus clair !

je vous souhaite de tout cœur de connaître les joies de la maternité et me permets de vous embrasser bien fort
samy2809
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2016
Dernière intervention
8 février 2016
- 8 févr. 2016 à 10:41
Merci Clochette.
Je croise les doigts pour que mon tour arrive enfin, d'autant que mon gynécologue ne veut plus me suivre, du coup je tente un autre centre de PMA.
Merci pour votre soutien et votre témoignage qui donne espoir.
Je vous embrasse.
Commenter la réponse de Clochette
mum27
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 23 janvier 2015
Dernière intervention
28 janvier 2016
- 28 janv. 2016 à 14:45
1
Merci
bonjour,
j'ai suivi un parcours PMA pendant 6ans, un premier début de grossesse sur la première insémination, puis une fausse couche à 8 semaines, puis 3 autres inséminations avant de passer aux FIV, traitements de stimulations ovariennes, prélèvements et transferts d'embryons... mais la médecine n'a rien pu faire pour moi
Seules celles qui traversent ce parcours peuvent comprendre les douleurs physiques et morales que cela implique, les larmes, les espoirs déçus
compter les jours, calculer quand avoir de rapports pour optimiser les chances, les traitements, injections, prises de sang, tests, bilans, examens douloureux... et tous ceux autours qui se croient savants et réconfortants en nous "gavant" de : "mais arrête un peu d'y penser et tu verras ça va marcher"
on est seule à souffrir (je ne parlerai pas ici des conjoints qui traversent ce parcours, je ne les jugent pas mais je ne peux pas savoir ce qu'ils ressentent)
mon conseil : protégez-vous de cet entourage soit disant bienveillant qui vous inonde de conseils impossible à entendre et faites vous aider par des professionnels de santé qui pourront réellement vous aider psychologiquement à affronter ces parcours si longs et difficile
notre corps nous joue des tours nous faisant croire à des symptômes de grossesse, on espère, on y crois et on fait des tests de grossesse à tour de bras et on pleurs de ne pas comprendre pourquoi cela ne fonctionne pas
mais il faut y croire, il faut garder de l'espoir, se donner toute les chances, s'intéresser à l'adoption sans tourner le dos à la PMA et sans abandonner l'idée que la nature fait parfois des miracles
j'en suis la preuve vivante, après avoir usé tous les recours possibles, j'avais abandonnée l'idée d'être mère et à 43 ans j'ai appris que j'étais enceinte (naturellement) , mon conjoint m'a quitter à 8 mois de grossesse... mon petit garçon est aujourd'hui l'amour de ma vie
Certaines d'entre nous (celles qui ont connues ce parcours) seront mères, d'autres non, c'est la vie, comme on dit, mais à tous ceux et celles qui ne connaissent pas ce qu'est la PMA, je ne vous dirait qu'une chose : "fermez -là si vous ne savez pas de quoi vous parlez, vous nous faites du mal en essayant de trouver des solutions ou en croyant savoir ce que l'on ressent. Il suffirait parfois d'être à nos cotés, de nous tenir la main, de nous serrer fort dans vos bras pour que l'on se sente mieux et moins seules dans cette épreuve, la bienveillance est là"
c'est un chemin long et douloureux dans tous les sens du terme, je vous serre toutes contre mon coeur
samy2809
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2016
Dernière intervention
8 février 2016
- 28 janv. 2016 à 17:24
Bonjour Mum27,

Merci pour votre témoignage bouleversant. Il est vrai que celles qui n'ont pas connu de difficultés pour concevoir ne pourront jamais comprendre ce que c'est de naviguer entre espoir et désespoir, colère et tristesse. Aujourd'hui stérile suite à l'ablation de mes deux trompes, j'essaie de garder un brin d'espoir sans trop y croire cependant... Mais votre témoignage fait chaud au cœur alors je croise les doigts pour que ma 3ème FIV fonctionne. Affectueusement
SoandJo
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 6 mars 2016
Dernière intervention
7 mars 2016
- 7 mars 2016 à 12:31
Bonjour,

Sa c'est un très bon message, et je suis entièrement d'accord!!
Combien de fois j'ai eu envie d'envoyé CH..... c'est personnes qui ne connaissent rien du tout de notre souffrance, ils/elles n'imaginent pas le quart de ce que nous vivons et ce " ARRETE D'Y PENSER SA VIENDRAS TOUS SEUL " MER.... c'est pas vrai!!!!!!!!
Tout est calculer, alors ne parler pas de sujet que vous ne métriser pas!!
Moi j'ai 24 ans et déjà 4 FIV à mon actif 2 TEC =( une fausse couche à ma toute première et depuis plus rien =( la j'ai fais mon transfert le 27 fév un seul embryon car j'étais en hyperstim pour moi cette FIV a vraiment étais la plus difficile, mais j'ai réussi à avoir 28 ovocytes dont 16 mur, 9 fécondés, mais 5 ont réussi à tenir, du coup j'ai 4 blasto qui font dodo =) mais depuis hier grosse panique, plus de douleurs dans les seins, j'ai commencer à avoir des pertes marrons, et hier chute du Niagara =((( quand je met ma progestérone je sens que mon vagin n'est plus comme d'habitude, il y'a comme une boule quelqu'un as déjà eu sa??
NINALON33
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 5 septembre 2016
Dernière intervention
5 septembre 2016
- 5 sept. 2016 à 18:58
Bonjour Mum27,

J'ai adoré ton message et c'est vrai que les personnes qui ne sont pas passées par là, ne peuvent pas comprendre.

Ton message m'a fait beaucoup de bien car j'ai aussi 43 ans et après 5 inséminations et une FIVDO avec Ginefiv qui s'est soldée par un échec cet été, j'ai le moral dans les chaussettes.

Ca fait énormément de bien, de voir que tomber enceinte naturellement, à 43 ans, c'est possible. Félicitations à la future maman ! Donne-nous de tes nouvelles ainsi que du bébé.

Dernière question, à combien était ton taux d'AMH ? On m'a orienté vers une FIVDO à cause d'un taux d'AMH très bas.

Merci d'avance pour ta réponse
Commenter la réponse de mum27
minimimime
Messages postés
33
Date d'inscription
lundi 28 décembre 2015
Dernière intervention
22 septembre 2016
- 22 avril 2016 à 23:54
1
Merci
Je me permet, je n'ai pas connu tout cela mais vos témoignages me donne les larmes au yeux. j'ai seulement 31 ans j'ai déjà un enfant d'un premier union et au moment où moi et mon nouveau compagnon decidont de s'agrandir j'apprends que je développe un cancer. j'ai peur je sais pas où je vais je panique. c'est pour cela que vos témoignages me font chaud au coeur et m'humidifie les yeux.
Que dire de plus.?.....
la roue tourne. .....
Bonjour Minimimime

Nos états de santé et les contraintes "techniques" font que chaque témoignage ici et ce qui se passe dans la vie de tous les jours sont différents.

Je crois, je dis cela car on ne peut jamais se mettre à la place d'une autre personne, pouvoir ressentir ce que vous souhaitez décrire : après les joies de la maternité mais dans un couple aujourd'hui dissout vous voulez reprendre les rennes de la vie et vous engager sur un autre sentier avec votre nouveau compagnon. L''envie de fonder une nouvelle famille apparait comme une lueur de bonheur pour une nouvelle vie.
Mais vous dites "développer" un cancer, mais de quoi et à quel stade avez vous été détectée ?
La médecine aujourd'hui a beaucoup évoluée ces dernières années dans ce domaine et il n'est peut-être pas impossible de voir votre projet réalisé mais simplement remis à un peu plus tard.
Ce qui importe aujourd'hui, c'est de vous occuper de vous, de votre santé. Il s'agit là d'une priorité, vous avez un enfant qui a encore besoin de vous et un compagnon qui veut faire un bout de chemin avec vous.
Regardez les, ce sont eux qui vont vous donner toute la force et l'énergie nécessaire pour mener à bien ce combat.
Ne baissez pas ainsi les bras ainsi,sans vous être d'abord débattue , vous n'en avez pas le droit !
Gardez l'espoir même si cela peut paraître difficile, il y a des cas inexpliqués en médecine, pourquoi est ce que ce serait pas VOUS ?
Je pense que des équipes médicales spécialisées sont là pour vous entourer de leur expérience, de leurs soins, de leurs conseils. Ils sont également à votre écoute pour répondre à toutes vos questions, n'hésitez pas à les solliciter.

Je me permets de vous embrasser tout en vous souhaitant bon courage pour les épreuves à venir. Vous n'avez que 31 ans, je pense que votre jeunesse sera un atout mais votre volonté sera toujours votre meilleure alliée et la présence d'un entourage aimant ne pourra que vous permettre de vous recentrer sur l'essentiel.

A bientôt de vous lire prochainement avec une énergie positive.

Amicalement
Commenter la réponse de minimimime
minimimime
Messages postés
33
Date d'inscription
lundi 28 décembre 2015
Dernière intervention
22 septembre 2016
- 25 avril 2016 à 23:33
0
Merci
Merci pour ce message. j'ai mis sur le forum un autre message. et j'ai eu une autre réponse. c'est ces message encourageant ça me remonte le moral. on m'a di qu'à son stade il pouvais se résorber tout seul au bout de 6 mois. je dois évacuée tout mon stress et pour cela je vais régler les problèmes un à un. car il est apparu à cause de gros souci dans ma vie.
ton message ma beaucoup touché et je vais réévaluer mes priorité . oui c'est mes deux hommes qui me donnerons le courage d'en avoir trois.
Commenter la réponse de minimimime