Problèmes de scolarité

Messages postés
11
Date d'inscription
vendredi 6 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
12 janvier 2016
-
Bonjour,

Je suis actuellement en étude d'esthétique et suite à des problèmes d'ordre médical, j'ai dû redoubler car j'étais absente pratiquement toute l'année mais tout particulièrement le jour d'un examen important.
(Pour mini mise en point j'ai une maladie à vie qui demande un traitement par auto injection chaque semaine, et la maladie est assez manifeste pour que je démarre des procédurse de dossier d'handicapé.)
Je redouble avec 9,75 de moyenne mon CAP esthétique alors qu'il me manquait les Maths, le sport, les sciences et un stage en institut. Depuis cette rentrée, je fais beaucoup de crises d'angoisse. Je ne complexe pas du tout de mon redoublement mais je ne supporte plus de fréquenter cette filière. J'ai le sentiment d'avoir fait le tour malgré que je ne sache pas tout, et que même si je ne suis pas parfaite dans les domaines, je n'avancerais pas comme ça. Et si mon père me force, je reviens en pleurant 1h après. Pourtant, mes stages se passent très bien et même quand j'ai mal, je prends sur moi, même si j'ai des contre-coups en me forçant par la suite.

Je travaille donc beaucoup chez moi quand je ne vais pas en cours. Je révise mes cours que j'ai récupérés l'année dernière. Je vais en cours quelque fois pour récupérer des dates de contrôle pour les faire, je fais des entraînements et des recherche mais l'idée de devoir aller en cours me fait criser. Pourtant, je me lève tout les matins très tôt (5h ou 6h), ce n'est pas une flemme. J'ai réellement un blocage et pourtant, avant cette filière, je ne ratais jamais les cours car je suis persuadée que quelque part, il n'y a pas que ma maladie.

Je ne sais pas s'il y a possibilité de repasser mes épreuves en candidate libre. Je connais mes cours même si les notes ne suivent pas par manque de motivation, ce qui fait criser mon père. Donc je pensais que c'était moi le problème mais ma mère a parfaitement compris. Elle ne me force plus à aller en cours quand je me sens vraiment mal car c'est vraiment une sensation qui me fait vomir quand je me force. Elle comme moi ne savons plus trop quoi faire donc je voulais savoir si quelqu'un sait comment je pourrais faire si il y a des possibilités de venir que pour les gros examens. J'ai vu un psy qui m'a affirmé que je ne pouvais pas continuer comme ça car rien que d'en parler, je commençais à avoir des angoisses.

Merci.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
34
Date d'inscription
dimanche 1 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 novembre 2015
0
Merci
Dear LadyTsuki,

Ecoutez-vous, écoutez votre corps. Il est impossible d'être au meilleur de soi-même, si moralement, on ne peut pas assurer.

Faîtes-vous confiance. Il n'y a que vous, qui connaissez vos limites. C'est votre corps, vos douleurs.

Est-ce votre papa qui paye la formation? Car, en vous lisant, on comprend qu'il veut absolument que vous.
Si c'est lui, qui paye, on peut comprendre qu'il ne veuille pas payer pour rien.
Même si ce n'est pas le cas, il ne peut pas passer le CAP à votre place, et doit essayer de penser que votre problème de santé vous demande beaucoup d'énergie physique et morale, et, que si vous, vous pensez avoir fait le nécessaire, et, que vous êtes satisfaite de votre travail, c'est ce qui prime.
Après tout, c'est votre vie, vos efforts physiques et morales, non ceux-là de votre papa.
C'est vous qui avez moralement et physiquement mal, pas votre papa.
Et, croyez-moi, personne a mal à votre place. Les douleurs sont propres à la personne qui les subit.
Il faut les subir soit-même pour savoir ce que ça fait. Les limitations que ça cause, etc.

Que voulez-vous dire par "quelque part, il n'y a pas que la maladie?"

Le dossier d'adulte handicapé est primordial en ce moment.
Une fois que vous vous en serez occupé, vous y verrez plus clair, et, le stress et angoisse redescendront. Seulement là, vous déciderez vous s'il est toujours nécessaire d'aller en cours ou pas.

La filière esthétique vous ramène indirectement ou directement à votre état. Les blocages et crises d'angoisse sont des warnings. Les écouter vous aidera à diminuer les crises d'angoisse. Et seulement là, il y aura plus de blocage.

Atteinte d'une maladie orpheline, pour laquelle, il n'y a pas de traitement, je connais le sentiment qu'on éprouve.

Ecoutez-vous, écoutez votre corps, seulement là, vous ferez ce que votre papa veut pour vous.

Vous le ferez pour lui faire plaisir, si vous en avez envie.

Le cerveau n'oublie rien.

Il nous rappelle toujours tout ce qu'on fait contre son gré.
Les répercutions sur le corps peuvent être dramatiques. J'en sais quelque chose.

Votre papa tient plus à vous qu'au CAP et aux cours, j'espère, jeune fille?

Croyez en vous. Faîtes-vous confiance.

Vous êtes le seul maître de vous même. Votre souffrance et vos douleurs sont les vôtres.

Bon courage à vous

Au plaisir de vous lire
LadyTsuki
Messages postés
11
Date d'inscription
vendredi 6 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
12 janvier 2016
-
Merci beaucoup d'avoir répondu,

Pour mon père il paye pas ma formation mais c'est lui qui a fait toute les démarche suite a mon annonce de refus à l'examen, il m'a très peut soutenu pendant les période à l'hôpital car il est diabétique et hypocondriaque donc il rapporte beaucoup trop les choses a lui et ne comprend pas les douleurs que j'ai, sauf quand je pleure devant lui car il est mal à l'aise et il ne comprend pas.
Il est aller une fois aller jusqu'à dire qu'il avais sûrement la même maladie que moi.
Et beaucoup de gens m'on effectivement demander si il ne favorisé pas mes étude à moi.

Mon père me rappelle beaucoup que si je ne vais pas en cours ou que je suis trop absente je n'aurais pas le droit de repasser mes examen que si j'ai pas de diplôme je ne réussirai en rien.
Je ne sais pas si c'est vrai mais sa me mes vraiment mal à l'aise car même en me forcent je suis bloqué et encore plus mal, et je ne supporte pas de rien faire chez moi donc je me fait du travail et des recherche pour ne pas rester inactif.

Et quelque part il y a ma maladie mais aussi les camarades de classes il on 2 ans d'écart avec moi et qui on une mentalité et une maturité dure à subir, sa va jusqu'au réflexion quel fond, car je suis dispenser de Sport et de certains cours pratique.
Et le redoublement est mal passer du fait que je n'es pratiquement que révisé à L'hôpital et donc la veille des certain examen, devoir être absente m'a fait redoubler pour quelque chose que je ne juge pas juste est très durs et sa me bloque aussi ennormement.

Ma mère ne comprend pas se que j'ai et assume ne jamais savoir se que les personnes qui on des maladies ressente, donc elle accepte que je sois souvent absente mais on sens bien que sa l'inquiète.
J'ai rencontrer des gens qui avait des problème de santé pour en parler, il m'on dit que je devrais faire mes étude chez moi si sa peut m'aider, mais mon père est contre payer sa, car il ne juge pas sa utile et trop cher.
Commenter la réponse de FinDHeR