Belle-mère : comment faire face à ce rôle ingrat ?

coeuranime 1 Messages postés samedi 8 août 2015Date d'inscription 8 août 2015 Dernière intervention - 8 août 2015 à 21:13 - Dernière réponse :  coeuranime
- 14 août 2015 à 21:02
Bonjour à toutes,

J'ai 32 ans. Je suis belle-mère avant même d'être mère comme la plupart d'entre vous, de deux garçons qui sont âgés de 9 et 16 ans. Je me demande si vous avez le même problème que moi et comment vous faites face à certaines situations ?!

Déjà, c'est dur de trouver sa place dans une famille recomposée mais en plus dès qu'il y a un souci, on ne nous laisse pas vraiment le choix à vrai dire. Si on ne suit pas le mouvement, les reproches pleuvent et c'est nous qui passons pour les méchantes ! Comment faire face à ça ?
Tout le temps, c'est "tu ne peux pas comprendre, t'as pas d'enfant" ou "je vais refuser comme ça tu seras contente" ou c'est du style "tu n'as pas à te plaindre, tu subis rien toi, je te fais pas chier avec ça" ou "c'est bon t'as pas à te plaindre, je t'en parle jamais" ou encore "tu peux pas comprendre, ça te manque pas toi !" D'ailleurs, quand une décision est prise entre mon conjoint et son ex-femme, si je peux être évitée, c'est soigneusement fait de sa part à lui car elle je ne lui parle pas.

Tant de reproches qui font très très mal car en attendant, je ne dis rien et je suis, quitte à subvenir aux besoins de ma petite famille toute seule, sans même voir la mienne ou mes amies alors que je suis loin d'eux et que ça fait 3 ans que je ne les ai pas vus par manque de moyen financier. J'essaie d'en parler et de faire comprendre à mon conjoint que je suis triste et que c'est dur aussi pour moi malgré le fait que je ne dise jamais rien, que je les fais toujours passer en premier du mieux que je peux. En plus de la vie courante et de l'instabilité de notre situation à laquelle on doit faire face, il me répond "c'est pas tes enfants, c'est pas la même chose. C'est pas ton sang, la chair de ta chair, tu ne peux pas comprendre !!!"

J'ai beau ne pas avoir d'enfant, ce qui est mon choix personnel et que j'assume totalement, j'adore les enfants en général. Et je suis très protectrice avec ses petits qui n'ont pas demandé à venir au monde. Je ne fais jamais de différence et bien au contraire si je peux aider, je le fais avec tout mon coeur. Je me plis en quatre pour arriver à les soutenir du mieux que je peux. Mais bien que je ne suis pas la maman, j'aime ses enfants et je tiens à eux comme si c'était les miens. Sauf que je n'arrive pas à construire un lien d'échange à long terme puisque je ne les ai que très rarement au téléphone, quand le père leur parle par téléphone, c'est toujours loin de moi, à sortir de la maison ou à attendre d'aller faire un tour pour les appeler. Et jamais la moindre question du style : "tu veux leur dire bonjour ?" ou "tu veux leur parler ?" ou "ça te dit qu'on les appelle ?" Rien, rien, rien...
Le seul moment est quand ils sont avec nous à la maison et encore quand ça se passe bien...

Là, nous avons notre grand qui risque de venir vivre avec nous car sa mère a des difficultés d'obéissance avec lui. Mais j'ai peur car ils veulent le mettre sur le fait accompli et lui dire à la dernière minute qu'il reste vivre avec nous. Ce qui n'est pas un mal en soi car au moins ici, il y a une école dans le métier qu'il veut faire. Mais le seul dilemme face à ça c'est que je sais très bien que ça va le rendre fou de rage, c'est sûr. Comment réagir ?
La mère veut venir ramener ses affaires, avoir une discussion entre notre petit gars, elle, le père et moi puis reprendre le petit pour rentrer.

Bon cela dit, je ne sais pas vous, mais pour ma part, c'est déjà difficile d'avoir une place entre la mère, le père et les deux garçons, mais en plus, c'est super dur de supporter le lien entre mon conjoint et son ex-femme... Lui me dit que s'ils discutent ensemble c'est juste pour les enfants (puis après ce sont des discussions entre eux à savoir, comment se passe leurs couples ou encore des "ok, bisous je te laisse", ou encore ça se taquine sous prétexte que le copain est à côté, ce sont des questions du style "tu n'es pas jaloux que je te parle de mon conjoint ?" ou "j'ai tel et tel problème avec mon conjoint tu en penses quoi ?" Sans compter les discussions sur leur propre couple et des années passées ensemble). Mais ça va, c'est qu'il m'en parle un peu, toujours avec un gros retard, mais c'est fait.
Bien que ce ne soit pas le pire de tout, mais à chaque fois c'est à moi de faire un effort de compréhension et c'est à moi de me taire !! C'est peut-être là une peur de ma part et de méfiance légitime, mais en tout cas je trouve ça super difficile à gérer.

Donc si vous pouviez me donner vos avis ou vos conseils, ils seraient les bienvenus...
Merci pour votre patience et votre attention.

Respectueusement,

Lilie
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Laura_redacJDF 80 Messages postés lundi 2 mars 2015Date d'inscription 22 mars 2017 Dernière intervention - 11 août 2015 à 15:00
0
Merci
Bonjour Coeuranime,

Rares sont les cas où la situation de beau-parent est facile à gérer. Pour vous aider à y faire face, voici plusieurs conseils pour vivre en harmonie et apaiser les tensions au sein d'une famille recomposée.

Bon courage,

Laura
bonjour Laura
je vous remercie tout d'abord pour votre message ainsi que des liens que vous m'aviez fait part, j'ai regardé et cela parle de famille recomposé avec des enfants dans les deux parties. Je n'es pas d'enfant et seul mon conjoint en a, mais je trouve cela déjà bien intéressant et tout est bon a prendre pour apprendre ^_^ donc je vous remercie beaucoup. Je remarque tout de même que il y a peu de chose sur le sujet côté belle mère et la façon de voir les choses, mais bon je pense que la meilleure des façons d'apprendre resteras tout de même d'apprendre sur le tas,, c'est un peu le petit bonheur la chance
Je vous souhaite une bonne soirée et encore merci pour votre attention
respectueusement Coeuranime
Commenter la réponse de Laura_redacJDF