Un véritable calvaire depuis sept ans

Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 7 octobre 2014
Dernière intervention
24 octobre 2014
- - Dernière réponse : aurelie_c35
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 5 novembre 2006
Dernière intervention
26 octobre 2014
- 26 oct. 2014 à 09:07
Bonjour,je viens de trouver ce forum.
Il y a de cela neuf ans j'ai demandé le divorce contre mon ex mari qui m'enfermait en partant travailler, et refusait que je travaille. Il était hyper jaloux et ne supportait pas l'idée que je rencontre un autre homme et que je le quitte.
Nous avons eu un enfant et je suis partie alors qu'il avait trois ans. Le petit vivait avec moi, dans un studio.
Mon ex mari était cadre supp et moi je me suis retrouvée du jour au lendemain au rmi.
Mon ex mari m'a d'abord supplié de ne pas divorcer, m'a menacé de tuer notre enfant puis de se tuer, et enfin, résigné, à accepté le divorce à ces conditons :
1- avocat commun et divorce à l'amiable
2- je ne réclame absolument rien
3- sur le papier, je lui laisse la garde mais en vérité, mon enfant vivra avec moi
Je veux juste partir, j'ai trente ans et je me dis que j'ai droit au bonheur, je me dis que tout est encore possible à mon âge. J'accepte.
Peu après le divorce, mon ex mari retourne vivre chez ses parents (qui m'ont tjs détestée) et emmène notre enfant. Il me répéte sans cesse que je sais bien que je ne suis rien pour lui, que je suis incapable de m'en occuper, que je n'ai rien à lui offrir ... Je le crois, car j'ai totalement confiance en mon ex mari, que je vois plutôt comme un frére. Par ailleurs, ayant eu une enfance malheureuse, je n'ai pas confiance en moi.
Je prends le train chaque jour pour voir mon enfant, et j'arrive à convaincre mon ex mari de prendre sa propre maison, en lui faisant croire que les services sociaux sont aprés nous car il est trop vieux pour vivre chez ses parents.
Je vais chez lui tous les jours faire le ménage la cuisine. je ne suis pas véhiculée donc je ne peux pas aller rechercher mon fils à l'école, dans un village isolé sans bus.
Et puis mon fils vient tout juste d'avoir cinq ans et mon ex mari rencontre une femme sur internet. Il me demande de ne plus venir chez lui, et il vient m'amener mon fils tous les jours, puis tous les deux jours. On a de fréquentes disputes, j'exige de voir mon enfant. Mais cela s'espace et puis bientôt, je ne reçois plus aucune réponse à mes mails textos appels.
Je décide, malgré l'interdiction, et ayant peur de sa réaction, de me rendre chez lui afin de voir mon enfant et de régler le pb.
La maison est vide ......................... Mon ex mari s'est enfui avec notre enfant. Je ne sais pas si mon fils est mort ou vif, je ne sais pas si je le reverrai un jour. Je suis anéantie.
Je ne sais plus comment, mais je me retrouve au commissariat, il est minuit 40. On prend ma plainte, je suis choquée et désespérée, ils appelent le SAV (service d'aide aux victimes). On me raméne chez moi à 4h du matin.
Il faudra un mois à la police pour retrouver la trace de mon ex mari, un mois sans savoir si mon fils est vivant et si je le reverrai un jour. Un mois !
J'arrive sur place (c'est à 50km de où il vivait avant). Le centre aéré refuse de me laisser approcher, ils ont eu des ordres. Mon fils pleure, il veut me rejoindre, on l'empeche, on le retient et on me retient je suis désespérée. Mon ex mari, prévenu, arrive. La police aussi. Après explications, la police me laisse repartir avec mon enfant mais je dois le rendre une semaine plus tard, car la garde est basée sur le jugement de divorce (mon ex a la garde fixe et moi un droit de visite et d'hébergement libre ET A DEFAUT un mercredi par mois et une semaine en août.
Je raméne mon fils à son pére, désespérée, la mort dans l'âme. Mon ex mari me dit "tu m'as quitté, tu as quitté ton fils, tu n'as plus aucun droit sur lui, je vais tout faire pour que tu ne le revois plus jamais".
Il dépose plainte, affirme que mon fils est perturbé depuis que l'on s'est revu, mon ex mari a des appuis, des relations, il a de l'argent, moi je ne trouve pas de travail. sa nouvelle compagne a sa famille dans la police et elle connait le maire de la ville où ils habitent, et le directeur de l'école où on inscrit mon fils sans mon accord (l'inspection académique juge toutefois qu'il n'y a pas mort d'homme et que l'école ne sera pas sanctionnée). Les services sociaux estiment que mon fils est bien avec son papa, grande maison bcp d'argent, pas lieu d'intervenir. Je multiplie les plaintes car mon ex mari m'empêche de voir mon enfant à mon trour de garde. je reste régulièrement quatre à cinq mois sans voir mon fils qui n'a que cinq ans ...
Je vous passe les détails mais je suis passée cinq fois devant le jaf et mon ex mari a gagné de façon systématique, suite enquete sociale fausse (le faux témoignage de l'enquetrice a été révélé mais le juge a refusé de le prendre en compte), et je ne vois quasiment plus mon enfant depuis six ans, je suis une maman sans son enfant. J'ai déménagé à 4km de mon fils mais je n'ai pas le droit de le voir, de lui téléphoner, de l'attendre à la sortie de l'école; j'ai également perdu une partie de mon autorité parentale, je n'ai pas à être avertie de son état de santé (à la demande de mon ex mari). Mon ex mari a de l'argent, sa nouvelle femme a des relations, et moi je suis seule depuis tout ce temps, et mon fils est malheureux bien sur.
J'ai contacté toutes les chaines de télé, et des dizaines de journalistes, mais personne n'est intéressé par mon histoire, tout le monde s'en fout.
Dans 10 jours un nouveau jugement aura lieu et devinez quoi ? le juge a salué mon ex mari ... Je connais donc par avance le résultat ... Mon ex mari m'a dit qu'il n'arrêtera pas tant que je ne me serais pas suicidée.
Je ne sais pas comment je fais pour tenir depuis tout ce temps, mais je pense être arrivée au bout de ce que je pouvais supporter.
J'ai pensé faire une gréve de la faim, m'enchainer, monter en haut d'une grue, mais on me dit que si je fais cela on me fera interner et que je n'aurais aucune chance de revoir mon enfant un jour.
Que puis-je faire ? Qui pourrait médiatiser mon affaire ?
Merci d'avance pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

Messages postés
10
Date d'inscription
mardi 21 octobre 2014
Dernière intervention
22 octobre 2014
0
Merci
Bonjour. J'ai lu ton message en entier et je dois avouer que je suis choquée et triste à la fois. Ce que ton ex-mari te fait subir est vraiment affreux. Je suis fière de toi parce que malgré tous ces échecs et cette injustice, tu ne baisses pas les bras. Ton enfant est lui aussi en train de grandir, et je pense qu'avec le temps il comprendra que tout était de la faute de son père. Il essayera lui-même de prendre contact avec toi. Je te souhaite bon courage. Tu es une battante, ne l'oublies jamais.
Commenter la réponse de jeanne-aude111
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 23 octobre 2014
Dernière intervention
23 octobre 2014
0
Merci
Bonjour,
je connais cette situation ayant vécu l'enfer durant 8 ans.
Personne ne médiatisera ton affaire : je peux t'expliquer en MP pourquoi et peut être t'expliquer ce qui se passe.
Sache que tu as une force que lui n'a pas,
que tu es une maman et cela rien ni personne ne peut te l'enlever,
que ton fils, même si cela est terriblement dur, va grandir et murir plus vite
et va aimer sa maman, avec un lien encore plus fort
Il y a un moment où il faut lâcher prise, pour VIVRE, ne pas mourir (ce qu'ils attendent)
MAIS en ayant mis les choses claires avec les gens à qui tu as affaire, ce qui n'est pas simple, mais faisable.
je suis à ta disposition si tu veux me contacter.
Tiens, ne cède pas, aide toi par une passion, un truc qui te tient à la terre ...
Bises
Misstigr
Commenter la réponse de Misstigr
0
Merci
Renseigne toi si un CIDFF (Centre d'Information et de Défense des Femmes et des Familles) existe vers chez toi. Eux peuvent t'aider à trouver une solution...
Et surtout, ne pars pas perdante, accroche-toi! bon courage!
Commenter la réponse de Sardina
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 7 octobre 2014
Dernière intervention
24 octobre 2014
0
Merci
Bonjour le CIDFF a été contacté plusieurs fois, dans plusieurs villes, ils n'ont rien à proposer. Si c'était aussi simple, je ne serais pas ici à en parler et à tenter de trouver à médiatiser mon affaire.
Commenter la réponse de MamansansEnfant
Messages postés
4
Date d'inscription
mardi 7 octobre 2014
Dernière intervention
24 octobre 2014
0
Merci
Merci beaucoup pour vos réponses. Je ne sais plus quoi faire pour me faire entendre. Je dois trouver un évènement choc, mais je ne peux pas menacer de me suicider en direct sinon on me dira folle et on m'enfermera et je n'aurais même plus l'espoir d'être à nouveau avec mon enfant un jour.
Commenter la réponse de MamansansEnfant
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 5 novembre 2006
Dernière intervention
26 octobre 2014
0
Merci
Aucunes solutions à te proposer pour le moment présent, mais, penses que lorsque ton fils sera majeur, lui même prendra ses decisions.
Il viendra à ta recherche.
Cela ne vous rendra pas toutes ses dures années passées, certes, mais vos peines seront terminées et vos coeurs remplis de joies et de chaleur.
En attendant, sois très patiente et ne fais pas de bêtises. Penses à votre futur. Ta seule aide psychologique reposes en cette pensée : Votre futur. Courage.
Commenter la réponse de aurelie_c35