Besoin de conseils

- - Dernière réponse :  Nini051 - 14 mars 2013 à 19:33
Bonjour,

Je suis la maman d'un petit garçon de 4 ans et d'une petite fille de 4 mois. Suite à un problème de santé, je suis obligé de rester allongé le plus possible. Et je n'ai plus le droit de porter de charge. Je ne peux donc plus m'occupé de mes enfants et j'ai du arrêter d'allaiter ma fille. Heureusement, je suis très entourée par famille. Ma mère et ma belle se relais pour s'occuper des enfants la journée (les tatas donnent aussi un coup de mains). Mon compagnons qui est très présent, prend le relais après son travail le soir et le week-end. Cela chamboule les habitudes de tout le monde. Je culpabilise car j'ai l'impression de les délaisser et d'embêter tout le monde. Surtout que je suis en congé parental jusqu'au 1er mars et que je ne peux pas en profiter.

Que faire pour qu'ils ne souffrent pas de cette situation? J'ai l'impression qu'on demander beaucoup de choses à notre fils tout en étant moins tolérant avec lui. Quand à ma fille, elle doit faire sa rentrée en crèche au 1er mars. Cela fait encore un changement supplémentaire et je ne pourrais pas faire l'adaptation avec elle. Est ce que ça ne fait trop d'un coup?

Merci de vos conseils
Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
563
Date d'inscription
mercredi 11 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
16 avril 2015
14
1
Merci
Bonjour Nini051,

En tant que papa de deux petites filles je me permet de répondre à vos interrogations.
J'ai remarqué une chose avec mes filles c'est qu'il ne faut pas les laisser dans "l'ignorance" quand il y a un soucis car les enfants comprennent très vite quand quelque chose ne vas pas et cela peut les perturber.
C'est pourquoi à votre place je parlerai beaucoup à mes enfants pour leur expliquer ce qui se passe et je les tiendrai régulièrement informé de ce qui se passe. Parler aux enfants permet d'une de dédramatiser la situation à leurs yeux et de ne pas leur donner l'impression d'être exclus de la vie de famille.
Il ne faut pas hésiter à demander à vos proches qui vous aide de leur parler également car parfois les enfants confient des choses à des personnes autres que les parents.

Je vous souhaite de guérir vite en tout cas car je comprends parfaitement que cela est extrêmement difficile à vivre

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5451 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour,

Merci de votre réponse et vous pris de bien vouloir m'excuser pour la réponse tardive.

Depuis le mois de février les choses se sont arrangées, même si j'ai du être opérée. J'en ai parlé avec mon fils aîné, sans non plus le forcer quand je sentais qu'il n'avait pas envi de m'écoutée. Comme son anniversaire tombait quelques jours avant mon opération, j'ai tenu a organiser un repas avec la famille juste avant pour voir qu'on ne l'oubliait pas.

Quant à ma fille, elle semble de pas souffrir de la situation. Bien au contraire, elle est pleine de vie et sait charmer son monde. La rentrée à la crèche s'est bien passée, pas un pleur, pas une larme. Je pense que le fait d'être habituée a voir du monde a facilité son adaptation.

Les choses évoluent bien et cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir dans quelques semaines.

Encore merci pour votre réponse.
Commenter la réponse de chazeens