Propreté de jour

- - Dernière réponse :  fabydup - 31 janv. 2013 à 12:49
Bonjour,
Je m'appelle Fabienne, j'ai 39 ans et suis la mère de 3 enfants dont l'ainé qui aura 8 ans en juillet prochain a eu et a encore des difficultés avec la propreté de jour. Au moment de l'acquisition de la propreté, en 2007, il a été confronté a plein d'évènements qui l'ont peut-être pertubés, nous avons emmenagé dans le Loiret (avant dans la région parisienne), il est passé d'une crèche à une nounou qui malheureusement ne s'en est pas bien occupé (elle l'a forcé à rester sur les toilettes plus d'une heure à pleurer), son petit frère est arrivé, mon père est décédé et ma belle-mère apprenait son cancer du sein. Mais voilà aujourd'hui c'est très handicapant pour lui, parce que dès qu'il est contrarié ou qu'il prend peur en raison d'une bagarre de camarade d'école ou d'un adulte qui le sermonne, il réagit trop souvent par un pipi et parfois un caca dans la culotte et comme il a peur qu'on le sermonne (peu importe l'adulte mais avec une prédominance pour moi), il cache la vérité et reste avec ses vêtements souillés jusqu'au retour à la maison. Je tenais à signaler que lorsqu'il avait 3 ans, la directrice du centre de loisirs où il allait le mercredi m'a culpabilisée devant lui et m'a forcée à lui mettre des couches, ce qui m'a conduit à chaque fois que je l'emmenait à lui transmettre ma peur d'être sermonnée parce que "je ne faisais rien et que j'étais forcément une mauvaise mère". Mon époux et moi-même l'avons emmené voir une professionnelle dans un CMP, il avait moins d'accident et depuis nous avons de nouveaux déménager et donc il a changer d'école et de repères et recommence. Merci de vos réponses et de votre aide.
Afficher la suite 

1 réponse

0
Merci
Salut,

C'est nul de la part de la directrice du centre, à 3 ans il fallait qu'il apprenne la propreté. N'écoutez pas ces mauvaises langues, je suis sure que vous êtes une très bonne mère ! Je pense que votre enfant doit être rassuré sur les choses de la vie, qu'il fasse un travail sur lui même pour surmonter ses contrariétés. Faire une activité sportive serait bien pour lui, il se fera des copains et déstresser. Bon courage.
Merci pour votre message d'encouragement, et bien que le sport et lui fasse deu, je l'ai inscrit à la danse parce qu'il aime cela et que c'est lui qui a été demandeur, l'inconvénient c'est qu'il est le seul garçon mais il s'entend bien avec les filles. Et j'ai eu une très belle discussion avec son institutrice qui également de son côté va l'encourager et le motiver. Il semble vouloir s'ouvrir un peu plus aux autres et peut être qu'une nouvelle rencontre avec un professionnel pour l'aider à prendre un peu plus confiance en lui pourra lui être bénéfique.
-
Avec bcp d amour et de patience et durtout lui expliquer vous avez confiance et qu il devrait aussi et prendre le temps qu il exprime ce que tt ces changements veulent dire pour lui et pourquoi c est la reponse qu il a choisi pour s exprimer quand il est contrarie et donner lui le tps de repondre sans l aider avec les mots donc vous soyez patiente et aimante que Dieu vous benissse
Merci pour vos messages qui me réconfortent et m'aident beaucoup, Florian fait des progrès en exprimant oralement petit à petit les petites contrariétés qui le touchent. Et je ne veux pas le brusquer, alors si au bout du compte il réussit à s'épanouir et à être heureux, peut m'importe le temps qu'il prendra.
Commenter la réponse de oriane