Depuis le déménagement, elle refuse de dormir

-

Bonjour, il y a deux mois nous avons déménagé. Nous avons une petite fille de deux ans et demi, et depuis notre déménagement elle ne veux pas dormir dans sa chambre. Elle s’y endort, mais ce réveille entre 1h ou 3h du matin pour nous rejoindre, je ne souhaite pas la laisser’ pleurer. Alors je prend patiente etc mais elle se rendort pas profondément et quand je quitte la chambre cest rebelotte ! Je ne sais plus quoi faire, je lui ai parler, je lui ai expliquer, j’ai mis des trucs familier à son ancienne chambre... je ne sais plus quoi faire! Je commence  être épuisée de ne plus dormir  alors je fini par craquer et je l’a laisse venir pour qu’on puisse dormir. Son père et moi nous ne dormons plus jamais à deux.... je pense avoir tout essayer. Pouvez-vous m’aider s’il vous plaît ?

Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Meilleure réponse
1
Merci

bonsoir,

c'est vrai que 2 mois c'est long....

les courtes nuits du nourrisson sont loin (à moins q'elle ai toujours eu un bon sommeil...), mais ça revient un peu à ça, elle fait une régression, normal....

reste le + dur...tenir bon, en se souvenant de vos supers pouvoir pour tenir quand elle ne faisait pas ses nuits...;-)

même face aux larmes, rester ferme, (dans le ton, l'attitude, et le choix) et anticiper dans la journée régulièrement ainsi qu'au coucher, (en lui rappelant l'organisation, et lui rappellant qu'elle n'a pas sa place dans votre lit, il n'est qu'à vous 2)

rester ferme face aux larmes, ce n'est pas la laisser monter en pression, j'ai lu qu'il est question, en terme de punition/rapport au temps, que le ratio est 1mn/année, et je dirais tenter d'augmenter peu à peu....

une veilleuse peut-être, ou un rituel (quelques gorgées...ou autre chose) et ne pas rester à attendre son endormissement, la rassurer rapidement, rappeller le contexte nocturne, votre fatigue, gros câlin et partir; vous pouvez essayer de lui parler de votre lit également (sans vous lever je veux dire)

...tout ça dans l'ordre que vous sentez

et puis....partager les allers-retours avec le papa....seule c'est sûr que c'est + dur...et dans vos mots...je vous sens seule....enclenchez l'échange avec lui, il doit vous soutenir, pour partager la fatigue et le repos....

si il malheureusement il n'est pas du genre.....rechargez-vous avec vos souvenirs de supers pouvoirs de maman de nourrisson...

sinon...c'est la porte ouverte à tous les courants d'air....;_)...elle s'engouffre dans la brèche et s'y installe...

 

bon courage!

 

sandrine

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 175 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de sandrine