Déménager dans un autre pays sans mes enfants

-

Bonjours,

Je suis québécoise et j’ai besoin de conseil ou de témoignages de gens ou d’enfants qui ont vécu ou vivent une situation semblable à la mienne.

Je m’explique, suite à un séjour en France je suis littéralement tombée en amour avec le pays et désire venir y vivre. J’ai deux enfants et le père est catégorique sur ce point : il est hors de question que les enfants viennent y vivre avec moi, j’ai une très bonne entente avec lui et je ne lui en veux pas du tout, si la situation était inversée, je réagirais de la même façon.

Mon questionnement se porte sur les conséquences si je prends la décision de partir sens eux, autant pour eux que pour moi. Je suis déchirée entre le désir d’être heureuse, mais vais-je l’être vraiment sans mes enfants ? (ils seraient avec moi pendant les vacances d’été) Et celui d’être malheureuse, mais avec mes enfants.

Merci de ne pas me juger dans mon tourment  

Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
54
Date d'inscription
dimanche 29 juillet 2018
Dernière intervention
21 septembre 2018
2
Merci

Bonsoir

En vous lisant, j'ai l'impression que vous dites que vous êtes malheureuse dans votre vie actuelle. Je pense que votre decision est certainement réfléchi et que vous vous êtes déjà pose tout un tas de questions mais  vous avez besoin d'en parler donc je réagis à votre post. Avant de prendre une telle décision, je réfléchirai pourquoi ne suis je pas bien dans ma vie ? Est ce un vrai besoin de vivre dans un autre pays ou plutôt le besoin de respirer, se changer les idées ? Qu'est ce qui vous manque dans votre vie pour être heureuse ?

Quel âge ont vos enfants ? Ça va être compliqué pour eux mais aussi pour vous cette séparation. À votre place, j'aurai peur de perdre la relation privilégiée avec mes enfants, qu'ils m'en veuillent. N'y a t'il pas "un essais" à faire ? Une vrai coupure de 3 semaines ou meme 1 mois et de faire le point après ça et de prendre votre décision avec le recul nécessaire ? On a besoin parfois de s'éloigner pour y voir plus clair...

J'espère avoir pu vous aider. Bon courage

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 171 internautes ce mois-ci

Bonsoir,Noe1207 

j’avais fais court un peu pour ma question,sinon j’aurais transformé mon post en romans loll .En fait,je n’ai jamais vraiment été  malheureuse,mais pas vraiment heureuse non plus,je n’aime pas particulièrement le quebec et malgré de nombreux déménagement,et de nombreux essaie,je n’y ai jamais trouvé ma place non plus,je ne m’y suis jamais vraiment sentie chez moi,mais c’est ce que j’ai ressentie pour la France.ce n’est pas non plus un besoin de m’évader,je me suis moi même posé cette question.J’y ai séjourné un mois en mai,et j’y retourne un autre mois en sept pour justement aller y faire le point . Effectivement je me suis posé mille et une question,et j’ai retourné la question dans tout les sens possibles ,je n’en dors pratiquement plus,j’aime mes enfants plus que tout au monde(ils ont 8 et 10 ans) Mais je ressent aussi un vide à l’intérieur

Mes remerciement les plus sincères   d’avoir pris le temps de me répondre 

 

Commenter la réponse de Noe1207
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 20 août 2018
Dernière intervention
20 août 2018
2
Merci

Salut Luna 

Je crois bien que ton séjour en septembre te permettra de solidifier ta décision dans un sens ou dans l'autre.

Par contre, rien ne t empêche d avoir comme projet de tenter de t acheter un petit quelque chose en France et d y aller le plus souvent possible , voir passer tes étés  la bas.( Avec ou sans les enfants). Et de garder ton pied à terre au Québec. Tes enfants ne comprendraient pas sinon. Loin de moi l idée de tomber dans le drame et la culpabilité mais si je serais toi, ce que je ne suis pas, c est ce que je ferais. Je tenterais de me trouver un endroit la bas oú je me refugierais le plus souvent possible.

Rien ne t empêche de déménager en France dans quelques années quand les enfants seront plus vieux et plus indépendants... qu'en pense tu ?

Regarde comment les années ont passé vite depuis la naissance de ton plus vieu. Attendre un autre 5-10 ans peut être faisable et moin déchirant pour tout le monde ? 

En plus, avec toute les tarifs compétitifs des vols Montréal Paris. Je crois que tu serais capable de t y rendre facilement 3 x par année sans te ruiner trop en attendant. 

 

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 171 internautes ce mois-ci

Merci pour les conseils, je les prends en note,j’y retourne aussi pour aller y faire le point et voir aussi les alternatives 

Commenter la réponse de Madamemacadame
Messages postés
13387
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 décembre 2018
2
Merci
Bonsoir
Tu dis ceci : "j'aime mes enfants plus que tout au monde".

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 171 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de lekabilien
2
Merci

bonjour Luna

Tu dis que tu n'as jamais trouvé ta place au Québec, que tu sens un vide...Pense tu vraiment que le fait de déménager en France avec ou sans enfants remplira ce vide? Je crois que tu seras déçue apres un certain temps et que tu idéalises .Cherche en toi ce qui manque a ta vie et fais des pas en ce sens. car peu importe l'endroit ou on demeure, on est toujours avec soi-meme.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 171 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de lucie
Messages postés
85
Date d'inscription
jeudi 19 novembre 2015
Dernière intervention
13 décembre 2018
2
Merci

La réponse de Lucie est très pertinente.

Par ailleurs, votre séjour en France vous a beaucoup plu mais ... c'était les vacances et l'été. Pouvez vous seulement travailler en France ? Pour les français, s'installer au Québec est assez compliqué avec une liste de professions en tension limitative. Je vous rapelle que le taux de chomage en France est de 10% et que  davantage de francais partent pour le Canada que l'inverse.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Maman

Journal des femmes a aidé 171 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Viviane920
0
Merci

Bonjours,je crois que je vais mettre certaines choses en perceptive,je crois m’avoir bien mal exprimé et je m’en excuse. Mon envie d’aller vivre en France n’est pas du à un vide que je veux combler,le vide je le ressens depuis que je suis revenu,je sais qui je suis,je ne me cherche pas,je connais mes forces et mes faiblesses,mes qualités et mes défauts.Je n’ai jamais trouvé ma place au Québec ,mais pas dans un sens imagé ou moral,je ne me suis jamais sentie tout à fait chez moi,je n’ai jamais eu aucun mal à tout laissé derrière moi et recommencé ailleur car je n’ai jamais eu d’attache. Je connais aussi Les problèmes économique relier à la France,quand on tombe amoureux de quelqu’un,on ne laisse pas tombé parce que la personne a des défauts,ça s’applique aussi quand on tombe amoureux d’un pays, je n’idéalise rien,chaque endroit,chaque région où chaque pays a ses plus et ses moins. 

Je retourne en France pour valider aussi,Confirmer ou non si ce que j’ai ressentie  est réel,faire le point et voir ou je vais aller avec tout ça

j’apprecis enormenent vos conseils et j’en ai pris note,mais j’aimerais  aussi avoir le témoignage de personne qui on vécu quelque chose de semblable à ce que je vis 

merci d’avoir pris le temps de me répondre et de me guider dans tout cette histoire  

lekabilien
Messages postés
13387
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 décembre 2018
-
Bonjour luna
Qu'est-ce qui est plus important pour toi ? Donner court a toutes tes envies de femme, d'être, tout simplement en suivant ce qui te refait vraiment plaisir. Vivre pour toi même d'abord, ou tes enfants passent avant tout ? C'est ce que tu dis plut haut. Je relève cela car il y a une contradiction. Si tes enfants passent avant tout, ton projet n'est pas dans l'immédiat, cela, tu dois y réfléchir, c'est maintenant que tes enfants ont besoin de leur mère jour après jour.
La France serait plus importante que tes enfants ?
Tu dis ne pas tenir en place en quelque sorte, une éternelle insatisfaite, une soif d'ailleurs, mais tu dois aussi assumer le bonheur de tes avant avant tout, s'ils passent vraiment avant tout pour toi.
Pourquoi ne pas attendre 10, 15 ans ? Les enfants seront plus autonomes, plus a même de te comprendre, de ce fait la coupure sera moins difficile pour eux.
Ce n'est pas un jugement sois en sur, une opinion qui est en contradiction de ton point de vue de vouloir faire passer sa personne avant ses enfants vue leur âge.
Tu peux imaginer le manque qu'ils auront de leur mère ?
Tu peux deviner leur souffrance ?
Tu y penseras sans que cela ne nuise a ton bonheur d'avoir trouver l'endroit idéale pour ton épanouissement personnel avant tout ?
Tu comprends que tes enfants, tu ne leur laisserais aucun choix? Toi tu choisies, eux subissent ton absence.
Je répète, ne le prends pas comme un jugement, chaque être est different, voit les choses differemment, fait ce qui lui plait sans aucun compte a rendre a personne si ce n'est peut-être a son entourage. Mais tu as postée au publique, le publique dit uniquement son ressenti sans se donner le droit de juger, c'est ma démarche.
Commenter la réponse de luna
Messages postés
13989
Date d'inscription
samedi 12 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 décembre 2018
1
Merci

Bonjour luna,

 

En décodant le texte que vous nous livrez ici:

"Je suis déchirée entre le désir d’être heureuse, mais vais-je l’être vraiment sans mes enfants ? (ils seraient avec moi pendant les vacances d’été) Et celui d’être malheureuse, mais avec mes enfants".

 

Cela me semble clair, vous voulez vous éloigner de votre situation actuelle qui dure depuis plus d'une dizaine d'années, que ce soit au Québec ou ailleurs. 

Pour être heureuse, vous ne voulez pas vous occuper de vos enfants. Vous voulez être libre en tournant une page de votre vie.

 

Des amis français  ont su vous ouvrir les bras  et maintenant, vous souhaitez venir vivre dans leur région ou près de chez eux, pour vous reconstruire et espérer combler ce vide qui vous fait souffrir.

 

Lors de tous vos précédents déménagements, n'aviez-vous trouvé une main tendue pour vous aider, pour vous aimer ? Etiez-vous sans ami(e) ?

 

Comment se fait-il que vous n'ayez pas demandé une aide  psychologique professionnelle, pour vous aider à prendre cette décision ?

Commenter la réponse de imagine7